353 – Philippe Derudder et wikipedia

L’an dernier, wikipédia a supprimé (« manque de notoriété ») ma propre page sur son encyclopédie devenue très politique et partiale, malgré les nombreux livres, articles et conférence  que j’ai pu produire depuis 15 ans .

Les administrateurs de wikipedia sont en train de tenter la même opération avec celle de Philippe Derudder. Voici donc la page de cet auteur avec lequel j’ai écrit 3 livres, telle qu’elle apparait aujourd’hui.

Complément du 21/06/2017
Une page identique « Philippe Derudder » a été ouverte sur wikimonde


Philippe Derudder, né en 1948, est un entrepreneur français devenu auteur engagé à chercher des solutions alternatives afin de mettre l’économie au service de l’homme et de la planète1.

Sommaire

Parcours

Né en 1948, Philippe Derudder2,3,4,5,6 est pendant dix ans formé au monde de l’entreprise. En 1980, il reprend l’entreprise familiale7 qui en cinq ans prend une dimension internationale (douze agences en Europe du Nord et en Asie). En 1992, il décide de démissionner pour ne plus cautionner un système auquel il ne croit plus8. À partir de là, il va se consacrer à la recherche de solutions économiques et financières alternatives9. En décembre 2012, Philippe Derudder et son association mettent à la disposition du public une série de sept séquences vidéo intitulée La monnaie, du pouvoir d’achat au pouvoir d’être10.

L’intention déclarée est de lutter contre l’ignorance sur la véritable nature de la monnaie et de mettre en évidence les motifs qui, selon les membres de l’association, justifient une réforme fondamentale du système monétaire actuel. Philippe Derudder préconise de mettre fin à l’existence de deux catégories de monnaie : celle de la banque centrale, prêteur en dernier ressort, et celle des banques commerciales. Le système des réserves fractionnaires repose sur cette dualité. En effet, observe-t-il, depuis le « choc Nixon » et la dématérialisation consécutive de la monnaie (c’est-à-dire la rupture de tout lien avec un stock de métaux précieux), le système des réserves fractionnaires n’a plus de nécessité. Cependant, il constitue une survivance historique qui peut contribuer a l’instabilité du système financier (avec l’existence d’un risque systémique portant sur le bien public que constitue la sécurité des encaisses des ménages et des entreprises).

Philippe Derudder, actuellement en retraite, anime des conférences11,12,13,14,15,16 et des séminaires sur l’économie alternative, les monnaies complémentaires, et la reforme du système monétaire, qu’il juge à la fois souhaitable et fortement émancipatrice17. Il participe activement au développement de nouvelles monnaies locales en France18 et au Canada19.

Il anime une association, AISES20 (Association internationale pour le soutien aux économies sociétales), dont le but est de promouvoir les recherches et actions favorisant le développement d’économies au service de l’homme et de l’équilibre écologique.

Philippe Derudder partage un certain nombre de thèses avec André-Jacques Holbecq21,22, mais aussi avec Étienne Chouard23. Celles-ci ont pu être critiquées dans certains médias comme par exemple dans Arrêt sur images24 ainsi que dans la revue Alternatives économiques25.

Œuvres

Notes et références

  1. « Pourquoi Paris n’a pas sa monnaie? », Slate.fr,‎ 28 décembre 2015 (lire en ligne [archive])
  2. « Qui est Philippe Derudder ? – Editions Yves Michel », Editions Yves Michel,‎ 28 septembre 2012 (lire en ligne [archive])
  3. « Philippe Derudder | trilogies » [archive], sur http://www.trilogies.org, 2012 (consulté le 24 mars 2017)
  4. Philippe Derudder, « Philippe Derudder », Magazine,‎ 2013 (lire en ligne [archive])
  5. « Philippe Derudder » [archive], sur http://www.socioeco.org, mars 2017 (consulté le 22 mars 2017)
  6. Librairie Dialogues, « Philippe Derudder » [archive], sur http://www.librairiedialogues.fr, 2005 (consulté le 22 mars 2017)
  7. « DERUDDER – Transitaire maritime, aérien, logistique internationale » [archive], sur http://www.derudder.com (consulté le 21 mars 2017)
  8. « Philippe Derudder «  Créatifs ensemble » [archive], sur http://www.creatifs-ensemble.fr, 2013 (consulté le 22 mars 2017)
  9. « Philippe Derudder » [archive], sur Pearltrees, mars 2014 (consulté le 22 mars 2017)
  10. JeanRex974, « La Monnaie – Du pouvoir d’Achat au pouvoir d’Etre – Philippe Derudder (vs intégrale) » [archive], 17 décembre 2012 (consulté le 21 mars 2017)
  11. « Conférence autour de la monnaie locale » [archive] (consulté le 1er octobre 2016)
  12. « Lannemezan. La sonnante : une nouvelle monnaie ? » [archive] (consulté le 1er octobre 2016)
  13. Centre France, « La monnaie locale complémentaire sera mise en circulation fin mai par « Le Chemin limousin » » [archive] (consulté le 1er octobre 2016)
  14. « Rencontres publiques avec Philippe Derudder : conférences et ateliers automne 2016 – Editions Yves Michel », Editions Yves Michel,‎ 28 septembre 2016 (lire en ligne [archive])
  15. Collectif Sarka-SPIP, « Conférence de Philippe DERUDDER « La monnaie locale », jeudi 18 mai 2017 à 19h45 à Joigny – La Cagnole, monnaie citoyenne de l’Yonne » [archive], sur http://www.lacagnole.fr (consulté le 21 mars 2017)
  16. « Une monnaie locale débarque à Bordeaux – Bordeaux en transition » [archive], sur http://www.bordeaux-transition.org (consulté le 21 mars 2017)
  17. Daniel Giguère, « Entrevue avec Philippe Derudder, Million-Être – Million-Être », Million-Être,‎ 9 mai 2011 (lire en ligne [archive])
  18. « Lancement de La Roue : monnaie complémentaire locale – APEAS » [archive], sur http://www.apeas.fr, 20 mai 2011 (consulté le 21 mars 2017)
  19. « Philippe Derudder | Monnaie Locale Complémentaire à Québec » [archive], sur http://www.mlcquebec.org (consulté le 21 mars 2017)
  20. Site de l’Association Internationale pour le soutien aux économies Sociétales [archive].
  21. postjorion, « 269 – Derudder – Holbecq: Manifeste… » [archive], sur Le blog d’André-Jacques HOLBECQ, 24 janvier 2013 (consulté le 21 mars 2017)
  22. folamour, « La dette publique : une affaire rentable ? », Crashdebug.fr, l’actualité sans détour,‎ 19 février 2012 (lire en ligne [archive])
  23. « Blog du plan C, pour une Constitution Citoyenne, écrite par et pour les citoyens » [archive], sur etienne.chouard.free.fr (consulté le 21 mars 2017)
  24. http://www.audit-citoyen.org/?p=1367 [archive]
  25. http://www.alternatives-economiques.fr/les-10-plus-gros-mensonges-sur-l-economie-par-philippe-derudder-et-andre-jacques-holbecq_fr_art_211_25108.html [archive]
  26. Derudder, Philippe. Auteur du texte et Derudder, Philippe, « BnF Catalogue général » [archive], sur catalogue.bnf.fr, 1er janvier 1997 (consulté le 9 décembre 2016)
  27. Jacques Atlan, Petit guide des mille et une monnaies locales d’aujourd’hui, Toulon, Les presses du midi, 2012, 100 p. (ISBN 978-2-8127-0398-0)
  28. « Une monnaie au service du Bien commun – Editions Yves Michel » [archive], sur http://www.yvesmichel.org, 2016 (consulté le 22 mars 2017)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Publicités

A propos postjorion

Le blog d'André-Jacques Holbecq
Cet article, publié dans Alternatives économiques, Derudder, Monnaie complémentaire, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour 353 – Philippe Derudder et wikipedia

  1. Jean Charles Edouard du Mont de la Rosière dit :

    Il y a de plus en plus de zones d’ombre sur Wikipédia.
    On a l’impression que certaines biographies ne sont plus mises à jours.
    Par exemple, celle de Mario Monti, immense homme d’Etat italien, s’arrête le 17 octobre 2013.

    Quelqu’un pourrait-il nous donner des nouvelles de ce défenseur acharné du peuple ?

    J’espère que Wikipédia est au courant que les hommes ne sont pas immortels et qu’ils doivent avoir un jour ou l’autre un date de décès…

    J'aime

  2. Catherine dit :

    Ce qui m’étonne André-Jacques, c’est que tu arrives encore à t’étonner de ça! C’est écrit dans le génome alors ça s’exprime, normal en somme! C’est le contraire qui ne le serait pas 🙂

    J'aime

  3. Catherine dit :

    1+1+2, plus pour longtemps, mais pour l’instant ça s’ajuste! Les chiens ne font pas encore des chats, même si on est moderne maintenant!!!

    J'aime

  4. Catherine dit :

    1+1=2, erreur de frappe! 🙂

    J'aime

  5. brunoarf dit :

    Le 4 octobre 2009, les électeurs grecs font subir une énorme défaite à la droite grecque. Le gouvernement de droite est balayé.

    Le 6 octobre 2009, le socialiste Giorgos Papandréou devient le nouveau premier ministre de la Grèce.

    Le 17 octobre 2009, Giorgos Papandréou annonce au monde entier une terrible nouvelle : le précédent gouvernement de droite avait menti, les chiffres étaient faux, la Grèce est en faillite.

    Rappel :

    Onze jours après son arrivée au pouvoir, il annonce, dans un souci de transparence, que l’état réel des finances grecques avait été caché par le précédent gouvernement. Il fait rétablir les véritables données économiques, dont un déficit équivalent à 12,5 % du PIB pour la seule année 2009. La Commission européenne confirmera cette falsification des données quelques semaines plus tard.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Gi%C3%B3rgos_Papandr%C3%A9ou_%281952%29

    Et huit ans plus tard ?

    Huit ans plus tard, en 2017, la Grèce est encore plus en faillite.

    La Grèce est dans une situation encore plus désespérée : la Grèce était déjà hyper-endettée en 2009, et malgré ça, la zone euro et le FMI n’ont fait que prêter des milliards d’euros supplémentaires à la Grèce.

    Autrement dit : depuis 2009, la zone euro et le FMI rajoutent des milliards d’euros de prêts supplémentaires sur les épaules de la Grèce, alors qu’elle était déjà écrasée par des centaines de milliards de dette !

    Résultat : le PIB de la Grèce s’est complètement effondré, les classes populaires et les classes moyennes sont tombées dans la misère, et la Grèce ne pourra jamais rembourser sa dette.

    Chiffres Eurostat : dette publique de la Grèce :
    2009 : dette de 301,062 milliards d’euros, soit 126,7 % du PIB.
    2017 : dette de 314,897 milliards d’euros, soit 179 % du PIB.

    http://ec.europa.eu/eurostat/documents/2995521/7997694/2-24042017-AP-FR.pdf/93d33a39-7c15-4ce4-8e16-f75e66c0f56e

    Jeudi 15 juin 2017 :

    Dette grecque : la zone euro et le FMI vont prêter 8,5 milliards d’euros à la Grèce.

    L’Eurogroupe et le Fonds monétaire international se sont entendus sur le versement d’un nouveau prêt, écartant le spectre d’une nouvelle crise.

    Les ministres des Finances de la zone euro ont annoncé qu’Athènes, pour avoir ces derniers mois largement rempli sa part du contrat, bénéficiera dans les semaines qui viennent d’un prêt conséquent : 8,5 milliards d’euros.

    J'aime

  6. Catherine dit :

    Toujours actif Brunoarf, j’me suis toujours demandée par QUI vous étiez payé?

    Mystère!

    J'aime

  7. Catherine dit :

    C’est du lourd et cela vient mettre du sens dans la servitude consentie qui fait voter CE que l’on sait, au plus grand malheur de tous ou plus grand bonheur( car ce vote-là, ‘est un catalyseur qui va accélérer furieusement le processus de dictature molle et d’hébétude presque généralisée en cours, l’avenir nous en dira davantage selon ce que nous ferons ou ne ferons pas!

    J'aime

    • Catherine dit :

      Ce que dit Patrick Buisson durant sa conférence.

      » François Hollande nous avait dit que son ennemi était la finance.

      Emmanuel Macron, lui, a dit durant sa campagne, que –son ennemi– c’est l’assignation à résidence, je répète,— l’assignation à résidence —et (encore une fois, —l’assignation à résidence, c’est moi qui enfonce le clou)

      càd, un homme qui n’a pas de racine, ni de lieu, composante du lien, pas d’appartenance à subir, le moins de passé possible. L’obsolescence programmée des anciens modes de vie liés au corps social. »

      Je continue après pour ceux que ça intéresse!

      🙂

      J'aime

    • Catherine dit :

      Encore un peu plus de ce que dit Patrick Buisson:

      « Si être, c’est habiter, habiter un lieu, un corps, une nature, une culture, une histoire, alors, l’homo- économicus cher à Macron est un DESHABITANT. Un homme engagé dans un processus de mutabilité perpétuelle, de destruction créatrice, et de démiurgisme technologique.Ce déshabitant a néanmoins une adresse. C’est Silicon Valley, la Californie, les USA.

      Macron n’est pas le remède à la crise de la nationalité française, il en est le symptôme. Il est la figure la plus aboutie, la plus chatoyante, de la déliaison libérale qui ne veut connaître que des hommes détachés, délestés, désaffiliés, désinstitués de toute appartenance et de toute obligation communautaire, et par là-même , soustraits au sacré. La religion, dont l’étymologie-religare=ce qui relie. Ce qui relie l’homme au monde , à lui-même, aux autres, à ce qui est vrai, réel, permanent, durable, non fluctuant, non flexible, non mobile, chargé de sens, en un mot, à l’être. »

      Encore beaucoup, beaucoup d’autres choses! Je voulais juste vous mettre l’eau à la bouche, vous donner le goût d’écouter ce qu’il exprime.

      Seul bémol. J’aurais aimé qu’il pense ainsi quand il travaillait avec Sarko. Mais qui serais-je pour lui jeter la pierre, n’ai-je pas commis des erreurs moi aussi comme tout un chacun? Bien sûr que oui, alors. Le principal, n’est-il pas qu’il ait corrigé sa copie! Je crois bien que si pour ma part et sa vision s’inspirant de nombreux auteurs vient féconder et enrichir grandement la réflexion contemporaine et nous en avons furieusement besoin.

      J'aime

  8. Catherine dit :

    Toujours dans la lignée de cette conférence où tout est dit, notamment sur l’économisme, la nouvelle religion des temps modernes!

    Patrick Buisson fait le tour, en long, en large et en travers de la problématique qui nous occupe aujourd’hui.

    En parlant des moutons justement, Patrick Buisson en parle aussi de cette transhumance, qu’il décline en trois catégories comme l’avait recensé Philippe Murray.

    1) Les matons de Panurge destinés à surveiller le gros du cheptel

    2)les mutés de Panurge qui constituent le gros du cheptel

    3) la variété urbaine et diplômée des mutants de Panurge, càd les « nouveaux rebelles » . Le rebelle dit-il est celui qui toujours dit oui. L’homme moderne ne se sent jamais aussi personnel que lorsqu’il fait la même chose que ses voisins. La rébellion n’est plus ce qu’elle était.

    Un peu plus loin, voici ce qu’il dit: » la dissolution de l’autorité n’a pas conduit à la liberté mais à une nouvelle forme de domination. La domination par la séduction. C’est évidemment moins douloureux que l’homme qui dégringolait d’en -haut. A l’heure de la communication et comme l’avait pressenti Antonio Gramsci, la relation de domination ne repose plus sur la propriété des moyens de production, elle dépend de l’aliénation culturelle que le pouvoir est en mesure d’imposer via la représentation de l’événement. Ils appellent cela: Le narratif du réel. Il a une fonction, un but. Il détermine CE qu’on doit ou ne doit pas savoir et penser de la réalité. Ce sont des formes d’aliénation et d’assujettissement plus enveloppantes et plus insidieuses et qui trouvent leur modèle inconscient dans l’emprise maternelle. »

    Cette idée d’emprise maternelle pathogène car aliénante nous la retrouvons chez des auteurs comme Charles Melman dans l’homme sans gravité où il parle de NEP, la nouvelle économie psychique de l’homme moderne ou encore chez Jean-Pierre LEBRUN.

    Tout cela nous aide à remettre de l’ordre dans nos têtes, car avant d’être dehors, le chaos est dedans.

    Saluons donc LA geste de ces personnalités qui nous aident à « déconfusionner » la confusion qui nous occupe d’abord tous, nous-mêmes, pris individuellement et il se peut alors, si nous consentons à faire cet effort, que quelque chose change.

    Je ne crois pas aux révolutions tonitruantes, je crois en revanche aux transformations silencieuses et un caractère se forge à coup de comportements qui vient lui-même d’actes petits, modestes mais répétés qui peu à peu mis bout à bout transforme l’espace et le remet en ordre.

    Chacun où nous sommes, si déjà nous nous engageons dans cette voie, alors, oui, tous les espoirs sont permis même si le chemin est semé de défaites. Au-delà des défaites il se peut qu’il y aient de petites victoires qui peu à peu raniment notre flamme et celle de notre NATION.

    J’y crois, je suis une fervente.

    🙂

    J'aime

  9. brunoarf dit :

    Catherine, je suis payé par l’Etat.

    Et donc je veux détruire l’Union européenne.

    L’Union européenne, c’est le tonneau des Danaïdes.

    L’Union européenne, c’est un gouffre financier, qui appauvrit les classes populaires, qui appauvrit les classes moyennes, et qui demande toujours plus d’argent aux CONtribuables.

    Mercredi 28 juin 2017, nous venons d’apprendre que, dans les années qui viennent, il manquera 20 milliards d’euros par an au budget de l’Union européenne !

    20 milliards d’euros par an !

    CONtribuables, préparez-vous à payer pour remplir … le tonneau des Danaïdes.

    Lisez cet article :

    La combinaison du Brexit et de nouveaux défis coûteux comme la défense européenne vont représenter un « trou » de jusqu’à 20 milliards d’euros par an pour le budget de l’UE, a prévenu mercredi le commissaire européen en charge du dossier.

    Le Royaume-Uni « était un contributeur net malgré le rabais accordé à Margaret Thatcher » et « il nous manquera entre 10 et 11 milliards d’euros chaque année » après son départ, a souligné Günther Oettinger lors d’une conférence de presse.

    « Dans le même temps, l’UE doit financer de nouvelles mesures, en matière notamment de défense, de sécurité et de migrations », a-t-il ajouté, lors de la présentation d’un rapport de la Commission sur l’avenir du budget européen à 27.

    Avec ces nouvelles dépenses, « le trou total pourrait donc être jusqu’à deux fois plus élevé » que celui laissé par le seul Brexit, a écrit M. Oettinger dans un texte publié mercredi à cette même occasion.

    Il y aurait ainsi jusqu’à 20 milliards d’euros d’écart entre le niveau des recettes post-Brexit et celui des dépenses annuelles nécessaires, selon le commissaire, invitant les Etats membres à « ne pas faire la politique de l’autruche » et à exprimer des choix clairs, entre la quête de nouvelles ressources et des coupes dans le budget de l’UE.

    https://www.romandie.com/news/Brexit-nouveaux-defis-un-trou-de-20-milliards-dans-le-budget-UE_RP/809997.rom

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s