A propos…

Décembre 2015

L’été 2009, une amie excédée par les affirmations et la censure de Paul Jorion dont elle faisait l’objet avait ouvert ce blog en me demandant d’y participer autant que je pourrai.  Je pense que ma participation a été importante au fil de ces 6 années.
Souhaitant se défaire maintenant de cette tâche de gestion, elle m’a proposé de reprendre totalement « la main » sur ce blog.  Ce que je vais essayer de faire pour le faire vivre.

A partir de maintenant, « postjorion » (il est quasi impossible de modifier le nom sauf à risquer de perdre de nombreux référencements), ce blog devient le mien.

Je laisse donc ce qu’elle avait écrit lors de l’ouverture de ce blog, le message qui suit.

Cordialement

A-J Holbecq

____________________

Bonjour

L’an dernier je me suis intéressé(e) à la monnaie (et à son origine) et j’ai tenté d’en débattre sur le blog de Paul Jorion
( http://www.pauljorion.com/blog/ )

Comme depuis quelques temps, et sans doute parce que je ne suis pas d’accord avec lui, mes messages sont soit modérés (et apparaissent ainsi plusieurs heures après leur postage et sont donc « noyés »), ou pour certains totalement censurés (je ne les vois jamais apparaître) alors que je n’exprime qu’une opinion ou une démonstration; et il semble bien que d’autres subissent le même sort.

Je vais donc tenter ici de poursuivre avec vous les discussions sur ce sujet qui m’intéresse en compilant dans le même temps les différents échanges en « press lib » du blog de Jorion…

Les différentes questions qui se posent sont les suivantes (cette liste est en cours d’élaboration)

1 – Les banques commerciales ont-elles le pouvoir de créer de la monnaie?

2 – Quel type de monnaie ?

3 – Comment procèdent-elles ?

4 – Est-ce admissible ?

5 – Y a t-il des alternatives ?

(à suivre)

PS: pour m’écrire directement: postjorion chez gmail.com et bien évidemment, sachez qu’il n’y a aucun « copyright » sur toutes les pages de ce blog…

725 commentaires pour A propos…

  1. Magnol dit :

    Vous pouvez en débattre avec plein d’autres gens qui ne se cachent pas derrière leur petit doigt pour lancer des anathèmes et restent courtois sur l’opinion des autres.
    Vous signez « le vengeur masqué » ?

    J'aime

  2. Anonymous dit :

    Quel crédit apporter à un blog anonyme créé par quelqu’un qui se cache derrière un pseudo ?

    Paul Jorion, lui au moins, agit au vu et au su du public… quitte à accepter la critique au lieu de la fuir.

    J'aime

    • destin dit :

      Mais le hic c’est que la critique, il ne l’accepte pas ! P Jorion se cherche une réputation de prophète sur le dos des autres.

      J'aime

      • postjorion dit :

        Je pense que nous sommes à peu près d’accord sur les qualités et les défauts de Jorion, mais il ne me semble pas souhaitable que l’orientation de ce blog soit principalement une critique du personnage.

        Comme je l’écrivais lors de l’ouverture de ce blog « Il ne s’agit pas de polémiquer mais de poursuivre éventuellement les dialogues forts intéressants sur la monnaie, sans censure… »

        Les commentaires pourraient faire suite, par exemple, à l’article 33 : que pensez-vous de ce résumé ?

        J'aime

    • L'enfoiré dit :

      Vous avez tout à fait raison.
      Ce qui m’énerve le plus, c’est une remarque qui se veut constructive et qui est tout bonnement rejetée par la modération.
      Sur cet article, j’en ai fait un.
      http://www.pauljorion.com/blog/?p=19356
      qui confirmait ce qui avait été dit plus haut.
      Disparu.
      L’article m’intéressait par le fait que je venais d’en avoir écrit un sur le même sujet.
      Je n’y ai trouvé aucune valeur ajoutée.

      J'aime

  3. Sylvie dit :

    @Magnol & Anonymous Cie, avocats détectives encenseurs privés

    Si vous aviez vraiment trouvé intéressant de décliner
    son identité sur le Net, n’auriez-vous pas été les premiers à le faire, messieurs ?!

    Par ailleurs, entre nous les petits : cela a-t-il un sens de le faire, quand on n’a pas eu la révélation d’être le nouveau Jésus+Socrate+Bouddha qui va changer le monde ??

    J’oubliais, une suggestion amicale : prenez un dico sur vous (« anathème », « courtois »), la prochaine fois que vous partez en croisade…

    NB : Cela n’aura pas échappé à votre clairvoyance que
    que je réponds à la critique, alors que P. Jorion la fuit.

    J'aime

  4. Catherine dit :

    Fourbement bâillonné chez Jorion , j’ai été, c’est un imposteur avéré ce bonhomme,et il est très troublant de constater l’engouement qu’il suscite semble-t-il,et qui le fait vivre de surcroît, hallucinant vraiment la bêtise ambiante!ça mérite réflexion!symbolique de notre époque s’il en est un représentant, c’est bien lui, il concentre toutes les bévues, tous les mécomptes, tous les mensonges à lui tout seul de notre sinistre époque, s’il est un intellectuel alors je suis la reine d’Angleterre!

    J'aime

    • destin dit :

      Je l’ai écouté (récente video), je lis de nombreuses références à Lacan dans ses commentaires…j’observe son comportement incongru au regard de certains commentateurs (on efface les posts sauf ceux ayant fait l’objet de réponses d’autres ‘disciples’). Pour moi, P.J. ne s’est pas complètement ‘réalisé’…Balayer ce qui le dérange sous le tapis est pour le moins surprenant.

      J'aime

    • alphonse dit :

      Je suis d’accord. Paul Jorion censure abondamment. Il ne répond aux questions que quand cela l’arrange. Il y a quelques chose de pas correct chez lui.

      J'aime

  5. Anonymous dit :

    @Sylvie,

    Mon CV se trouve sur mon propre blog et sur le site de Jorion, j’ai mon nom et mon prénom en clair. Je ne me cache pas. Ici, oui, car ici c’est votre règle : pseudo, utilisation du nom et du contenu de quelqu’un qui fait de l’audience pour faire connaître ce site (sans référence à Jorion, il ne serait rien, une goutte d’eau fade non salée dans la mer), etc.

    Si l’auteur de se blog se croit au-dessus de Jorion, pourquoi son nom est-il si souvent mentionné, y compris même dans le titre ?

    Comportement très franco-français finalement.

    J'aime

  6. Catherine dit :

    Sans référence à Jorion, il ne serait rien, une goutte d’eau fade non salée dans la mer…

    La vie n’est de soi ni bien ni mal, elle est la place du bien et du mal selon que vous la faites…

    C’est Montaigne qui dit si justement cela.

    Voyez-vous Anonymus, c’est toujours de quelque part que l’on parle,la vérité n’arrive pas du seul fait qu’on la convoque, c’est toujours de soi, de notre imperfection qu’on essaiera de l’éclairer, la vérité n’est jamais affirmative me semble-t-il, elle se traduit toujours par ce qu’elle n’est pas, aussi le point de départ jorionesque est-il tout à fait à propos me semble-t-il,mais cela reste un point de vue personnel bien sûr.

    Il existe heureusement un au delà de cette dualité, vrai, faux, car tant qu’on reste à ce niveau, tout cela semble bien enfantin et teinté d’une fadeur pesante, n’est-ce-pas.

    Si je fais une erreur, ce qui n’a pas manqué dans ma vie et que je ne tire aucun enseignement de cette erreur et la reconduis, ce n’est plus une erreur c’est alors une faute, ma responsabilité est de m’inscrire dans un groupe en tirant bénéfice des enseignements que j’en ai tirés, Jorion n’est pas responsable à part entière, nous sommes tous responsables de cette relation au travers de l’acceptation de certains compromis ou de louanges tout à fait inadaptées et mortelles au final, rien de pire que d’encenser quelqu’un, c’est risquer de le dénaturer et donc de disqualifier une relation, l’exigence absolue doit être convoquée à tout instant et la confrontation suscitée à tout instant, car c’est grâce à la confrontation qu’il existe un delà de la dualité, le meilleur service que nous ayons à rendre à un individu et à l’humanité entière, c’est de nourrir ce désir de compréhension qui ne peut et ne doit jamais être obturer au risque de mourir à la relation, la vie c’est la relation, même si la relation est tempétueuse, elle est vivante, si elle est coupée faute de circulation libre, elle est donc morte.

    Mais Jorion peut aussi comme n’importe quel homme se retourner et mesurer l’ampleur de ses erreurs, il faut être très fort pour reconnaître ses faiblesses, seuls les êtres faibles ne peuvent consentir à ce constat, tant que la vie pulse tout est ouvert, je lui souhaite donc cette ouverture, elle seule pourra sauver le monde car la vie n’est rien d’autre que cela, ce qui ferme et obture s’apparente à la mort, que ceux qui l’apprécient cessent de lui offrir des louanges, c’est un cadeau empoisonné, en ont-ils seulement conscience?

    Si je suis le monde comme tout être au monde alors j’ai à répondre de chaque manquement individuel, à ce titre je porte en moi la responsabilité des manquements de Jorion, pourtant j’ai fait ce que j’ai pu pour réorienter, chacun est responsable des agissements de chacun, en ayant cette vision le monde pourra changer car je m’inscrirai dans le moindre de ses interstices et aurai à répondre de ce qui se passe dans les relations à moi-même, aux autres et au monde.

    J'aime

  7. Furax dit :

    c’est Stilgar ?

    et Catherine du … CH ?

    signé Furax

    J'aime

  8. Catherine dit :

    yes amigo

    signé l’idiot

    J'aime

  9. Catherine dit :

    le yes concerne l’idiot que je suis, pour la première interrogation, je ne sais pas…

    Signé Béatrice

    J'aime

  10. bernard dit :

    Il me semble que le texte du propos est en retrait sur le titre, celui-ci étant affublé d’un sous-titre inadéquat.

    Ma réflexion est que le titre « plus loin que » est bien ce qui explique tout ce qui a pu frustrer un certain nombre de collaborateurs du blog de Paul Jorion, c’est qu’il existe une barrière au-delà de laquelle PJ « ne répond plus ».

    Cette barrière, il me semble qu’il s’agit simplement de celle qui sépare
    – ceux qui adhèrent au système économique et cherchent à en moraliser le comportement, qui pensent qu’il est possible de trouver une « éthique » acceptable à travers des réformes qu’ils veulent limitées au domaine purement « technique »

    – ceux qui pensent qu’une éthique ne peut se trouver qu’à travers une réflexion sur les concepts même de l’économie et de la finance, et que les premiers s’engagent dans une voie sans issue.

    Il me semble que c’est en celà qu’il est possible de dire que PJ « se trompe », il a simplement défini un « possible » probablement trop limité.

    Mais alors, les questions pour aller plus loin sont fondamentalement différentes de celles qui sont posées dand l’à propos ci dessus, qui ressortissent toutes de la « technique ».

    Il s’agit alors de questionner les contenus des notions même d’argent (ou son signifiant la monnaie), les notions de « valeur » et de « richesse » qui n’ont rien à voir entre elles, la notions d’actionnaire et celle de travailleur, celle d’intérêt (respecte-t-elle le principe d’égalité démocratique (revendiqué apparemment par tous) entre le créancier et l’emprunteur?)

    Bref, il s’agit de philosophie.

    Et dans cet ordre d’idée, par exemple, il me semble que la fable philosophique de la « dame de Condé » encore qu’elle soit généralement racontée sous sa forme « traditionnelle » d’une dame qui ne prélève pas d’intérêts sur le village est une façon élégante de poser le problème.

    Voilà à mon sens ce qui serait « aller plus loin », loin de jeter l’anathème sur le blog de Paul Jorion à qui l’on doit dire merci pour avoir permis à tous les intervenants de se situer.

    J'aime

    • postjorion dit :

      Je pense qu’il faut absolument comprendre le fonctionnement du système monétaire avant de vouloir aller plus loin.
      Jorion s’opposant à tout le corpus universitaire et économique sur le simple « fait » de la création monétaire va automatiquement dans de mauvaises directions.
      A la vérité je suis comme Catherine (et d’autres), je me demande pour qui « il roule » en réalité

      J'aime

      • bernard dit :

        On est mal barré!

        Le « corpus universitaire » n’existe pas.
        Le « corpus économique » non plus

        S’ils existaient, d’ailleurs, ils seraient distincts

        Qu’est-ce que la « création » de monnaie ? : une émission, une création ex nihilo par l’intérêt? (d’ailleurs JJ croit-il à cette création ex-nihilo?)

        On est en plein « créationnisme » !! qui plus est, avec des effets « automatiques »: serait-ce la « main invisible » qui serait devenue maléfique?

        Qu’est-ce qu’une « mauvaise direction » ? une direction mauvaise pour X (au hasard, actionnaire)est-elle automatiquement mauvaise pour Y (au hasard chômeur)

        J'aime

  11. Catherine dit :

    Je ne sais pas qui est l’auteur de ce blog et je m’en fiche à vrai dire comme de ma première robe, je ne vais pas pouvoir parler de la monnaie car c’est vraiment trop technique pour moi, en revanche je me permets un dernier commentaire qui sera peut-être coupé, si c’est le cas je n’en voudrai aucunement au maître des lieux, car il a annoncé la couleur, je m’y risque quand même car ce petit commentaire s’inscrit dans cette optique de possible dépassement d’une contradiction, d’un obstacle.

    Jorion, je lui en ai voulu, pour cette morgue qu’il affiche et aussi son hypocrisie, je respecte tout homme même le pire des hommes à condition qu’il n’essaie pas d’offrir une image contraire à ce qu’il est, or Jorion est un hypocrite, il y a ce qu’il dit et ce qu’il fait, est contraire à ce qu’il dit.

    Alors comme lorsqu’une maladie vous tombe dessus, la colère explose et la rébellion contre ce que l’on conçoit alors comme une injustice se déploie généreusement.

    Et puis il faut bien que ça tombe, que le mental se fasse la malle, pour laisser un espace entre l’événement et autre chose que les émotions et les jugements.

    L’adversaire est alors vécu comme une alchimie, transformer un obstacle qui obture en un objet de compréhension plus vaste peut-être, ou peut-être pas, c’est selon…

    Nous sommes des humains enfermés, cloisonnés dans nos prisons mentales,avec des croyances qu’on trimballe, tout cela s’inscrit dans une réalité « personnelle » dans le mauvais sens du terme.

    Une réalité pour reprendre la définition du physicien Basarab Nicolescu est une rés-istance c’est à dire si l’on reprend l’étymologie une chose « res » qui se place là,face à nous, le comportement de Jorion est donc une chose qui se place là, qui fait réalité, maintenant si on veut espèrer dépasser cette réalité, il faut l’interroger, sa raison d’être, son modus operandi etc, car Jorion n’est alors à ce titre qu’une image parmi d’autres images de notre société, un microcosme dans le macrocosme, mais toutes ces images additionnées font symbole et c’est toujours par le truchement du symbolique qu’une compréhension peut advenir il me semble.

    Cette fermeture a une parole autre que la sienne indique par sa nature et son lieu, une piste pour rechercher la cause profonde de cet empêchement de circulation.

    Ainsi il est des résistances qui nous permettent, qui nous obligent devrais-je dire, à accéder à une autre dimension de nous-mêmes, que nous ne connaissions pas jusqu’alors, ça retarde, ça fait barrage d’abord, ça empêche quelque chose, ça retient, mais ça dit quelque chose au final, ça apporte du sens, de l’ordre, ça re-compose plus subtilement notre rapport à nous-même, aux autres et au monde.

    Ce n’est bien sûr pas un point de vue doloriste des événements qui serait absurde, c’est une intégration d’un fait, d’une réalité qui peut être amie ou ennemie selon l’écoute, ennemie si elle m’abat, m’écrase, amie si j’écoute ce qu’elle dit de mes relations aux autres.

    J'aime

  12. socratès dit :

    P.Jorion affirme quelque part sur son blog vouloir sauver le capitalisme par plus de réglementation.

    Or, que fait le capitalisme ?

    Sous couvert de droit à la propriété et à la liberté d’entreprendre, qui sont légitimes,il fait de l’accumulation de l’argent un but en soi, qui aboutit à des effets désastreux :

    – prive une bonne partie de la population du droit à vivre décemment
    ( bas salaires, travail précaire, chômage, manque de logements et d’assistance sanitaire…)

    – par son productivisme effréné, pollue le milieu et saccage les ressources naturelles

    – est antidémocratique, privilégiant une minorité en défaveur de la grande majorité

    – fait de la société une collection d’individus en concurrence permanente

    – provoque des guerres

    P. Jorion considère-t-il tout cela des méfaits ?
    Oui, il en parle.

    Mais alors, comprend-il que réglementer vraiment, c’est-à-dire éviter tous ces excès, est synonyme de rejeter le capitalisme ?
    Apparemment non, puisqu’il dit qu’il veut le sauver.

    Comprenne qui pourra.

    A ce stade, il « roule » pour sa propre naïveté.

    Et tant qu’il reste dans cette contradiction, il n’y a guère intérêt à prendre en considération ses pensées.

    J'aime

  13. Catherine dit :

    J’ai sondé à nouveau, et oui, je crois de façon indécrottable aux miracles, que voulez-vous, on ne se refait pas…

    Alors, de quoi s’agit-il?

    j’ai essayé d’intervenir à nouveau chez Jorion sous le pseudo béatrice Nedat( Nedat étant l’anagramme de DANTE, un peu prétentieux quand même je le reconnais, mais ça m’amusait pour des raisons personnelles)

    je suis donc intervenue sous une autre adresse ip, c’est passé, il a très bien vu à qui il avait affaire et j’ai pensé qu’il avait revu sa copie, gagné en souplesse et peut-être fait qqs progrès, alors j’ai ré-envoyé de mon adresse perso, mais là barrage à nouveau, je ne perds pas confiance en l’humain croyant toujours en une mutation possible, je réécris donc perso à Jorion en lui proposant un contrat moral celui de laisser passer mes commentaires  » tout venant » sans rétention abusive,pour les autres, les « tendancieux » comme il doit les définir, je les soumets à la censure via sa messagerie perso, il ne répond pas, j’avais laissé entendre que son silence me ferait abandonner toute tentative, car c’est vraiment de l’énergie gâchée, retarder l’arrivée d’un commentaire c’est en effet une façon soft de le supprimer car il n’est pas lu perdu dans le flot des nouveaux commentaires( 21/07/09 ce qui m’intéresse, une approche quantitative)si ça vous intéresse!

    C’est vraiment fou internet ça a un côté complètement décérébré, out, complètement illusionnant, les gens qui participent, et j’en suis, ont l’impression que ça va modifier les représentations mentales des gens, quand on y pense c’est un peu délirant cette idée, une espèce de new croisade, mais il y a un tel flot d’informations qui se succèdent que rien n’est retenu, tout va à vau-l’eau, un sujet châsse l’autre,pas de vraie réflexion où on pose, on observe, on confronte, ça pourrait être le cas chez certains blogs mais cette volonté de changer de sujets sans arrêt fait que ça n’est pas possible et ça stérilise en fin de compte toute pensée, c’est moins que rien car il y a perte d’énergie à la clef, énergie qui aurait pu être utilisée autrement,c’est vraiment très très piégeant, et ça me fait penser à cette phrase que l’on peut entendre dans Blade Runner » j’ai vu tant de choses, que vous humains ne pourriez pas croire…de grands navires en feu surgissant de l’épaule d’Orion, j’ai vu des rayons fabuleux, des rayons C, briller dans l’ombre de la porte de Tannhaüser.Tous ces moments se perdront dans l’oubli comme les larmes dans la pluie, , il est temps de mourir…

    les larmes dans la pluie, tout l’humain qui fiche le camp!

    J'aime

    • dystopia dit :

      « il y a un tel flot d’informations qui se succèdent que rien n’est retenu, tout va à vau-l’eau, un sujet châsse l’autre,pas de vraie réflexion où on pose, on observe, on confronte, ça pourrait être le cas chez certains blogs mais cette volonté de changer de sujets sans arrêt fait que ça n’est pas possible et ça stérilise en fin de compte toute pensée »
      C’est exactement l’idée qui m’est venue à l’esprit après quelques jours de suivi du blog de PJ. On n’y avancera à rien, ni ceux connaissent leur sujet et sont capables d’argumenter, ni ceux qui comme moi vont y chercher un enseignement pour devenir capables d’élaborer un projet. Toute réflexion, toute proposition -même naïve elle peut mériter le débat- se perd dans un flux continuel et finalement stérile.
      La comparaison qui m’était venue à l’esprit est la discussion sur le sexe des anges. Est-il possible d’aller plus loin ici?

      J'aime

      • postjorion dit :

        En tous cas c’est ce que nous essayons de faire, comme le sous titre du blog l’indique.
        Bienvenue en tous cas…

        J'aime

      • sol dit :

        Jorion a fait ses classes aux US, et je pense que son blog représente avant tout une machine à fric, placer ses bouquins, se faire inviter, retenir l’attention des lecteurs avant qu’elle ne fléchisse, faire de l’audience, faire encore de l’audience, encore plus d’audience (et ça marche, regardez les commentaires on dirait des moutons oscillant entre la panique, l’indignation et l’adoration de Monsieur Paul), prédire le pire, se poser en rebelle du système, canaliser les indignations, se faire inviter encore, pour je pense finalement se faire une place de conseiller bien payée dans un futur gouvernement ou encore mieux organisme supra-national. Jorion roule pour les banques et la mondialisation.

        J'aime

  14. contre-info dit :

    bonjour à tous
    que pensez-vous de cela ?
    http://www.pauljorion.com/blog/?p=3932

    étonnant non ?

    J'aime

    • Louis Blanc dit :

      Jorion a besoin de disciples.. on peut commenter les commentaires des autres, mais pas ses idées à lui.

      J'aime

    • destin dit :

      Non, pas si surprenant que cela ! mais voyez, je suis mise aux arènes aujourd’hui (je connais le blog depuis 2 semaines), censurée par PJ et je me retrouve chez vous…ce qu’il risque de se passer avec de nombreux autres s’il perdure dans sa dscrimination…Tôt ou tard, ceux qui réfléchissent un tant soit peu y verront bien l’arnaque.

      J'aime

  15. Catherine dit :

    Questionnement paradoxal s’il en est contre-info, car bien sûr, rien d’étonnant à cela, c’est le contraire qui l’aurait été n’est-ce-pas?

    C’est partie intégrante du personnage et de sa rouerie, que voulez-vous, je crains fort qu’il ne soit enfermé dans ses croyances et à l’image d’un psychotique, son argumentation s’appuie sur le rationnel certes, mais la base est complètement faussée.

    Il pourrait remettre en cause son fonctionnement car il n’est pas psychotique, enfin, je ne crois pas vu de loin, mais y’a qu’il prend tous les mécanismes de défense de cette vacherie de pathologie à savoir le déni de ce qui se présente quand ça ne va pas dans son sens, et la construction d’une néo-réalité, voilà ce dont souffre le bonhomme, et il s’enfonce là-dedans ad nauseam, j’avais bien pensé à une éclaircie il y a peu, mais le naturel est vite revenu au galop, et votre exemple vient encore le confirmer, dommage car nul n’est à l’abri d’erreur de parcours, les reconnaître est une vraie force mais il semble bien qu’il n’en soit pas encore là malheureusement pour lui, mais ça viendra peut-être un jour, qui sait?

    Si ce n’est pas la psychose qui le travaille, alors qu’est-ce qui le travaille ainsi?

    Une totale et profonde mauvaise foi l’occupe à mon avis, et avant de mentir aux autres, c’est à lui-même qu’il ment, le sait-il seulement, je crains bien que non, cette mauvaise foi nourrie de je ne sais quel intérêt l’aveugle complètement en l’enfermant dans une prison qu’il s’est lui-même construite, il est son propre geôlier, prisonnier de ses contradictions dont il ne peut plus répondre que par la modération, puis la censure qu’il justifie sous des atours foireux, il est prisonnier de lui-même, et peut-être au point où il en est, est-il plus à plaindre qu’à blâmer, je ne sais pas bien.

    Personne n’est dupe sur ce forum il me semble mais tout le monde se tait, c’est la loi de l’Omerta, très étrange vraiment, et la plupart de continuer à discourir, et blablabla et blablabla, comme si rien ne se passait, tout est normal bonnes gens, mais ce sont les mêmes bizarrement qui se plaignent de ce qui se passe à l’échelle mondiale, sans même observer que leur comportement sur ce microcosme que représente ce blog est du même acabit et à l’image de ce qui se passe dans le monde, en ne faisant rien, en ne disant rien, on fait en effet quelque chose comme aime à le rappeler quelqu’un comme Sartre, et qu’à bien observer ce qui s’y passe et surtout ce qu’ils font et ne font pas, ce qu’ils disent et ne disent pas, ils auraient des clefs pour comprendre le monde, les petites structures étant souvent les modélisations des plus grandes, c’est toutes les modalités de fonctionnement qui s’y déploient et à ce titre, c’est très instructif, ça peut faire gagner du temps, comprendre pour modéliser et modéliser pour comprendre comme étaient les références d’un livre que m’avait données un lecteur du dit blog à propos du constructivisme.

    En ne disant rien tous ces gens qui continuent à commenter, ils devraient quand même se rendre compte qu’en poursuivant de la sorte, ils offrent un blanc-seing à Jorion, ils entretiennent et justifient ce qui se passe, et sont donc responsables eux aussi de ce travers hypocrite, ils ont donc à répondre de cela en y participant, même si ça fait mal il est bon me semble -t-il d’entendre cela, la responsabilité ce n’est pas que pour les autres et pour d’autres sujets lointains, ça touche d’abord ce que nous sommes quotidiennement dans les rapports proches que nous tissons même si ces rapports sont virtuels, nous y sommes et avons le devoir d’y répondre.

    Si les choses étaient dites dès le départ, des règles claires posées dès l’entrée du blog, il n’y aurait rien à redire même si les règles étaient drastiques, cela lui reviendrait tout à fait à Jorion de corseter, et les critiques seraient alors tout à fait malvenues car il reviendrait à chacun de se positionner par rapport à elles,cela nous appartiendrait à chacun, mais là, c’est une posture diamétralement opposée, c’est faites ce que je dis mais pas ce que je fais, il ment et à ce titre il est la représentation symbolique de notre cancer social, aucun de mes commentaires n’a été injurieux, aucun ne lui a porté atteinte, aucun n’a eu de connotation raciste, j’ai en revanche posé des faits qui n’étaient nullement une opinion,rien que des faits sur la constitution très précise de la présidence Obama qu’il se refusait à voir pour ménager des susceptibilités que j’ignore mais qui ont bel et bien fait l’objet de rétention un certain temps puis de disparition pure et simple, un adepte de 1984 à croire, un mensonge qui repose sur les mots et leur détournement mortel.

    Notre relation au monde passe PAR le message, c’est la base de notre réalité, si les bases sont tronquées, il n’en sortira rien de bon, à l’image de ce que l’on vit aujourd’hui à échelle mondiale, alors que veut-on au juste? c’est cela la question, personne ne détient la vérité, si on empêche la confrontation d’idées, ça ne produira rien, ça restera stérile, or, en confrontant on peut espérer dépasser les contradictions et n’est-ce pas là le souhait de tous, parvenir à un statu quo ante bellum, mais là, nenni, on dit que c’est possible mais ce n’est pas possible si vous dépassez les limites du pré carré de la doxa jorionesque.

    Alors, ça sert à quoi un tel blog?

    ça SERT à faire diversion, c’est à dire que ça occupe les esprits et ça les détourne des enjeux et des questionnements véritables, tout en leur faisant croire le contraire bien sûr. C’est du temps de cerveau disponible enfermé dans un carcan dogmatique sous couvert d’apparence de pseudo-liberté et de communion cérébrale qui fait froid dans le dos rien qu’en l’écrivant.

    Les sujets se succèdent sans arrêt, ça ne se pose jamais, comment voulez-vous opérer quelque chose de consistant, de constructif, les sujets sont balancés comme des kleenex et se suivent à la pelle, le ton devient d’une platitude consternante à de rares exceptions près,alors qu’il y a des gens de très grande qualité qui interviennent mais ça finit forcément par s’appauvrir faute de vrais contradicteurs, c’est la mort du débat d’idées mais avec l’apparence du débat d’idées, Jorion est une caricature de notre monde à lui tout seul, une condensation des travers qui nous occupent, mais le retournement peut toujours se faire, et c’est vraiment ce que je lui souhaite et ce qui pourrait lui arriver de mieux, il en sortirait grandi, une possible remontée vitale en reconnaissant et en posant des règles de fonctionnement qui seraient en adéquation avec ses revendications idéologiques, en fait ce qui lui est demandé c’est rien de moins que ce qu’il semble demander au système, une régulation dont la référence serait la limpidité, l’adéquation du dire avec celui du faire, gageons que s’il parvient à faire ce cheminement cela sera le gage d’un possible mieux pour notre société, car s’il y arrive alors tous les espoirs sont permis, tout est dans l’un et dans l’un est le tout, soyons réaliste, demandons l’impossible!

    J'aime

    • alphonse dit :

      « Personne n’est dupe sur ce forum il me semble mais tout le monde se tait, c’est la loi de l’Omerta,  »
      Sur le forum de Jorion, tout le monde ne se tait pas: ils sont tout simplement censuré! C’est pour cela qu’on a cette impression.

      J'aime

      • marco dit :

        de toute maniere le blog en question n’est plus interessant
        il fonctionne selon la formule F. L. en pleureuse de service et P. J. en guide sur des chemins qui ne menent nulle
        (a part son blog, evidemment, cf. le tres explicite « venez a moi » de sa derniere video)

        les participants selectionnes sont des consommateurs de cyber-café addicts au clavier
        qui ont compris qu’une fois abreuve de louanges le patron ils pourront se regarder poster trente mille fois le meme message

        aucune perspective, c’est une salle d’attente du titanic

        J'aime

        • Purée dit :

          Le pire à mon avis c’est son pitbull Julien Alexandre, alors lui mes aïeux c’est une guirlande de noël !

          Il n’arrête pas de se servir de la fonction « Supprimer » ! Compulsif le gars.

          Oui la censure règne en Maître sur le Blog de Paul Jorion si on s’écarte du standard maison fixé par le patron. Remarquez, c’est son droit, mais bon faut pas inviter au dialogue et à la discussion dans ce cas.

          J'aime

      • Purée dit :

        Totalement inutile, mais comment cela se fait-il que le petit carré de couleur jaune soit exactement le même ici que sur le blog de paul jorion ?

        J'aime

        • postjorion dit :

          Alors là, vous me posez une colle…
          Je pense que « gravatar » affiche ces avatars par IP .. sans doute a t-il « reconnu » la votre.
          Il faudrait essayer sur un autre blog..
          N’oublions pas aussi que nous sommes également sur « wordpress », comme le blog de Jorion.

          J'aime

        • NingúnOtro dit :

          Gravatar assigne l’image d’un avatar par défaut en calculant une référence à partir de l’adresse de contact que vous utilisez dans vos commentaires. Tant que vous utilisez la même, n’importe ou, il sélectionne la même image. Faites la preuve en variant ne soit-ce qu’une seule caractère de votre adresse mail.

          J'aime

        • NingúnOtro dit :

          Je vous fais l’exemple moi-même…

          J'aime

        • NingúnOtro dit :

          Autant vous dire que même si l’utilité est inconsciemment populaire… il faut être conscient du fait que son utilisation autorise l’entreprise Gravatar à savoir ou et quand vous placez n’importe-quel commentaire… ce qui peut s’avérer ne pas être innocent.

          J'aime

        • Purée dit :

          Merci de ces précisions Ningunotro ! Effectivement toujours un peu gênant aux entournures d’être suivi à la piste partout. En fait véritablement désagréable.

          J'aime

        • postjorion dit :

          J’ai supprimé les « gravatar » (qui de toute façon ne servent pas à grand chose), mais en fait j’ignore si le système fonctionne quand même (caché?).

          J'aime

        • NingúnOtro dit :

          ¡Quelle réaction! Si seulement on m’écoutait juste un peu sur quelques choses autant plus importantes😉

          Gravatar n’est bien sur pas le seul péril (relatif) qui guette sur internet, et l’ignorance de la grande masse est difficile à combattre. C’est pourquoi chez moi j’ai juste édité le formulaire des commentaires pour afficher un avatar stocké en local pour moi-même.

          J'aime

  16. contre-info dit :

    merçi,

    vos réponses me rassurent…
    je suis « l’individu » dont il parle dans son billet
    « la pollution ».
    j’ai rusé gentiment pour lui répondre , mais ce matin
    mon commentaire, qui essayait de lui expliquer
    sereinement et poliment ce que vous venez finalement de dire plus haut , a disparu….
    au delà de sa personnalité , il me semble pour faire court (c’est ce que j’ai essayé de lui expliquer dans mes commentaires, dorénavant « censurés » ,sur sont site ,pendant 48h ) qu’il y a une finalité politique ,au delà des aspects techniques dont il « voudrait » débattre ,avec tentative de réduction d’une partie de l’opinion à un état de « servage mental » , aboutissant après 50ans de crétinisation de masse , à une anesthésie totale , une sidération pathologique du corps social.
    je regardais avant-hier le film de Clooney sur le Mac-Cartisme , j’y ai vu beaucoup de similitude , sauf que qu’ils ont fait de sacrés progrès dans la désinformation et que ,depuis ,il y a eu 50 ans de « préparation » de l’opinion.

    Hélas , quand ce type de logique sociale envahie l’espace public , on peut craindre le pire.

    merci de vos réponses
    cordialement

    J'aime

  17. catherine dit :

    Intéressant vraiment et très éclairant s’il était encore besoin…

    http://exdisciplesleblog.blogspot.com/2009/07/interview-gerald-celente-pierre.html

    J'aime

  18. catherine dit :

    Je ne sais pas qui est l’initiateur ou l’initiatrice de ce blog, et peu importe, mais ce serait bien qu’il ou elle relise les propos de Bernard.

    Ses propos me semblent tout à fait pertinents et gagneraient grandement à être repris (18 juillet 18h52 ci-dessus)car ils replacent clairement les enjeux de ce nouveau blog et sa justification contenue dans « le plus loin que … »qui laisse supposer un au-delà, un dépassement, une ouverture à autre chose que Paul Jorion.

    En effet la position minimaliste de Paul Jorion en matière d’identification et de réponses aux problèmes, ne satisfait que ceux qui sont de son école.

    Aussi,pour élargir les possibles,je reprends les termes de Bernard « Il s’agit alors de questionner les contenus des notions même d’argent (ou son signifiant la monnaie), les notions de “valeur” et de “richesse” qui n’ont rien à voir entre elles, la notions d’actionnaire et celle de travailleur, celle d’intérêt (respecte-t-elle le principe d’égalité démocratique (revendiqué apparemment par tous) entre le créancier et l’emprunteur?)

    Bref, il s’agit de philosophie.

    Ces réflexions fondamentales sont les bases structurelles sur lesquelles pourront se poser tous les savoirs techniques absolument indispensables il me semble.

    J'aime

    • postjorion dit :

      Oui Catherine, oui Bernard

      Toujours en vacances, je viens de lire votre commentaire.
      Ce blog sera aussi ce que les lecteurs voudront en faire et ce serait avec plaisir que je publierai (moi aussi;) ) des « billets invités » et pourquoi pas dans le sens de ce que propose Bernard, à savoir

      Il s’agit alors de questionner les contenus des notions même d’argent (ou son signifiant la monnaie), les notions de “valeur” et de “richesse” qui n’ont rien à voir entre elles, la notions d’actionnaire et celle de travailleur, celle d’intérêt (respecte-t-elle le principe d’égalité démocratique (revendiqué apparemment par tous) entre le créancier et l’emprunteur?)

      Mais la monnaie est « le nerf de la guerre » … il faut commencer par bien la définir et comprendre son emprise actuelle.

      En attendant la reprise effective (dans un peu plus d’une semaine), j’ai pu lire que P.J. a fait à gosse à 63 ans … ça prouve bien que parfois il ne tourne pas rond: il n’a pas trop pensé à cet enfant qui devenant ado verra ses camarades de classe lui demander  » c’est ton arrière grand-père qui est venu te chercher ? » … à moins qu’il ne soit déjà orphelin ?
      Néanmoins, félicitations à la maman…

      J'aime

  19. socratès dit :

    Louis Blanc :

    « Jorion a besoin de disciples… »

    Je crois plutôt qu’il faut parler de fans, de supporteurs, comme pour n’importe quel club de foot.
    Pour la bonne raison qu’il n’a rien à enseigner.

    L’anthropo, la socio et autres… logies, ces prétentions bourgeoises de décrire le monde, il en est déconnecté depuis longtemps.

    Il a travaillé dans une banque, et alors ?
    Raison plutôt de s’en méfier. Pourquoi mordrait-il la main qui l’a nourri ?

    Il se targue d’avoir annoncé la crise. D’autres l’ont fait aussi. Il propose de moraliser le capitalisme. Les ploutocrates ne disent pas autre chose.

    Où est le mérite du personnage ?

    C’est un épiphénomène, monté en mayonnaise par lui-même et servi aux badauds comme contestation du Système.
    Lequel système, comprenant vite l’intérêt de cette contestation molle, s’est empressé à lui ouvrir les plateaux : une voix angélique de « spécialiste » est sans doute largement préférable à une bonbonne de gaz.

    J'aime

  20. Catherine dit :

    Bonjour,

    excusez-moi d’avoir à utiliser cette voie d’accès, si François Jeru ( Auguste, leucoTrio, et tutti quanti…) vous demande mes coordonnées, je vous autorise à les lui donner, merci.

    Je comprendrais tout à fait que vous « avaliez » ce message, si c’est le cas, je chercherai ailleurs.

    Pour que vous compreniez, je vous envoie le dernier message retenu chez Jorion . Une foultitude de messages sont passés à la trappe.Cette nouvelle expérience Picrocholinienne, n’est pas sans produire quelque chose, j’espère peut-être avancer dans Une histoire à la sauce Kitagawa, un symbole qui pourrait permettre peut-être de mieux comprendre par la voie de cette farce la Terreur de notre monde.

    Ci-dessous l’un des nombreux messages broyés par la machine infernale jorionesque!

    « Ami Kitagawa, il faudra que vous passiez par Etienne Chouard pour avoir mon adresse mail ou par le site écosociétal d’ A-J HOLBECQ, ou encore le site au-delà de Jorion, je vais demander au responsable s’il est d’accord pour servir de voie d’accès…

    Monsieur Jorion ne se plie pas à vos désirs, il ne m’envoie pas vos coordonnées, cela m’oblige à devoir recourir à ce fâcheux stratagème.

    Je doute même que ce message passe, 1+1=3, ça c’est aujourd’hui, en ce lieu même!

    Les structures de ce blog sont responsables de ce qu’elles produisent comme effet, à l’image de ce que nous vivons au niveau sociétal, ce sont elles qui sont à l’origine de tout ce que nous vivons, une valeur ne tombe jamais du ciel du seul fait qu’on la convoque, ce sont les règles qui se posent clairement qui permettent leur expression et non l’inverse, du simple bon sens, j’ai l’impression qu’au plus on fait d’étude au moins on comprend le monde, il y a une stupidité navrante qui s’immisce un peu partout, quel est ce savoir que vous avez dans la tête, de où vient-il et qui sert-il?

    C’est d’intelligence dont nous avons besoin et non de singes savants qui ne font que répéter le disque usé de leur programmation in-form-atique, la décomposition du mot est parlante, quand est-ce que les gens vont enfin voir de leurs yeux, y compris certaines personnes de ce blog, quand vont-ils enlever les lunettes déformantes qu’on leur met, y compris celles qui sont procurées ici-même? Mais quand? Alors, jamais????

    Monsieur Jorion a une vision de myope, certes à court terme il y trouve intérêt, mais il a un fils et qui plus est du nom de Théodore, comment voulez-vous que ce dernier puisse espérer conquérir son NOM, non pas de celui de Jorion bien sûr, celui-là rien de plus facile, mais son VRAI NOM, l’autre, L ‘ IMPROBABLE, LE MYSTERIEUX NOM, celui de l’HOMME ACCOMPLI;

    Je pense qu’avec ce message , c’est une porte que vous ouvrez ou que vous fermez à Théodore, personne n’oblige jamais, jamais et moi moins qu’une autre, c’est vous qui aurait à répondre de ce choix, car c’est cela être libre Monsieur Jorion, répondre de ce que l’on fait et de ce que l’on ne fait pas, un jour, demain, c’est aujourd’hui! »

    http://www.pauljorion.com/blog/?p=4040#comments

    J'aime

  21. Catherine dit :

    En vérifiant si le lien fonctionnait, je m’aperçois, qu’il a tout sucré, le fourbe de Jorion! pauvre petit Théodore, pas de chance pour lui, ça s’engage mal!

    Voilà ce que j’avais sauvé in extremis! surtout pour François car il ne comprendra rien!!!!!!si qq’un le connait peut-il faire transiter, merci.

    Sylvie (avec le sourire) dit :
    13 août 2009 à 00:14
    » n’en sommes nous pas tous là, incomplétude et imperfection ? »

    Kitagawa ne s’en dédouanne-t-il un peu vite ?

    Répondre

    Fleur_KY dit :
    13 août 2009 à 09:47
    F.Jéru assisté de NuageBlanc devraient y arriver, sans oublier Fleur_KY multi-protéiforme, à la bandoulière!

    Répondre

    Fleur_KY2 écrasée!!!! dit :
    13 août 2009 à 10:08
    Alors vous refusez le droit d’asile Monsieur Jorion?

    Deux messages écrasés à la suite…

    Ayez au moins l’obligeance de le signifier clairement, ne laissez pas votre fils avoir à rougir de tel agissement de son père, car il ne s’agit pas tant d’avoir que d’être voyez-vous , on ne peut se dire « libre » et faire le contraire de ce que l’on dit, mais cela vous revient, il faudra bien un jour que vous ôtiez la mauvaise foi qui vous habille, ayez l’obligeance svp de m’envoyer les coordonnées de François, reportez vous au message où il en parle, Que Dieu vous garde et il vous gardera c’est ça qui est extraordinaire, seul votre moi aura à répondre de vos engagements, Le grand autre vous pardonnera c’est sûr!

    Répondre

    Fleur_KY pleure mais garde foi en l’Homme, malgré tout dit :
    13 août 2009 à 10:49
    Souriant esprit de la forêt Sylvie-nne, c’était à vous que j’envoyais des effluves qui ont été gardées en bouteille par un bien fâcheux compulsif’movment, tant pis, il faudra peut-être que nous trouvions avec l’ami Kitagawa des terres plus amènes, car comme le disait un monsieur dont j’entends encore les échos, alors qu’il était près de moi, observant mes diaphanes corolles, rien se perd, rien se crée, tout se transforme, il faudra bien qu’arrive un temps où nous cessions de perdre notre temps à perdre, pour transformer l’infâme et hideux dis-formant en forme généreuses et joyeuses pour tous.

    Ne vous étonnez pas si le silence s’immisce ici, il sera très parlant pour celui qui entend!

    Répondre

    Fleur_KY est dis-traite!!!! dit :
    13 août 2009 à 11:13
    Rien NE se perd, rien NE se crée, négations oubliées, excusez Fleur_KY svp pour le message de 10h49, elle n’est qu’un media, un « entre » elle relaie c’est tout, c’est une écriture automatique dont il s’agit, c’est celle de l’Inconscient, et comme chacun sait l’Inconscient ne connaît pas la négation excusez-le, il ne connaît pas nos manières, et Fleur_KY est distraite, elle a oublié le décodeur!

    J'aime

  22. Catherine dit :

    N’empêche votre blog est un réel contre-pouvoir, imaginez que vous n’existiez pas, il faudrait vous inventer!

    Je ne sais pas si les gens de chez Jorion viennent ici, ça remettrait les pendules à l’heure, ce serait bon d’aller envoyer ça là-bas, histoire qu’il revoie sa copie et soit pris en flagrant délit de mensonge!

    J'aime

  23. Catherine dit :

    Tout, tout a été effacé, il doit y avoir une vingtaine de messages, aucun n’était injurieux, absolument aucun!

    J'aime

  24. Catherine dit :

    Ou encore mieux pour ne déranger personne,François Jeru peut me contacter sur le forum d’Etienne Chouard, il clique sur CECRI département 59, il a juste à s’inscrire, ça prend deux minutes et il peut m’envoyer un message, je lui répondrai .

    Méthode orwellienne, on fait pas mieux chez Jorion, les palimpsestes ça y va, c’est le grand nettoyage d’été!Une façon bien particulière de ré-écrire l’histoire!

    J'aime

  25. Catherine dit :

    Quel malheur,je n’avais pas vraiment compris l’enjeu de ce petit jeu Kitagawa de FJ, et ça me tracasse.

    Je lis avec plus de calme les messages que François Jéru ( Auguste, Nuage blanc leucoTrio et tutti quanti) avaient envoyés, ,il y avait tellement à lire,et puis à répondre, que sur le coup j’ai un peu survolés et tellement survolés que je suis passée à côté de l’essentiel, certes je ne comprends pas tout ce qu’il dit, certains termes sont un peu ésotériques pour une non-initiée à sa langue,mais comme toute poésie, la compréhension n’est pas nécessaire,surtout pas,ce serait même un obstacle si c’était le cas,ce ne serait plus alors de la poésie mais un raisonnement banal,quotidien, et ce qui importe ce n’est pas tant le mot en lui-même que le rapport aux mots, faire tinter l’intime dans l’universel, c’est cette composition particulière qui ouvre quelque chose d’un supplément d’âme peut-être,de compréhension d’autres diront, bref, la poésie me semble-t-il demande à être respirée, sentie, à entrer en vibration avec une partie de ce que nous sommes, de ce que nous vivons ou avons vécu, elle doit être incarnée quoi mais pas pensée,rationalisée, passer à la moulinette de la normalisation, donc tout cela pour dire que sans comprendre vraiment tout ce qu’il écrit,j’en comprends assez pour faire ce qu’il me demande d’essayer de faire et maintenant arriver à me dire qu’il faut mettre le paquet sur cette proposition pertinente et stimulante de poésie-conte et récit de vécus, même si bien sûr, c’est un peu prétentieux d’en parler en ces termes.

    Paul Jorion a raflé tous les textes que j’avais écrits, ça représente un peu de travail, et surtout c’était l’acte de naissance d’un petit élan qui se veut d’ouverture et d’essaimage d’informations sous une forme peut-être plus ludique et poreuse que celle de la raison,ce qui ne veut pas dire bien sûr que cet aspect-là soit à bannir,non, surtout pas, disons qu’ils sont complémentaires, cette raison on voit quand même bien ce qu’elle porte comme fruits et y’a pas photo n’est-ce-pas.

    Il y avait une voie possible, un media pour tenter de faire bouger a minima les représentations mentales et je suis passée à côté, alors qu’il me le proposait sur un plateau doré, ceci bien bêtement,au nom d’un principe trop puriste, j’étais aveugle, je n’ai pas mesuré la portée d’une telle proposition .

    Alors si quelqu’un connait ce Monsieur ou a l’occasion de mailer sur un blog où il est susceptible d’aller, dites-lui svp que j’accepte cette proposition car je pense qu’elle correspond le mieux à ce que je suis peut-être capable de faire, au travers de récits de vécu, ou de délires un peu poétiques, faire résonner quelque chose chez les gens qui les fera s’interroger, peut-être ou peut-être pas, mais essayer de faire bouger quelque chose de ce marasme tuant.

    Je suis triste de ne pas lui avoir répondu oui tout de suite, c’est une vraie erreur de ma part.

    J’ai trouvé une adresse dans le 91, mais il y a de grandes chances(ou plutôt)malchances que ça ne soit pas lui.J’ai quand même essayé d’envoyer un courrier, je verrai bien.

    Alors, j’attends qu’une bonne âme vienne m’aider merci déjà, et je suis vraiment désolée d’occuper ainsi l’espace.

    Toujours à propos de Jorion, suis-je en capacité au regard de la loi de demander la rétrocession de certains textes ou cela entre-t-il dans un domaine plus restreint,privé, je ne sais pas ce que dit la réglementation à ce sujet, aussi si quelqu’un pouvait m’aiguiller je lui en serais reconnaissante.

    Merci.

    J'aime

  26. postjorion dit :

    Bonjour Catherine
    Moi aussi j’aimerais bien pouvoir échanger -ici ou en direct – avec François Jeru (quels que soient les pseudos sous lesquels il apparait) …
    Mais il me semble avoir lu, au passage, une bonne nouvelle: il lancerait son propre blog début octobre.

    Je rentre de vacances lundi avec un petit billet sur la monnaie.

    J'aime

  27. Catherine dit :

    Je viens de lui écrire justement,j’ai le pressentiment aujourd’hui que c’est de lui dont il s’agit, et puis de toute façon tant pis si c’est pas lui, au moins j’aurai essayé, je ne perds pas espoir, je suis assez pugnace en général, il devrait être de retour vers le 20, moi je rentre le 22 au soir, si notre projet se concrétise il faudra qu’on trouve une terre d’accueil plus amène que celle de Jorion le fourbe et le suppôt de cet ordre (sous apparence du contraire, of course!)je le méprise furieusement le bonhomme mais suis très heureuse d’avoir pris cette liberté de renouer avec les gens qui se trouvent sur cet espace si particulier, enfin pas tous, car certains sont vraiment out,à côté de la plaque,les pauvres, on aurait presque envie de les plaindre tellement c’est con et plat ce qu’ils racontent, mais bon, c’est bon de le savoir aussi,n’est-ce-pas, ça m’a permis cette belle rencontre avec Nuage blanc et j’espère que Fleur KY bien terrienne saura dia-loguer avec les vapeurs aériennes de Nuage blanc pour que peut-être une belle colombe vienne se poser parfois ou parfois pas.

    Je suis exténuée, ces vapeurs putrides jorionesques m’ont rétamées, j’ai passé une nuit d…….sse, comme si j’arrivais au bout de quelque chose et ce matin j’ai besoin de passer un coup de balai au propre comme au figuré, en terminant ce message je ferme la boîte infernale et vais faire des choses bien ancrées au réel, du ménage, de la cuisine enfin vous voyez ce genre d’activité qui remet de l’ordre encore une fois dans les deux dimensions.

    Il se peut si je trouve ce Monsieur que nous ayons des choses à vous demander, mais d’abord il faut que je le trouve et qu’ensuite nous tombions d’accord sur le modus operandi.

    Bon, je vais retrouver mes balais, je m’en fais une vraie joie, je vous dis quoi dès que je sais quoi, expression du cru local, merci et souriante journée si c’est possible pour vous.

    J'aime

  28. Catherine dit :

    Oh le petit, il a enlevé toutes mes contributions, sur tous les sujets, philosophie, psychanalyse,etc, j’vous dis que c’est comme Orwell, les palimpsestes c’est ça, alors ça veut plus rien dire parfois , c’est tout décousu, y’a des trous dans le canevas,il a été obligé de laisser parfois parce que les gens répondaient souvent à ce que j’écrivais, mais ça fait chaotique, la trame est rudement lâche, ça fait un peu discours psychotique,boiteux, à côté, c’est presque rigolo, on l’fait jamais exprès quand on veut être drôle, une preuve encore s’il en fallait une, alors je viens de lui envoyer un message pour lui dire que je ne savais pas que j’avais autant d’importance à ses yeux, tout ce temps passé à tout enlever diable, c’est que je compte pour lui!

    Bon, je lui ai aussi suggéré de tout enlever,tant qu’à enlever autant qu’il enlève tout y compris la photo, ça aura au moins le mérite d’avoir une certaine visibilité, je n’aime décidément pas les tièdes, tant qu’à être c.., autant l’être complètement n’est-ce-pas, mais il n’est pas habitué, c’est décidément un mitigé et surtout un pleutre, il n’assume rien, s’il disait clairement ce qu’il fait et cessait de travailler en catimini comme un petit garçon pris en faute, ça aurait plus de panache que diable, mais décidément on nage pas dans la même eau, paix à son âme!

    Comment voulez-vous que le monde ne soit pas ce qu’il est avec des gugusses pareil!

    Bon, là ça y’est, je suis définitivement persona non grata, et tout ça vous savez pourquoi, et bien c’est pour avoir demandé un espace de jeu pour que nous puissions Nuage blanc et moi nous parler et deviser des bruits du monde, et avoir dit que Fleur KY était entrain d’étouffer sous les strates polyphoniques et polychromes des feuillets des phynanciers et con-sorts, il aime pas trop quand on fait des décomposition de mots, je me demande bien pourquoi, c’est pourtant plus lisible comme ça, il faut croire qu’il ne veut pas que nous sachions lire, ouf, c’en est fini de cet épisode fâcheux, encore une expérience de plus, je pourrai sans doute m’en servir d’une façon ou d’une autre, j’ai confiance!donc expérience positive au final.

    J'aime

  29. Catherine dit :

    Qu’est-ce qui fait qu’à un moment donné, ça se bloque chez Jorion, quelque chose ne passe plus?

    Pourquoi tout à coup une parole devient-elle une réalité inaudible?

    C’est cela qui est intéressant de savoir, ainsi peut-être qu’en comprenant ce qui se passe au niveau du microcosme Jorion pouvons-nous comprendre ce qui se passe au niveau du macrocosme social, à l’image de Bateson et de sa cérémonie du Naven.

    Comme dans tout système, le système organique Jorion a une homéostasie, un point d’équilibre, équilibre rompu à l’arrivée de certains messages porteurs de certaines in-formations.

    Le déséquilibre perçu par Jorion le contraint à supprimer le message.

    Trois épisodes personnels permettent de percevoir l’espace au-delà duquel plus rien n’est recevable, ça ne peut pas passer, c’est coupé!

    1)Episode Obama, j’ai fait une description détaillée de son équipée sans opinion d’aucune sorte juste le constat cinglant des faits bruts faisant apparaître des liens avec des think tanks, Bilderberg, etc

    Proprement irrecevable pour lui, ces faits-là doivent être occultés, on ne peut pas les voir alors pour ne pas les voir on va les faire disparaître, message supprimé.

    2)sous-entendu discrèt concernant sa rétention d’information, pas recevable il coupe. Il faut qu’il passe pour un homme libre arrêté seulement par certains principes de respect qu’il énumère mais qui très bizarrement ne relèvent aucunement du contenu des messages que j’avais envoyés;

    L’irrespect pour lui serait-il de dire ce qui EST?

    3)Fleur KY sollicite dans un langage floral un espace ludique à partager avec son ami Kitagawa, pour deviser des usages du monde, en résonance somme toute avec ce qui est écrit en entête du blog, philosophie, sociologie, anthropologie;

    Il coupe, pas recevable, ce truchement léger ne lui sied pas visiblement, la poésie est une véritable arme dissolvante si on en a le désir, elle dissout les mensonges et les hypocrisie et là, c’est vrai que c’est très dangereux car la forme est inattaquable, ce ne sont pas les mots qui sont de la dynamite ce sont les rapports aux mots .

    C’est décidément trop dangereux pour lui, d’abord cette forme risque fort de plaire, de plus elle a un aspect décapant qu’il ne peut soutenir, alors irrecevable, quand on ne peut recevoir on coupe, et là bizarrement pris d’une folie taillonesque irrepressible et grandissante, il coupe tout ce que j’ai écrit précédemment , tout sauf là où ça n’est vraiment pas possible de couper car le discours des autres commentateurs ne tient plus.

    Ce n’est plus seulement ce que je dis qui ne peut être entendu, c’est ce que je représente qui doit être éliminé, un meurtre symbolique en quelque sorte.

    Il me donne beaucoup d’importance semble-t-il, ce que je renvoie comme in-formation serait-il aussi irrecevable que de prendre connaissance de la parenté des membres de l’équipe Obama avec des organismes peu scrupuleux en matière de morale humaniste ?

    C’est ma foi plutôt élogieux d’avoir à subir un tel courroux, représenterais-je à ses yeux, l’image de ce qui EST et qu’il ne veut pas voir, je ne dis pas que c’est ce qui est, je dis que c’est CE qu’il pense de ce qui est, et qui me vaut ce traitement de faveur.Au bout du compte, j’aurais presque à m’en réjouir, il me perçoit comme porteuse d’une vérité qu’il se refuse à voir.Merci Jorion.

    Alors, qu’est-ce qu’on en tire comme conclusion, qu’est-ce qu’on apprend de tout ça?

    Et bien, on apprend les limites de Jorion, celles qui le déterminent et qui le font être ce qu’il est, avec ce qu’il aime et ce qu’il n’aime pas, ce qu’il fait passer et ce qu’il ne fait pas passer.

    Et l’on constate qu’il y a comme un hiatus entre ce qu’il dit et ce qu’il fait , et que sa fonction n’est pas de nous révéler le Réel, mais de l’arranger à sa sauce en fonction de ce qu’il est susceptible de pouvoir entendre, et dès lors les discours qui passent chez lui sont des discours qui entrent dans un cadre prescriptif étroit, un succédané de critique pour faire croire qu’on est un chevalier d’un ordre plus juste, mais surtout pas une critique trop profonde qui pourrait remettre en cause de façon plus radicale les fondements hiérarchiques et moraux de notre société pestilentielle, ça il ne peut l’entendre, en revanche une critique soft est bienvenue, elle permet de sauvegarder l’image du dit monsieur.

    Il ne veut pas que nous comprenions ce qui se passe, d’ailleurs lui-même ne comprend pas les tenants et les aboutissants du système , il ne veut pas les voir, alors il se contente de la superficie des choses sans essayer de comprendre qu’elles sont en interaction avec un système plus vaste qui oeuvre pour sa survie, le pognon, avant l’homme.

    Son discours est une arme au service d’un ordre quoiqu’il en dise, sa conception de la vérité et de ce qu’il est bon d’en dire est tellement restrictive, qu’elle est affligeante de stupidité.c’est comme si on voulait enrayer un état de choc hémorragique en faisant un point de compression local sur un flux sanguin veineux périphérique , sans voir que la carotide est béante et que sans suture rapide de cette dernière on passera très vite de vie à trépas, les mesures de compression au niveau local sont louables certes mais un peu bêtes car si on ne s’attache pas à suturer la carotide vite fait; le problème sera définitivement résolu,la preuve, on sera mort!

    En fait ce qu’il défend ce sont ses propres intérêts, mais il n’a pas encore pigé qu’il y a deux dimensions temporelles,celle du tout de suite et là il est plutôt avantagé quoiqu’il en dise et vienne mendier, et celle de demain qui le fera vivre dans un monde totalement totalitaire, mais il est vrai aussi que la figure de proue de ce système est le mensonge, ma foi, ça ne devrait pas lui poser trop de problème, il en est le symbole, microcosme et macrocosme se rejoignent, la boucle est bouclée, seuls ceux qui se refuseront à vouloir voir resteront aveugles.

    Ps: PoStjorion, pouvez-vous faire en sorte de re-dupliquer ce message afin qu’il apparaisse pendant un certain temps dans les messages récents et que François Jéru puisse le voir, sinon avec l’afflux possible d’autres, il risque de passer à côté.

    Merci beaucoup.

    J'aime

  30. contre_info dit :

    @ catherine
    vous dites « ……..Son discours est une arme au service d’un ordre quoiqu’il en dise, …… »
    c’est exactement ce que j’ai essayé de dire dans mon (maladroit) commentaire du 29/07.
    les dernières tentatives que j’ai faite de poster sur son blog se soldent systématiquement par une mise en « modération »..
    il faut dire que pour me valoir un « billet » (la pollution) dans lequel il a essayé de me faire passer pour un « troller » , j’ai du « toucher » juste.
    pour l’anecdote , les échanges qu’il a totalement supprimés (mes commentaires plus les réponses d’autres commentateurs y compris les siennes++++) portaient sur l’éthique (j’avais commencé en lui disant que nous n’avions pas la même Ethique (en rapport avec sa défense des Traders ,voire des Banquiers….)
    j’ai ensuite essayé de lui expliquer qu’il etait peut-ètre « manipulé » , car « manipulable » (arriver à l’amener à produire un « billet » pour se défendre d’avoir oté un certain nombre de commentaires , montre une certaine « vulnérabilité » de sa part , et , je vois ce matin qu’il a recommencé à se justifier de « faire le ménage » sur son site (billet ALIAS))

    ces appels sont sans succès…donc , je n’interviens plus
    mais , sans regret , car il faut voir les changements dans sa clientèle depuis deux semaines…

    J'aime

  31. socratès dit :

    Ce témoignage, s’il est véridique, m’inspire quelques réflexions.

    Un publiciste devrait savoir qu’au pays de Voltaire censurer sans explication c’est se discréditer.

    Pour un anthropologue, censurer tous les messages de quelqu’un c’est de l’ostracisme, aggravé, quand il s’agit d’une femme, de sexisme.

    Enfin, lorsqu’on prétend ouvrir un espace à la réflexion collective, ce geste relève de l’hypocrisie et d’un manque de charisme.

    J'aime

  32. contre_info dit :

    je peux témoigner d’un échange avec PJ (récent,début Aout,billet « a moralité-immoralité » 09/08/09)
    il avait décidé de « censurer » un lien (le mettant entre crochet,donc inaccessible directement)qui lui déplaisait (concernant Socrate)
    son explication donnée était :
    (c’est) »la méthode démocratique que j’ai choisie pour signaler mon désaccord total ».
    la remarque que je lui fis ,était qu’il avait une drôle d’idée du concept de démocratie….(le « j’ai choisie »)
    sa réponse (l’ironie socratique ,bien-sùr):
    « …Vous avez raison, j’aurais dû écrire : « la méthode démocratique que j’ai choisie unanimement pour signaler mon désaccord total »….. »
    bon , on est loin du Sophisme ………
    et , surtout on perçoit une volonté de ne pas savoir…
    dès le lendemain , j’étais à nouveau en « modération systématique »……….

    le question que je me pose , au delà du fonctionnement psychologique de cette personne , est
    de savoir si ce type de « communication » (blog,forums) à l’apparence très « démocratique » (liberté d’expression…) , du fait du contrôle possible par peu de monde (le « modérateur ») ne peut pas ètre facilement transformé en outil de propagande ……

    J'aime

  33. Catherine dit :

    S’il est véridique le témoignage dites-vous Socratès, c’est très bien que vous introduisiez du doute,tout le monde devrait en faire autant,et pour tous les discours d’où qu’ils viennent c’est plutôt sain,interroger toute parole et observer ce qu’elle produit et au bénéfice de qui, ça oriente sacrément bien…j’invite tout le monde à en faire autant!

    Alors je vais vous mettre les deux messages qui ont fait l’objet des obstructions référencées plus haut, pour le dernier sollicitant un espace de jeu pour Kitagawa et Fleur KY, je n’ai pas sauvegardé malheureusement, je vous mets les liens pour les deux autres, c’est le blog d’Etienne vous pourrez constater le contenu des messages et voir qu’ils n’apparaissent pas sur le blog du très démocratique Jorion!.

    1) Le mercredi 21 janvier 2009 à 12:36, par catherine

    Je viens de passer ce message chez Jorion, vous croyez qu’il va passer ?

    Il est en modération, le couperet n’est pas loin. Lisez, c’est très instructif !

    Les « thinktank »vous connaissez ?

    Et bien, ce n’est que cela, regardez par vous-même, ça en dit plus long que n’importe quel discours, des faits implacables !

    Non, je le jure, je ne suis pas d’extrême-droite, j’ai la norme NF sur moi… Au secours, l’humanité est en voie d’extinction !

    Voilà donc le message dans la rubrique »Obama » qui attend sa décapitation :

    Pour ceux qui s’enorgueillissent de l’arrivée d’Obama, voyons donc de quoi il en retourne !

    • 1. TIMOTHY GEITHNER – SECRÉTAIRE DU TRÉSOR

    Groupe Bilderberg, Council on Foreign Relations, Trilateral Commission, président et CEO de la Federal Reserve Bank de New York, directeur de la politique de développement du Fonds Monétaire International, membre du Groupe des Trente (G30), employé chez Kissinger & Associates, architecte des récents bailouts (2008), ses mentors sont Lawrence Summers et Robert Rubin.

    • 2. PAUL VOLCKER – ECONOMIC RECOVERY ADVISORY BOARD
    Groupe Bilderberg, Council on Foreign Relations, chair nord-américaine de la Trilateral Commission, chair de la Federal Reserve pendant les années Carter et Reagan, président de la Federal Reserve Bank de New York, membre du G30, chair de la Rothschild Wolfensohn Company, figure clef de l’écrasement du standard du cours de l’or pendant l’administration Nixon, associé de longue date de la famille Rockefeller.

    • 3. RAHM EMANUEL – CHEF DE BUREAU
    Membre de la Israeli Defense Force, sioniste prononcé, sénateur, directeur du conseil des prêts hypothécaires Freddie Mac, membre de la campagne de financement de Bill Clinton, il a encaissé $16.2 millions en 2 ans et demi en tant que conseiller en investissements chez Wasserstein Perella. Son père est membre du groupe terroriste Israélien ; Irgun.

    • 4. LAWRENCE SUMMERS – CONSEIL ÉCONOMIQUE NATIONAL
    Groupe Bilderberg, Council on Foreign Relations, Trilateral Commission, secrétaire du Trésor pendant l’administration Clinton, économiste en chef à la Banque Mondiale, ancien président de l’Université Harvard, membre de l’Institut Brookings, grand ingénieur de la mondialisation pendant qu’il était au Fonds Monétaire International, protégé de David Rockefeller, son mentor est Robert Rubin.

    • 5. DAVID AXELROD – CONSEILLER SÉNIOR
    Consultant politique dont les clients furent les sénateurs Hillary Clinton, John Edwards et Christopher Dodd ; il a aussi réparé les torts causés à Obama lors du scandale de William Ayers du Révérend Wright.

    • 6. HILLARY CLINTON – SECRETAIRE D’ÉTAT
    Groupe Bilderberg, Council on Foreign Relations, Trilateral Commission, agent clandestine de la CIA utilisée pour infiltrer le mouvement anti-guerre à l’Université de Yale, et aux audiences de Washington, partenaire sénior de la Rose Law Firm, figure de proue dans l’affaire du trafic de drogue de Mena, architecte du désastre de Waco, impliquée dans la manipulation des preuves lors du meurtre de Vince Foster, et reliée à bien d’autres morts dans les milieux politiques.

    • 7. JOSEPH BIDEN – VICE PRÉSIDENT
    Groupe Bilderberg, Council on Foreign Relations, sénateur U.S. depuis 1972, membre du Senate Judiciary Committee, présentement chair du U.S. Senate Committee on Foreign Relations, fervent supporter du mouvement sioniste, il a récemment affirmé au Rabbin Mark S. Golub de Shalom TV : « Je suis un sioniste. Pas besoin d’être juif pour être sioniste. »

    • 8. BILL RICHARDSON – SECRÉTAIRE AU COMMERCE
    Groupe Bilderberg, Council on Foreign Relations, ancien membre du congrès U.S., chair de la Democratic National Convention en 2004, employé de la Kissinger Associates, ambassadeur à l’ONU, gouverneur du Nouveau Mexique, secrétaire à l’énergie, joueur majeur dans le scandale Monica Lewinsky avec la tête pensante du Groupe Bilderberg ; Vernon Jordan.

    • 9. ROBERT GATES – SECRÉTAIRE À LA DÉFENSE
    Groupe Bilderberg, Council on Foreign Relations, ancien directeur de la CIA, secrétaire de la défense sous l’administration Bush, chair de la CFR task force avec Zbigniew Brzezinski, jusqu’au cou dans le scandale Iran-Contra, il fut nommé dans l’affaire de trafic de drogue Mena en 1999.

    • 10. TOM DASCHLE – SECRÉTAIRE À LA SANTÉ
    Groupe Bilderberg, Council on Foreign Relations, ancien leader de la majorité au sénat, haut placé de Citibank, son mentor est Robert Rubin.

    • 11. ERIC HOLDER – ATTORNEY GENERAL
    Personnage clef dans le pardon de Marc Rich lors de son procès pour racketeering, député sous Janet Reno, il a facilité le pardon de 16 Portoricains du groupe terroriste FALN sous Bill Clinton.

    • 12. JANET NAPOLITANO – DIRECTEUR DE HOMELAND SECURITY
    Council on Foreign Relations, gouverneur de l’Arizona, avocat de Anita Hill pendant les audiences de l’affaire Clarence Thomas, U.S. attorney pendant l’administration Clinton, elle fut cruciale dans l’affaire OKC, où elle a déclaré : « Nous allons suivre tous les indices » ; elle est comparée à Janet Reno, douce sur l’immigration illégale.

    • 13. GEN. JAMES L. JONES – NATIONAL SECURITY ADVISOR
    Groupe Bilderberg, Trilateral Commission, Commandeur allié suprême pour l’Europe, envoyé special au Moye-Orient sous l’administration Bush, conseils d’administrations de Chevron et Boeing, Commandeur à l’OTAN, membre du Brent Scowcroft’s Institute for International Affairs avec Zbigniew Brzezinski, Bobby Ray Inman, et architecte de Bilderberg Henry Kissinger ainsi que l’ancien directeur de la CIA John Deutch.

    • 14. SUSAN RICE – AMBASSADRICE À L’ONU
    Council on Foreign Relations, conseillère en matière de politique extérieure pour les candidats John Kerry et Michael Dukakis, member du National Security Council de Bill Clinton, secrétaire d’État pour l’Afrique, membre du Brookings Institute (subventionné par la Ford Foundation et la famille Rockefeller), membre du Groupe Stratégique de Aspen (proche collaborateur des membres du Groupe Bilderberg tels que Richard Armitage, Brent Scowcroft, et Madeleine Albright).

    http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2008/11/18/97-bien-fait-pour-vous#c3406

    2) Le mardi 25 novembre 2008 à 15:21, par catherine

    J’ajoute un peu de gris …j’suis désolée, mais il est bon de savoir où on met les pieds…

    bonjour à TOUS,

    Le pouvoir des doxa-crates s’étend tous les jours davantage, exemple concret à l’appui, un blog, celui de Paul Jorion, qui est intéressant me semble-t-il – PLUS – par la qualité des intervenants que le maître des lieux lui-même, qui se cabre et se rigidifie dans une posture de Fouquet Thinville accusateur public sous la révolution…un nouveau censeur de ce nouvel ordre semble-t-il mais qui se présente sous les traits d’un homme libre, mais l’esprit et la lettre ce n’est décidément pas la même chose, un exemple de plus à inscrire au dossier!

    C’est ainsi qu’à la suite d’une intervention de Loïc Abadie, le défenseur des petits porteurs en bourse, j’étais intervenue doucement je vous joins l’échange , ce qui m’a valu une réponse assez cinglante de Daniel DRESSE, message auquel je voulais répondre de façon tout à fait soft vous allez pouvoir le constater, le dit message est resté « en attente » toute la journée pour être détruit en toute fin de soirée et donc ne pas être introduit dans la file de discussion, je vous donne à lire si cela vous intéresse afin que vous puissiez constater sur les faits de quoi il s’agit;

    Je pense que Mr Jorion n’a pas trop apprécié le fait que je mentionne le statut de certains messages qui passent invariablement à la censure depuis peu et ne franchissent donc pas toujours le mur du « jorion » le son aurait était plus enclin à le faire me semble-t-il.

    Je me permets de vous donner à lire afin que vous connaissiez les « us » de certaines personnes ; il se bloque, se cabre, je ne sais de quoi il a peur, il veut conserver une image soft pour passer à la télé ou à la radio, donc pas de mot de travers, l’orthodoxie est de mise, il vient donc grossir les rangs de nos nouveaux censeurs idéologiques, dommage…

    De plus, si toutefois il venait par un pur hasard à ce monsieur Dresse de se promener sur ce site, il pourrait lire la réponse que je lui faisais, j’utilise donc ce forum à ces fins un peu intéressées, je le confesse, mais tout en sachant qu’un cas particulier en dit parfois plus et mieux qu’une généralité.

    Voici donc les trois messages, le dernier ayant été censuré donc non porté à la connaissance de Mr Dresse.S’il voulait apporter une réponse à son tour, j’autorise Etienne à lui donner mon adresse mail.

    catherine dit : 23 novembre 2008 à 17:40 Loïc Abadie,

    On ne peut pas refaire sempiternellement le même débat, on se moque un peu des mots, ils sont trompeurs, tout le monde le sait, complot pas complot, je laisse de côté si vous voulez.

    En revanche , un fait précis, 0,2% de la population mondiale contrôle la moitié de la capitalisation boursière de la planète, quand on parle des marchés financiers, il est bon d’avoir ce chiffre en tête n’est-ce-pas, de plus je reprends les propos de Mr Halimi, ” le pouvoir des marchés d’accaparer, de contrôler, de faire pression sur la collectivité et les états est la principale régression que nous vivons depuis trente ans, nous mesurons à peine ce qu’elle va nous coûter, que nous a-t-elle rapporté, qu’a-t-elle signifié ?

    Elle a contredit un siècle de progrès économique et social, mais si cette force des marchés est déchaînée dans sa prise d’otage planétaire comme elle l’ était hier dans sa prédation de la valeur ajoutée c’est surtout car les états ont rompu ses chaînes, pour lui permettre d’aller dans une certaine direction connue d’avance, inégalitaire, en invoquant ensuite la force du destin ou l’idée qu’on y peut rien;, qu’on ne peut pas faire autrement, qu’il n’y a pas d’autre politique possible. En réalité, ce nouveau capitalisme a une histoire.Ce sont des politiques précises décidées avec des intentions précises qui ont débouchées sur la situation actuelle. Des politiques précises décidées avec des intentions précises au service d’une classe sociale précise et pas une fatalité qu’on nomme au choix dans les médias ou ailleurs, mondialisation, 3ème révolution industrielle, village global, libre échange, essor des valeurs individualistes, désir d’autonomie etc….”

    Plus que de complot, le mot qui fâche, disons alors qu’il s’agit de la rencontre de circonstances particulières avec une volonté particulière au service d’une intention précise celle de faire du profit avant tout, peut-être serons-nous d’accord !

    Il faut lire peut-être Upton Sinclair et Jack London pour se souvenir que “jouer “à la bourse n’est pas anodin, que les dividendes se paient avec du sang”symbolique”ou “réel “et au détriment de la dignité humaine, je peux comprendre votre désir de ne pas perdre vos acquis financiers, mais tous ces petits intérêts personnels mis bout à bout aboutissent à la dégradation de la vie sous toutes ces formes et il faudra bien un jour répondre de cela.

    Derrière des chiffres ronflants des comptes bancaires , il y a des vies qui s’éteignent, qui se perdent, qui s’épuisent, il faut s’en souvenir, c’est un vrai holocauste dont la responsabilité est diluée certes mais pas atténuée pour autant, nous devons nous souvenir de ce que coûte chaque euro gagné, c’est autant de perdu pour la dignité humaine.

    Peut-être que si demain les petits porteurs renonçaient à leurs actifs ça générerait quelque chose, je rêve peut-être, je ne sais pas?

    Il ne s’agit pas de vous juger en tant qu’individu précis je ne vous connais pas, mais il n’y a pas de raison a priori pour que vous soyez plus ou moins mauvais qu’un autre n’est-ce pas, votre comportement boursier en revanche, peut être qualifié de mauvais car il a des conséquences très nuisibles sur la société, en vous faisant le défenseur ou conseilleur je ne sais pas trop des petits porteurs ça n’est pas neutre, ça a des conséquences.

    Je vous reconnais un certain courage en venant sur ce forum et en défendant vos points de vue, des points de vue ça peut toujours se changer n’est-ce-pas, surtout si l’on a le désir que vous manifestez semble-t-il de confronter votre parole à la parole de l’autre, ça augure d’ouvertures possibles….

    daniel Dresse dit :
    24 novembre 2008 à 01:41
    Votre abnégation vous honore — vis-à-vis de certaines personnes s’entend. Moi je renonce et, d’une manière plus générale, je me sens de moins en moins à l’aise ici. Depuis que je m’efforce —depuis plusieurs années maintenant— de comprendre toutes ces questions économiques et financières, j’ai l’impression de devenir moi aussi insensiblement un trotteur avec des œillères. L’angle de vision du monde adopté dans ces débats finit par m’effrayer.

    La seule contribution qui m’a un peu décillé les yeux ces dernières semaines a été celle de Jean Baptiste, le 21 novembre (14h11). En très peu de mots, il a tout dit. Nous sommes censés en outre réfléchir sur ce que pourrait être une constitution économique. Bien ! S’il s’agit d’une constitution des robins -je voulais dire des experts- gracieusement octroyée aux imbéciles, j’ai presque envie de dire à quoi bon une de plus ?

    Avant de prendre congés, laissez moi vous glisser un dernier commentaire sur l’une des phrases ultimes de votre billet (charmant par ailleurs). Ne vous faites pas avoir non plus avec ces histoires de « petits porteurs ».

    Le « petit porteur » comme le « capitalisme populaire », son frère siamois, est un mythe, bon a nourrir un scénario fade pour concepteur de chez Walt Disney. Le petit porteur, dans l’écrasante majorité des cas, n’est qu’une tirelire anonyme qui s’en remet complètement à un intermédiaire –généralement une OPCVM de type SICAV- pour gérer ses pièces jaunes.

    S’il a la chance de posséder directement une miette de capital dans une société, c’est le pigeon que l’on fera voter dans une assemblée générale, après lui avoir collé une heure avant dans les mains un rapport suffisamment informé pour le faire voter dans le bon sens. Les esprits « réalistes » pourront bien me dire qu’il en est à peu près de même dans toute élection dite démocratique, et je leur répondrai alors « : « c’est exact et ce n’est pas un hasard ».

    Je sais bien que le « petit porteur », comme tout ce qui est petit et porteur, est presque l’archétype de l’obsessionnelle « solution individuelle » chère aux ultralibéraux (c’est marrant comme ceux-ci –tout comme les ultras gauchistes- ont le chic pour se caser parallèlement dans la fonction publique).

    Tout ceci est à vomir.

    Sortie de bal.

    Bien à Vous.
    D.D.

    Voilà donc le message censuré!!!!!!!!!! que vous allez pouvoir lire, il est resté en modération toute la journée et détruit le soir! seule la discrète allusion à la censure pouvait atteindre ce Monsieur, il me semble!!! allez savoir où les susceptibilités se cachent !

    catherine dit : Votre commentaire est en cours de modération
    24 novembre 2008 à 09:58
    Daniel Dresse,

    Je ne sais si ce qualificatif de “charmant” revient à mon message qui parle des petits porteurs, j’ai cherché dans la file de discussion (comme on dit, semble-il) je n’ai rien trouvé aussi je crains bien qu’il s’agisse de celui-là.

    Ma foi, pourquoi pas ? J’entends donc, un peu désolée , mais je ne peux rien faire d’autre.

    Peut-être est-ce le mot de trop qui vous fait passer outre ce blog, la goutte qui fait déborder le vase, si c’est cela je regrette bien d’être cette goutte.

    C’est dommage mais entendable cependant .

    Alors, si c’est de cela qu’il s’agit, ce qualificatif de “charmant” je le reçois un peu comme quelque chose de condescendant, vous savez comme lorsque l’on dit, elle est gentille, je l’aime bien, ça cristallise des pensées pas trop gentilles justement. Bref, j’accueille.

    Je rebondis aussi vite sur la réponse de Paul Jorion qui semble vouloir compartimenter les intervenants en deux blocs bien distincts , les apprenants et les prosélytes, ça revient donc à ”choisissez votre camp” et c’est un peu navrant car je pense que le meilleur professeur est celui qui remet sans cesse sur le grill sa parole, son savoir et qui consent à se voir comme un apprenant, un chercheur de vérité comme tout le monde.

    Si une parole est dite, offerte, c’est pour être contre-dite, interrogée afin qu’elle puisse gagner en finesse, en justesse au travers de cette confrontation d’idées.

    Si on ne la met pas en présence de la parole de l’autre, si on n’accepte pas cette porosité nécessaire, la parole se fige, se pétrifie et devient dogmatique. Personne ne détient la Vérité. Il y a des paroles, pour qu’elles soient entendues et renvoyées à d’autres paroles qui permettent d’y voir plus clair.

    Il n’y a pas une personne qui sait et l’autre qui écoute.

    Il y a des personnes qui s’interrogent et qui essaient de dés-embrumer ce qui se présente là, sans que ça vienne flétrir pour autant et remettre en cause la qualité de la personne.

    Il y a une dissociation absolument nécessaire à réaliser entre la personne et ce qu’elle dit.

    On a le droit de dire des conneries ça ne fait pas de nous forcément un idiot, c’est ça qui devrait s’inscrire dans les têtes sinon il n’y a plus de possibilité de dialogue, c’est du soliloque et ça ne fait pas avancer, on fait du sur place et parfois même on recule.

    Pour ce qui est des petits porteurs et qui me semble valoir votre courroux, je suis évidemment d’accord avec vous, ils sont la dernière roue du carrosse et ils sont bien mal lotis, mais ils participent quand même à leur corps défendant à cette grosse machinerie mangeuse d’hommes, a minima certes mais ça produit quelque chose ce n’est pas rien, les petits ruisseaux font les grosses rivières…il ne s’agit pas encore une fois de stigmatiser une personne mais d’interroger un comportement et de percevoir surtout que quoique nous fassions nous sommes englués dans un sacré sac de noeuds dont il est difficile de se débarrasser, c’est le même cas de figure pour moi par exemple quand je vais faire mes courses et essaie d’acheter au moins cher tout en sachant qu’en faisant cela je participe a minima mais je participe quand même à la casse du tissu social , industriel et tutti quanti…

    C’est cette position tout à fait paradoxale que j’interroge, ces comportements qui nous enferrent et nous enterrent au final, c’est tout.

    Qu’entendre cela vous fasse vomir je l’entends encore une fois, mais en vous montrant cette facette précise , ça ne me fait pas pour autant porter le poids de cette réalité, je me contente de la mettre en avant, je la problématise afin de tenter de dénouer quelque chose , en proposant une confrontation d’idées.

    Voilà Daniel, j’espère que vous reviendrez sur votre décision car vos remarques apportent toujours quelque chose de succulent , vous bousculez souvent et ça ne peut faire que du bien, ça stimule, ça réveille.

    Je ne sais quand paraîtra mon message car voyez-vous j’ai le privilège d’avoir un statut particulier sur ce blog, mes messages passent invariablement par Paul Jorion qui ouvre le sésame , mais comme vous dormez probablement, ça devrait pouvoir coïncider avec vos réveils respectifs.

    Quoiqu’il en soit, bonne continuation à vous ou je devrais dire le contraire ça vous mettrait en meilleure disposition vis à vis de moi, je commence à vous connaître.

    Ravie d’avoir pu échanger un peu avec vous.

    Catherine

    http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2008/11/18/97-bien-fait-pour-vous#c3406

    3)j’ai pas gardé!

    Mais vous pouvez constater si vous me connaissez un peu que tous les messages envoyés sur le blog sont ratiboisés,même les plus anodins,tabula rasa, il reste une photo et tant qu’à faire j’aimerais bien qu’il l’enlève, comme il va lire très certainement ce message je lui demande de bien vouloir exaucer ce dernier voeux, seuls qqs uns surnagent car il ne peut vraiment pas faire autrement, c’est massacre à la tronçonneuse on pourrait dire.

    Il se refuse à voir certaines choses, comme il ne veut pas les voir, il coupe les messages qui en parlent et comme ça , ça n’existe plus, c’est comme si vous aviez un cancer et que vous ne vouliez pas le savoir, on vous le dit mais vous ne voulez pas entendre et vous vous construisez votre propre réalité, pour ceux qui ont fait référence à Guattari , ça devrait leur dire qq chose, déni+ néo-réalité= ??? nous sommes dans un monde psychotique avec déni de certaines choses et construction d’une néo-réalité, Jorion est un faiseur d’opinion et il relaie ce genre de fadaises en taisant certains faits, car il profite du système quoiqu’il en dise et ses accointances avec Attila euh Attali en disent long, c’est très parlant, si je fais un blog ce qui est un projet dans l’air, je n’irai certainement pas renvoyer les références de Jorion, faire cela ça a du sens, ça veut dire qu’on soutient a minima ce qu’il défend, non?

    Maintenant quant au sexisme, là franchement ce n’est pas ce qui me préoccupe, avant d’être une femme je suis un être humain et c’est en tant qu’être humain que je revendique la possibilité d’exprimer des faits.

    Pour terminer avec contre-info, la réponse est contenue dans la question, la propagande c’est ce qui se propage, ce que l’on fait circuler comme message, retenir un message, c’est cacher une partie de la réalité et dès lors c’est offrir une vision tronquée du réel.

    Il ne faut jamais oublier que derrière une action il y a une pensée, et que c’est de cette pensée que dépendra la mise en route d’un agir capable de modifier ce qui est, si vous ne savez pas, vous ne ferez rien et donc au bout du compte vous participerez au maintien du dit système.Voilà le résultat du processus Jorion, alors vous pensez bien qu’il sert ce monde, et d’autant plus qu’il permet une timide critique du système, ça lui permet de canaliser une partie des mécontents qui s’ils n’avaient pas cette voie-là passeraient peut-être à des actions plus directes contre le système, il est un paratonnerre, il protège, comment appelle-t-on cela, oui, voilà, c’est un fusible!

    Jorion fait donc de la propagande bien évidemment, je vous invite fortement à lire le livre de Bernays propaganda, c’est très instructif, c’est en ligne sur le net, vous tapez zone éditions je crois.

    J'aime

  34. Catherine dit :

    @Contre-info

    Et puis je vais vous dire Contre-info, je pense que c’est Chomsky qui dit que la propagande ce n’est pas tant CE qui se dit que CE qui ne se dit pas, CE qui ne se dit pas, entendez-vous Contre-info, CE qui ne se dit pas.

    Et que fait Jorion en retenant certains messages, en taisant certaines in-formations, il dé-forme notre réalité en ne lui donnant pas toute sa mesure.

    Sa posture serait alors en terme imagé celle de celui qui boit une eau empoisonnée et qui nous dit, ça j’veux pas l’entendre, on coupe, mangez donc trois fruits et cinq légumes par jour et ça ira mieux.

    On peut croire aux miracles, certes, mais je ne pense pas que ce soit Lourdes en ce bas monde.

    Ainsi en empêchant le flux limpide et tranquille des messages, c’est un barrage à l’information concernant l’empoisonnement de l’eau, et à côté de ça il nous offre de la poudre de perlimpinpin en guise de réponse à l’empoisonnement du monde qui est aussi le sien, l’aurait-il oublié même si aujourd’hui ce poison lui offre quelques scories, vont-elles suffire à faire de lui un homme de ceux si improbables et mystérieux qu’on se demande s’il en existe encore?

    Alors OUI je m’expose en toute conscience et sans l’ombre d’une émotion vindicative à l’encontre d’une réaction somme toute assez humaine qu’il a eu à mon égard connaissant le loustic, oui, je le dis haut et fort Jorion est un propagandiste de ce nouvel ordonnancement du monde, oui, oui et mille fois oui.

    Car il dé-forme notre réalité en cachant la véritable nature du poison, en nous proposant des succédanés de réponse, mais toujours des réponses à côté, un peu comme des cataplasmes sur une jambe de bois qui ne peuvent aveugler et satisfaire que ceux qui ne veulent pas d’un autre monde, qui ont encore trop d’attaches avec celui-ci, moribond certes, mais dont ils ont encore à boire quelques gorgées.

    Ce sont d’hommes forts dont notre monde a besoin, délestés de leur peur et mus par le seul désir de sentir souffler l’esprit léger et vivifiant de la liberté.De la noblesse aussi, comme nous en aurions besoin, de celle qui font qu’un homme reste un homme dans toute sa nature quand il se débarrasse et rejette tous les poisons du monde, pour se laisser aller ensuite au doux mouvement de l’eau claire, pure et limpide, cette noblesse -là doit être sérieusement enfouie car on n’en voit plus guère la trace.

    Il peut s’il le veut m’attaquer en diffamation, je n’en ai cure, c’est très bizarre ce qui se passe en moi, je n’ai presque plus peur de rien, y’a comme quelque chose de mort en moi, ma petite personne, je la vois comme quelque de terriblement dérisoire et insignifiante, c’est comme si ce n’était pas moi qui parlait, c’est un souffle qui passe à travers moi et qui me fait parler, c’est celui de la liberté.

    Il pourra bien faire ce qu’il veut, ce souffle-là soufflera toujours, sous une forme ou sous une autre, mais il sera toujours là tant que l’humanité sera encore debout, il faut juste espérer qu’elle ne couche pas trop vite.

    Seul compte pour moi aujourd’hui que le monde soit porté par cet esprit de noblesse et de légèreté et cela passe indubitablement par notre façon d’être au monde, c’est de posture dont il s’agit et pas d’autre chose.

    Cette fois, je m’en vais vraiment en vacances, j’espère retrouver kitagawa dimanche prochain, merci PostJorion pour cet espace, mille fois merci!

    J'aime

    • postjorion dit :

      Ne pas oublier que Jorion fut, ainsi qu’il l’écrit lui même,  » trader de 1990 à 1992 sur les futures d’instruments de dette, de taux de change, d’indices et de matières premières.  »

      A t-il fait amende honorable ou veut-il se venger de ses anciens employeurs qui l’auraient « sous estimé » ?

      J'aime

      • socratès dit :

        ou se venger parce qu’il a tout perdu dans les subprimes ?

        dans tous les cas, le fait qu’il soit lancé par les grands média et les petits média pseudo-contestataires, qui ont besoin de voix fraîches, montre clairement qu’il n’est pas dangereux pour le système, au contraire, il sert à indiquer la route au peuple : petits rafistolages et on garde tout

        J'aime

  35. destin dit :

    Bonjour,

    Je ne suis pas économiste, je m’y intéresse commme beaucoup- surtout par les temps qui courent. Il se trouve que j’ai tenté – vainement depuis que certains posts plus critiques ont été interceptés par le chien de garde de la modération – de communiquer ‘librement’ et tout état de cause courtoisement, mais ma liberté n’a pu passer le mûr de béton devant elle puisque mes idées ne coulaient pas sous le sens jorionnien…

     » La liberté est l’amour de la nécessité » que prône M. Jorion dans son blog lorsqu’il fait appel aux bons soins de ses lecteurs ne se limite qu’au portefeuille.

    Scandalisé qu’on vienne ensuite s’interroger sur la surprenante théorie de Mc Luhan ‘le medium c’est le message’…on peut dire que PJ a bien su mettre en pratique la théorie de l’Adulé en son temp Mc Luhan qui n’est plus guère pris au sérieux aujourd’hui…

    M. Jorion ne cherche que la gloire et le renom….qu’il se rhabille dans ses tentatives de nos faire croire en sa naïveté au regard des media qui le courtisent, il sait très bien qu’il n’est pas mieux qu’eux.

    soit dit en passant que je lui ai demandé en aparté via email de me donner les raisons de ses censures, M. Jorion n’a à ce jour pas estimé répondre. Je pense que la psychanalise à laquelle il fait souvent référence interfère dans ses discernements sur la démocratie et la liberté d’expression

    A bon entendeur, merci.

    J'aime

  36. destin dit :

    je n’ai pas relu mon post…pardon pour les erreurs

    J'aime

  37. destin dit :

    Se positionner au même niveau qu’Attali (en mal d’existance, de reconnaissance ? ) en faisant preuve de fausse humilité, c’est faire montre de malhonnêteté vis à vis des commentateurs.

    le blog de PJ est décevant sur son fonctionnement par trop totalitaire.

    Merci pour votre lecture….

    J'aime

  38. destin dit :

    Le monde est dangereux à vivre. Non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. » Albert Einstein

    J'aime

  39. postjorion dit :

    Les précédents commentaires de « destin » sont transférés sur https://postjorion.wordpress.com/2009/08/18/34-sujets-divers/

    J'aime

    • destin dit :

      bonjour,

      Je viens de poster un article « trouvé » sur le net, bien sûr il n’a pas de rapport direct avec vos discusssions…cependant, lorsque vous regardez le post de Catherine qui énumère des personnes appartenant au groupe Bildgerg, il faut savoir que ce groupe appartient aux « illuminati » dont chacun aura sans doute entendu parlé…
      Je suis modérée sur mon dernier post, je ne me formaliserai pas si vous estimiez que mes communications ne concerne pas votre « sujet ». Je vous remercie de me le préciser afin de réorienter mes billets si tel est votre souhait.
      CDLT

      J'aime

  40. Ping : 34 – Sujets divers … « Plus loin que Jorion

  41. destin dit :

    désolé j’ai posté sur des sujets qui ne concernait pas ce topic. Merci postjorion.

    J'aime

  42. destin dit :

    http://contreinfo.info/
    Les membres de l’Organisation de Coopération de Shanghai, réunis à Iekaterinbourg avec l’Inde et le Brésil, n’ont guère d’autre choix que de rechercher une alternative au dollar, juge l’économiste Michael Hudson. Continuer à financer à crédit la consommation américaine, les dépenses du Pentagone et de ses 750 bases à l’étranger, en accumulant des dollars et des bons du Trésor équivaudrait pour eux à accumuler en parallèle les risques tant financiers que militaires. Ils sont désormais contraints, estime-t-il, d’inventer une voie de sortie du dollar. L’heure est venue pour un monde multipolaire a affirmé le Président russe Medvedev, et le président de la Banque centrale chinoise lui fait écho en déclarant que l’objectif est désormais de créer une une monnaie de réserve internationale qui ne serve pas les intérêts exclusifs des USA. Hudson indique que les autorités américaines se sont vues infliger une fin de non recevoir à leur demande d’assister au sommet de l’OCS. Ce non, dit-il, c’est un mot que les américains vont entendre beaucoup plus souvent à l’avenir
    Lire la suite

    J'aime

  43. destin dit :

    le blog précédent comporte un certains nombre de sujets repris par Jorion sur son propre blog….

    J'aime

  44. Sylvie dit :

    @ Catherine

    Daniel Dresse ne précise pas le destinataire de son post, mais, à la fin, il dit :

    « Je sais bien que le « petit porteur », comme tout ce qui est petit et porteur, est presque l’archétype de l’obsessionnelle « solution individuelle », chère aux ultra-libéraux (c’est marrant comme ceux-ci – tout comme les ultras gauchistes – ont le chic pour se caser parallèlement dans la fonction publique). »

    On peut en déduire qu’il s’adresse à L. Abadie, qui est enseignant à le Réunion.

    Ne vous faites donc pas de souci.

    J'aime

  45. postjorion dit :

    Aujourd’hui 20 août, j’ai désactivé les commentaires imbriqués (peu pratiques en fait).

    Si vous répondes à un commentaire, faites le sous la forme:
    @ nom ou pseudo et date
    Vous pouvez aussi utiliser la balise « blockquote » entourée du signe « plus grand que » et « plus petit que », et pour fermer, entouré de « plus grand que » et /, et « plus petit que »

    J'aime

  46. Catherine dit :

    Bonjour PostJorion et tous ceux que ça intéressent!

    Je n’ai aucune nouvelle de François Jéru et cela m’étonne un peu,ça ne lui ressemble pas du tout, il m’aurait répondu me semble-t-il, négativement peut-être mais je ne l’imagine pas ne pas se positionner par rapport à cette situation, aussi je vais si vous me le permettez ré-envoyer mon dernier message afin qu’il puisse s’il lui vient l’idée de passer par ici de lire peut-être ce message en voyant mon prénom sur la liste des commentaires récents et ainsi lui permettre de se positionner par rapport à ce projet d’écriture.Si je ne fais pas cela mon message est noyé sous la masse!

    Je suis de plus en plus persuadée en effet qu’il faut user du truchement poétique et mythique sous forme de contes et récits pour enlever la gangue qui emprisonne les mots et empêche ainsi la compréhension de ce qui se passe .C’est véritablement un travail révolutionnaire à réaliser par ce biais.

    Actuellement, il y a une auto-alimentation de l’enfermement que nous vivons et il se fait par les mots, par le langage, même si le contenu est critique c’est un peu comme si ce langage perdait de sa force décapante et venait alimenter la grosse machinerie consensuelle de la fabrique du consentement, un peu comme si on psalmodiait sur fond d’inflexion hypnotique, ça endort au final, même si le contenu incite à faire le contraire, c’est une perversion du langage, pourquoi, c’est parce que le langage et ses mots ont été phagocytés par cet ordre et que dès lors, quel que soit le contenu du discours aussi critique soit-il, il y a une négation de son contenu car il est véhiculé par la culture qu’il entend remettre en cause.

    Il n’y a qu’une seule solution à cela, user de truchement, la poésie et le conte sont de la dynamite pour casser la gangue me semble-t-il et opérer un nettoyage et un retour de sens.

    Et à côté de cela un travail d’investigation très pointu sur tous les substrats du pouvoir, la monnaie en fait bien évidemment partie, une confrontation des points de vue sans obturation aucune est le gage me semble-t-il d’une meilleure lisibilité du monde, la confusion le pire ennemi, il suffit pour cela de voir quelqu’un comme Erickson parler de la confusion à installer dans l’esprit de quelqu’un que l’on veut amener à la transe hypnotique, ne pas oublier que lorsque vous êtes en transe vous ne dormez pas, contrairement à ce que renvoie ce mot hypnose, tout cela pour dire que la confusion est une arme au service de cet ordonnancement du monde et qu’un travail de vérité est réellement révolutionnaire.

    Voilà donc à nouveau le message que j’avais envoyé le 16/08…merci déjà et si ça ennuie qui que ce soit merci de le dire aussi, je reverrai ma copie!

    @Contre-info

    Et puis je vais vous dire Contre-info, je pense que c’est Chomsky qui dit que la propagande ce n’est pas tant CE qui se dit que CE qui ne se dit pas, CE qui ne se dit pas, entendez-vous Contre-info, CE qui ne se dit pas.

    Et que fait Jorion en retenant certains messages, en taisant certaines in-formations, il dé-forme notre réalité en ne lui donnant pas toute sa mesure.

    Sa posture serait alors en terme imagé celle de celui qui boit une eau empoisonnée et qui nous dit, ça j’veux pas l’entendre, on coupe, mangez donc trois fruits et cinq légumes par jour et ça ira mieux.

    On peut croire aux miracles, certes, mais je ne pense pas que ce soit Lourdes en ce bas monde.

    Ainsi en empêchant le flux limpide et tranquille des messages, c’est un barrage à l’information concernant l’empoisonnement de l’eau, et à côté de ça il nous offre de la poudre de perlimpinpin en guise de réponse à l’empoisonnement du monde qui est aussi le sien, l’aurait-il oublié même si aujourd’hui ce poison lui offre quelques scories, vont-elles suffire à faire de lui un homme de ceux si improbables et mystérieux qu’on se demande s’il en existe encore?

    Alors OUI je m’expose en toute conscience et sans l’ombre d’une émotion vindicative à l’encontre d’une réaction somme toute assez humaine qu’il a eu à mon égard connaissant le loustic, oui, je le dis haut et fort Jorion est un propagandiste de ce nouvel ordonnancement du monde, oui, oui et mille fois oui.

    Car il dé-forme notre réalité en cachant la véritable nature du poison, en nous proposant des succédanés de réponse, mais toujours des réponses à côté, un peu comme des cataplasmes sur une jambe de bois qui ne peuvent aveugler et satisfaire que ceux qui ne veulent pas d’un autre monde, qui ont encore trop d’attaches avec celui-ci, moribond certes, mais dont ils ont encore à boire quelques gorgées.

    Ce sont d’hommes forts dont notre monde a besoin, délestés de leur peur et mus par le seul désir de sentir souffler l’esprit léger et vivifiant de la liberté.De la noblesse aussi, comme nous en aurions besoin, de celle qui font qu’un homme reste un homme dans toute sa nature quand il se débarrasse et rejette tous les poisons du monde, pour se laisser aller ensuite au doux mouvement de l’eau claire, pure et limpide, cette noblesse -là doit être sérieusement enfouie car on n’en voit plus guère la trace.

    Il peut s’il le veut m’attaquer en diffamation, je n’en ai cure, c’est très bizarre ce qui se passe en moi, je n’ai presque plus peur de rien, y’a comme quelque chose de mort en moi, ma petite personne, je la vois comme quelque chose de terriblement dérisoire et insignifiante, c’est comme si ce n’était pas moi qui parlait, c’est un souffle qui passe à travers moi et qui me fait parler, c’est celui de la liberté.

    Il pourra bien faire ce qu’il veut, ce souffle-là soufflera toujours, sous une forme ou sous une autre, mais il sera toujours là tant que l’humanité sera encore debout, il faut juste espérer qu’elle ne se couche pas trop vite.

    Seul compte pour moi aujourd’hui que le monde soit porté par cet esprit de noblesse et de légèreté et cela passe indubitablement par notre façon d’être au monde, c’est de posture dont il s’agit et pas d’autre chose.

    J'aime

    • postjorion dit :

      François Jéru (et ses divers pseudos) serait-il aussi devenu persona non grata sur le blog de Jorion, ou bien a t-il décidé de s’investir totalement sur son nouveau blog?
      Il est peut être aussi en vacance , après tout!
      Wait and see…

      J'aime

  47. Catherine dit :

    Vous ne m’en voudrez pas j’espère d’apporter quelques touches de joliesse à l’image de la jaspure de l’Agathe qui vient éclairer notre quotidien…ça ne prend pas beaucoup de temps et ça remet à l’endroit!

    J'aime

  48. ar.blanc dit :

    Comme Dalembert (http://www.pauljorion.com/blog/?p=4399#comment-39799), et sans doute bien d’autres avant, je viens d’avoir 2 commentaires supprimés sur le blog de Jorion.
    Décidément les gourous n’aiment pas la contradiction

    ar.blanc; rien à voir avec Louis Blanc commentateur précédent)

    J'aime

  49. Christophe dit :

    Bonjour ar.blanc

    Mettez vos commentaires censurés ici pour qu’on puisse juger si c’est vraiment de la censure ou autre chose.

    J'aime

  50. ar.blanc dit :

    Désolée, je n’ai jamais gardé de copie … à l’occasion je le ferai.
    Mais dans le dernier message ce matin je signalais ce blog çi à Dalembert en lui exprimant qu’il n’était pas seul à se plaindre.. et hop, 2 minutes après, commentaire disparu.

    J'aime

  51. blusky dit :

    @ ar.blanc

    bonsoir

    je me permets de repondre à votre post

    peut-etre Dalembert a eu l’adresse de ce blog
    mais ne souhaite pas donner suite parce que trop degouté par cette histoire

    je dis ca parce que l’adresse a été communiqué sur le site Jorion par un commentateur et c’est comme ca que je suis entré en sa possession

    je l’avais copié alors pour regarder plus tard

    voila ce que j’avais copié

    >>> 29 août 2009 à 13:04

    @ dalembert

    j’apprécie votre position critique, difficile à assumer dans un choeur de béni oui-oui

    en somme, la crise est due à la sophistication de la tromperie, au moyen de la sophistication des modèles informatiques

    j’ai déjà remarqué que M. Jorion réagit au quart de tour dès qu’ il s’agit du rôle des banques dans la crise et du bien fondé du privilège qu’elles ont à accorder le crédit

    je me demande pourquoi il reste isolé sur son idée,
    se confronter à d’autres opinions

    exemple : le blog postjorion

    ne peut qu’enrichir le débat

    bien à vous <<<<<

    il est donc possible que Dalembert l'ai eu
    et ce qui est curieux, ce texte n'existe plus, il a été effacé avec d'autres textes de Dalembert

    je trouve scandaleux ce procédé de ne s'entourer que de gens qui vous approuvent

    bonne soiree

    J'aime

  52. Catherine dit :

    Ce sont nos erreurs qui nous apprennent, mais encore faut-il les voir,accepter de les laisser ré-fléchir quelque chose de nous que nous refusons de voir et d’intégrer et que nous rejetons au prétexte que c’est ceci ou cela.

    Les laisser nous renvoyer notre image même si elle n’est pas glorieuse cette image, laisser nos erreurs nous in-former… en ce sens les récits de la noirceur sociale ou toute autre noirceur y’a florès en la matière, tous ces récits ont cette « vertu » là potentiellement. C’est vraiment à nous d’en faire quelque chose.

    L’information que nous collectons au fil du temps est toute entière inscrite dans le corps. Elle est source de force car l’information, plus que le sens courant que nous donnons à ce mot, signifie « énergie formant par l’intérieur »celui qui la conquiert. Celui qui est « in-formé » a « la force »et peut « instruire ». Il n’est pas question ici d’un enseignement intellectuel mais d’une expérience vécue. Celui qui la vit trouve sa force en lui-même, dans le contact qu’il a établi avec sa nature pour faire la « lumière ». Il se libère de la banalité dont l’énergie est gaspillée dans des tensions exagérées, source d’épuisement.

    Ré-fléchir, c’est justement installer une pause, et laisser émerger quelque chose en nous, quelque chose qui sait au fond de nous, du verbe savoir et que l’on n’entend plus car nous sommes continuellement dis-trait, dans le sens de sortis « à côté », dévier de notre axe d’écoute réelle.

    Même la pensée est une distraction dans ce sens là, elle parasite le silence nécessaire à l’écoute, et est souvent automatique même si l’on se gargarise du mot liberté.

    La pensée a quelque chose de linéaire. Je crois que seul l’esprit est décapant, l’esprit a qq chose de circulaire, il tient compte de multiples facteurs dont la raison « raisonnante » obture le passage.

    Et pourtant paradoxe sans pensée « rationnelle » a minima pas de possibilité de voir émerger quelque chose de cet « euréka » ce que j’appelle l’esprit qui arrive sans qu’on le veuille au hasard d’un relâchement le plus souvent. Un euréka qui arrive toujours dans un entrecroisement de dimensions différentes, il me semble que c’est vraiment là que ça se passe. On peut parfois comprendre un mécanisme social en faisant la cuisine, la couture ou en allant se promener et en étant attentif à ce que l’on fait. C’est ça ce que je veux dire.

    La pensée, je m’en méfie comme de la peste, elle véhicule toujours une valorisation du monde précise car elle est instillée par une socio-culture précise au service d’intérêts précis.

    J'aime

  53. Catherine dit :

    …petit bémol quand même, la pensée même si je ne l’aime pas trop à toute sa place dans cet univers de la monnaie et je respecte ceux qui en parlent en tentant d’éclaircir la dense forêt. Il faut que l’on passe par cette compréhension des mécanismes et je remercie le ou la initiatrice de ce blog d’aller dans cette direction. J’essaie pour ma part, d’y comprendre quelque chose, mais c’est pas gagné!

    On dirait que tout est fait pour complexifier les choses, et dans ces cas-là, j’ai envie d’y mettre le nez!

    ça cache quelque chose, forcément, si tout le monde comprenait plus rien ne tiendrait.

    Accrochons-nous à d’autres filins! mais regardons scrupuleusement ceux qu’on nous offre pour espérer nous en libérer car on ne se libère que de ce que l’on connait.

    J'aime

  54. Paulo dit :

    J’ai essayé aujourd’hui de placer un commentaire sur le fil « le temps qu’il fait 13 novembre » http://www.pauljorion.com/blog/?p=4894

    J’essaye d’insérer ici l’image d’écran que j’ai prise juste après avoir posté, mais si je n’y arrive pas, vous la trouvez sur ce lien
    http://yfrog.com/1xjorionp

    J’y disais seulement (13 h 18), à la suite de son commentaire du 14 novembre 2009 à 11:04 http://www.pauljorion.com/blog/?p=4894#comment-40770
    « 14 novembre 2009 à 11:04
    Auspitz, j’ai fait observer un jour que les commentateurs du « Blog de Paul Jorion » s’identifiaient souvent au « Club des gens qui n’ont pas lu les ouvrages de Paul Jorion, et n’ont aucune intention de le faire ». Il faut que vous vous fassiez une raison : les commentateurs de blogs sont souvent des rédacteurs plutôt que des lecteurs. Les commentaires du genre : « Pourquoi Paul Jorion ne nous dit-il pas ce qu’il pense de la crise des subprimes ? », ont encore de beaux jours devant eux.
    Votre observation me donne toutefois l’idée d’un petit récapitulatif. »

    Ceci :

    Il y a peut être une raison pour laquelle els commentateurs de votre blog n’achètent pas vos livres, c’est que, au moins pour « l’argent mode d’emploi » est pour au minimum 50 à 70% un copier-coller de vos billets du blog (une sélection parmis les 134 de la section « monnaie »

    J'aime

  55. Fred dit :

    Bonjour,

    Je lis ce blog parce qu’il me permet de suivre une discussion que P. Jorion a bloquée.

    Si les commentateurs n’achètent pas le livre c’est peut-être aussi parce qu’ils n’apprécient pas ce blocage ni la censure.

    Merci à ceux qui, ici, partagent aux lecteurs leur analyse et s’efforcent d’être explicites, plus particulièrement à Jean Bayard et à Christophe.

    Internet est un moyen qui permet de toucher beaucoup de gens intéressés par l’économie, mais si l’on veut être crédible on doit être honnête.

    J'aime

  56. Catherine dit :

    http://www.terminal.sgdg.org/nouveau/articles/61/identitespouvoirslacroix.html

    Lire, lire, relire, annoter, faire des analogies avec ce que nous vivons, lire à nouveau, annoter, dormir, relire, refaire des analogies et digérer, puis se promener et s’imprégner de ce texte, découvrir Wiener, puis observez le monde et vous aurez une possible boussole!

    J'aime

  57. Paulo dit :

    Celle là, il faut que je vous en fasse part, elle est trop drôle

    Jorion m’avait écrit,le 18 décembre.

    Alors, proposez nous un texte juridique, comptable, etc. que nous ne connaissons pas.
    Pas des textes repris sur d’autres sites et qui sont en fait des citations de nos debats de l’annee derniere !
    Sinon, nous fonctionnons en boucle.

    Paul J.

    J’avais répondu

    From: Paulo Lebon
    Sent: Thursday, January 28, 2010 11:10 AM
    To: Paul Jorion
    Subject: Re: Re:

    Bonjour
    Est ce que cela, de Schumpeter qui explique clairement l’expansion de la masse monétaire scripturale par le crédit ( « théorie de la monnaie et de la banque »), vous suffirait ?
    http://tinyurl.com/yfyg8cc
    Paulo Lebon

    Voici ce que m’a répondu Paul Jorion ce soir 22 février à 18 h 51

    de Paul Jorion à Paulo Lebon
    date 22 février 2010 18:51
    objet Re: Re:

    Je viens de lire le texte de Samuelson. Il décrit le mécanisme des réserves fractionnaires, tel que je le rapporte de mon côté dans « L’argent, mode d’emploi » aux pages 137 à 146. Il n’y a pas de création monétaire « ex nihilo », ni dans son explication, ni dans la mienne. En toute modestie, j’ajouterai que mon explication est aisément compréhensible et la sienne, passablement embrouillée. Ceci dit, il faut souligner que la démonstration de Samuelson ne vise en aucune manière à prouver qu’il y aurait création monétaire « ex nihilo ». J’espère que ma réponse vous convient.

    Cordialement,

    Bien sur, je n’y comprends rien parce que je parlais de Schumpeter, et non pas du fils de Samuel…

    … Du coup, je vais voir sur son site, à la suite de l’intervention de Toute Neuve qui avait cité cet extrait de Schumpeter http://www.pauljorion.com/blog/?p=7821#comment-55510 , et je trouve ceci :

    Paul Jorion dit :
    22 février 2010 à 18:58

    Je viens de lire le texte de Schumpeter. Il décrit le mécanisme des réserves fractionnaires, tel que je le rapporte de mon côté dans « L’argent, mode d’emploi » aux pages 137 à 146. Il n’y a pas de création monétaire « ex nihilo », ni dans son explication, ni dans la mienne. En toute modestie, j’ajouterai que mon explication est aisément compréhensible et la sienne, passablement embrouillée. Ceci dit, il faut souligner que la démonstration de Schumpeter ne vise en aucune manière à prouver qu’il y aurait création monétaire « ex nihilo ». J’espère que ma réponse vous convient.

    … je vous laisse apprécier :))

    J'aime

  58. Bruno Lemaire dit :

    Ah, ce fameux coupé-collé. Quand des rares étudiants en avance sur leur époque le faisaient, et qu’il n’y avait pas google, on ne s’en aperçevait pas.

    Maintenant, c’est plus difficile de camoufler les plagiats, qu’ils soient auto-plagiats ou hétéro-plagiats.

    Amicalement, Bruno.

    Est-ce que Paulo est un faux nez pour Paul ?

    J'aime

  59. Arthur dit :

    « Est-ce que Paulo est un faux nez pour Paul ? » Non, lui c’est un dunkeur,dunkman: c’est Paulo LeBron😦

    P.S:Vous allez m’excuser,je ne pouvais pas me l’empêcher!

    J'aime

  60. Paulo dit :

    Je me suis quand même « laché » hier soir en lui répondant:

    On ne doit néanmoins pas parler la même langue, car, en partant d’un montant de monnaie centrale disponible (réserves) de 1000$ , l’explication de Schumpeter aboutit à
    Extrait:
     » Le processus se poursuit jusqu’à ce que la vague de croissance, en diminution progressive, avoisine zéro. Lorsqu’une situation de stabilité et d’équilibre est atteinte, le total des nouveaux dépôts est égal à 10000$, le total des prêts et investissements est augmenté de 9000$. Pour l’ensemble du système bancaire, la situation sera la suivante :

    Système bancaire

    Actif
    Réserves : 1000$
    Prêts, Inv. :9000$
    Passif
    Dépôts : 10000$
     »

    Ex nihilo ne signifie pas « sans condition » … ex nihilo signifie que le système bancaire commercial a le pouvoir de « multiplier » la monnaie centrale sous forme de monnaie scripturale (monnaie dette mis à disposition des agents au passif), simplement en monétisant des créances portées à l’actif (prêts, investissements) ..: « les crédits « font » les dépôts »

    Le problème est que, comme beaucoup d’autres (Voyer par exemple) vous raisonnez « une banque » au lieu de raisonner « l’ensemble du système bancaire »

    Mais pensez donc ce que vous voulez, vous allez un jour ou un autre vous faire ramasser car vous ne faites pas le poids sur ce sujet.. dommage pour vous!

    J’ai de toute façon totalement abandonné l’idée d’émettre sur votre blog tout commentaire qui risque d’être censuré et je me contente d’y lire les excellents articles de François Leclerc.

    Paulo

    J'aime

  61. Catherine dit :

    Les situations sont parfois drôles et décidément para-doxales.

    C’est le paradoxe qui nous sauvera, je crois.

    Je m’explique.

    La doxa qui sied tant à Jorion dés-informe, c’est une tautologie désormais, en tout cas pour les plusloinistes que nous sommes, bref, le flux informationnel est dé-formé car empêché à certains courants.

    Mais ce qu’il a oublié le dit monsieur, c’est que parfois l’arroseur est arrosé.

    Ainsi, la confusion semée par la rétention de certaines informations peut amener des retombées positives.

    En effet, ceux qui ont eu à subir cette infortune, passé le désarroi, cherchent à comprendre ce qui leur a valu un tel claquage de porte, et de ce fait, cette fermeture les amène à vouloir ouvrir les portes de la compréhension.

    Ils vont dès lors chercher à savoir de quoi il en retourne et de quelle nature est cet épineux problème qui vaut tant d’impétuosité obturante de la part du maître de maison.

    Ces gens médusés vont donc concentrer une attention inhabituelle, doublée d’une rapidité à faire des liens, en incluant même les faits minimes.

    Et au bout du compte, il se peut que cette démarche qui se voulait réductrice ne devienne au contraire élargissement du champ de conscience en offrant des façons neuves et créatrices de penser qui délient les noeuds de ce problème de sou-sous!

    Bref, un sacré pied de nez!

    J'aime

  62. A-J Holbecq dit :

    J’ai demandé à un copain de passer un lien sur mon site  » http://wiki.societal.org/tiki-index.php?page=DettePublique  » lors d’un commentaire sur un article de François Leclerc sur « la dette publique »
    Son commentaire a été accepté mais le lien effacé🙂

    J'aime

  63. Bruno LEMAIRE dit :

    Toujours dans le style « étrange », je viens d’écrire un nouveau billet sur la monnaie.
    Ce serait marrant que Paul le prenne comme billet invité. Je lui dis donc « chiche », puisqu’il parcoure le blog « postjorion ».

    http://monnaiepublique.blogspot.com/2010/02/la-monnaie-sa-circulation-ses.html

    Bien entendu, commentaires et critiques des « postjorionistes » ou « plusloinistes » seront non seulement bienvenus mais recommandés sans modération (disons qu’il fut que je les valide, il n’y a pas de validation automatique, je n’y peux pas grand chose, c’est un blog « google »).

    Amicalement, Bruno.

    J'aime

  64. Catherine dit :

    A propos de monnaie qui du temps de Shakespeare était de l’or! Voilà ce qu’il en dit ce grand Monsieur.

    « Cet esclave jaune
    Agenouillera et brisera les religions; bénira les maudits;
    Fera adorer la lèpre hideuse; distinguera les voleurs,
    Et leur octroiera titres, révérences et approbation,
    Avec des sénateurs sur les bancs… »

    Il n’y a plus de temps!

    J'aime

    • Bruno LEMAIRE dit :

      C’est vrai que c’est beau, et c’est visionnaire (sauf que ce n’est plus de l’or). Du temps de Shakespeare, je pense que l’économie était non marchande à au moins 50%, et que l’or ne servait pas très souvent🙂.

      Amitiés, B.L.

      J'aime

  65. A-J Holbecq dit :

    J’ai redemandé à un ami de passer le commentaire suivant en réponse à http://www.pauljorion.com/blog/?p=8447#comment-60379

    « Revenir à un autre système monétaire ? Oui, évidemment… le seul en stock semble bien être celui-ci : http://ecosocietal.wordpress.com/2010/02/25/100-money/ »

    commentaire censuré!
    Jorion n’aime pas ceux qui défendent l’idée du 100% money

    .. vous pouvez essayer, pour voir…

    J'aime

  66. Bruno LEMAIRE dit :

    Une diatribe contre les traders et pour le crédit sociail.

    voilà un billet recopié du blog français du crédit social. Je le trouve bien gentil avec les traders, qui ne sont pas « que » des victimes (grassement payées) du système actuel (même si, dans la position d’un trader, je n’aurais sans doute pas non plus craché dans la soupe):

    Traders

    Ce terme anglais se traduit en français par « négociant ». En finance il désigne aussi un « opérateur de marché ». Les « traders », souvent appelés « golden boys » parce qu’ils gagnent des sommes très importantes, sont en effet des négociateurs de valeurs. Ils sont le plus souvent engagés par une banque, une société de Bourse ou une société d’investissement. Ce sont finalement des spéculateurs financiers qui ont comme mission principale d’anticiper les fluctuations permanentes des valeurs des sociétés cotées en Bourse ceci dans le but de faire gagner à leur employeur des profits financiers. C’est ainsi que les grandes banques et surtout les sociétés d’investissement peuvent annoncer des gains très importants, ceci malgré la crise. En France la seule BNP Parisbas n’annonce-t-elle pas un bénéfice net de 5,832 milliards d’euros en 2009 ? Il est vrai qu’en 2007 ce bénéfice s’élevait à 7,82 milliards d’euros. La crise lui a donc fait perdre 2 milliards !
    Mais qui sont ces « traders » ? Ils sont issus le plus souvent des grandes écoles de commerce (HEC, ESSEC, Sup de Co), mais également des grandes écoles scientifiques telles Polytechnique, l’Ecole des mines, Centrale. Certains des étudiants de ces grandes écoles scientifiques au lieu de s’orienter à la sortie de l’école vers des sociétés industrielles ou des instituts de recherche ont trouvé plus intéressant et surtout rémunérateur de postuler pour des postes de « traders ». Ces derniers ne touchent-ils pas des salaires importants et surtout des « bonus » mirobolants ? Les banques et sociétés d’investissement les accueillent avec d’autant plus de plaisir qu’elles savent que ces jeunes diplômés manipulent avec brio les statistiques et le calcul des probabilités, les théories fractales, le modèle de GARCH, les arbres binomiaux, les processus à sauts, de Lévy, les équations intégro-différentielles, le stochastique et j’en passe. C’est pourquoi les « traders » sont aussi appelés par certains « petits génies des mathématiques ». On leurs a sans doute appris comment créer des « CDO », même des « CDO-squared » (« Collaterized Debt Obligation » ce qui peut se traduire par « obligations structurées adossées à des emprunts » !), des « CDS » (« Credit Default Swap”), etc. On a dû également leurs enseigner comment pratiquer des « titrisations » !
    Ces « traders » ne sont nullement nécessaire à l’humanité. Ils ne produisent aucun bien utile à cette humanité ! Ils n’apportent aucun service tangible, aucune valeur ajoutée malgré ce qu’en pensent leurs employeurs et les actionnaires ! Ce ne sont que des joueurs de poker dont les pertes sur les places financières, à la Bourse, sont payées par la collectivité.
    Ne croyez pas que je critique les « traders ». Ils ne font que profiter d’un système corrompu qui érige la spéculation comme le meilleur moyen de gagner de l’argent et de faire du profit, buts selon ces spéculateurs de toute activité sur Terre. Ils auraient tort de ne pas profiter du système qui place le gain d’argent comme étant le but de toute activité humaine ! Ce sont ces banques et sociétés d’investissement qui les recrutent qui sont à condamner. Ce sont elles qui contrôlent toute l’activité industrielle et commerciale ! Ce sont elles et les actionnaires – qui ne représentent que 5% de la population mondiale – qui demandent toujours plus de profit, jusqu’à 20% par an ! Pour atteindre cet objectif les sociétés industrielles et commerciales, que ces banques et sociétés d’investissement contrôlent, n’hésitent pas à licencier ou à délocaliser les entreprises dans des pays où les salaires, charges et impôts sont moins élevés. Ce sont ces banques et sociétés d’investissement qui érigent en système la spéculation en jouant de plus avec un argent, le crédit, qu’elles créent du néant comme l’avouait Ralph G. Hawtrey. Et on ne voudrait pas que cela change !
    Aussi est-il temps de changer ce système économique, dit capitaliste, qui a fait la preuve de sa nocivité pour le genre humain puisqu’il est cause de la montée des inégalités, de la misère qui gagne de plus en plus de couches sociales. Instaurons au plus vite le « Crédit social » !

    J'aime

  67. Catherine dit :

    Je vous invite à lire la préface de ce livre du grand Orwell, visionnaire parmi les grands visionnaires comme Huxley et Bradburry, voici le lien,

    http://wikilivres.info/wiki/La_Ferme_des_animaux/Pr%C3%A9face

    j’en tire une substantifique perle que beaucoup auront goûtée chez notre grand démocrate parmi les grands démocrates de l’époque néo-libertaire que nous traversons, j’ai nommé Jaul Porion, respiration vian-esque s’il en est!

    « Ce qu’il y a de plus inquiétant dans la censure des écrits en Angleterre, c’est qu’elle est pour une bonne part volontaire. Les idées impopulaires peuvent être étouffées et les faits gênants passés sous silence, sans qu’il soit besoin pour cela d’une interdiction officielle ».

    http://wikilivres.info/wiki/La_Ferme_des_animaux/Pr%C3%A9face

    J'aime

  68. Bonjour,

    Également lassé par la modération et les discours extrêmes de Paul Jorion j’ai créé ce jour un blog :

    http://pauljorionsansmoderation.blogspot.com/

    Ce qui m’a permis de découvrir celui-ci.

    J'aime

  69. izarn dit :

    Je viens de me faire virer sur le blog de Jorion car j’ai abordé le sujet non de la monnaie, mais de sa création ex-nihilo par les banques.

    Jorion déclare que juridiquement votre dépot appartient à la banque qui vous fournit une déclaration de dette en échange. Ainsi elle peut également le preter à qqun d’autre.
    Pourtant:
    http://www.lexinter.net/LOTWVers4/les_contrats_bancaires.htm

    Article 521 : Le bénéficiaire d’un virement devient propriétaire de la somme à transférer au moment
    où l’établissement bancaire en débite le compte du donneur d’ordre.
    >>>>>>>> Devient PROPRIETAIRE! En clair le compte crédité est propriétaire de son argent. C’est inscrit dans la loi!

    Il semble que Jorion confonde ceci:
    Article 509 : Le contrat de dépôt de fonds est le contrat par lequel une personne dépose des fonds
    auprès d’un établissement bancaire quel que soit le procédé de dépôt et lui confère le droit d’en
    disposer pour son propre compte à charge de les restituer dans les condition prévues au contrat.

    Le contrat de dépot de fond n’est pas la meme chose que le compte à vue. Par exemple un CODEVI est un dépot de fond, le compte courant un compte à vue.

    Donc les banques ne peuvent utiliser le compte à vue pour preter, car celui-ci ne leur appartient pas!
    Les banques pretent par rapport au ratio de leur fond propres et émettent donc de la monnaie scripturale, c’est bien connu.
    Elle ne pretent pas du tout l’argent des comptes à vue. Du moins ce serait démentiel.

    A moins que les banques utilisent les comptes à vue selon une autre loi en contradiction avec le droit de propriété. Bref une une loi autorisant le vol.
    C’est ça qui le dérange?
    N’empeche que les conclusions sont énormes…

    J'aime

  70. Coco dit :

    Postjorion c’est Jorion lui-même !

    J'aime

  71. oppossùm dit :

    Mauvaise pioche coco !😉

    J'aime

  72. François Jéru dit :

    à IZARN (le 18 oct à 18:29)
    Vous écrivez

    les banques ne peuvent utiliser le compte à vue pour preter, car celui-ci ne leur appartient pas!
    (…) Elle ne pretent pas du tout l’argent des comptes à vue.

    Si, toute banque prête sans cesse les soldes des comptes de dépôt à vue. Le sigma des DAV est, pour elle, une source de fonds rêvée : elle n’a pas à la rémunérer.
    La banque s’arrange simplement à exécuter vos opérations aussi longtemps que sa comptabilité dit que votre solde est créditeur. Le nouveau solde est ce qu’elle peut continuer à prêter grâce à vous.
    C’est la masse totale des DAV qui compte, pas vous personnellement en tant que personne physique.

    J'aime

    • oppossùm dit :

      Il me semble qu’en comptabilité une chose ne peut pas être à deux endroits à la fois.

      Mon DAV est un chiffre représentant une valeur. Idem pour nos DAV additionnés.
      Si l’encours dormant de nos DAV est prêté il y en bien une trace dans la comptabilité ? Si ce n’ est pas le cas comment dire qu’il y a eu prêt ?

      A moins qu’on pose que le chiffre n’est que la représentation de quelque chose d’autre , la … « vrai monnaie » , quelque part ailleurs (un coffre?), et qui , elle, pourrait être subrepticement ,mais de façon stricte tout de même (une sous-comptabilité ?) prêté sans que le chiffre ne soit mouvementé ?

      Bref , s’il y a prêt de la banque dans des proportions équivalentes à l’encours dormant des DAV, le lien est mystérieux , et aucune exigence comptable ne vient strictement verrouiller ce prêt à hauteur de l’encours.

      Donc, rien n’interdit probablement de le dépasser … donc il s’agit d’autre chose, d’un autre mécanisme … bien difficile d’ailleurs à distinguer du pur crédit … ce qu’il doit donc probablement être !

      Je serais vraiment très curieux , oui, de connaître votre réponse , François .😉

      J'aime

  73. Bonjour,

    Suite à la découverte de votre blog, je me permets de vous contacter car j’aimerais vous faire découvrir AnnuaireBlogs.org, un service de référencement dont la mission est d’identifier et valoriser les meilleurs blogs.

    Le but n’est pas de faire de la publicité au site, notre objectif est de classer et répertorier les blogs de qualité du web francophone, c’est la seule raison pour laquelle nous vous contactons.

    Pour vous faire une idée, nous vous invitons à visiter annuaireblogs. Si le concept vous intéresse, n’hésitez pas à proposer votre blog ou un de vos articles. Certains de vos articles pourraient sans doute intéresser les lecteurs de la thématique « Économie ».

    En proposant votre blog sur AnnuaireBlogs, chaque article sera associé à votre blog via un lien vers l’article original et associé à vous.

    En espérant vous retrouver sur AnnuaireBlogs, je me tiens à votre disposition pour toute question, remarque ou suggestion.

    Céline

    Responsable Communication, équipe AnnuaireBlogs

    Salutations cordiales

    J'aime

  74. barret dit :

    Mr paul jorion est effectivement un imposteur qui profite de la souffrance de petites gens pour jouer les prophètes. La plupart des articles « originaux » de son blog ne sont en réalité que du recyclage d’idées connues de gauche, ce qui n’est pas un problème en sois, mais alors qu’il le dise clairement, et qu’il arrête de faire passer son blog pour une creation originale.
    Le dernier article, sur les deficits, est à ce propos édifiant de bêtises.
    Quand à l’autre auteur du blog, à savoir François Leclerc, il ne serait même pas economiste mais prof de physique, et il m’a été difficile d’avoir des informations fiables.
    Enfin, Paul Jorion lui-même, même si ses connaissances économiques sont incontestables, il semblerait que cependant il n’ait pas de formation économique, et il ne le dit pas non plus clairement.
    Bref un personnage bien étrange, et un des rares blogs demandant à ses lecteurs, qui le souhaitent certes, de verser une participation financière.
    Jorion étant pas ailleurs un ancien trader, converti aux idées tres nettement à gauche, tout ceci forme un ensemble étonnant qui devrait au moins orienter vers une grande prudence. Poue ma part, je le redis, c’est tout simplement un imposteur, et la qualité médiocre des intervenants me conforte dans cette idée (des nuls facilement manipulables…).
    Pour ceux qui veulent un vrai blog économie, vraiment gratuit et indépendant, il y a celui, autrement plus fourni et objectif, de Nouriel Roubini, un homme, croyez-moi, d’une autre stature et compétence que ce Mr Jorion.

    J'aime

    • Amicalement Votre dit :

      M. Jorion a effectivement prétendu avoir été trader. Il s’en servait comme argument de crédibilité lorsqu’il était encore aux États-Unis. A cet époque, il faisait régulièrement du pied à Nicolas Sarkozy, espérant certainement que ce dernier l’embauche comme « conseiller non orthodoxe ». Mais cela n’est pas comme cela que ça marche.

      Sur le fond, M. Jorion n’a jamais fait de trading. Il était analyste financier. Depuis qu’il est de retour en France, il met son passé de « trader » en sourdine. Difficile d’avancer des idées de gauche avec un passé de trader.

      Ayant épuisé son fond de commerce aux États-Unis. Il est donc revenu logiquement en France où il défend des idées de gauche. Cela me va très bien personnellement mais ce que je lui reproche c’est le côté « faux jeton » où en permanence il cherche à exposer des idées conformes à sa clientèle (ceux qui le payent). Cela le conduit souvent à tâtonner pour essayer de la deviner.

      Pour ma part, je partage beaucoup de ses points de vue mais il est clair que son mercantilisme est très agaçant et manque cruellement de sincérité surtout lorsqu’on lit ce qu’il écrivait lorsqu’il était aux États-Unis.

      Tant qu’à la censure, elle est effectivement de plus en plus présente. J’en ai fait plusieurs fois l’expérience pour des propos que j’estime parfaitement anodin. Depuis peu, j’ai même été black listé. Plus possible de faire de commentaires. Je dois bien avouer que je ne comprend nullement pourquoi, mais bon cela n’est pas bien grave.

      J'aime

  75. L'enfoiré dit :

    Censuré ce 1er avril après une certaine prise de bec avec Julien.

    Bonjour à tous,

    Nous sommes le 3 avril, c’est à dire plus de poisson d’avril.
    Pour moi, il n’y a qu’un seul poisson d’avril qui ai marché et je l’ai découvert à la vision du film « The Game »

    Quand le faux devient vrai et inversement. Quand il n’y a plus moyen de discerner le vrai du faux.
    Hier, j’ai écrit à Paul. Rien de confidentiel. Seulement une analyse.
    En voici des extraits.
    « un poisson d’avril ne se choisit jamais au hasard et n’est pas complètement déjanté, même s’il en a l’air. Internet permet l’interactivité. Si on n’aime pas se voir pousser dans les cordes, il vaut mieux écrire des livres, mais on perd le droit de réponse et l’essence même de la réactivité des propos.
    Les bravos, les gens qui ont les mêmes idées que vous, vous confirment dans vos illusions, mais ne vous apprennent rien ou beaucoup moins.
    Chez moi, les commentaires peuvent être aussi importants que l’article lui-même. Vous pouvez vous féliciter qu’il y ait quelques commentateurs qui valent leur pesant de cacahuètes.
    La réaction de Julien m’a fâchée. Comme si en fermant un robinet, on pouvait arrêter l’eau qui coule lors d’une fuite.
    Nous assistons, ici, à une lutte entre anciens et modernes. J’ai plongé très vite dans la modernité sans vraiment savoir où cela allait me mener.
    Ce fut donc le « numérique » et l’informatique. Pas vraiment matheux, au départ, mais tout ce qui est exact ou qui s’en rapproche, m’intéressait et m’intéresse encore. C’est un choix, une opportunité dans un espace temps.
    Le but initial n’était pas celui-là, mais la chimie nucléaire. Je me félicite de ne pas avoir suivi cette voie aujourd’hui.
    …j’aime les analogies, les allégories… (je lui en donnais quelques unes)
    L’informatique malgré son demi siècle, est encore jeune (L’anthropologie est déjà bien vieille à ses côtés.) et n’a pas encore d’outil pour s’auto-vérifier.
    Nous modélisons tout aujourd’hui. Que ce soit dans l’analogique ou le numérique. Contraints forcés pour nous faire une image des concepts qui nous dépassent.
    Nous nous référons à l’histoire, à nos expériences pour nous rassurer un tant soi peu.
    L’homme est ce qu’il est avec ses défauts qui lui viennent de ses gènes, de son enseignement et de ses expériences.
    Il n’est pas tellement différent des autres animaux avec leur instinct de conservation en premier instance. Avec sa raison, ou ce qu’il appelle ses affaires de cœur, ensuite.
    Le besoin de possession n’est pas exempt chez les animaux. Il n’ont pas d’argent, mais, cette possession, ils la gagnent par la force. Ils sont aussi économes en nourriture et en efforts, mais autrement.
    La machine numérique essaye de répondre par des artéfacts, aux problèmes.
    Elle a derrière elle, des règles mathématiques qui s’exprime de manière binaire. C’est l’outil, le marteau, qui va servir à tout.
    Elle n’a pas d’intérêt si elle n’est pas programmée pour cela. Entre mille dollars ou un milliard, elle ne voit pas la différence.
    nous avons tout à apprendre les uns des autres avec notre vécu, analogique ou numérique.
    L’approche est différente. La finalité la même: gagner une vie meilleure.
    Un peu comme un jeu d’échec, mais qui a un défaut d’avoir trop peu de pièces de types différents. »

    Je commence à bien cerner Paul. S’il ne m’intéressait pas, j’aurais déjà changé de crèmerie.
    Paul est quelqu’un de sincère. Un Don Quichotte moderne comme le chantait si bien Jacques Brel>
    Je le suis aussi mais avec moins d’ambition de changer le monde. Car pour changer le monde, il faut aller jusqu’aux racines.
    Je pourrais très bien m’accommoder avec lui. Un peu moins, j’avoue, avec Julien.
    Paul est très probablement timide. Très peu loquace jusqu’à en devenir sibyllin. Introverti, alors que je suis extraverti. Mais chacun se soigne à sa mesure.

    Je suis présent sur plusieurs forums pour « Connaitre l’homme pour mieux te connaître »
    La psychologie explique souvent les choses. L’anthropologie remonte encore plus haut (d’où sont intérêt) « Elle étudie l’être humain sous tous ses aspects, à la fois physiques (anatomiques, morphologiques et physiologiques, évolutifs) et culturels (socio-religieux, psychologiques, géographiques, etc.). Elle tend à définir l’humanité en faisant une synthèse des différentes sciences humaines et naturelles. » comme dit Wiki.

    Voilà, je crois qu’une explication s’imposait

    Guy alias l’enfoiré (on peut m’appeler par les deux options)

    J'aime

    • Pat dit :

      Bienvenue au club.😉
      PJ et son sbire ont de plus en plus de mal pour regarder dignement leurs reflets dans le miroir de la relation aux autres points de vue exprimés par certains commentateurs non-inféodés au diktat de la néo-pensée unique qu’il impose sur son blog…

      J'aime

    • catherine dit :

      L’intérêt avec le monsieur que vous citez l’enfoiré, s’il en existe UN, c’est l’identification de l’erreur et c’est le prérequis à toute démarche!

      Mais une fois identifiée l’erreur, à savoir(ça-voir) le comportement malhonnête de Jorion, faut en faire quelque chose de ça, de l’erreur, sinon, on n’avance pas et même qu’on recule comme disait Mao dans j’sais plus quelle occasion?

      Si on s’y enferre dans l’erreur, alors ce n’est plus une erreur, c’est une faute, et cette faute nous revient .

      De cela nous sommes responsables.

      Car si vous, moi et les autres autorisons les erreurs de ce genre, alors que nous savons que ce sont des erreurs, nous sommes pleinement, irrévocablement, entièrement responsables de ce que nous laissons se propager de TORVE à travers lui.

      La propagande se place davantage sur le non-dit ou le mal dit, le dit de travers, l’amputé, que sur le dit d’apparence entier, qui peut se montrer prolixe dès lors ce soi-disant dire entier là, puisqu’il est filtré en disant qu’il ne l’est pas ou en employant des prétextes bidons qui ne servent qu’à aveugler encore un peu plus les céciteux chroniques( comme les nécessiteux) ça sert à noyer le poisson et ça marche! y’a pas grand monde de vivants là-bas, ils sont tous des mort-vivants qui se croient libres de surcroît, des révolutionnaires de ça -long( pour sûr que c’est long avec des ouailles pareils) et tout le bataclan!

      Bref, tout ça pour dire que ce n’est pas tant de lui dont il faut alors se plaindre

      mais de NOUS, et de nos acceptations passives et plaintives qui font le lit de CETTE chienlit justement qui fait le lit de notre quotidien et qui construit des relations de guingois forcément!

      Bon, ça reste un point de vue perso, of course, mais bon, tant qu’on m’apportera pas preuve du contraire, je crois que je vais m’y attacher encore.

      Le discernement, il faut quand même le poser sinon c’est pure confusion partout et la confusion c’est bien la merdouille dans laquelle nous sommes, non? les chiens font pas des chats, c’est pourtant pas compliqué!!!!!

      Toujours trop de tiédeur je trouve en ce monde, trop de conformisme aussi pour éviter le conflit! mais si l’on ne passe pas par le conflit comment voulez-vous espérer le dépasser le conflit, dites-moi? ce serait comme de vouloir enlever un noeud sans enlever le noeud, moi, j’trouve ça pas adéquat comme technique, mais bon, y’a peut-être des techniques que j’ignore et qu’il faudra m’offrir si c’est le cas, je suis preneuse.

      Re-bref, une confrontation ça se fait au moins à deux, non? Quand on est seul sur le pas de la porte, et qu’il n’y a personne qui ouvre, forcément que c’est difficile de dé-passer le seuil, car pour dé-passer il faut pouvoir passer que diable, c’est une image bien sûr, mais elle dit bien de la posture du monsieur! On vous fait croire que c’est ouvert mais c’est fermé et fermé sous de mauvais prétextes, n’empêche qu’on reste dehors!

      Dans la vie, c’est chaud ou froid , le tiède est une construction qui nous revient, à nous les hommes, rien n’est donné du juste milieu tout de suite, tout est construction, transformation, c’est un travail, le ni trop-ni trop peu-, il ne peut être donné d’emblée ou sinon ça signe soit une réalisation presque complète im-media-tement, sans media comme son nom l’indique, moi, j’ai jamais rencontré ça, ou soit une récolte d’une semence dont on ignore l’origine, et là, on est en plein dedans.

      Le vil peut toujours rester une source aurifère( c’est l’argent d’aujourd’hui qui produit la mort à tous les étages) mais il peut aussi se trans-former ( traverser la forme du vil) en une or-eille qui peut produire de bien belles choses si peu que nous entendions ce possible là, mais si l’on entend pas les cris du noyé y’a peu de chance qu’on puisse le remettre sur la berge!

      J'aime

  76. L'enfoiré dit :

    Autre censure en réponse à:

    Reiichido,

    La théorie de la relativité d’Einstein je crois que même à l’heure d’aujourd’hui, peu de monde la comprenne.
    La mécanique quantique est encore plus complexe.
    Il y a la vulgarisation tente de le faire que ce soit par le Science et Vie. Je l’ai faite par Stephen Hawking
    “La théorie du tout”, esprit savant s’il en est.
    Ou avec ce que je reflétait plus récemment dans Soleil sur terre “La fameuse équation d’Einstein, E=MC2 est toujours de rigueur. Elle donne une idée des relations de la matière avec son potentiel énergétique. L’électromagnétisme reste la base des réactions chimiques ou nucléaires. La matière cherche à trouver le plus de stabilité possible. La radioactivité naturelle exprime ce manque de stabilité. Le magma et les éruptions des volcans sont les résultantes de cette instabilité qui existe au centre de la Terre.

    J'aime

  77. L'enfoiré dit :

    Monsieur Jorion aime se faire interroger partout par les journalistes. Les voyages forment la jeunesse.
    Ce weekend, il occupe une pleine page de notre Echo belge:

    Je lui ai demandé dans des commentaires précédents, d’un jour, parler de sa vie en Californie, où il a été à partir de 1998, jusqu’au moment où Countrywide Financial est devenu Bank of America
    https://www.bankofamerica.com/homepage/overview.go

    J'aime

  78. Vincent dit :

    Message censuré aujourd’hui, on se demande bien pourquoi
    Alexandre serait-il parano ?

    En réponse à Cécile sur son message http://www.pauljorion.com/blog/?p=22838#comment-165992

    @Cecile
    Il s’agit d’une proposition de création monétaire directe par la Banque de France, à hauteur de 600 milliards sur 9 ans , donc environ 70 milliards par an , c’est à dire un peu plus de 3% du PIB ou 3% de la masse monétaire « française » , dans le but de financer les besoins de transition énergétique et les investissements « écologiques ». Rien d’inquiétant donc.
    Vous avez un lien sur cette proposition, vous pouvez la lire.

    J'aime

    • Pat dit :

      Ce fil est semble-t-il bloqué (pas dans la ligne éditoriale je suppose…) :
      https://postjorion.wordpress.com/2011/04/02/163-quatre-tabous-a-briser/#comment-6264

      Exception faite pour les fans inconditionnelles de PJ (dont fait partie Cécile) qui le dénigre sans avoir à l’évidence lu le document en lien :

      NB J’ai bien avancé le dernier livre de Paul Jorion, …
      et sur ce point je suis formelle avant de monétiser, il faut le lire, …
      il y a des usages de l’argent, qui relèvent du non-sens, des véritables pompes à fric, clinquantes, parasitaires, ubuesque, à désamorcer ===> interdire ..
      (désolée si j’emploie encore le mot « argent » à tord et à travers, mais voilà … )

      Je n’ai pas pris la peine de répondre, je préfère en rire, sachant que le(s) cerbère(s) « veillent au grain » de la pensée officielle du maître du blog…😉

      J'aime

  79. Basta dit :

    Hormis la censure de plus en plus en vigueur… il y a comme une grosse dérive clanique « zarbi » sur le blog de Paul Jorion ces temps-ci :

    Julien Alexandre : La « famille/nation » comme valeur n’est que le prétexte du repli sur soi et de l’expression consciente de peurs refoulées, d’autant plus si elle s’inscrit dans une perspective revancharde. On a bien vu au début du 20ème siècle les « beaux jours » qui s’en sont suivis.
    En effet Guillaume, plus vraiment de temps à perdre. Ce qui fut ne sera pas. La démocratie ne peut plus se penser qu’au niveau mondial. Sinon, il ne s’agit que d’un ersatz. Regardez donc les programmes politiques qui s’attachent à agir sur des choses qui dépassent de loin leur cadre d’action : c’est démocratique ça ? Et le fait de le laisser penser, c’est démocratique ? Je maintiens, à la virgule près.

    Vigneron : Je l’ai déjà dit mais je l’répète, « LEAP, c’est fini ! »
    « Vous voulez être à la bonne heure, savoir le temps qu’il fait vraiment, jusqu’au temps qu’il fera ? Une seule bonne adresse : Chez l’Horloger de Saint-Paul. Le Tavernier c’est Paul, les chefs de rang c’est François et Julien et en plus c’est coopératif ! »

    Paul Jorion : La démocratie n’est possible que là où le peuple peut être rassemblé. La taille maximale d’une démocratie correspond donc à la taille maximale d’un stade. Le fait que des stades aient été utilisés comme camps de la mort (dans le Chili de Pinochet par exemple – cher aux hayekiens) est malheureux de ce point de vue.

    Basta !!!
    Je viens de supprimer le « favori » et le flux RSS de ce ***** de blog de ***** de mon navigateur internet.

    J'aime

  80. L'enfoiré dit :

    Censuré aujourd’hui à la suite de sa vidéo « C’est vendredi ». Attention, c’est très subversif.

    Bonjour Paul,
    Bien sûr que vous avez raison. Bien sûr que vous pourriez faire carrière dans le théâtre.🙂
    En fait, ce que vous proposez, c’est un peu ce qu’obtient un vendeur, à la fin du mois, un fixe et une addition en fonction de ce qu’il aura rapporté à la société.
    En fait, l’erreur, c’est que les autres employés sont considérés comme des outils.
    Vous achetez un outil en fonction de son utilité et pas en fonction de la force accrue par lui dans son utilisation.
    Le plus comique, c’est que les employés ont eu dans mon entreprise la possibilité d’acheter par prélèvement automatique du salaire, une participation dans l’entreprise à un taux soi-disant avantageux. Ce n’était pas un don, mais plutôt un bonus en fonction du résultat. Des stock options que vous achetiez au lieu de les recevoir.
    Ce que vous proposez et je suis pour n’a pas vraiment fonctionné malgré tout puisqu’ils n’existent plus vraiment. Le travail en autogestion.
    Il a été présent en Yougoslavie Système socio-économique, l’autogestion où les entreprises sont gérées par ceux qui y travaillent, et non de manière centralisée par l’État, comme dans le communisme orthodoxe.
    Ce fut le cas dans les kibboutz. A ma connaissance, il ne doit plus en exister beaucoup.
    Pourquoi?
    Parce qu’il y aura toujours ceux qui voudront aller plus vite que d’autres qui se feront tirer.
    Il existe dans certaines usines qui ont fait faillites et qui ont été reprises par les employés avec leurs propres deniers.
    Un sujet qui correspond à votre pièce de théâtre pourrait très bien faire partie de mon « C’est vendredi ». Histoire ancienne, déjà traitée ici. Pas vraiment. »

    CQFD La censure est bien réelle

    J'aime

  81. Assurancetourix dit :

    Chroniques Jorionesques :

    Commentaires de Crapaud Rouge (l’un des piliers historique du blog de Paul Jorion) sur le blog La pompe à phynance de Frédéric Lordon :

    « Plus virulent, plus pétulant, plus pertinent que Jorion et son agonie… »🙂

    Viré pour « faute grave » ou Le dialogue selon Jorion (Paulo, celui qui fait agoniser le capitalisme)

    Quand Jorion ne veut pas publier un com’ qui contredit sérieusement ses thèses, il t’invente une faute grave et te vire sans discussion. C’est ce qui m’est arrivé le lundi de Pâques, à cause du com’ suivant sur sa vidéo « Le Temps qu’il fait du 22 avril ». Le sujet en est la « prime dividendes » que Jorion défend becs et ongles.

    Critique en 3 points :

    A 2’57 : « le capital, c’est-à-dire la chose qui manque pour faire le travail » : préjugé de capitaliste ! Je dirais plutôt que le travail est ce qui manque au capitaliste pour donner une valeur à son capital. Le capital ne peut acheter que du travail, (le travail lui-même ou ses produits), ou des ressources communes exploitables par le travail.

    A 3’14 : « et on va se la partager [la richesse] en fonction de l’effort qui a été consenti » : mais les apports (mot plus juste) consentis de part et d’autre sont incommensurables ! En tant que tel, le capitaliste ne produit aucun effort, il consent seulement à prendre des risques, car il engage la valeur future de son capital. Le travailleur ne prend aucun risque financier et ne s’intéresse qu’à la valeur immédiate de son travail, mais c’est lui qui fournit tout l’effort, physique et intellectuel.

    3) Comme le montre le cas des pêcheurs qui partagent « équitablement » le produit de la pêche avec leur patron, cela ne conduira nullement à limiter ou éviter les excès du capitalisme car on les voit, dans les eaux internationales, surexploiter des zones qui ne sont pas les leurs au grand dam des pêcheurs locaux, on les voit dépasser allègrement les quotas, et rouspéter de la même façon que les patrons.
    Ce mode de partage des richesses, apparemment plus juste, conduirait surtout à diluer davantage les responsabilités, et à affaiblir l’opposition au capitalisme puisque les travailleurs seraient ainsi mis en situation de penser comme les capitalistes.

    A mon avis, c’est surtout le 3ième qui le gêne, parce que son expérience des pêcheurs, en Bretagne et en Afrique, est au cœur de toute son œuvre.

    Jorion ne revient jamais sur une affirmation, c’est sa tactique pour lui donner de l’importance et FAIRE CROIRE qu’elle est juste envers et contre tout. Ce n’est pas un hasard s’il a censuré aussi un com’ où j’ironisais, gentiment, sur le fait qu’il a toujours raison.

    J'aime

    • égalité et désintégration dit :

      Jorion est un raisonneur comme Attali, il ne peut ré..fléchir, le succès de son blague c’est la mise en scène, très efficace et attractive avec de l’auto dérision.

      J'aime

  82. L'enfoiré dit :

    Après une conversion dantesque avec Julien Alexandre dont je passe les détails.
    Au « Le temps qu’il fait d’aujourd’hui » ( http://www.pauljorion.com/blog/?p=23986 ) j’ai entré un commentaire. Commentaire que Julien, comme modérateur exclusif, a refusé (du moins jusqu’ici). Trop subversif, probablement.
    >>>
    Un plafond déterminé par la loi?
    On change la loi et le plafond change.
    On est pragmatique chez Américains. Je dirais même drastique.

    Le problème n’est pas là.
    Il est de tous les overheads que l’on a créé dans des workflows pour raison de sécurité ou autres, comme les « job protection ».
    La sécurité a pris des milliards à fonds perdus. Cela n’évite pas le piratage, la copie.

    Pas de vision centralisée?
    Exact. Le problème majeur des USA, c’est qu’il a voulu jouer le gendarme du monde et a dû investir dans le budget militaire de façon exponentielle.

    L’État providence?
    Providence pour qui?
    Aux USA, pour les sociétés, les multinationales.
    Jetez un coup d’oeil sur ce film prémonitoire http://www.dailymotion.com/video/x6ej3s_mille-milliards-de-dollars_news
    L’Etat providence, pour les hommes, c’est plutôt du côté Europe qu’il faut le chercher avec la démocratie comme lèche-frites.

    Les hommes et leur importance?
    Elle est énorme, mais ils ne le savent pas. Ils doivent s’en rendre compte.
    Ils baignent dans des idées, des idéologies, des idéalismes avec une utopie dans chaque plat.
    Les matières premières en chute après la montée fulgurante?
    Si vous n’avez pas vu le film « Le sucre », je vous y invite http://www.youtube.com/watch?v=z12Y6UpinPw

    La Chine, là je prépare un article dans lequel je ferai appel à des gens très clairs-voyants qui diront ce qu’ils ont à faire.

    The show must go on, but it’s maybe too late to react in our fixed habits.

    J'aime

    • L'enfoiré dit :

      Conversation postopératoire avec un copain:

      Guy a dit (16:39) :
      le modérateur a jugé

      Willy a dit (16:39) :
      ça continue pfff

      Guy a dit (16:40) :
      je te dis c’est ce Julien qui fait la pluie et le beau temps

      Willy a dit (16:42) :
      il se prend pour Alexandre le Grand

      Guy a dit (16:43) :
      a Bxl, on dit un dikke nek
      il veut être plus catholique que le Pape
      et le Pape est obligé de faire semblant qu’il n’a pas vu pris par les c…

      Guy a dit (16:45) :
      un modérateur qui prend son temps pour le faire, cela vaut de la peine en moins. On ne peut plus le brusquer

      J'aime

      • Julien Alexandre est en train de griller le blog de Paul Jorion (il y a beaucoup de frustration dans l’air). Le problème c’est que les quelques intervenants de qualité encore présents ne voient pas tout le tripatouillage en coulisse car eux ne sont pas filtrés par le sbire. Finalement ce n’est plus qu’un club restreint de quelques commentateurs choisis (une cour) qui tournent en rond dans le bruit d’une foule créant l’illusion de l’ouverture. Pour ma part, je ne poste plus aucun commentaire sur ce blog pour ne plus l’alimenter en information… je ne fais que le parcourir une fois par jour pour en extraire les quelques informations pertinentes que l’on y trouve encore.

        J'aime

        • L'enfoiré dit :

          Assurancetourix,
          J’ai joué, par le passé et pendant plus d’un an, le rôle de médiateur.
          C’est un rôle ingrat.
          Il oblige à oublier ses propres convictions et seulement ne prendre en compte les commentaires qui « obéit » aux règles d’acceptation habituelles de tout forum, comme racisme, insultes…
          Ce qui n’empêchait pas de redevenir soi-même, par après, en commentateur.
          Si Julien est le seul médiateur, vous avez raison: le gril va faire son ravage de destruction et Jorion n’aura que le résultat de sa délégation.

          J'aime

        • A-J Holbecq dit :

          @L’enfoiré
          Pendant plusieurs mois (jusqu’à ce que j’abandonne), mes messages concernant la monnaie et mettant en doute (et argumentant contre) la position de Jorion sur ce sujet ont été supprimés .. ne me dites pas qu’il ne s’agissait que des  » règles d’acceptation habituelles de tout forum, comme racisme, insultes… »

          De nombreux autres commentateurs nous ont fait part de « problèmes » identiques … exemple: http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2010/03/14/107-la-censure-chez-paul-jorion

          J'aime

        • L'enfoiré dit :

          Holbecq,
          S’il y a quelque chose dont j’ai horreur, c’est la censure.
          Mon article « Le syndrome de l’araignée blogueuse » sur le sujet est loin d’être tendre.
          http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2011/04/03/l-syndrome-de-l-araignee.html
          Quand on écrit sur Internet, donc en dehors des livres, on s’expose à la critique.
          C’est saint et profitable à tout le monde.
          Mon incartade avec Julien a suivi un commentaire dans lequel je lui demandais de ne pas « interpréter » un article qui n’était pas écrit par lui.
          Des mails ont suivi. Si vous voulez en avoir la teneur, il suffit de me le demander.
          Sa dernière intervention fut parfaitement claire :
          « Comme je connais bien votre propension à disserter sur des km pour rien (et je découvre au passage votre incapacité à reconnaitre vos torts, l’une permettant sans doute de masquer l’autre), voici la conclusion de ce non-échange : vous faites ce que vous voulez sur votre blog. C’est la même chose ici. »
          Je me suis demandé si ce n’était pas le même modérateur qui m’ma fait écrire « Blanche neige et le 8ème nain »
          http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2011/04/01/blanche-neige-et-le-huitieme-nain.html

          :-))

          J'aime

        • Amicalement vôtre dit :

          Voyons, voyons… Alexandre Julien est un pseudo. Ce personnage n’a jamais existé. C’est uniquement une pure invention de Paul Jorion qui l’utilise en paravent. Ainsi, si ce brave Julien abuse, il n’y ait pour rien.

          Cela n’est pas pure supputation. J’en ai eu la preuve dans un commentaire signé Julien Alexandre qui faisait une claire allusion à un de mes commentaires dans un e-mail envoyé pourtant personnellement à l’adresse e-mail de Paul Jorion.

          Pas facile lorsque l’on est schizophrène de s’y retrouver entre ce que l’on dit avec une identité et une autre.

          J'aime

  83. égalité et désintégration dit :

    Vous m’amusez bcp Messieurs c’est bien plus grave que sa censure, c’est un dés-informateur, grâce a vos liens j’ai découvert qu’ Etienne Chouard vient juste, en Fevrier 2011, de découvrir « l’horreur » de l’histoire de la FED.Encore un effort !!!!!
    http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2011/02/04/114-la-revoltante-histoire-de-la-pretendue-reserve-federale-americaine

    J'aime

    • L'enfoiré dit :

      On est là pour vous amuser, non?
      L’histoire de la FED est un autre sujet.
      Etienne Chouard voit juste, mais il ne faut pas confondre les vessies pour des lanternes.
      L’un découle peut-être l’autre.
      C’est à dire qu’il faut déconstruire dans le sens inverse à celui de sa construction.
      La FED, c’est le problème des Américains en premier ressort. Nous c’est l’Europe.

      J'aime

      • égalité et désintégration dit :

        J’ai toujours pensé que vous étiez un plaisantin et vous le confirmez
        La FED, c’est le problème des Américains en premier ressort. Nous c’est l’Europe.
        Pourquoi pas la belgique tant que vous y êtes
        Bien profondément vôtre.Vous êtes un alter égo potache de Julien Alexandre et de la TENEUR nulle de ses réponses.Envoyez les moi pour rire.Je vous enverrai les miens.

        J'aime

        • L'enfoiré dit :

          Inégalité et désintégration,
          « J’ai toujours pensé que vous étiez un plaisantin et vous le confirmez »
          Yes sir… et en plus fier de l’être.

          « Pourquoi pas la belgique tant que vous y êtes »

          Nenni, m’fe… pas la Belgique

          « Vous êtes un alter égo potache de Julien Alexandre et de la TENEUR nulle de ses réponses. »

          Alors, là, pas d’accord. Julien est ce qu’il est. Si vous voulez mon avis sur la sujet, prenez contact avec moi par mail

          « Envoyez les moi pour rire.Je vous enverrai les miens. »

          La proposition est lancée juste plus haut. J’aime les confidences sur l’oreiller. Cela peut même être des « con-fidences »

          J'aime

    • Au sujet de la Fed, voici ma dernière réponse (qui selon toute vraisemblance ne devrait jamais voir le jour sur le blog de Paul Jorion) à Julien Alexandre, suite à la censure dans un commentaire modéré d’un lien fort intéressant mais étiqueté « complotiste » par le sbire en faction de PJ :

      Alors là ce n’est plus de la modération, ni de la censure, mais bien de la manipulation à l’état pur !

      Si vous aviez pris la peine de parcourir jusqu’au bout le lien que vous venez de censurer outrancièrement sans le lire, vous auriez constaté que figure également dans celui-ci (en « Footnotes/Further Research/Quotes ») le dernier des liens que j’ai soumis plus haut à votre attention sous le titre « Who Owns and Controls the Federal Reserve ? by Dr. Edward Flaherty, University of Charleston » (qui abonde dans votre posture « réactionnaire » à tendance « démystificatrice ») ainsi que bien d’autres informations fort intéressantes mais qui s’écartent de la « néo-pensée unique » que vous participez activement à propager en effectuant ce type de manipulation de l’expression et de l’information (indigne de ce blog qui se réclame « progressiste »).

      L’auteur de cet article censuré est un chercheur de vérité (comme moi), mais la vérité ne vous intéresse pas, le contenu de l’article non plus d’ailleurs (surtout pas), seul la certitude de rester fermement accroché à vos préjugés rassurants vous animent réellement.
      Le traduction du sous-titre du site sur lequel le chercheur s’exprime est « à la poursuite de la vérité, avant que tout le monde ne la comprenne » !
      Est-ce là être complotiste que de chercher la vérité au delà de la pensée unique propagée par le système ?

      Nous ne sommes définitivement plus en démocratie chez Paul Jorion mais véritablement en « Alexandrie » !!!😉

      Pourquoi une pieuvre en tête de l’article censuré, je laisse Joseph Stiglitz (figurant également en bonne place dans cet article) s’exprimer à ma place en terme « politiquement correct » que vous devriez je l’espère accepter et comprendre :

      Nobel Prize-Winning Economist : Federal Reserve System is Corrupt and Undermines Democracy

      Joseph Stiglitz – former head economist at the World Bank and a nobel-prize winner – said yesterday that the very structure of the Federal Reserve system is so fraught with conflicts that it is « corrupt » and undermines democracy.

      Stiglitz said: If we (i.e. the World Bank) had seen a governance structure that corresponds to our Federal Reserve system, we would have been yelling and screaming and saying that country does not deserve any assistance, this is a corrupt governing structure. Stiglitz pointed out that – if another country had presented a plan to reform its financial system, and included a regulatory regime that copied the makeup of the Federal Reserve system – « it would have been a big signal that something is wrong. »

      Stiglitz stressed that the Fed banks have clear conflicts of interest, since the banks are largely governed by a board of directors that includes officers of the very banks they’re supposed to be overseeing:

      So, these are the guys who appointed the guy who bailed them out … Is that a conflict of interest?

      They would say, ‘no conflict of interest, we were just doing our job. But you have to look at the conflicts of interest »… The reason you talk about governance is because in a democracy you want people to have confidence … This is a structure that will undermine confidence in a democracy. Indeed, by all objective measures, the Fed has performed horribly (and see this).

      As 6 congressmen wrote last November, there are at least 4 reasons to demand full transparency of the Federal Reserve, and a change in the Fed’s structure: First … how effective a regulator can the Federal Reserve be if it is unwilling to strive for good public policy through its regulatory powers?

      Second, there is an inherent conflict in the manner in which regional reserve branch presidents are selected – in that representatives of the member banks select the regional president. It seems counterproductive, yet the banking system has provided case after case of regulated entities selecting their own regulator.

      Third, the Federal Reserve has continually resisted efforts to engage in discussion on structural and governance reform at the System. Most recently, Bloomberg reported yesterday that the Federal Reserve has rejected a White House request that (the Federal Reserve) conduct a public review of its structure and operations.

      Despite a request from the administration that provided ample opportunity for the Federal Reserve to have input into its own reforms, the central bank has simply refused. It is because of this attitude that I argue that real financial regulatory reform cannot occur without an examination into the structure of this entity.

      Fourth, and most importantly, the Federal Reserve has shown a repeated unwillingness to accept efforts to improve transparency for the System.

      J'aime

      • égalité et désintégration dit :

        Et bien vous y êtes arrivé au mur des lamentations il suffit de s’y cogner Juju vous fait comme tout 1er de classe aspirant un exercice de rhétorique, allez sur le site d’Aline Dediéguez et vous aurez le commencement de l’histoire, c’est très drôle comment l’argent et dieu sont reliés, des croyances universelles et indiscutables. Allez sur le site Akadem, le campus numérique juif (sic) voir une conférence d’Attila « comment réformer le capitalisme » à la 52 eme minute il définit ce qu’est l’antisémitisme »nous qui avons inventé dieu et l’argent, le monde est ingrat envers nous » plus haut tu meurs comme dirait Dieudonné.
        Lisez aussi le dernier livre de Soral « comprendre l’empire » pour une vue d’ensemble .

        J'aime

  84. dalembert dit :

    Si j’aurions su, jorion pas venu.
    La guerre des bouffons,
    l’Everest du cirage de pompe,
    http://www.pauljorion.com/blog/?p=25619
    en toute humilité, s’entend, évidemment.

    J'aime

    • François JERU dit :

      Dans ce texte, si l’on ne regarde que le fond, tout n’est pas faux loin de là. Par exemple considérons les trois dernières phrases de conclusion, après avoir coupé un bout

      nous devons être pionniers [dans la recherche de|| en] solutions nouvelles. (…) Mais d’autres voies sont possibles et c’est
      en développant « des idées bizarres »,
      « en revenant à la hauteur de bifurcations où nous avions abandonné certaines idées,
      en redéveloppant des solutions qui ne paraissaient pas réalisables auparavant mais qui auraient tout leur sens aujourd’hui que nous réussirons à recréer autre chose ».

      Avec des bases plus sociales espérons-le…

      Trois pistes.
      Pour ma part c’est la première que l’on verra émerger au second semestre 2011, de façon plus explicite, à savoir documentée, argumentée et immédiatement appliquable (ingénierie générale opérationnelle en aval de la stratégie)
            AAA

      Les Amis des Anneaux de l’Adray seront pionniers en solutions nouvelles

      Lire le (1) de cette contribution
      postjorion.wordpress.com/2011/06/23/191-aj-holbecq-larnaque-de-la-dette/#comment-6946

      J'aime

  85. Daniel dit :

    Messier
    j’ai lu avec attention votre blog et je suis un blogger avec des connexions aux mouvements de reforme monétaire en Italie, Angleterre, Canada.
    Je suis un italien que vit à Londres, désolé pour mon français mais ça fait long temps que j’ai quitté la France.
    En Italie il est bien connu le problème monétaire et l’exigence d’une reforme parque que la Banque d’Italie est privée depuis le 1994 mais avant une partie été publique.
    Nous avons déjà plusieurs mouvements et quelque sénateur qui ont proposé de lois, naturellement ils ont pas été approuvé pour le moment.
    Déjà en 1993 on a posé des plants aux tribunal italiens pour avoir des réponses sur la propriété de l’argent.
    Protagoniste de cette mouvements au début a été le Professeur Giacinto Auriti, de l’université de Teramo, qui avait théorisé la valeur induites de l’argent depuis le 1993.
    On est en train de traduire les livres et on est en train de former un team international des les mouvements de reforme monétaire avec les anglais, les canadienne, les espagnols etc.
    Il est pour ça que je vous contact…on est intéressée à une collaboration pour organiser un web site et des conférences internationaux pour développer des stratégies communes, échanger la connaissance, les théories e les prépositions fait dans le singulier nation pour avoir des cadres complets au niveau globale.
    Pour ça nous cherchons des mouvements qui comme en Italie, on déjà des supports concrets dans les étude monétaire comme avocats, économistes etc.
    En Angleterre aussi on commence à proposer des reforme et il y ont déjà des mouvements actives.
    Nous avons déjà jeté des bases pour commencer mais naturellement plus des mouvements participeront plus de idées nous aurons. Dans les différents pays nous avons différents solutions, propositions et actions civil, an inter change de ça sera bien important pour améliorer tous ensemble et découvrir des nouvelles stratégies, solutions etc que peut-être applique aussi dans les autre pays.

    D’abort nous pensons de créer:

    1. Un mouvement international de étude, confrontation, proposition, et solutions adoptées dans les différents pays.
    2. Organisation d’une conférence international pour une première discussion parmi les différents mouvements dans les pays pour confronter les plusieurs réalité nationaux, de l’explication des différents théories à les actions informatives et législatives déjà adoptées et à adopter, que ils peuvent être différents mais être aussi applicable dans le mémé temps.
    La conférence si aura succès sera répétée périodiquement.
    3. Un web site international avec différents langues où chaque mouvement décrit la situation national.
    Seulement les mouvements aurons accès pour écrire mais naturellement la lecture sera accessible à tout le monde.
    Il y aura un forum de discussion parmi les différents mouvements internationaux.
    Une section avec vidéo documentaire sous-titrés.
    Une section avec livres et documents gratuits en PDF.
    Une section avec les propositions parlementaires déjà proposées et ses résultats.

    Nous avons déjà des contact favorable des associations italienne, canadienne et angles, qui ont étudié au niveau juridique le problème et ont proposé au parlement et aux citoyens des solutions.

    Si vous êtes intéressés ou vous avez des contacts avec des mouvements qui sont deja actives en France, envoie moi une mail .

    Regards

    Daniele Pace (UK)

    J'aime

  86. Sam dit :

    Beaucoup de posts très sévères sur Jorion.
    D’une part, il fait part de ses cogitations et ce n’est pas facile, comme pour personne, de les voir réduite en pièces.
    D’autre part, il fournit quand même une critique argumentée du système, même si elle est sans doute basée sur une volonté d’amender le capitalisme, ce qui paraît de moins possible, sinon crédible.
    Enfin, essayez d’aller poster sur les blogs des partisans de la mondialisation libérale, par exemple de différents élus UMP…

    J'aime

  87. catherine dit :

    Toute la différence Sam, c’est que l’UMP est l’UMP et on lui devine des orientations forcément umpéistes à cette UMP.Il y a une adéquation entre le DIRE et le FAIRE et ma foi, chacun est libre de penser ce qu’il pense et faire un faire qui épouse ses pensées.

    En revanche, pour le fameux Jorion, c’est tout l’inverse. Il se prétend parangon de justice des opprimés alors que lui-même participe de cette oppression, c’est là qu’est toute son hypocrisie.

    S’il se posait en défenseur timoré de cet ordre, ma foi, y’aurait rien à y redire, mais dire qu’il veut la liberté d’expression et des rapports plus harmonieux entre les gens tout en fabriquant le contraire, c’est là que ça coince et que ça nécessite absolument d’être relevé.

    Ce sont des jorions mis bout à bout qui construisent le monde pollué dans lequel nous sommes.

    J'aime

    • Sam dit :

      « Parangon de justice », tu vas légèrement trop loin, là…Jorion cherche à changer les règles du capitalisme, c’est pas Mère Thérésa.
      Je dis qu’il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain.
      Après, que toi et d’autres règlent des comptes à coup de posts maximaliste, pourquoi pas mais sans perdre de vue la différence entre ennemis et alliés objectifs.

      J'aime

      • RST dit :

        @ Sam

        En ce qui me concerne, je ne peux définitivement pas considérer comme « allié objectif » quiconque me dénie le droit de m’exprimer librement; quelles que soient ses prise de positions. De fait, quelqu’un qui me censure est un ennemi… objectif!

        J'aime

      • catherine dit :

        Ouais, bon, Sam, si tu es bien le Sam qui m’avait écrit, j’avoue que j’en suis baba de te voir réagir de la sorte, mais bon, c’est ton droit après tout.

        Mais tu ne m’enlevéreras pas de la tête que ce sont ces tiédeurs-là, celles que tu exprimes, les tiennes donc, qui construisent notre fichu monde, car si jorion n’avait pas l’auditoire qui lui prête une or-eille attentive, il tomberait tout seul le bonhomme sans qu’on ait besoin de secouer son arbre.

        Ce n’est donc pas lui qui à blâmer mais tous les gogos qui tombent dans le panneau de son soi-disant changement des règles du jeu, comme si de vouloir nous faire manger trois fruits et cinq légumes ( c’est une image à l’image de ce qu’il propose car ça revient à ça ce qu’il préconise, mais quand le fleuve est empoisonné ça va pas revenir à grand chose de faire ce qu’il dit, c’est un simulacre de réponse et c’est se foutre de la g….. du monde que de proposer cela, mais dans le fond il a raison car ça marche!) bref changer quelque chose de cet imbroglio à coup de bidule et de machin, il faut vraiment être inconscient pour y croire mais il y a beaucoup de croyants de nos jours à ce qu’il semble!

        Et ça sert qui tout ça au bout du compte, dans quel sens circule l’énergie des forces quand on tient ce genre de discours? QUESTION ESSENTIELLE!

        De plus, Il ne s’agit aucunement de régler des comptes, ce serait donner trop d’importance au bonhomme, et c’est m’offenser aussi d’une certaine façon.

        NON, il s’agit de poser un certain discernement, et vois-tu quand je prends une giffle, j’avoue que j’ai peine à tendre l’autre joue, non, je ne suis pas une « bonne » chrétienne, pas dans ce sens-là en tout cas, mais bon, il appartient à chacun de construire son monde avec les briques qu’ils pensent être les plus adaptées.

        Je n’aime pas ce système car il porte les fruits de la misère et de la mort , je lui préfére la vie, aussi tout ce qui contribue à maintenir la peste de la désinformation qui est à la source du maintien de cette peste, car avant d’agir on pense et celui qui agit sur la pensée, sur l’information agit sur l’action du groupe social, et bien cet homme qui accepte ça, je le tiens pour dangereux et responsable

        J'aime

        • Sam dit :

          Ce doit être un autre Sam qui t’as écrit, je n’ai pas envoyé de MP vu que je ne pas inscrit sur ce site, mais visiteur..

          Ouais, bon, Sam, si tu es bien le Sam qui m’avait écrit, j’avoue que j’en suis baba de te voir réagir de la sorte, mais bon, c’est ton droit après tout.
          L’interdiction des fluctuations de prix et le Bancor semblent être des changements très importants proposés et, ce qui m’intéresse le plus, c’est qu’en proposant des réformes de cette nature Jorion en vient naturellement à des critiques structurelles du capitalisme, ainsi que les auteurs qu’il invite. Vu qu’il est, comme tu l’as dit, ou peut-être quelqu’un d’autre un des penseurs ouï par une intelligentsia souhaitant des discussion aimables sur des réformes, ma non tropo, il propage ses critiques à la manière de la pierre tombant dans l’étang qui occasionne des ronds..
          Je te rappelle qu’on part d’un point où les décideurs – UE, FMI, BM, Banques et autres – ne veulent pas entendre parler de critiques autres que celles qu’ils s’envoient en interne. Jorion est un moyen de faire entendre qu’il y a un vers dans le fruit et qu’on ne peut plus soutenir – même en étant au sommet ,même en étant ultra-libéral et partisan de fait de la stratégie du choc- que augmenter les salaires serait une folie, comme l’avait fait ce crétin arrogant de Trichet il y a quelques mois de ça. Jorion pousse le mur. C’est pas Lordon ni Chesnais, on est bien d’accord, mais il dit des choses qui intérrogent la nature du système, ce sont des propos d’une certaine performatifs dans la bataille menée, il me semble.
          Tu n’es pas une bonne chrétienne, rassure-toi moi non plus.
          Et, comme tu dis, ne mettons pas Jorion sur un piédestal, même pour lui lancer des tomates.😉

          J'aime

        • catherine dit :

          Il faut que tout change pour rien ne change…Cest dans le guépard de Lampedusa, et le dit monsieur jorion fait dans ce registre là, des changements de surface pour que rien ne change en profondeur, mais bon, autant de lecteurs autant de lectures n’est ce pas!

          J'aime

        • catherine dit :

          Il faut que tout change pour QUE rien ne change…Cest dans le guépard de Lampedusa, et le dit monsieur jorion fait dans ce registre là, des changements de surface pour que rien ne change en profondeur, mais bon, autant de lecteurs autant de lectures n’est ce pas!

          J'aime

        • égalité et désintégration dit :

          à post jorion
          jorion is a WASP, SA RIGIDITE est des plus intéressante, bon article qui pose le poseur digne fils d’ Attali. Quand même réussi à avoir d’excellents CONTACTES à travers lui.

          J'aime

  88. catherine dit :

    De plus, vous dites: »il fait part de ses cogitations et ce n’est pas facile, comme pour personne, de les voir réduite en pièces. »

    Ah bon, vous trouvez, vous, qu’une pensée est faite pour rester figée telle est , ben dites-moi s’il ne fallait jamais interroger une pensée de où qu’elle vienne, savez-vous quel monde ça construirait?

    Et bien, ça construirait le monde dans lequel nous sommes.

    Et je trouve voyez-vous, que le plus beau cadeau que l’on puisse faire à quelqu’un c’est de mettre en doute ses certitudes, de l’ébranler, de faire de lui un chercheur toujours.

    Car quelqu’un qui est arrivé s’arrête, quelqu’un qui cherche continue toujours et n’est jamais arrivé à la maison!

    Mais encore faut-il être capable d’apprécier ce cadeau et bien peu le sont. Beaucoup se contentent en effet d’éloges de surface. Cela conforte leur narcissisme mais est-ce vraiment de cela dont notre monde a besoin?

    Non, je ne crois pas.

    Je ne crois pas décidément. Le monde a besoin d’exigence, d’une extrême exigence et c’est sur elle et seulement sur elle que se construira davantage de justesse

    J'aime

  89. boff dit :

    Boff… c’est du temps perdu…
    mais on comprend que les belges, désorientés,
    aient besoin d’un héros…

    J'aime

  90. L'enfoiré dit :

    Bonjour,
    Un petit dialogue très caractéristique entre Jorion & Co et l’enfoiré:
    http://www.pauljorion.com/blog/?p=25935
    qui prouve que si on peut être anthropologue, on peut avoir des lacunes en psychologie. Alors que sa vidéo du vendredi, parlait d’une interlocutrice qui lui demandait de sortir de la morosité et d’être plus positif.

    11.L’enfoiré,
    …..J’ai sorti aujourd’hui, un billet sur les vacances. L’ironie en faisait partie.
    On vient ou on vient pas. Je m’en fous complètement.
    N’est-ce pas une manière de voir les choses avec philosophie?

    29.
    Julien Alexandre: Paul Jorion est habilité par lui-même pour répondre aux questions qui lui sont posées sur son blog. Encore faut-il qu’il y ait des questions qui lui soient posées… et une adresse email valide😉

    L’enfoiré:Julien, Vous êtes sûr que cela suffise?

    Julien Alexandre: Ah, oui, pardon L’Enfoiré, il faut aussi que les questions soient intéressantes et idéalement que leur seul but ne soit pas de renvoyer vers un autre site pour se faire de la pub au passage

    L’enfoiré: La pub est la chose commune de notre temps. Vous n’avez pas remarqué. Jorion se trouve à la télé pourquoi, croyez-vous ? Pour montrer sa barbe?
    Vous voulez des copy paste de mes articles?

    Julien Alexandre: Paul, quand il va à la télé, c’est parce qu’il y est invité pour participer à un débat et promouvoir un livre, pas parce qu’il a vu de la lumière dans le studio et s’est dit qu’après tout, c’était certainement l’occasion de faire un peu de pub pour son blog

    Jorion: Julien, tu es méchant !
    Le message de L’Enfoiré est toujours le même : « Mesdames et Messieurs, vous venez donc de voir à quoi ressemble une réponse INintéressante à cette question. Pour une réponse INtéressante à cette question, reportez-vous à mon PROPRE blog, où, en 2004 (ou 2002, 2003…), je disais la seule chose qui mérite d’être dite, la seule opinion définitive à ce sujet. En toute modestie… Bien entendu… »

    L’enfoiré: Paul, Raté. Relisez le commentaire n°… (coupure dû à un transfert intempestif)

    Julien Alexandre; En effet l’Enfoiré, le « commentaire n° » (sic) était très bien. Mais vous devez reconnaitre qu’il était tout de même en deçà du « commentaire n° » que vous aviez fait sur votre propre blog le 5 février 2004. Ça, c’était du commentaire !

    Le commentaire complet était (mais sera censuré)
    L’enfoiré: Tiens, voilà Paul et, en plus, bien disert. Il utilise plus que des onomatopées. C’est nouveau.Relisez mon 1er commentaire (numéroté 11ème). Il n’y a pas que vous qui réfléchit aux problèmes de notre temps. Probablement.
    Bien que mon site s’appelle Réflexions du Miroir, c’est aussi un miroir sans tain. Je suis présent sur beaucoup de sites. C’est ça le partage d’informations. C’est aussi ça Internet, que je connais et utilise bien avant vous.
    Une petite différence, si vous avez jamais pensé à autre chose qu’à vos dires, vous devez avoir pu constater qu’il n’y a pas de bouton Paypal. Je ne fais pas de promotions pour mes bouquins. Ils sont disponibles « free of charge ».
    Je n’ai pas de problème avec cela. D’autres le font. Mais organisez la censure, quand cela ne vous sied pas. C’est tuer la poule aux œufs d’or, cher Paul. Si vous n’avez plus de commentaires, vous n’existez plus.
    Non, Julien n’est pas méchant.
    Il est votre fidèle lieutenant. Tout simplement. Pas besoin de lieutenant de mon côté.
    Je suppose que je ne dois pas répété l’article que j’ai écrit sur vous.
    De la pub? Question de goût.
    Est-ce plus clair?

    J'aime

    • L'enfoiré dit :

      « que vous aviez fait sur votre propre blog le 5 février 2004. Ça, c’était du commentaire ! » dixit Julien

      Mon premier article sur mon blog date du 3/3/2005.
      Il doit confondre quelqu’un d’autre ou il avait un coup de trop.
      mais comme je n’ai aucune envie de continuer, je ne poserai pas la question.

      J'aime

  91. L'enfoiré dit :

    Suite à c’est vendredi du 15 juillet;
    Commentaire censuré après la discussion de Nobel:
    http://www.pauljorion.com/blog/?p=26228

    @Nobel et @Julien,
    Le blog de Paul a le privilège de réunir les avis qui sont parfois antagonistes sinon totalement antinomiques. Ils expriment un désarroi général par deux bouts différents.
    Je ne suis pas toujours d’accord sur tout ce que Paul dit.
    Parfois, ça chauffe et ça casse entre nous.
    Mon premier commentaire, plus haut, était tragico-comique.
    « Trop de sous, placez les en dons chez Paul. »
    Personne n’a relevé « la grossièreté » du processus.🙂
    En fait, ce raisonnement est celui que l’on rencontre par les gourous des sectes.
    Dans cette filière-là, ce n’est pas un enfoiré qu’on attrapera.

    Je ne manque pourtant pas d’assister à son vendredi. Très peu, les autres jours.
    Ne vous inquiétez pas, pensez à vos enfants, vos petits-enfants, une chanson bien connue.
    Encore faut-il en avoir. Soyez généreux, pensez aux suivants.
    Je dirais que pour penser aux suivants, il ne faut pas aussi se tirer des balles dans le pied.
    Il faut survivre si ce n’est pas vivre.
    Ce n’est pas la Secte du soleil qui est prête à se suicider que je sache.
    Nobel, s’il exprime son désarroi, je le comprends. Le travail parfois très dur, qui a mérité un retour sur investissements (admirez les mots qu j’utilise), il ne s’agit pas de le dilapider.

    L’argent est un outil pas une raison en soi. Ça c’est ma théorie et ma pratique.
    Le capitalisme, une histoire qui date du 19ème siècle?
    Ben non, déjà en Mésopotamie, il a existé dans des formes préliminaires.
    Tout n’est qu’équilibres subtils entre inflation et récession.
    Tout foutre à l’eau? Le bébé et l’eau du bain?
    Amusez-vous avec le bassin qui vous reste dans les mains.
    Il est clair que celui qui n’a rien, n’a pas de soucis sinon de tendre la main pour qu’on la lui remplisse avec un peu de pain et l’autre qui a fait des réserves pour des jours « sans » possibilités de se refaire.
    Suis-je de droite ou de gauche avec ces paroles?
    Je n’en sais rien. J’agis en courant alternatif.
    Sans une responsabilité d’une grande famille, je peux tout me permettre.
    Demandez à Paul ce qu’il faisait, dans sa première vie, avec ses gains, puisqu’il faisait partie d’une grande institution financière.
    Sommes-nous une grande famille dans le genre humain?
    Bonne question, je vous remercie de l’avoir posée, tellement elle m’amuse.

    J'aime

  92. François JERU dit :

    A propos de la joint-venture

    Attali ( offshore gouv mondial), Jorion et belle Cie

    la réponse aux 5 points de juin 2009 n’est pas à sauter, sans faire attention

    Prendre en compte|_|
    Codes d’allégeance à un groupe
    |_|
    la grande part d’INCONNU y compris au sein d’un groupe
    cf. Shadow Cabinets, etc. |_| les possibles pathologies de X% des personnes dans une orga ou un « réseau » y compris et souvent en son sommet.|_| Parfois, la pathologie d’une organisation historique par son Histoire même sur un siècle, sa formation, ses principes d’embuache et turnover. LIre la fin de cette contribution
    et
    OPENEUROPE.ORG.UK,
    qui écrit un Traité sur l’euro.
    Le président est dans la continuation du
    fameux W. Jardine, trafiquant d’opium. [ En anglais, plus détaillé]
    La Zone_€ est vraiment inouie !!!
    Heureusement on y voit plus clair : cela nous rapproche des ultra grandes fortunes de Hong-Kong (Henry Fok, etc.) et de HSBC, si « British Overseas » !
    – – – – – – – – – –

    Nota: Il fut un temps où je fis une offre d’hôtel 5 stars pour Henry Fok à HK

    J'aime

    • Dupont dit :

      Force est de constater que depuis 3 ans, il ne se trompe guère Paul Jorion!!!!!
      Si ses détracteurs l’avaient écouté, on n’en serait pas là aujourd’hui! et le plus dur reste à venir.

      J'aime

      • simplesanstete dit :

        C’est dupont où du con, tu te sens plus pissé quand t’écris çà.Casse toi ! Bonne continuation à Jéru

        J'aime

      • bart dit :

        en effet… 😉
        du pont devrait se limiter à pon dre ses con statations
        dans le nid de son petit père des peuples,
        pour les faire estampiller « conforme » par le scribe adjudant…

        J'aime

  93. simplesanstete dit :

    M. Cohn-Bendit a fortement critiqué l’Allemagne pour sa non-participation à la guerre. Bien que ce soit une réaction plutôt sentimentale, pour quelqu’un de ma génération, celle de 1968, le fait qu’un ex-soixante-huitard, allemand d’origine juive, critique l’Allemagne pour son pacifisme apparent a quelque chose de surréaliste. Mme Joly, candidate des Verts français à l’élection présidentielle, qui critique les défilés militaires du 14 juillet — ils sont peut-être ringards, mais ne font pas grand mal —, approuve à 100 % la guerre et s’est même inquiétée du fait que celle-ci serait difficile à mener sans troupes au sol. A la suivre, les soldats français devraient être verboten sur les Champs Elysées, mais autorisés à Tripoli. Tout cela montre le chemin accompli, si l’on peut dire, dans la gauche, particulièrement celle issue de 1968, en ce qui concerne le militarisme et l’impérialisme « humanitaire ». Comble de l’ironie, les « fascistes » du Front national condamnent la guerre sans ambages. Ce qui fait que je me retrouve être « objectivement proche de l’extrême droite » parce que j’ai gardé des positions qui étaient traditionnellement celles de la gauche sur la question de la guerre, du militarisme et du droit international. »
    L’ordurie financière a renversé les valeurs, bravo et Israel est la parfaite forme de gouvernement aujourd’hui, c’est DURE de tirer sur des gens désarmés comprenez nous, l’alibi parfait en progrès et du progrès, les bourreaux victimes toujours victimes qui sont justement les droits de l’homme comme disait l’ autre psychonarcissique sarko et les salariés sont cloués sur la croix de l’argent, vive jésus disent ils où marx c’est les mêmes salades messianiques, une version ciel et l’autre terrestre, c’est complet.

    J'aime

  94. Catherine dit :

    Bien oui Georges les paradoxes c’est ce qui permet de dépasser les contradictions, tout est inversé dans cet ordre déliquescent, j’allais dire pourri,mais je sors les habits du dimanche, vive toi, vive moi vive la vie que diable!

    J'aime

  95. En ref. Paragraphe 3 d’une Intro
    – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –
    Adray & Ubak. La Nouvelle Société, Adray, est juxtaposée à celle du XXe siècle, Ubak.
    Financièrement mondialisée de façon trop abusivement malhonnête (20.000 milliards $ d’avoirs offshore), l’Ubak est anti-civilisation.
    L’Ubak est le plus noir antonyme de ce qu’était la base d’une démocratie élémentaire entre les deux Guerres Mondiales (pas brillante!)
    – – – –
    [ Nota: Le total des avoirs mondiaux non offshore : 13.000 milliards $ ]
    C’est par le recoupement de sources différentes que l’on peut faire encore la différence. La BRI a écrit à ses banques universelles à monnaies BRI ( €$=$, €£=£, etc.) de ne plus faire la différence dans les décomptes. C’est innommable. Ma mère m’a appris a parlé poliment. Merci de ne pas me demander de qualifier ce qu’est l’euro.

    J'aime

    • simplesanstete dit :

      Mr Jéru SVP parlé clairement sinon C’EST GROSSIER, késako ces monstres ADRAY et UBAK ????

      J'aime

    • Mon cher simplesanstete,
      mais que savez-vous de moi exactement ?
      THERE IS ONE ALTERNATIVE.
      Ne l’ai-je pas déjà dit.
      UBAK Ce monde financier 1912-2012, délétère pour 6 milliards, et, mortel pour 1 milliard
      ADRAY Le Nouveau Monde Dodéal aux chauds rayons sur les jeunes pousses (Indigné(e)s) à côté du stérile calcaire, près du fumier.
      La partie supra_G20 est à la fois en des angles-morts et dans l’ombre [ Exemple double comptabilité de Cedel devenu Clearstream, Luxembourg
      (DG assasiné). Cet Ubak dans l’ombre est en ubac, flancs toujours à l’ombre. Au contraire, l’Adray dodéal est en adret, comme les estives de transhumance dorées par le soleil bienfaiteur.
      Please goto http://www.jeru.fr

      J'aime

  96. AB dit :

    Des nouvelles du front :

    – le président de la BB (BundesBank) refuse l’idée, émanant vraisemblablement de la BCE, que ses réserves de change puissent être associées au FESF, ce qui équivaudrait, pour lui,
    un financement monétaire du gouvernement, interdit par les traités de l’UE

    http://www.melvineenaction.com/Commentaires/La-Bundesbank-reproche-a-la-BCE-un-complot.html

    – le CDU, parti de mme Merkel, pour la possibilité d’un pays de quitter la zone euro

    Van Rompuy et Baroso : contre

    http://www.euractiv.fr/demantelement-zone-euro-tabou-article

    Question :

    l’Allemagne envisage-t-elle de quitter la zone euro ?

    J'aime

  97. AB dit :

    Conférence de JM Quatrepoint à l’Institut des Hautes Etudes
    de Défense Nationale

    « Mourir pour le yuan ? Comment éviter la guerre mondiale »

    Question : à quoi nous prépare-t-on ?

    ( à nous serrer la ceinture, sous peine d’avoir à faire la guerre
    à l’Allemagne + la Chine ?
    malin qui peut lire entre les lignes de ce discours distingué
    mais très…mélangé )

    J'aime

  98. AB dit :

    flingage de l’Allemagne, 2e partie

    http://www.atlantico.fr/decryptage/allemagne-mandat-bce-contre-hyper-inflation-suicidaire-pour-europe-euro-fort-jean-luc-schaffhauser-221625.html

    ( l’Allemagne ne veut pas se laisser engloutir dans le trou de l’euro-
    planche à billet – qui suit de près celui du dollar, elle pense à l’après dollar… avec quelles chances ? corrida en cours.. )

    J'aime

  99. AB dit :

    Le théâtre des opérations : grand suspens…

    Deux solutions pour l’Europe :

    1) emprunter à la Chine : elle pose des conditions et ne cèdera pas, on ne peut pas la contraindre

    – le statut d’économie de marché
    – la levée de l’embargo sur les armes
    – l’accès des entreprises chinoises sur le marché européen
    – la réforme de l’UE et de la zone euro

    http://french.peopledaily.com.cn/Economie/7600698.html

    2) la planche à billets : l’Allemagne s’y oppose, ne veut pas voir fondre une richesse obtenue en se serrant la ceinture
    et aspire à occuper une place dans la hiérarchie de l’après dollar

    Question : peut-on la contraindre ? comment ? ( les élections 2013, ça fait loin…)

    Elle ne peut pas rester longtemps comme ça : soit elle accepte la planche, soit elle sort de l’euro. Osera-t-elle ?
    Pour faire quoi ? Avec quelles conséquences ?

    La Chine : gagnante sur les deux tableaux
    ( se permet donc de regarder tranquillement le spectacle ) :

    1) si on accepte ses conditions
    2) si planche à billets (petit tremblement qui ne la fera pas s’écrouler )

    Les peuples : perdants sur les deux tableaux.
    C’est à eux de boucher le trou.

    J'aime

    • chris06 dit :

      bonnes questions, mes réponses vont peut être vous surprendre…

      2) la planche à billets : l’Allemagne s’y oppose

      Non, elle ne s’y oppose pas, et de toutes manières, elle ne dispose d’aucune prérogative pour s’y opposer.

      Le rachat d’obligations du trésor par la BCE sur le marché secondaire est parfaitement autorisé par la loi et conforme aux statuts de la BCE. Il s’agit d’un programme d’assouplissement quantitatif qui, dans le jargon de la BCE, s’appelle SMP.

      Pour toutes les considérations statistiques, normatives et les textes sur le SMP, on peut se référer au site de la BCE :
      http://www.ecb.int/mopo/liq/html/index.en.html#portfolios

      Depuis 3 mois, la BCE rachète pour environ 11 milliards d’euros par semaine de bons du trésor des états membres. On en est actuellement à 183 milliards. A ce rythme, on aura dépassé 1000 milliards d’euros avant fin 2012.
      L’Allemagne s’y est elle opposé? Non. De toutes façons, elle ne peut pas s’y opposer.

      Soit dit en passant, le SMP, ce n’est pas « de la planche à billets ».

      Question : peut-on la contraindre ? comment ? ( les élections 2013, ça fait loin…)

      Il n’est pas nécessaire de contraindre (!) l’Allemagne à quoi que se soit puisque de toutes façons la BCE va poursuivre son programme d’achat de bons du trésor suivant son SMP sans qu’aucune intervention de l’un ou de l’autre soit nécessaire.

      Elle ne peut pas rester longtemps comme ça : soit elle accepte la planche, soit elle sort de l’euro. Osera-t-elle ?

      Elle a accepté « la planche » depuis belle lurette, les achats sur le marché secondaire de bons du trésor des états membres par la BCE font partie des Open Market Operations (OMO) qui sont décrites dans les textes constitutifs de l’Eurosyteme signés par les états membres il y a plus de 12 ans!

      J'aime

  100. simplesanstete dit :

    NON monsieur où madame, ce sera la GUERRE, pour tous ceux qui croient en dieu et dans l »argent, leurs sièges sociaux se trouvent dans le monde anglosaxon et dans les sièges religieux israelien et saoudien./ c’est tellement simple, à pleurer. Les fucking puritains comme Jorion et quantité d’autres sont là pour le masquer avec leurs solutions qui dissolvent toute compréhension, et leurs publics en redemande des explications, un mauvais feuilleton pour des fantômes et qui est tellement nul qu’ils veulent VOIR la fin qui n’arrive JAMAIS. Aux chiottes les économistes, fouteurs de merde imaginaires

    J'aime

  101. sonia dit :

    A propos de l’affirmation que l’Allemagne s’oppose à la planche à billets :

    Chris06 tente de l’infirmer en développant sur le SMP, mais dit lui-même que ce dernier n’est pas une planche à billets. Le commentaire est donc hors sujet…

    Le SMP (Security Market Programme) est un dispositif dont la BCE, en tant qu’acheteur en dernier ressort, peut se servir pour acheter de la dette souveraine, mais pas tant qu’elle veut, uniquement pour, lorsque le spread de cette dette dépasse la barre de 5% , le maintenir à ce niveau, et non pas pour le faire descendre en dessous.
    En ce moment, l’achat, débuté en mai 2010, monte à 186 milliards d’euro, or cela représente à peine 6% de la dette des PIIGS. Elle achète pour faire baisser la pression sur le spread, en attendant que le FESF soit habilité à intervenir.
    Or le gouvernement allemand refuse de voir les réserves d’or et de devises ou les droits de tirage spéciaux (DTS) de l’Allemagne utilisés pour renforcer le FESF, ce qui écornerait l’indépendance de la BundesBank.

    Pour les dettes souveraines, le FMI peut fournir 390 milliards et le FESF 350 milliards.
    Or, rien que pour combler la dette de l’Italie (2012-2013) besoin est de 670 milliards.
    La Chine a acheté près du quart de la dette grecque et espagnole mais ne se montre pas pressée d’aller au-delà
    (acheter des obligations émises par le FESF ) et pose des conditions.

    Dans cette situation il ne reste que la création de monnaie de base (la planche à billets).
    Or l’Allemagne craint que l’assouplissement quantitatif ne produise une hyper-inflation.
    Pour l’éviter, elle veut pour l’UE une orthodoxie monétaire (désendettement) ce qui n’est pas du goût du milieu bancaire. Pourtant Schäuble demande instamment des mécanismes de contrôle plus efficaces.
    Et l’idée se fait jour qu’a contrario l’Allemagne pourrait quitter l’euro…

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2011/11/12/m-schauble-pour-une-vraie-revolution-en-europe_1602899_3234.html

    http://www.atlantico.fr/decryptage/allemagne-europe-bce-sortie-euro-rumeur-impression-billets-deutschemarks-simone-wapler-217130.html

    Autres sources :

    http://www.gecodia.fr/Economie-mondiale_r29.html

    .

    J'aime

  102. jean chartres dit :

    Le problème de Jorion ne serait-ce pas son 95C ou D, entre autres ?

    J'aime

    • cath dit :

      Vraiment méchant ! Mais ça se pourrait bien, en effet

      J'aime

      • Catherine dit :

        ça s’arrose la venue d’une catherine, allez trinquons et venez danser avec nous la ronde de ceux qui s’essaient à démêler l’écheveau bien emmêlé dans lequel nous sommes empêtrés tout impétrants que nous sommes!

        J'aime

  103. L'enfoiré dit :

    Tiens on a censuré par ici aussi

    J'aime

  104. L'enfoiré dit :

    Nouvel épisode, nouvelle censure répétée plusieurs fois en plus.
    A la suite de : http://www.pauljorion.com/blog/?p=34826#comment-300760

    Julien
    « François, Paul, Bénédicte et moi-même modérons à tour de rôle »
    Désolé, je ne peux rater celle-là.
    Ce n’est pas à tour de rôle, mais tous en même temps. Et quand il y a au moins un certain nombre de personnes qui agréent ou désagréent que l’on peut décider de ce que devient un commentaire.
    Le blog de Paul n’est plus un blog, c’est un forum.
    Il faut avoir les moyens de sa politique.
    Savez-vous comment marche un forum comme Agoravox.fr?
    J’en ai fait partie, comme vous le savez.
    Ce n’est pas la panacée, mais c’est un peu meilleur.
    Vous vous sentez en permanence attaqué comme ce matin.
    On devient vite troll dans ces cas, tout simplement parce que tout le monde approche les choses par son éducation, son expérience personnelle qui entre naturellement en compétition avec une autre.

    Mon nom n’est pas cité par d’autres commentateurs, mais je réponds.

    J'aime

  105. xy dit :

    @ l’Enfoiré

    Bénédicte, maître-censeur sur le blogus jorionnis,
    ne croit pas aux thèses du taulier…

    elle écrit sur son blog à elle :

    « Actuellement l’économie réelle est prise en otage par les banques dont la situation catastrophique fait courir un risque systémique au monde entier. Les populations se voient donc contraintes de payer pour réparer les conséquences d’un comportement dont elles ne sont pas responsables.

    Cette situation est due à la trop forte bancarisation de l’économie puisqu’elles créent la monnaie (par le crédit).  »

    conclusion : que cherchez-vous sur un blog de fous ?? 😉

    J'aime

    • simplesanstete dit :

      Une impression qui impressionne, une certaine notoriété à la Wharol, pas de rencontres.

      J'aime

    • L'enfoiré dit :

      Bien d’accord avec vous deux.
      Je suis une teigne, sinon je n’aurais pas choisi un pseudo de la sorte.
      Désormais, je joue mon petit Postjorion sur l’article le concernant.
      Je suis complètement bloqué dans toutes entrées supplémentaires, mais je ne sais si vous avez remarqué que l’opposition s’organise encore parmi les commentaires.
      A l’anniversaire du 1er avril, je sortirai un petit rappel du « bon vieux temps ».🙂

      J'aime

      • L'enfoiré dit :

        Ce qu’il oublie, c’est que le pognon risque de ne plus entrer un jour… quand tout le monde en aura marre.

        J'aime

        • L'enfoiré dit :

          un exemple, mais il y en a beaucoup d’autres.
          http://www.pauljorion.com/blog/?p=34876#comment-302056

          J'aime

        • Sophie dit :

          Le lien précédent ne fonctionne pas (n’aboutit pas à un commentaire)

          J'aime

        • L'enfoiré dit :

          C’est celui d’abrasif entre autres.
          Il y a Mike aussi dans un article précédent

          J'aime

        • simplesanstete dit :

          Moi qui connait personnellement PYD, je peux vous dire que Jorion n’est pas près de perdre son public , ils en redemandent c’est du domaine de la fascination confessionnelle du travail, un parti socialiste virtuel. C’est un sacré metteur en scène le Paulo, le hasbaratin y s’y connait.
          Quand à Mike, il a évoqué le NOM qui fâche, Alain Soral et là on ne rigole plus, c’est LA frontière, comme par hasard……..
          PS je lis tous les commentaires, chaque jour, je connais également Marlowe et Pierre, en vrai.
          Notoriété, notoriété…………

          J'aime

  106. L'enfoiré dit :

    Je viens de faire une nouvelle tentative.
    Commentaire qui n’entre même plus.
    Bien foutu WordPress. Très démocratique….
    Personnellement, je peux fermer un blog mais pas spécifier à partir de quel commentateur.

    J'aime

  107. Christo dit :

    Un petit commentaire refoulé du blog de Paul Jorion qui faisait suite à celui-ci : http://www.pauljorion.com/blog/?p=34965#comment-302995

    « Christo
    17 mars 2012 à 18:39

    Quelles sont précisément les propositions que le Front de gauche a repris sur le site de Paul Jorion (ou dans ses ouvrages) ? Des noms, des noms, comme avec la directrice des ressources humaines de la boite où vous travailliez sans que quiconque de votre département n’ait vu sa carrière avancer sauf cette dame ! Des noms, des noms »

    « Christo
    18 mars 2012 à 08:47

    Je regrette que M. Jorion, et ses soutiens, ne soient pas davantage attachés à l’importance de produire des éléments tangibles de ce qu’il avance qui puissent ensuite faire l’objet d’un examen critique et contradictoire. Il me semblait que cela faisait parti des prérequis méthodologiques de la démarche de rigueur propre à un esprit scientifique… Jusqu’à preuve du contraire, on en reste au stade de la querelle de boutiquier à la bonne foi douteuse.

    Et puis il est dommage que vous ne précisiez pas ce qui dans le programme du Front de gauche trouve sa paternité chez vous car nul doute que cela servirait non seulement votre intérêt, mais surtout l’intérêt des idées que tous ici, comme vous aimez à le rappeler, s’attachent à promouvoir ! »

    J'aime

  108. postjorion dit :

    Un nouvel exemple de censure et de mépris de Jorion envers ceux qui ne sont pas d’accord avec lui, à partir d’ici : http://www.pauljorion.com/blog/?p=36457#comment-315643

    J'aime

  109. L'enfoiré dit :

    Pour moi, ce n’est plus de la censure c’est de l’ostracisme.😉
    Bis repetita placent
    http://www.pauljorion.com/blog/?p=36776

    J'aime

  110. L'enfoiré dit :

    Pas de cycles chez Jorion, mais il se recycle dans le même discours.
    http://www.pauljorion.com/blog/?p=36816

    J'aime

    • catherine dit :

      Mais pourquoi vous vous faites mal comme ça l’enfoiré, à y aller toujours?

      C’est peut-être ça qu’il faut interroger, cette presque compulsion à répéter toujours et à ne pas intégrer certaines données ?

      C’est vous en partie qui lui donnait cet espace-là, à Jorion;

      S’il n’avait plus d’espace parce qu’il ne serait plus lu, il n’existerait tout simplement pas cet espace jorionesque, si atrophié, si étroit et si ankylosé à force de se raidir sur des positions frileuses. Il est un enfer-mement à lui tout seul le bonhomme, alors ceux qui y vont, je ne juge pas, mais c’est qu’ils aiment bien ça, être enfermés!

      Ils savent bien à quelle sauce ils vont être mangés depuis le temps, alors qu’ils soient un peu responsables, qu’ils y aillent, pourquoi pas si ça leur plaît de se faire mal, mais qu’ils se plaignent, là, non, c’est trop!

      J'aime

    • simplesanstete dit :

      Vous y allez l’Enfoiré, parce qu’il est belge, ce ne sont que des histoires qui n’ont ni queue ni tête. Moi j’y vais tous les jours pour voir l’avancement du pourrissement de ce fumier sympa et de mes « contacts » qui s’évertuent à le comprendre, une guerre d’usure comme d’hab. Bises à Catherine.
      PS:Pas de cycles chez cet enfoiré originel sinon il parlerait de guerres, continuation de l’économie politique par d’autres moyens comme disait Clausewitz..

      J'aime

  111. simplesanstete dit :

    http://www.egaliteetreconciliation.fr/Conference-d-Albert-Ali-et-Alain-Soral-France-Islam-Citoyennete-11638.html
    Nous y serons, le 19 mai, moi et Michel, on pourrait peut être se voir…

    J'aime

  112. antikon dit :

    ouais… Censurion a interdit de débat « aliena »…

    fusillé pour l’exemple, quoi…

    sous des prétextes fallacieux

    dans un style ampoulé qui sent la naphtaline
    et rappelle la morgue des vieux valets de pied victoriens…

    beurkk !…

    rien d’étonnant…
    accepter de parler de MMT serait admettre l’idée
    de couper le robinet aux banques !

    quel blasphème, quel crime de lèse-majesté !

    et puis, quelle solution rapide à la crise !
    la cata, pour son bistrot !

    J'aime

    • aliena dit :

      vous êtes un poète🙂
      Heureuse que vous compreniez MMT.
      C’est un sujet tabou mais qui gagne de plus en plus de terrain dans les blogs économiques outre atlantique. Que Jorion censure le sujet, ou le tourne en dérision, montre qu’il est du cote des banques. Jorion est bien un putois (pour ceux qui auraient encore des doutes). Espérons que sa plateforme sombre bientôt dans l’oubli.

      « Pour les gens ordinaires, les déficits budgétaires publics, malgré leur mauvaise réputation, sont bien mieux que le crédit bancaire. Les déficits mettent la monnaie directement dans les poches des gens ordinaires. Ils possèdent cet argent de façon permanente, n’ont pas a le rembourser, et peuvent le dépenser comme ils le souhaitent. S’ils le souhaitent, ils peuvent le convertir en obligations du gouvernement qui rapportent des intérêts ou ils peuvent rembourser leurs dettes. Cela s’appelle une augmentation de « richesse financière nette ». Ces dans l’intérêt des gens ordinaires, mais ce n’est pas dans l’intérêt des banques. Et cela, en terme simple, explique la phobie des déficits de Wall Street, des médias et des économistes de droite.
      Les banquiers n’aiment pas les déficits parce que cela entre en compétition avec le crédit bancaire comme source de croissance économique. »

      In Defense of Deficits -James K. Galbraith
      http://www.thenation.com/article/defense-deficits

      J'aime

      • simplesanstete dit :

        C’est quoi Jorion,un grand psycho narcissique psychanalysé qui TIENT une grande surfaces des sciences sociales et quelques appuis médiatiques, toute une gauche qui se cherche et trafique des sentiments de révolte depuis 130ans, c’est dérisoire mais c’est vraisemblable et çà c’est vendeur.Après, l’abolition du salariat, de l’état il a trouvé un nouveau truc, l »abolition du pari sur…la comète, c’est moderne et çà plait comme trouvaille Pendant ce temps là on ne parle pas de l’essence du monde dominant, l’économie et sa politique de crise de grossesse: la guerre et de la position des religions vis à vis de l’argent et de ses intérêts qui la soutienne.CA s’est la ligne de démarcation de tout notre occhident conquérant bouffi d’accumulations, fort avec les faibles et faible avec les forts. C’est de notoriété publique, c’est le racisme des espèces c’est de l’arithmétique, c’est ce qui compte et conte,IMPRESSIONNER

        J'aime

      • catherine dit :

        Bon, alors, déficitons, déficitons! Il semble bien que ce soit le refrain à la mode, car question déficit, je vois des travaux fleurir dans toutes les villes que je traverse!!!! ça sert QUI tout ça, au final, moi, j’avoue que je ne sais pas, je ne sais pas, je ne sais pas!

        J'aime

      • antik dit :

        putois… bien vu !

        ce jour, il a encore frappé :

        ………………..

        Johnjohn
        14 mai 2012 à 19:34

        En réalité votre message est une sorte d’arnaque.
        Pour la simple raison que vous resterez totalement impuissant.
        Vous êtes partie du système. Sous couvert de le critiquer vous jouez son jeu..
        Vous ne pouvez être quasiment sur la même ligne qu’Attali et être part de la solution.

        Paul Jorion
        14 mai 2012 à 20:09

        Arnaque toi-même, eh, gros plein d’soupe !

        …………………………….

        MDR…
        la morgue laquée craque !
        le pauvre, il doit en lire des dizaines par jour comme ça…😉

        J'aime

  113. aliena dit :

    Oui😉 c’est tout mimi un putois, c’est juste que ça pue…
    http://www.dinosoria.com/putois.htm

    J'aime

  114. un anonyme dit :

    bonsoir je suis tombé sur votre blog par hasard, moi je ne lis que francois leclerc et j’aurai aimé savoir ce que vous pensez de lui. Pour le reste le blog de jorion fait vraiment penser à une secte.

    J'aime

  115. Opp's dit :

    – Secte ? Disons le faux-nez d’une aumônerie avec un bonimenteur prétentieux jouant à l’humble prophète , aux idées limpidement embrouillées , fausses et masquées . Nuisible.
    – Autour, la grande cour de récréation de ses gentils enfants de chœur jouant à touche-pipi , et à se faire peur dans le grand bac à idées complaisantes , faciles , 100% indignées en toc massif. Inexistants.
    – Leclerc … ? un peu au dessus c’est vrai , mais ce n’est pas avec lui que l’on peut « comprendre » les choses en profondeur et les enjeux réels. Décrits plus qu’il n’explique. Plus inutile que nocif.

    J'aime

    • quidamm dit :

      Bravo, excellent résumé !

      C’est une secte dans le sens qu’on est interdit d’expression dès qu’on remet en cause « la pensée » du gourou…

      FL a l’air de connaître les mécanismes financiers officiels,
      mais dans ses « analyses » ne fait que mettre bout à bout des dépêches de presse (comme si la presse nous informait de tout !…), avec un faux-semblant de courage critique …
      Il sait pertinemment que la « théorie » de la monnaie telle qu’énoncée par Jorion est erronée, mais continue à écrire sur son blog et lui faire ainsi la promotion !
      Les deux personnages prétendent éclairer et défendre « le peuple » mais ils sont ambigus et pleins d’égo !

      J'aime

      • Opp's dit :

        En fait c’est plutôt Jorion qui fait la promotion de Leclerc.
        Le ‘Gourou’ c’est bien Jorion , immense charlatan qui étreint large mais de complètement de travers avec à son coeur 2 ou 3 mensonges fondamentaux dont l’occultation est le principe vital et énergétique. Mensonge sur la monnaie, mensonge sur son globalisme , mensonge sur sa radicalité.

        Quelque part c’est magnifique ! Don Quichotte à l’idéal en fausse monnaie.

        Leclerc n’est donc qu’un gentil besogneux parasite, à côté, sans inspiration, sans charisme, qui ne croit à rien de fort , n’étant ni dans la folle erreur, ni dans la praxis responsable mais dans une sorte de rationalisme timoré et ratatiné et dans un opportunisme de petit épicier en quête d’une reconnaissance sans aspérités du cercle de l’anti-pensée unique.

        Bien sûr il s’agit là des poses et des idées, pas du fond des hommes !

        J'aime

  116. catherine dit :

    Naïve et innocente question pour sûr!

    Pour —- quoi ce qui se passe en Argentine ne serait pas possible en France?

    Nestor Kirchner a été président de la République argentine de 2003 à 2007. Son bilan est historique :

    a) envoyant balader les banquiers, il a « renégocié » la dette du pays en 2005 d’une façon expéditive : il a purement et simplement refusé le remboursement de trois quarts des 100 milliards de dollars de dette extérieure !

    b) faisant un bras d’honneur au dogme de l’ultra-libéralisme et de la prétendue « mondialisation inévitable », il a :
    – gelé les tarifs de l’énergie et des transports,
    – taxé très fortement les importations,
    – relancé l’activité économique (+ 50 % en cinq ans !) en la soutenant de façon keynésienne par les dépenses publiques,
    – provoqué une forte hausse des salaires,
    – et engagé un programme tenace de réappropriation par le peuple argentin des grands services publics du pays qui avaient été bradés à des intérêts privés américains ou européens à la demande du FMI :

    – novembre 2003 : Renationalisation de la Poste argentine, qui avait été privatisée en 1997.

    – janvier 2004 : Renationalisation de la concession de l’espace radioélectrique national, qui avait été attribué au groupe français Thales Spectrum, filiale de Thales (ex-Thomson) en 1997.

    – mars 2006 : Renationalisation de la distribution de l’eau potable qui avait été attribuée au groupe français Suez en 1993.

    – mars 2007 : Renationalisation du Chantier naval Darsena Norte, privatisé en 1999. Les employés reçoivent 10% des actions, le reste étant contrôlé par l’Etat.

    C’est sa propre épouse, Cristina Kirchner qui lui a succédé au poste de présidente de la République le 10 décembre 2007. Réélue il y a quelques mois, en octobre 2011, elle a continué l’impressionnante œuvre libératrice de son mari :

    – novembre 2008 : Renationalisation du système de retraites, qui avaient été privatisées en 1994.

    – décembre 2008 : Renationalisation des compagnies aériennes Aerolineas Argentinas et Austral, privatisées et acquises en 1990 par la compagnie espagnole Iberia, puis en 2001 par le groupe espagnol Marsans.

    – et enfin, ce 16 avril 2012 : Renationalisation majoritaire (à 51%) de la compagnie pétrolière YPF, qui avait été privatisée et cédée à l’Espagnol Repsol en 1992.

    J'aime

  117. AB dit :

     » Alexandre Julien est un pseudo. Ce personnage n’a jamais existé. C’est uniquement une pure invention de Paul Jorion qui l’utilise en paravent. Ainsi, si ce brave Julien abuse, il n’y ait pour rien.  »

    Quelle découverte !! Excellent !…

    il me semblait bien étrange, ce personnage Julien Alexandre…
    présent jour et nuit sur le blog, lisant des centaines de commentaires et intervenant promptement pour prendre la défense de Jorion et faire la promo de ses livres !!

    Il n’est pas exclu que derrière beaucoup de commentaires admiratifs se cache Jorion lui-même !
    Comme celui qui le comparait à Einstein, par exemple !…
    Quelle farce grotesque !!

    J'aime

    • bebecadum dit :

      Vous avez mis le doigt sur la bonne touche. Jorion a ses affidés ou (ses sbires) qui, moyennant quelque cacahuète chantent « hosanna ,hosanna » . Ils me rappellent les moutons d’Orwell, qui sur commende bêlaient « quatre pattes bon, deux pattes mauvais ». C’est le seul talant de Jorion, avoir réunis quelque benêt qui vantent son génie comme on vente la nouvelle lessive « qui lave plus blanc que l’ancien blanc ». La ficelle est aussi grosse que le câble d’amarrage d’un pétrolier géant, mais elle fonctionne….

      J'aime

  118. val dit :

    ouais…c’est marrant…

    je me souviens qu’aux débuts de son blog,
    ce Julien avait posté un comm dans le genre :

    « bravo, continuez, monsieur jorion, il y a ici à Bruxelles
    des gens haut placés qui lisent votre blog »…

    cela m’avait interpellé : qui pouvait bien être ce « julien »
    pour savoir ce que font à Bruxelles « des gens haut placés  » ??…

    ha, ha…c’est du grand guignol pour branquignols..

    en effet, récemment quelqu’un l’a comparé à Einstein,
    quand il a expliqué le mécanisme des CDS…

    c’était une explication par la méthode Gontrand + Eusèbe !!

    la même quel le génial explicateur avait utilisée pour montrer
    que tout l’argent prêté provient exclusivement d’argent épargné !🙂

    J'aime

    • simplesanstete dit :

      et ben non, JA travaille pour Bruxelles, c’est ce qu’il m’a dit un jour dans un mail privé MAIS tout peut être faux, simulé, dans un monde d’apparences et de fantômes où la propagande de la parano et de l’insécurité est LE mode de gouvernement. C’est de bonne guerre, continuation de l’économie politique par d’autre moyen.L’ouverture du film le grand jeu, se joue en ce moment en Syrie, tout le reste n’est que divertissement, les 585 putes/mac dominators, fraichement élues, voteront comme un seul homme,pour ce nouveau théâtre d’ opération, comme pour l’alibi, c’est plus fort qu’eux et c’est ce que la majorité respecte.
      Bien à vous
      francedubuis@hotmail.co.uk

      J'aime

  119. L'enfoiré dit :

    Bonjour à tous,
    Je vois que j’ai raté beaucoup de choses par ici.
    Je vois qu’Aliena est entré dans le clan des « rejetés » du tour de France🙂
    Mon pseudo me permet d’aller très loin
    Oui, simplesanstete, je suis aussi bruxellois pur jus. Un Zinneke.
    Je reviens de vacances. Mon dernier billet sur le sujet dis bien la manière dont je prends les choses quand on ne tient pas à m’entendre et encore moins à m’écouter. (http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2012/06/19/sois-belge-et-tais-toi-meme-en-si-bemol-majeur.html)
    MMT, je connais http://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A9ochartalisme#Le_N.C3.A9ochartalisme
    mais chez moi, vu ma formation, j’ai une prépondérance pour ceci http://fr.wikipedia.org/wiki/Monolithic_Mirror_Telescope
    Cela n’empêche que je regarde souvent du côté de votre violon d’Ingres
    http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2012/03/08/le-monetarisme-vaudou.html
    parce que pour moi, l’étude de l’économie devrait faire partie de toutes les études (même littéraires) puisque tout est pognon aujourd’hui et de plus en plus.
    Oui, j’ai été vil spéculateur. Oh, pas comme Soros. J’ai même écrit un article « Comment spéculer en paix », il y a très longtemps,
    Un être abject, pour Jorion.
    Pour répondre à Catherine, du pourquoi je continue à jeter un coup d’oeil le vendredi chez Popol, il me rappelle un autre Popol que j’ai un peu harcelé, c’est pour voir s’il y a quelque chose qui change dans sa vision en fonction des événements qui forcément tournent toujours à un moment ou un autre différemment de ce que l’on espère.
    C’est un Belge d’origine mais qui a perdu tout sens commun de ce qu’est que la Belgique.
    Une fois qu’on dit soixante-quinze au lieu de septante cinq, on sort de mon champ de prédilection.
    Est-ce plus clair?
    Allez @+

    J'aime

    • L'enfoiré dit :

      Pas été voir le « C’est vendredi » aujourd’hui.
      On apprend tout sur l’Europe.
      C’est l’Angleterre, la fautive. Elle est restée en dehors…
      C’est bizarre il ne parle pas de la Suisse.🙂

      J'aime

  120. bebecadum dit :

    Dernière trouvaille de popol.
    Interdire la spéculation. Sage précepte ! Mais comment faire ? En aspergeant les salles des marchés d’eau bénite ? En répandant des « herbes amères » sur les marches de la Bourse ? (pour rappeler aux passant : « tu gagneras ton caviar à la sueur de ton front ») Ou tout simplement en arrachant, en public, les boutons du complet veston des transgresseurs ?
    Dante avait déjà essaye en placent les cousins des spéculateurs, les usuriers, dans les flammes éternelles, peine perdue.
    Prions popol pour qu’il nous éclaire bientôt de ses conseils avisés.
    Plus sérieusement, lisez plutôt « the Economist » du 7-7-12/ The Libor scandal / The rotten heart of finance
    La vraie raison de l’article est en bas de la page, popol prepare la vente de ses salades, son prochain livre.

    J'aime

    • L'enfoiré dit :

      bebecadum,

      Et aujourd’hui, jour de promo complète de toute la panoplie d’arguments, de salade comme vous dites, que Popol lance sur le marché.
      On devrait spéculer sur ses écrits.🙂
      Sa nouvelle ou enfin très ancienne nouvelle date du Moyen-Age.
      La scolastique va tout régler. Vous savez cette philosophie développée et enseignée au Moyen Âge dans les universités : qui vise à concilier l’apport de la philosophie grecque (particulièrement l’enseignement d’Aristote et des péripatéticiens) avec la théologie chrétienne héritée des Pères de l’Église et d’Anselme. La définition précise de son contenu reste cependant problématique.
      Au va retomber au Nom de la Rose, d’Umberto Eco.
      Je me souviens qu’il a dit un jour qu’il ne versait pas dans la religion. Nous y sommes en plein.

      J'aime

  121. benbassat daniel dit :

    Bonjour,
    J’ai aussi été censuré par jorion car j’ai dit que ron paul et marine le pen n’étaient pas d’extreme droite, et qu’il fallait d’abord étudier ce qu’ils proposaient, avant de lancer l’anathème sur eux.
    Apparemment Jorion aime bien qu’on lui finance son blog, mais il refuse toute contradiction.
    D’ailleurs, il ne propose aucune solution, son credo, c’est : ne prenons pas le risque de remplacer l’aristocratie financière actuelle par une autre aristocratie.
    A ce compte, l’humanité n’aurait pas beaucoup avancé depuis l’age de pierre. Heureusement qu’elle a pris des risques, meme si cela a engendré Néron, Gengis khan, Robespierre, Staline, Hitler et j’en passe.
    En contrepartie, il y a eu beaucoup plus de positif que de négatif, mais on ne peut rester le cul sur sa chaise en se bouchant le nez devant tout changement.

    J'aime

    • simplesanstete dit :

      L’humanité est bien avancée dans la réalisation de son essence, communication et reconnaissance, c’est lié, c’est religieux. Il y bien une lutte DE classe celle qui domine et une lutte de place, Jorion a trouvé une niche, c’est tout bête, les places deviennent très chères, le conformisme doit s’avancer sur des territoires de plus en plus critique, dieu et l’argent, impuissant à parler de l’essentiel, la valeur, idée de l’échange.

      J'aime

      • bebecadum dit :

        Personnellement je voudrais rester sur le terrain purement économique. Le terrain économique est assez complexe, y ajouter d’autres considérations, de quelque nature qu’elles soient, ne pourraient que nous compliquer la tâche. Evidement l’économie n’est pas un bloc monolithique ( style AMT1 dans L’odyssée de l’Espace) qui n’interagirait nullement pas avec le reste. Rien ne serait plus faux. C’est ça l’erreur de Jorion, prétendre que :« la spéculation ne joue aucun rôle économique ». Mais alors, pourquoi vouloir l’interdire ? Si le regard des vaches ne perturbe en rien le passage des trains pourquoi frustrer ces braves bêtes du spectacle. Ou bien c’est une théorie de type Shadoks, ou bien le système est bien plus subtil.
        Mais il est tard, je vous le dirai un autre jour.

        J'aime

        • L'enfoiré dit :

          Au sujet de la spéculation, j’ai un jour écrit « La spéculation en paix »
          Je la reprends prochainement avec les ISR que l’on étudie actuellement chez nous

          J'aime

        • bebecadum dit :

          Chose promise chose due.

          Quand je dis que le système est bien plus subtil, il faut entendre plus pernicieux, plus pourri. Mais c’est pure hypothèse car elle suppose une capacité d’analyse, de réflexion de la part de ceux qui veulent le mettre en application, ce dont je doute vu qu’ils changent d’avis toutes les trois lignes. En fait le, mécanisme serait une version ajournée de « il faut que tout change pour que rien ne change ».
          La chose se joue en trois temps (comme une valse,…..Ah, c’est si beau la valse)
          a) On interdit la spéculation.
          b) Ce qui, de facto, autorise la « non spéculation ».
          c) On s’arrange pour que les deux soient confondues (ou du moins que leur ligne de démarcation soit floue, indéfinie)
          Quand popol, ( grand matheux devant l’éternel) nous proposera une expression mathématique, une frontière crédible et applicable entre de la spéculation et l’investissement, alors et seulement alors, « nous aviserons »

          J'aime

  122. simplesanstete dit :

    Restez en guerre, les ami(e)s sur le trop fameux terrain économique, là où l’ennemi intérieur vous guide,la pétoche comme dit le judéo protestant Jorion et bien d’autres propagandistes, s’y embourbent, les gens du livre y travaillent depuis 2000ans, IMPRESSIONNANT y font toujours question et réponse, c’est pathologique et pathé tic, le cinéma; du vraisemblable, en somme,enfin réalisée et fascinant !

    J'aime

    • bebecadum dit :

      Je sens poindre un doute dans vos dires. C’est bien, car le doute conduit à la sagesse.
      Si je vous comprends bien vos dites ceci : Il existe une « valeur » plus générale que l’économie, et c’est de là que nous devons partir. La discussion est ouverte. Faut-il partir du général pour arriver au particulier ou l’inverse ? A mon humble avis les deux sont valables à condition de rester les oreilles et les yeux grands ouverts. J’ai un faible pour le sens « du particulier au général » car le cas particulier, par la force des choses, a une structure plus simple. Mon petit cerveau étant ce qu’il est, m’a fait adopter la devise « semplicissimo=buonissimo ». A contrario, ceux qui ont une tête éénooorme (ne suivez-pas mon regard, ils se sentiraient visés) peuvent se permettre la formule « complicatissimo=interesantissimo), moi pas. J’ai un allié solide, Sir Isaac. Mon ami Newton, en partant de la « bête chute » d’une « bête pomme » est arrivé à la loi de la gravitation universelle. Si nos économistes d’opérette pouvaient s’en inspirer…..

      J'aime

      • simplesanstete dit :

        La valeur c’est l’idée de l’échange. C’est très simple et c’est pour çà que je m’entête. Pour le reste il y a mastercard qui répond parfaitement à tous les besoins et peser bien le mot besoin.

        J'aime

  123. catherine b dit :

    Le problème, c’est que le système c’est un peu nous aussi, non?

    Le système, c’est un groupe d’éléments qui finissent par former système ou structure et que donc on y est tous dans la construction du bidule qui fait système.

    Ce système est mu par une énergie, des forces en présence qui veulent aller là plutôt qu’ailleurs.

    C’est donc le gouvernail qu’il faut orienter autrement, vers une autre direction, une autre cible!

    Mais il faut surtout cesser de penser qu’il n’y a rien à faire que de laisser faire. On se doit de cesser d’y croire à ces fadaises ridicules qui servent toujours les mêmes intérêts et cesser d’obéir à ces discours de mort, de ratiocinement. Et le cynisme, ce discours de « chien » stricto sensu, manque d’envergure je trouve, excuse-moi Georges, mais je suis encore plus exigeante pour les gens que j’apprécie. Il nous laisse encore plus démunis qu’avant ce type de discours.

    La liberté, personne n’en veut, c’est ça le hic!!!!

    J'aime

  124. simplesanstete dit :

    That’s right Catherine puisque « personne » ne veut aimer comprendre, on leur fait comprendre et aimer la domination, car c’est ce qui est le mieux compris de haut en bas et de bas en haut, l’argent et ses guerres c’est très tendance, vive la démocrachie partout. C’est notre traversée du désert, il s’arrête en Syrie pour les bisounours, les russes refusent d’en chier . / Viens che le journal de personne, je me suis fait virer, comme d’hab, ils parlent bcp de jésus, d’amour et de se changer, c’est très drôle.

    J'aime

  125. catherine b dit :

    Pas bien compris, tu t’es fait virer du journal de personne, c’est ça? Et tu m’invites à y aller? Strange, non? J’ai du rater quelque chose.

    De toute façon, tant qu’on reste au service de quelque chose ma foi, on n’est pas libre parce qu’on est occupé par cette chose-là.

    La seule combinatoire possible à mon humble avis, c’est d’obéir à la puissance de vie, c’est elle le maître, tout le reste est idôlatrie, car l’égo est possiblement un bon serviteur mais jamais un bon maître.

    Moi, j’aimerais bien n’être qu’au service de cette puissance de vie mais j’ai encore beaucoup de servitudes sur le dos, bah, on verra bien si j’arrive à m’échapper encore de quelques vieilles matrices identificatoires, mais c’est dur ce combat-là car c’est le combat de la liberté et je pense que l’on ne peut vraiment Parler ( je sors la majuscule)que lorsqu’on s’est défait de tous nos habits surfaits, seuls quelques uns peuvent subsister, ceux qui portent de bonnes choses pour nous et pour les autres. Pour le reste, c’est quand le roi est nu qu’il est dans la co-naissance, quand il est habillé, il porte les habits d’ autruis

    J'aime

  126. catherine b dit :

    Mais bon, c’est difficile de parler de la liberté car ça ne se dit pas en mot ça se vit par les expériences de vie. Et puis raconter ce que je raconte en haut, c’est vrai et pas vrai, car il faut avant de rester nu, enlever tous les oripeaux qui nous empêchent de respirer, mais pour les enlever ces oripeaux, il faut d’abord savoir( ça-voir) qu’ils en sont des oripeaux. Quelqu’un comme postj ou AJHolbecq nous aident à faire ce travail de désencombrement des encombrants justement par un possible travail de discernement et ça c’est rudement utile ça je trouve!!

    J'aime

  127. L'enfoiré dit :

    Salut à tous,
    Je suis parfois effaré de voir les zombies qui cachent leur « A propos » qui utilisent un pseudo pour oser ouvrir la bouche.
    Le pseudo n’est pas vraiment le problème. J’en utilise un mais pas du « YzRt444 ». Le mien veut dire quelque chose. On ne veut pas être libre, lisais-je plus haut. C’est très vrai. Il y a plein de poncifs.
    Mon article suivant va le prouver en pur et dur. Ce sera un droit de réponse à un ami. Rien que cela. Dommage d’en être arrivé là.
    La liberté cela se mérite, cela se conquiert.
    Je ne parle pas du style 68, mais d’une manière plus fine qui cherche à être heureux avec ce que l’on fait, sans jouer au hippies.
    Nous sommes nés pour apporter quelque chose de spécifique à nous même.
    Moi qui suis passer le Rubicon de la rupture numérique depuis 40 ans, croyez-vous vraiment qu’un seul instant j’ai cru que l’informatique allait garder le même nombres d’emplois? Il y a des petits malins qui ont dit, on en détruit des emplois mais on en crée d’autres. Comique va…
    Le travail aujourd’hui, cela sera pour ceux qui auront ce quelque chose de plus que le voisin qu’on appelle des « idées.
    Spéculer mais tout le monde le fait.
    Quand vous attendez de remplir la citerne à mazout, c’est pourquoi sinon pour spéculer que le prix va baisser.
    Je n’aime pas les innocents les mains pleines.

    J'aime

    • bebecadum dit :

      OK, Vous avez spéculé ( vilain spéculateur). C’est une spéculation passive, qui aurait d’ailleurs pu vous coûter cher. Mais votre phrase va plus loin, vous pouviez spéculer parce que vous n’aviez pas besoin de mazout. C’est la clé de la solution. Jamais, never, nooit, mai, nunca…..se retrouver demandeur. Tant que vous n’êtes pas emprunteur, Libor, Bibor, Euribor…..Victor et tout ce qui finit par bor peuvent danser sur leur tête, cela ne vous fait ni chaud ni froid. C’est pour cela que nous devons, tant que faire se peut, nous affranchir des banques, quel qu’en soit le prix à payer.

      J'aime

      • L'enfoiré dit :

        Salut Bebecadum (pas si bébé que ça, d’ailleurs🙂
        Oui, j’ai spéculé mais peut-être pas comme tout le monde.
        Dans le catégorie « économie », cela a été m^me mon premier article. Mais vous pouvez aller lire, ce chapitre-là, je l’ai toujours considéré avec un certain humour. J’y reviendrai, comme dit plus haut, en septembre. C’est encore les vacances, donc laissons les esprits se réchauffer par autre chose que l’excitation.
        Les mots qui se terminent par « bor » je reste au bord (avec un « d » au bout)
        Nous affranchir des banques? Quelles banques?
        Partisan du coffre sous votre lit?
        Je l’ai dit, j’ai passé le Rubicon. L’argent est devenu virtuel. Une écriture, un déplacement d’un compte à un autre, mais à part cela, j’aime pas voir la couleur…🙂

        J'aime

  128. simplesanstete dit :

    L’économie et son fondement, genre dans le cul la balayette
    http://www.u-p-r.fr/actualite/monde/peugeot-iran-general-motors-uani
    Toujours les mêmes.

    J'aime

  129. bebecadum dit :

    Il m’arrive par moments d’être un peu plus…mesuré? C’est le cas aujourd’hui, en retournant aux Shadoks j’ai retrouvé « La Linea ». Une pure merveille. Un crayon et du génie. Qui peut en dire autant ?

    J'aime

  130. RST dit :

    La blague belge du jour sur le blog de P.Jorion :
    « (…) pendant quatre années et demie j’ai vainement tenté de me voir confier un enseignement en français, et rien n’est venu (…) »
    http://www.pauljorion.com/blog/?p=40236

    Cet aveu aurait tendance à me redonner confiance dans le système🙂

    J'aime

  131. L'enfoiré dit :

    Bonsoir à tous,
    Je ne sais si quelqu’un a relevé ce billet http://www.pauljorion.com/blog/?p=40236
    Lisez les commentaires, c’est édifiant.
    L’un d’entre eux: « Et je prends le prends le pari que vous avez déjà vendu votre âme à un système… résolument contre le système actuel. »

    Ce que je pensais est arrivé: il en a fait le tour de son blog.
    La marque « Jorion » va rester mais ce sera ses lieutenants qui vont prendre sa place.
    Ce n’est pas sûr c’est que ses fans vont toujours rester…
    L’anglais dans une ambiance française…🙂
    Amusant…

    J'aime

    • bebecadum dit :

      Les rats commenceraient-ils à quitter le navire ? Si c’est le cas c’est que l’eau monte dans les soutes. J’aime l’eau qui monte.

      J'aime

  132. simplesanstete dit :

    Et le cercle infernal se poursuit Jorion favoriserait l’antisémitisme d’après les éminents crétins de la critique de la valeur.Ah, ah.c’est un comble !!!!!!!
    http://palim-psao.over-blog.fr/article-pourquoi-etudier-la-shoah-aujourd-hui-53221153.html

    J'aime

  133. winphobe dit :

    Pour le moment il n’y a encore rien en ce qui concerne le « Stewardship of Finance » sur le site de la Vub !

    http://www.vub.ac.be/en/

    J'aime

    • bebecadum dit :

      Les mots pour le dire.
      Le “Stewardship of Finance” de Jorion me rappelle l’histoire du professeur qui demandait un congé pour étudier « la capacité de résistance des volatiles aquatiques en milieu hostile » En fait il voulait un jour de congé pour aller à la chasse aux canards.

      J'aime

  134. bebecadum dit :

    Les sophismes
    Je vous donne celui de l’enfant qui reçoit de l’agent de son papa et de sa maman pour s’acheter un vélo
    http://www.webastro.net/forum/archive/index.php/t-1241.html

    L’arnaque :
    papa (ou maman ) n’as pas donné : 2500-150 =2350
    mais bien : 2500-(150+100) =2250
    (100 étant la part paternelle gardée par l’enfant)
    Je vous donne cet exemple car notre économie est largement sophistiquée. Elle obéit au principe Shadock, ne jamais faire simple si on peut faire compliqué. Est-il besoin de chercher à qui profite la complexité?

    J'aime

  135. L'enfoiré dit :

    Le dernier C’est vendredi n’était pas mauvais
    http://www.pauljorion.com/blog/?p=40314
    Quand je trouve bon, je le dis aussi.
    De quoi parlait-il de la règle d’or qui est très dangereuse
    Qu’il fallait équilibrer les rentrées avec les sorties en bon comptable. Savoir faire un bilan, avec des équations mathématiques.
    Ne pas appeler les experts mais des gens compétents.
    Ne pas prendre le PIB comme base.
    Tiens, cela me rappelle mon billet sur le BIB, le Bonheur Intérieur Brut

    J'aime

    • bebecadum dit :

      Je n’ai pas pu ouvrir le lien que vous donnez (mon PC est presque aussi vieux que moi). J’ai par contre retrouvé ce que Jorion disait au sujet de « la règle en or » cette blague de potache…..car dit-il on prend comme base le PIB. Voilà la belle affaire ! A 60 ans Jorion se rend compte que le PIB est une insulte à l’économie. Galbraith nous le répétait depuis le début du siècle passé. Lui qui est mathématicien, as-il oublié que les logarithmes ont 2 bases (10 et e) qu’ils fonctionnent parfaitement et qu’il pourrait y en avoir une infinité. Ce n’est pas la base de calcul qui est importante. Mais la ligne logique: un boni est mieux que l’équilibre, qui est mieux qu’une petite dette, qui est mieux qu’une grosse dette. Les économistes contestent largement les vertus de cette ligne logique. Mais alors la dette grecque devrait être du pain béni ! Et bien non, ils continuent à gémir. Et c’est pour ça que Jorion et consort ne sont pas crédibles.

      J'aime

  136. bebecadum dit :

    « Le PIB d’une nation, mesure de sa vitalité économique, serait-il un meilleur substitut de ses recettes que ces recettes elles-mêmes » ?
    Cette phrase est interrogative.
    A mon tour j’interroge.
    Quelle est la sémantique de cette phrase ? Que dit-elle ? Si j’ai bien compris (car il faut s’accrocher):
    1- Le PIB mesure (verbe) la vitalité économique d’une nation.
    2- Le PIB est le substitut des recettes.
    3- Prenons les recettes comme base ( argument implicite)
    Le point 1 est pou moi douteux, mais Jorion le donne pour vrai.
    Le point 2 est pour moi faux, lui le donne pour vrai. Que je sache, les recettes sont une partie, un coefficient du PIB et pas l’inverse ! Cela reviendrait à dire que la Belgique « est un substitut » de Bruxelles. Avouez qu’il faut s’accrocher pour suivre!
    Le point 3 est olé olé car au moment où on réalise le budget, les recettes sont à venir, futures, inconnues, hypothétiques.
    J’arrête car les neurones commencent à bouillir.

    J'aime

    • L'enfoiré dit :

      Point 1: économiquement, numériquement, c’est vrai. Physiologiquement, c’est très dépendant des vérités sur le terrain. Mais tout dépend dans quel environnement on a travaillé. J’ai personnellement une vue très numérique et beaucoup moins analogique.
      Point 2: Faux. Les recettes, le chiffre d’affaire n’est rien, s’il n’y a pas de bénéfices.
      Point 3: Prendre les recettes pour base? Aillllaaaiiiilllle
      Merci bebecadum. Cela boue aussi et pas uniquement avec la canicule.
      Je vais l’écouter son « c’est vendredi » et je reviens

      J'aime

      • L'enfoiré dit :

        Comme promis. ,Je reviens, comme dit Jorion le danger est immense et l’heure est grave. Beaucoup de points discutés. Alors voyons où les choses sont plus dangereuses et plus graves que d’habitude. Evènements dramatiques.
        1. A l’ambassade d’Equateur qui a accepté de donner l’asile politique à Assange. Ce qu’on ne dit pas ce sont les raisons. Le Président de l’Equateur qui a déjà accueilli Assange et qui aimerait bien se faire réélire. Mais ce que dit Jorion, le problème de la question Palestinienne. Mais; il y a Assange lui-même qui est partisan de la démocratie directe et qui est quelque chose qui est exclu. En fait, il aimerait secrètement être Assange.
        La démocratie par le tirage au sort, cela ne l’intéresse pas, il n’a jamais gagné à la loterie. Il est plutôt pour la démocratie aristocratique, celle des gens compétents, qui font partie de l’élite. Les hackers sont incontrôlables, qui ont des accès aux ordinateurs des autres. En fait, cela dépend de quelque chose qu’il ne parle pas des mots de passe. Il est vrai que quand on les connait, on informaticien avisé pourrait lui dire qu’il y a aussi des instructions qui permettent d’écrire sur l’ordinateur de celui dont on a percé le secret. Il programme, dit-il. Il doit avoir oublié.
        2. Emmet Grogan avec Riongolerro associé à l’évènement d’Afrique du Sud. Il faut lire ce qu’on en dit. Période hippie. Mort en 1978. Avant l’époque Reagan et Thatcher.
        http://en.wikipedia.org/wiki/Emmett_Grogan
        3. Sa proposition pour en sortir puisque la complexité nous a échappé, c’est de faire baisser la tension, mais resté indigné car il y a des impondérables..

        Non, encore une fois, c’est « Apocalypse now » avec un sauveur et son arche de Noé, il a simplement changé de nom

        J'aime

  137. Vigneron dit :

    Salut,

    Je viens juste poser une bafouille par ici au cas ou le fils de hyène vienne parfois traîner ici son museau fétide. Après avoir sodomisé le petit branleur de Vigneron, alors lui quelle crevure mais aïeux, j ‘ai eu envie d’enculer le patron du site lui même ! Et j’ai compris que je commettais une erreur d’appréciation comme un lapin de six semaines sur internet !

    Jorion n’aime que se faire sucer, sluuuuuurp je te suce paulo ! Mais pas se faire enculer … Pourtant, le dard n’était pas si épineux que cela ! Mais mes amis, Paul l’a bien étroit et le moindre vermisseau lui dilate les chairs trop profondément, et immédiatement l’enfant sans papa, prend le bouton dégage comme vermifuge !

    Bref, si jamais tu passes par ici enfant de pute, et si ce message n’est pas censuré pour d’horrible question de vocabulaire, apprends une chose, vieux débris à moitié taré, la vie appartient aux jeunes et franchement, tes idées, ils s’en branlent, vu qu’eux, ils baisent avec une véritable envie de perdurer. Je sais cela t’échappe. Bisous le dégénéré bouffeur d’euros par donation !

    Vigneron

    J'aime

    • L'enfoiré dit :

      Hola, quien esta acqui?
      Esta el vigneron o el contestacion para el vigneron

      J'aime

    • bebecadum dit :

      Cher monsieur Vigneron.
      Vous tenez des propos dont je suis le seul légataire. Chez les bébés ils sont caractéristiques de la période anale (de 2 à 3 ans). Vous chassez donc sur mes terres. Dur, dur d’être bébé.
      Plus sérieusement, que vous soyez le vrai ou faux Vigneron peu importe, Une certaine retenue n’a, à ce jour, lésé personne. Si nous dérivons vers un système ou les seuls arguments sont des injures, cela ne nous grandis pas. A moins que la chose soit VOTRE VRAIE finalité…..

      J'aime

  138. winphobe dit :

    Vigneron,

    je ne comprends rien à vos propos. Certe vous parlez de verge, de cul, de pute mais pourriez vous, s’il vous plaît, assembler vos mots dans le bon ordre afin que le texte en soit plus clair !
    Soit, vous venez de vous rendre compte que votre patron vous a bien baisé ! C’est ça ? Et qu’il n’y pas de mots suffisament puissants pour exprimer votre dégout qu’il vous faut en inventer de nouveaux.

    Ou bien vos propos sont des injures gratuites, ce faisant vous desservez très certainement votre gourou car rien ne ce perd sur internet et dans ce cas j’invite le maître de ces lieux de ne surtout pas vous censurer et de bien au contraire de placer le mot « Vigneron » en Meta character au cas où (ce que je doute) Google ne le ferait pas !

    J'aime

  139. sonia dit :

    pourtant, c’est facile à comprendre :
    « Vigneron » qui poste ici n’est pas le personnage bizarroïde qui poste souvent chez Jorion…

    c’est tout simplement un jeune qui a posté chez Jorion et s’est fait censurer, alors que la critique qu’il lui faisait n’était pas vraiment méchante…
    alors, sachant que le gourou passe par ici, il lui dit ses quatre vérités, voilà…
    avec des mots pas agréables, certes, mais il ne fait que répondre avec des injures à l’injure de la censure…

    on ne peut que comprendre l’exaspération des jeunes, dont l’avenir est pour le moins incertain, face au bla-bla de Jorion…

    et moi je dis que malgré tout c’est bien fait pour Jorion !

    J'aime

    • bebecadum dit :

      Chère sonia
      Bien (re)venue parmi nous.
      J’ai des doutes, en principe il ne peut y avoir qu’un seul « vigneron ». Sur le même blog le système refuse une seconde inscription. Je crains au contraire que les deux soient une même et unique personne. Le « notre » nous pousserait à la faute pour demander réparation, ils seraient donc bien plus complices qu’ ennemis. Je peux me tromper mais le doute est légitime.
      Vous avez aussi pointé autre chose. Si le gourou passe par ici ce que notre « bidule » le dérange, c’est bon signe.

      J'aime

  140. L'enfoiré dit :

    Allez lire cela. http://www.pauljorion.com/blog/?p=40677
    Ce n’est pas long et amusant.
    En plus, comme je l’avais présenti, les « lieutenants » se foutent même de sa pomme.
    P.S. : Julien A. et François L. communiquent : « Paul disjoncte un peu en ce moment, c’est pas grave, faut pas faire attention, ça va passer ! »

    Comme le dit le 1er commentateur: « le clan des disjonctés !? … il y a aussi Crapaud, vigneron, Marylin, and so on »

    On se questionne, et on se compte sur le site de Jorion.
    125 commentaires pour disserté sur Dieu.
    Le Temple du Soleil est-il ressuscité?

    J'aime

    • bebecadum dit :

      S’ils doivent s’en remettre à Dieu pour régler les différends c’est que le cas est grave et j’ai vaguement l’impression que lui aussi commence à en avoir ras la casquette.

      J'aime

  141. daniel benbassat dit :

    Si Jorion continue à radoter comme ca, je pense qu’il va avoir des mauvaises surprises sur ses donations. Heureusement pour lui qu’il y a encore Leclerc pour nous tenir au courant des dernières exactions des banksters et de nos kleptos-élites !!!

    J'aime

  142. bebecadum dit :

    Mes amis
    Si vous ne craignez point de faire exploser votre cerveau, faite une recherche à partir de « FAO LIBRARY FICHE AN: 86X00948 » Vous allez tomber sur une publication du « danida ». En page 59 de ce rapport il est dit « Le travail ici publié ne se base pas sur la littérature, mais relève entièrement du travail de terrain effectué au Bénin de février 1984 à Février 1985 par Dr P. Jorion et Monsieur F. Atti Mama, »

    Vous m’en direz des nouvelles ( notez au passage le Dr = docteur/ titulaire d’un doctorat).

    J'aime

    • L'enfoiré dit :

      Trouvé. C’est parfois gênant de voir que tout est conservé.
      Eurek@ Google, comme le l’écrivais🙂
      http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2012/07/03/eureka-google.html

      J'aime

    • Vigneron dit :

      Attendez un peu, c’est pas la fête du slip kamême ? Y vient jamais ici paulo, trop important qu’il est maintenant.

      Jorion il est docteur en tout, spécialiste de tout, ce n’est pas une plaisanterie, le gars à plus de 65 balais, il a programmé des trucs de dingues en intelligence artificielle. Si c’est vrai, c’est indiqué sur wiki ! Voyons voir de l’IA dans les années 90 …

      « En 1989, Jorion participe aux travaux du laboratoire d’intelligence artificielle des British Telecom, où il développe le logiciel « ANELLA » (Associative Network with Emerging Logical and Learning Abilities) dont l' »intelligence » est guidée par une dynamique d’affect – qui s’avère être également une dynamique de pertinence. Son ouvrage Principes des systèmes intelligents (1990) fait le pari que c’est la psychanalyse qui offrira à l’intelligence artificielle son authentique cadre de référence. »

      ‘Tain mais y a personne pour lui balancer dans la tronche que c’est déjà le moyen âge de l’informatique les années 90 ? C’est de la poudre aux yeux pour les gogos encore une fois. Comme le fait qu’il a enseigné à Cambridge, de la fumée pour neuneu. Et tout le reste est du même acabit. Ce gars, disposant de quelques facilités et connaissances est une construction de toute pièce destinée à générer du cash. Ma petite entreprise ne connaît pas la crise.

      J'aime

      • vigneron dit :

        Hep hep ! l’enfoiré de première qui s’amuse à majusculer mon pseudo du BJ et à l’utiliser en loucedé s’appelle très probablement l’Enfoiré de son juste pseudo, m’imite bien médiocrement et se trouve être en fait un obscur retraité de l’informatique (époque Bull Micral/Amstrad/Basic instinct) foutrement désoeuvré, authentiquement belge et notoirement impuissant du clavier aurant que du reste de surcroît. Qu’on se le dise, A bon entendeur kamême.
        Merci à schizosophie du BJ pour le p’tit tour de garde around the watchtower.

        J'aime

        • vigneron dit :

          Purée c’est l’hallu, je me parle à moi même maintenant ! Mais on s’en cogne, l’important c’est d’avoir de la réserve sous la pédale et là Jorion c’est fini. kamême c’est pas compliqué de comprendre que le vieux est déglingué. J’ai lu le dernier échange de F. Lardon, vous savez sur les conspirations, et je peux vous dire que Jorion en comparaison c’est de la bière sans alcool. Et Julien Alexandre est son prophète.

          Allez dormez bien les zozos.

          J'aime

        • vigneron dit :

          Comme j’aime bien me citer, vu que je suis une lumière dans les ténèbres, je ne résistes pas à vous coller ici un post de ma magnifique plume de grand justicier du web.2 tiré du blog de F Lordon :

          lisez et méditez pauvres minables cafards du net :

          « vigneron 27 août @00h40 « »
          @,Cyberpipas et « Vigneron ».

          Le probablement pseudonymé par ailleurs « L’enfoiré » que l’on retrouve aussi sur les sites anti ou post Jorion et qui s’amuse ici comme là-bas à se planquer derrière mon pseudo de vigneron (avec un petit v le vrai) plus quelques expressions à moi carottées pour faire vrai, ben je lui demande gentiment d’arrêter ses consternantes pitreries. On touche le fond du fond de la trollitude version sauce verte là. Plus bas y’a pas sauf le néant non ? Non, j’crois qu’on y est bien là dans l’néant, et pas que le webbesque.

          Je laisse aux modos le loisir de juger de la pertinence du maintien ou non sur leur site des posts incriminés. C’est leur problème, je tenais juste à apporter cette précision.

          Ps : Usurpation d’identité que ça s’appelle, même un pseudo, au civil comme au pénal. »

          Vous avez peur hein les ringards ?

          Faudra kamême que je la dépose celle là, l’utilisation de pseudo comme usurpation d’identité ! Je suis trop fort moi.

          J'aime

        • lon dit :

          à Vigneron , le vrai

          De quoi tu te plains ? Tes petits démêlés avec l’Enfoiré j’en ai rien à foutre, mais puisque tu viens sur ce site sache que les réponses déplaisantes ( j’ai pas dit injurieuses..) qu’on peut t’adresser sur le blog de PJ sont censurées par ton pote Julien Alexandre.. c’est beau l’amitié, pas vrai ?

          J'aime

        • bebecadum dit :

          Monsieur Vigneron

          Vous avez répondu 3 fois à vous-même.
          Il y a un stûûût dans l’affaire. Même Raoul s’en serait rendu compte.

          Si vous voulez faire oeuvre de clarification, vu que tout est devenu suspect, retournez et vérifiez les équations initiales.

          J'aime

        • L'enfoiré dit :

          Qui est qui?
          Qui est Caïn et qui est Abel?
          Attention un enfoiré peut en cacher un autre aussi.😉

          J'aime

        • L'enfoiré dit :

          Je n’utilise que le pseudo L’enfoiré.
          vigneron, je suppose que c’est eu égard pour les vignes et le vin.
          Je ne bois que de l’eau si vous ne l’avez pas lu quelque part.
          http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2005/09/09/in-vino-carre-d-as.html
          La bière à la rigueur…🙂

          J'aime

        • vigneron dit :

          Salut les zéros !

          Qui est qui, n’est pas la question, peu importe le messager chez les surfeurs. En revanche, vous aurez remarqué une petite chose étrange sur le site BJ concernant les donations. Depuis plusieurs mois ça rame sévère et comme par enchantement trois à quatre jours avant la fin du mois, hop hop hop on dépasse les 3000 euros de dons alors que quelques instants auparavant on arrivait à peine à 2000 euros ! Il est pas fort le Paulo ? Il n’a pas été trader pour rien le magicien. Ou comment créer le buzz internet avec ses propres fonds ! T’es mon idole Paulo, moi je suis trop con, je perds 3000 euros par mois en bossant entre deux commentaires sur ton blog (Ceci explique cela) ! Bah, on se compense, c’est pour ça que je suis avec lui. Solde équilibré, comme dirait l’empaffé de Julien Alexandre, vous savez le mec avec un balai dans le derche qui se prend pour Maître Capello.

          Bon Paulo quand même, pour mettre un peu de franchise, ne pourrais-tu pas balancer un peu la liste de tes généreux donateurs comme le font tous les autres, un peu de transparence quoi !

          Au fait, depuis que le diplodo m’a viré, je ne peux plus me farcir du Lardon.

          vigneron le seul l’unique.

          A l’attention de l’autre usurpateur, l’article qui suit va te régler ton compte patate :

          « Article 226-4-1 : « Le fait d’usurper l’identité d’un tiers ou de faire usage d’une ou plusieurs données de toute nature permettant de l’identifier en vue de troubler sa tranquillité ou celle d’autrui, ou de porter atteinte à son honneur ou à sa considération, est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 € d’amende.

          Cette infraction est punie des mêmes peines lorsqu’elle est commise sur un réseau de communication au public en ligne. » »

          PARCE QUE MOI MON VRAI NOM C’EST BIEN VIGNERON PAUVRE CONNARD !

          J'aime

        • L'enfoiré dit :

          vivi,
          Faut pas donner ton nom comme ça à tout le monde 🙂
          Quant à ce que tu viens de dire, je viens d’y répondre sur une autre antenne
          http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/le-mythe-economique-comme-realite-121826#forum3448270.

          J'aime

  143. L'enfoiré dit :

    http://www.pauljorion.com/blog/?p=40750
    Le Vif/L’Express : « pour des raisons de réduction d’espace de la rubrique Opinions, [ma] chronique est interrompue, à regret ». P.S. Une occasion en or pour les autres organes de presse belges !

    Vu le « [ma] » ?
    Cette rubrique était en alternance avec d’autres rédacteurs.

    J'aime

  144. bebecadum dit :

    Vous trouverez les publications (liste des rapports dipa) de Monsieur Jorion sur ce site :

    http://www.fao.org/docrep/x0200e/x0200e10.htm

    Vous trouvez les salaires et avantages divers ( actuels) des fonctionnaires de l’ ONU sur ce site :

    https://careers.un.org/lbw/home.aspx?viewtype=SAL

    Commentaire :
    a) Cela doit faire cher, très cher la page publiée.
    b) En 1985, 2 rapports en Fr/En de 59p sous le nom Jorion P.J.M.
    En 1988, 1rapport en En de 26 pages sous le nom de Jorion P.

    J'aime

  145. L'enfoiré dit :

    Voilà que Popol retrouve sa ville natale et s’interroge
    http://www.pauljorion.com/blog/?p=40970

    « Pourquoi est-on aveugle, pourquoi n’a-t-on jamais rien vu dans sa ville natale ? Peut-être parce qu’on connaît déjà tout ça par cœur avant même de comprendre ce que veut dire « réfléchir à quelque chose » »

    Est-il sûr de parler de sa ville?

    J'aime

    • bebecadum dit :

      « Comme l’hôtel où l’on m’a invité est proche de la grand-place…. » Hôtel AMIGO ?

      Jorion, à 60 ans et des piges commence « réfléchir à quelque chose », ça va bouillir, comme on le répétait tous les jours dans les années 1950 sur Radio Luxembourg.

      Pourquoi à 60 ans commencer à regarder sa ville?

      Parce que la ligne d’arrivée se profile à horizon. C’est ça le vrai sens de « homo sapiens=l’homme qui sait », nous savons que nous tôt ou tard nous allons y laisser nos plumes et qu’il est temps de regarder la beauté en face.

      Rassurez-vous Monsieur Jorion, nous en sommes tous là.

      J'aime

      • L'enfoiré dit :

        Probablement l’hôtel Amigo pour un Dr Jorion
        Il a 66 ans, pour être précis.
        S’il m’avait prévenu, j’aurais pu servir de guide🙂
        Un jour, je lui avais dit sur son blog que s’il voulait faire un tour à vélo, il fallait me le dire.
        Il m’a répondu à votre âge…!!!
        Amusant.

        J'aime

  146. bebecadum dit :

    Jorion avait (pre-vu=vu avant) la crise des « subprime ». Il en a tiré les gros de sa gloriole. Du moins il est le seul a en réclamer un mérite ( style : attribuez-moi le Nobel, je le vaux bien) car la moitié de la planète sentait bien que la corde allait casser.
    Il existe d’autres personnes qui tous les jours « pre-voient » des choses. Entre autres, les ingénieurs qui calculent les ponts. Ces hommes vous garantissent, le terme est important, que Jules avec son tracteur, sa bétaillère et sa vache pourront franchir le pont en toute sécurité.
    Il existe une énorme différence entre les deux prévisions. Les ingénieurs ont une obligation de RESULTAT. Si Jules, le tracteur, la bétaillère et la vache se retrouvent dans la rivière, l’ingénieur, au minimum sera la risée de toute la confrérie, au pire il sera rayé de la FABI ( Fédération Royale d’Associations Belges d’Ingénieurs Civils, d’Ingénieurs Agronomes et de Bioingénieurs asbl).
    A l’inverse Jorion &Co peuvent prédire tout et n’importe quoi, ils n’auront jamais des comptes à rendre, le jour que ce sera le cas, ils resteront muets comme les carpes.
    Souvenez-vous de Garzarelli, Elaine pour les amis, elle avait conseillé 4 société à l’achat, 2 feront faillite dans l’année. Pourtant Elaine continue à facturer ses conseils au prix fort. S’il faut garantir ses prévisions « à quoi ça sert d’être roi »

    J'aime

  147. L'enfoiré dit :

    ce vendredi, le temps qu’il fait était réservé au film sur Goldman Sachs. http://www.pauljorion.com/blog/?p=41255
    Rien de spécial à entendre en plus si ce n’est que d’après lui, il y aurait une demi douzaine de banques qui seraient dans le cas.

    J'aime

  148. winphobe dit :

    Il m’épate le popol !

    http://www.vub.ac.be/en/nieuws/2012/09/12/new-vub-chair-collaboration-six-major-insurance-companies
    Peut être que je me trompe, mais n’y a t-il pas conflit d’intérêts ?

    « Insurance companies
    The six insurance companies which have agreed to support the chair are AG Insurance, Allianz, Baloise Insurance, Belfius Insurance, Ethias and P&V Groep. »

    J'aime

    • bebecadum dit :

      Si vous vous trompez, c’est par défaut.
      Les « sponsors » sont tous des sociétés d’assurances, qui ont généralement des participations croisées avec les banques. Prêcher l’éthique ne suffit pas, il faut la pratiquer, qu’elles commencent par indiquer sur leurs polices les conditions générales en caractères lisibles.
      Quant à Jorion, il ne serait en fait que « lecturer », il n’aurait d’autre responsabilité qu’une prononciation intelligible. Nous sommes loin de son annonce initiale, apparemment il a dû revoir ses ambitions à la baisse.

      J'aime

    • simplesanstete dit :

      Si il t’épate, mais justement ce n’est que CA. Et puis l’intérêt c’est déjà un conflit faut arrêter votre cinéma.Plus prêt de toi mon dieu où avais je la tête ? Dans un livre de comptes qui deviennent contes d’Andersen entre autres.

      J'aime

      • bebecadum dit :

        Que dites-vous ? What do you say? ¿Qué dice usted? Was sagen Sie ? Co ty na to ? Cosa dite ? Что вы скажете?

        Merci google traductions.

        J'aime

        • simplesanstete dit :

          Même google ne vous donnera pas une traduction de l’esprit, c’est çà la véritable sécurité, enfin d’autre appelle çà, la foi.

          J'aime

  149. simplesanstete dit :

    Petit massage à Jorion, today.
    Misère de l’économie de pensée, voilà un juste titre car il n’y a de bonne monnaie que pensée disait un autre. Vous êtes vraiment diabolique de tout inversé, rien que votre photo psycho rigide me donne la nausée. Vos commentateurs sont comme vous, il se réassurent.Enfin prof, c’était fatal,cette racaille entremetteuse de conscience ready made, another brick in the wall. Applause avec 2 pets, mes mains sont toujours courantes après les trafiquants de sens, vous vous montrez, jeu vous démontre.
    PS un prof en bout de course me confiait récemment, qu’une bonne journée à l’école, c’était une journée sans insultes…..
    Copie à Marlowe,Pierre et le meilleur PYD.

    J'aime

  150. bebecadum dit :

    Cas typique de l’invention de l’eau chaude.

    En 1978 E.F. Schumacher avait publié « Small is Beautyful ». Une société à la mesure de l’homme.
    Il est vrai qu’à l’époque Jorion était à la pêche.

    J'aime

  151. L'enfoiré dit :

    Je viens un peu tard. Je viens de voir la vidéo du 21 septembre,
    http://www.pauljorion.com/blog/?p=41669
    Pendant laquelle Popol se questionne. Doit-il continuer à faire des vidéos? Son Apple a pris de un coup de vieux et est désynchronisé. A tout il y a de l’usure. La mécanique, c’est avec le temps, l’électronique, c’est assez rapide.
    Il a depuis 2005, lancé l’idée que l’agonie du capitalisme était proche, voilà. qu’il change d’avis, que la crise va durer encore plusieurs années. Alors pourquoi avoir écrit « à l’agonie »? Je sais qu’au théâtre et à l’opéra, on parvient à dire ou à chanter encore longtemps avant que le rideau tombe, mais enfin, dans la vie, c’est autre chose, non?
    La bande dessinée, une nouvelle source de médiatisation?
    Période de reconsidération de la stratégie pour passer le message.
    Mais lequel?
    A-t-il apporté quelque chose pour remplacer la situation actuelle?
    Désolé, je reste sur ma faim.
    Il a réfléchi et nous tient au courant.
    Peut-être la prochaine vidéo…. .

    J'aime

  152. vigneron dit :

    Somme (brute) reçue à ce jour, le 26 septembre 2012 : 1 267 € .

    Objectif de l’appel : 3.000 €. Les premiers 2.000 € mensuels vont à Paul Jorion qui prend à sa charge la maintenance du site et la location des serveurs. François Leclerc reçoit les 1.000 € suivants.

    Péniblement 48 euros par jour là où il atteignait auparavant les 100 euros. Y a un bug dans le compteur. Mais attention la magie va opérer comme depuis quelques mois dans la dernière ligne droite ! Et on va atteindre des sommets comme 3600 en Août, plus c’est gros plus ça passe, une configuration identique. Sauf si les interventions intempestives et à tout propos de mon clone commencent à porter leurs fruits, mais cela n’a aucune importance vu que les dés sont pipés. Fallait y penser, l’autofinancement pour le buzz. Sacré Paulo.

    J'aime

    • simplesanstete dit :

      Of course, j’avais déjà observé le « phénomène » peut être a t il aussi un mécène, tout est possible, un petit billet d’Attali, 2000 euros c’est pas grand chose pour payer son avatar. La femme de BHL achetait ses livres etc etc….

      J'aime

      • bebecadum dit :

        Je penche pour votre hypothèse. A mon avis Jorion « travaille » sur commende, pour qui et pourquoi, Dieu seul le sait. Ce serait ce(s) commanditaire(s) qui règlent la note. Un autre phénomène bizarre : le publication des fréquentations est bloquée au mois de juillet avec 367 K visites. Le langage des chiffres ferait-il peur ?

        J'aime

    • vigneron dit :

      « L’appel de septembre a rapporté 3 000 €. La raison de ce chiffre rond, c’est un très généreux donateur qui a insisté pour verser la différence entre l’objectif 3 000 € et la somme atteinte le 30 septembre à 23h59. Merci à lui et à vous tous, lecteurs du Blog de Paul Jorion, pour votre mécénat citoyen ! »

      Et hop un lapin blanc ! Clap clap clap ! Vive l’illusionniste !

      Le mec, il a insisté, oui, oui, même presque menacé paypal…

      J'aime

  153. simplesanstete dit :

    Juste envoyé ça Paulo a propos d’un patron de bar protégeant les manifestants a Madrid.
    Faucon voie çà, vieux mac.
    C’est une scène de Dr Folamoour où l’armée/police ne peut entrer dans une propriété privée, ici un bar, dans le film, cassé un distributeur de coca pour des pièces.Bandes de crétins vos commentateurs qui répondent à votre gentille mise en scène/présentation du héros humaniste.

    J'aime

  154. L'enfoiré dit :

    Bonjour,
    Je ne vais pas faire le résumé du « Temps qu’il fait du 28 septembre. D’ailleurs Popol l’a fait il parle des dirigeants et de ses promenades en France et puis rien d’autre.
    Puis suit 215 commentaires. On se demande pourquoi. Pour quel bénéfice? Allait-on parler de stratégie?
    Pourquoi la sauce marche?
    J’ai trouvé la réponse par l’intermédiaire d’un autre article sur AV
    http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/la-speculation-est-elle-la-cause-123148
    Là, on peut comprendre l’innocence de certains dans tout ce qui est numérique.
    Encore une fois, j’ai dû jouer l’avocat du diable, pas pour soutenir l’article, mais pour expliquer « l’insoutenable légèreté de l’âme » de certains. Je croyais qu’avec les crises les gens se seraient mieux armés, mieux informés.
    Nenni…

    J'aime

  155. L'enfoiré dit :

    Pas de « Temps qu’il fait ».
    Popol retourne aux sources à Bxl à la VUB
    http://www.vub.ac.be/leerstoel/stewardship-finance

    J'aime

  156. simplesanstete dit :

    L’enfoiré et bien d’autres comme lui pense que Jorion à quelque chose à dire et bien non, à part DE NOYER LE POISON.

    J'aime

  157. winphobe dit :

    pour Kerjean, la réponse de popol se fait assez loin dans le fil de discution
    http://www.pauljorion.com/blog/?p=41912#comment-366125

    J'aime

  158. simplesanstete dit :

    si nous lisons ce blog c’est parce que nous sommes vraiment convaincu que ce type est un charlatant

    Donc,la question reste pour qui , pour quoi travaille t il tant et surtout ce qu’il cache.Y a pas le mot religion dans ses références des sciences humaines, cherchez l’erreur. Il est très séduisant, c’est son gros atout, chez ces gens là, roi du cinéma…………Dieudonné essaie d’en parler……..la géopolitique du dollar référence et de ses intérêts, la totale. En un mot vous perdez votre temps avec un épouvantail.

    J'aime

  159. winphobe dit :

    Effectivement, cela va le chatouiller un peu !
    Mais sur rtbf.be il y a un commentaire plein de bon sens .🙂

    « Que certains en soient venus à penser qu’un Nobel de la Paix pourrait aider l’Europe à se sortir du naufrage qui l’attend en dit long sur la gravité de la situation dans laquelle elle se trouve. Autant donner une aspirine à un agonisant … »

    J'aime

    • L'enfoiré dit :

      Un vent d’optimisme tout de même.
      L’union bancaire après le MES, une étape tout de même que l’Allemagne a accepté en donnant le départ en 2014.
      Encore un petit effort, encore un peu plus de fédéralisme, avec la fiscalité, par exemple, et on pourra en faire quelque chose de l’Europe.

      J'aime

  160. L'enfoiré dit :

    Voilà, la 2ème leçon.
    http://www.pauljorion.com/blog/?p=42489
    Constatez la chute du nombre de commentaires.
    No comment, of course.
    We are here in the VUB

    J'aime

  161. winphobe dit :

    Nouvelle anecdote à rajouter à notre pot-pourri

    kiki
    21 octobre 2012 à 16:09

    Pendant que vous vous agitez pour savoir si votre cours devrait comporter une virgule ici plutôt que là des gens crèvent de faim dans la rue. Bon appétit.
    Répondre

    Paul Jorion
    21 octobre 2012 à 16:26

    Kiwi, une première avec vous. Les lecteurs du blog me sont témoins : je n’ai jamais dit à quelqu’un qu’il était un anacoluthe, un sapajou, un boit-sans-soif, un anthropopithèque… Vous êtes le premier, mais sapristi, vous ne l’avez pas volé.
    http://www.pauljorion.com/blog/?p=42644#comment-372451

    J'aime

  162. winphobe dit :

    Oh my God ! (2012), ces deux là pétent plus haut que leur cul !
    Peut être faudrait il dire « celui là » car on a parfois l’impression que l’on a affaire à un jeu de rôle!

    J'aime

    • bebecadum dit :

      2 points:
      a) Manifestement Jorion se prend pour le capitaine Haddock, mille sabords de tonnerre de Brest.
      b) Dans sa réponse kiki est devenu kiwi ( le surménage ?)

      J'aime

  163. bebecadum dit :

    « Les lecteurs du blog me sont témoins : je n’ai jamais dit à quelqu’un qu’il était un anacoluthe…. »

    Effectivement nous pouvons témoigner, généralement vous traitez ceux qui ne partagent pas vos opinions de tarés. C’est moins « précieux » qu’anacoluthe mais bien plus explicite.

    J'aime

  164. L'enfoiré dit :

    Le prophète Popol a encore frappé
    http://www.pauljorion.com/blog/?p=43069
    Si quelqu’un se demanderait le pourquoi, je vous répondrais probablement ce qui suit.
    En France, il suit la vague du temps. La morosité y est contagieuse. On s’y tient par la main pour croire qu’ensemble, on va pouvoir surnager. Oui, j’ai peur de ce qu’il va donner comme sermon de nos jeunes à la VUB.
    Quel est le prix pour l’éducation des enfants? La question du jour.
    Sa réponse: une bronchite. Si ce n’était que cela…
    A la VUB, il a reçu carte blanche. Et il a pu parler « durement ».
    Pas de problème pour parler de cette façon, mais il ne faut pas pour cela jeter le bébé avec l’eau du bain.
    Herman Van Rompuy vient de recevoir un prix Honoris Causa de l’Université de Hanoï. Tout un symbole qu’on ne pense pas de la même manière en Europe et en Asie.
    Je retourne écouter « Law, ethics and business world ».
    Parait-il, il agrée. On va voir…

    J'aime

    • bebecadum dit :

      « Ou bien ne faites-vous, M. le Président, que répéter ce que des « économistes » disent autour de vous ? »

      Grammaticalement cette phrase est tordue. Le « ou bien » initial suppose une alternative, un second « ou bien » quelque part, soit avant soit après. On ne le trouve nulle part.
      La chose est une constante dans le « bla bla bla Jorionique ». Trois lignes après une affirmation, il a déjà oublié ce qu’il vient de dire ou se contredit carrément.
      La « logique » grammaticale de Jorion est aussi tordue que sa « logique » économique. Il reste fidèle à la bonne vielle logique Schadock . « Je fais un grand tour pour avoir plus court »

      NewOdd, un des intervenant, le lui rappelle clairement.

      J'aime

      • L'enfoiré dit :

        Ah, il a dit cela?
        Je croyais qu’il avait totalement oublié son origine.🙂
        C’est vrai, excusez-nous, nous avons aussi notre belgitude.
        Pourrais-je avoir la totalité de la phrase?
        Qu’à dit Schadock?
        J’aime rire de nos expressions belges.

        J'aime

    • bebecadum dit :

      Pour tout dire « tu as fait le grand tour pour avoir plus court » était l’expression favorite de Mr Wart, notre professeur de géométrie.
      Quand on lui remettait une démonstration d’une page, alors que trois lignes suffisaient, même si exacte, il nous mettait 7/10. Nos protestations n’y changeaient rien, les 3 points perdus étaient le tribut que nous payions pour notre manque de concision.
      (Je vous salue Mr Wart, un grand, grand, grand professeur.)

      Ah si certains pouvaient s’en inspirer !

      Encore une fois, ne suivez pas mon regard, ils se sentiraient visés.

      J'aime

      • L'enfoiré dit :

        Il y a une phrase de F.Dard qui disait aussi « Le chemin le plus court entre deux points, c’est la ligne droite, à condition que les deux points sont face à face ».
        Pas si bête que cela cette phrase.
        Quant à la concision, not’Popol a eu des idées lumineuses de lire trois bouquins
        http://www.pauljorion.com/blog/?p=43405
        Il est convaincu que tout est connu avec ce qui s’est passé.
        L’affaire Enron…
        L’affaire Guth, que nous avons bien connu en Belgique, pourrait-elle se reproduire?
        Sa conclusion est simple, on fait l’inverse de ce qu’il faudrait faire depuis 2008.
        J’aimerais lui demander l’inverse de quoi pour être sûr que l’on parle de la même chose.
        Si quelqu’un a la réponse.
        .

        J'aime

  165. bebecadum dit :

    Hier soir sur Fr3 j’ai regardé « Le monde d’après ». Le sujet était la dette de la France. Olivier Gisbert avait comme invités des hommes (et des femmes) de tout premier plan. En gros, 2 écoles s’affrontaient; les tenant de la rigueur et les adeptes de la relance.
    Tous justifiaient leurs choix. Les adeptes de la relance reconnaissent que cette relance n’a de sens que si l’endettement d’aujourd’hui créera une richesse demain. Ce qui n’est JAMAIS certains.
    A l’inverse les adeptes de la rigueur reconnaissent que le remède pourrait être pire que le mal. Que c’est un effort de longue haleine et que les plus nantis ont les moyens ( via les paradis fiscaux) d’échapper à la rigueur.
    Bref, les choix sont douloureux, risqués, difficiles et que nous avons besoin plus de courage politique et d’un peu de jugeotte que d’envolées idéologiques ou partisanes.
    N’oublions jamais que le bien que nous obtenons « gratis » aujourd’hui est en réalité une charge, une dette que nous laissons à nos enfants. La génération Jorion ( et j’en suis), laissera derrière elle essentiellement des dettes et des immondices.
    Qui dit mieux ?

    J'aime

  166. winphobe dit :

    @bébécadum
    « « Monsieur Yves Mugny a des arguments qui sont tellement faux que même l’inverse n’est pas vrai » »

    je la connaissais sous cette forme « Il ment tellement qu’on ne peut croire le contraire de ce qu’il dit »
    En ce qui concerne la langue de bois ce qui suit n’est pas mal😀

    J'aime

  167. L'enfoiré dit :

    Bonsoir,
    Popol a la grippe. Il doit se recharger les neurones.
    Mais parfois, il en parle dans son bouquin qu’il a la généreuse idée de publier sur son blog.
    1989, Principes des systèmes intelligents.
    J’ai commencé à lire.
    L’affect de la pertinence, de la mémoire, jusqu’au frayage alias le renforcement hebbien (de Hebb)du jour.

    Y a-t-il quelqu’un qui pourrait résumer tout cela de manière claire?,
    Les commentaires en sont babas d’admiration et restent muets.

    Je sens que je vais écrire de l’enfoirien.🙂

    J'aime

  168. bebecadum dit :

    Raymond avait du talent et pouvait donc JOUER le pitre.

    Ceux qui SONT des pitres jouent à se donner du talent.

    La méthode est vieille comme le monde.

    Pas de chance pour eux, nous avons lu La Fontaine, nous connaissons la fable du « geais paré des plumes du paon »

    J'aime

  169. L'enfoiré dit :

    Bonjour, Bonne année 2013.
    Je viens d’écouter « le temps qu’il fait de Popol ».
    Discours populiste, à mon avis.
    Il faut, d’après lui, choisir entre gauche et droite. Choix de société?
    Étatiser ou privatiser, serait plus exact.
    Cela est vrai. Là, c’est du coup par coup en fonction du service à donner à une population.
    Son exemple d’Obama ne tient pas. Obama l’homme le plus fort de la Terre? Faux.
    Ronald Reagan dans sa jeunesse était de gauche.
    Pourquoi, parce qu’au Etats-Unis, une élection est totalement différente. Elles demandent un budget encore bien plus important qu’ailleurs. Le pouvoir et l’argent vont de pair. Faux pas rêver. Il faut avoir les moyens de sa politique et vice versa.
    En France, est-ce que Hollande est de gauche?
    Il ne peut l’être pour différentes raisons. Il sera rappeler à l’ordre par ses voisins. Je ne parle même pas de l’Europe. Mais comme la France ne vit pas en autarcie, qu’elle doit exporter, il faut faire des concessions. Elle voudrait bien une Europe française, mais c’est le PIB qui fait le poids dans la balance.
    Le PIB qui a comme base de la confiance en sa production.
    Or, les patrons des entreprises quittent le bateau. Pas uniquement pour planquer leur fric, mais aussi parce que rien ne va plus. Qu’ils ne peuvent plus tirer la charrette tellement il y a de trous dans le chemin.
    Maurice Levy comme je l’ai écrit, a été jeté dans la boue..
    Alain Dumamel répondait à notre journaliste:
    http://www.rtbf.be/info/emissions/article_alain-duhamel-est-l-invite-de-matin-premiere?id=7899036&eid=5017893

    J'aime

    • bebecadum dit :

      A moins que Benoit ne l’ait contacté pour assurer l’interim, sans doute en alternance avec Berlusconi (qui pour le moment est aussi « jobless »)

      J'aime

  170. L'enfoiré dit :

    http://www.pauljorion.com/blog/?p=50049
    Moins de philosophie demandée… Bien…
    Un banquier en opposition. Lequel et sur quoi?
    J’en parle aussi dans mon dernier article, mais je cite le nom.
    Le reste est un agenda chargé…

    J'aime

  171. bebecadum dit :

    ….Les échanges d’actions et d’obligations seraient taxés à un taux de 0,1 % et les contrats dérivés à un taux de 0,01 %……
    (Le soir du 22 janvier 2013)
    Cette TTF( Taxe sur les Transactions Financières) sera d’applications dans 11 pays européens en 2014. Cette « cousine » de la taxe Tobin me pose problème. La taxe Tobin avait (ente autre) un but dissuasif, encourager l’investissement et décourager la spéculation. Or dans cas de la TTF, les produits dérivés (qui nous ont conduits à la ruine), sont 10 fois moins taxés que les opérations financières classiques. Quelle est la logique dans cette affaire ? Seconde interrogations, cette TTF s’ajoute ou remplace la taxe déjà existante au niveau national (TOB en Belgique) ? Je n’ai trouvé de réponse satisfaisante nulle part. Merci à ceux qui voudraient bien le faire.

    J'aime

  172. You are my breathing in, I own few web logs and sometimes run out from brand . « Actions lie louder than words. » by Carolyn Wells.

    J'aime

  173. bebecadum dit :

    « C’est dans une semaine exactement que je me rends à l’assemblée nationale (française) pour offrir mon témoignage sur les paradis fiscaux. »

    Peuple de France mes amis, Si un « expert » vous OFFRE son temoignage c’est qu’il ne vaut pas grand chose. Dans tous les autres cas il aurait facturé le service.

    J'aime

  174. L'enfoiré dit :

    Bonjour,

    Comme presque toujours, je regarde la vidéo de Popol.
    Cette semaine http://www.pauljorion.com/blog/?p=51441 il revenait avec un épisode pendant lequel j’avais même participé.et m’avais fait écrire un autre article. http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2005/09/07/tout-est-permis.html
    Un article dans lequel je l’ai tenu en respect.

    Restons solidaire… son message. Jésuitique pour le moins.
    Il faut avoir un « solide air » ou une forte « solid_hil_arité » pour croire au Père Noël. Là, j’ai passé l’âge.
    Quant à « Inside Job », un film qui date de 2010.
    « A quel époque, vivons-nous? », posait la question une vieille dame.
    Dans quelques petites années, 50% de la population mondiale vivra dans les villes, des mégapoles.
    Je suis citadin, j’en connais les avantages et les inconvénients.
    Mais la solidarité, cela fait partie du passé, tout simplement.
    C’est l’environnement qui veut cela.
    Il y a plus de solidarité chez les patrons que chez leurs employés qui eut brigue de monter sur les marches du pouvoir et sont prêts à vendre leur âme.
    Nous sommes dans un monde de compétitions à tous les niveaux.
    Il faut être le premier de classe à l’école, il faut gagner, car les perdants ne sont jamais considérés pour l’effort, c’est la fin qui justifie les moyens.
    Mettre le plein emploi au centre, comme dit Popol.
    Pour éviter le communisme et le fascisme..ajoute-t-il.
    Il oublie d’ajouter que les machines se sont introduites entre les hommes.
    Le hold-up de Chypre que va-t-il faire?
    Les entreprises qui vendent des coffres pour domicile vont tomber en rupture de stock.

    J'aime

    • L'enfoiré dit :

      Si c’est une proposition du FMI, il n’a pas mis un doigt dans l’engrenage. Il y a mis le bras entier.
      La chose aurait été bien plus simple comme nous l’avons adopté d’établir des Bons d’Etats pour soutenir le pays.
      Chez nous cela avait récolté énormément d’argent.

      J'aime

      • bebecadum dit :

        6 ooo ooo ooo€. Fin du mois de novembre 2011 l’Etat belge avait lancé des bons d’Etat à un taux de 4% sur une période de 5 ans. Des 250 millions initialement prévus, on est arrivé à récolter plus de 5 milliards, du jamais vu. Pourquoi un tel succès ? Tout simplement parce que les intérêts offerts sont le double de ce qu’offrent les banques. Or ce taux de 4%, qui nous intéresse, intéresse aussi l’état car à l’international il doit payer bien plus cher. La Belgique et tous les Belges sont donc gagnants. Tous les Belges pas tout à fait. Fortis et consorts ne sont pas contents. En effet cet argent est sorti de leurs caisses pour aller directement dans les caisses de l’état. On les a court-circuités, on n’a pas eu besoin d’eux. Ils ont vu leurs caisses se vider au profit de celles de l’état, et un banquier n’aime pas du tout voir ses coffres se vider. Mais leurs malheurs ne s’arrêtaient pas là. Ces 6 milliards prêtés à l’état par les citoyens, c’est de l’argent que l’état ne devra pas emprunter à eux les banquiers. Car ces banquiers, grâce à leurs copains de chez Standard & Poors, prêtent aussi à l’état mais avec 6% d’intérêt.
        Alors les banquiers gémissent, et un banquier qui gémit arracherait des larmes à un crocodile sadique.

        J'aime

  175. L'enfoiré dit :

    Bonjour,
    J’ai encore une fois essayé de voir la vidéo http://www.pauljorion.com/blog/?p=51983 concernant le cours de Jorion. Je ne suis pas arrivé au bout. Ça sent l’improvisation. J’aime l’improvisation au théâtre, pas dans l’enseignement. Sans humour pendant 1,30 h. Je viens de créer un billet qui serait le reflet d’un professeur fictif en sciences pour des « créateurs d’étincelles ». Chez Jorion, il n’y aurait aucune étincelle possible.

    J'aime

  176. winphobe dit :

    bonjour Guy

    je suis même étonné que tu aies eu le courage d’ entamer le début de ce monotone monologue, il y a a longtemps que j’ai déclaré forfait.
    Il faut reconnaître que son anglais est parfait avec une très bonne prononciation mais le contenu est nul, ce type ne nous parle pas, il parle de lui à nous, en fait il se parle à lui même.
    Alors comment veux tu qu’il y ait de l’humour alors qu’il s’écoute parler, c’est difficile de faire plusieurs chose en même temps.
    En plus les questions des intervenants, que l’on ne voit jamais, sont inaudibles, est ce que cela se passe réellement à la KUL ?
    Cela a déjà été révélé sur ce fil de discutions que ce gus a un sérieux prob psychologique, des algorithmes qui se mordent la queue, dans notre jargon nous disions qu’il a le 2 relié avec le 3 ! (la pin 2 et 3 du protocole RS232).
    Non mais une fois! tu as vu la gueule de son avatar !
    http://www.pauljorion.com/blog/?p=33165

    J'aime

    • bebecadum dit :

      Vous dites….
      « ….dans notre jargon nous disions qu’il a le 2 relié avec le 3 ! (la pin 2 et 3 du protocole RS232) »

      Monsieur Jorion est un spécialiste des systèmes complexes, pas des systèmes simples.

      J'aime

    • sonia dit :

      Bien vu !
      Plus précisément, il parle à la statue en carton qu’il s’est faite, émettant d’ interminables bulles de savon, pour les contempler…

      Spectacle bullesque et burlesque…
      (burlesco, en italien, vient de burla = farce)

      Dans la littérature classique, le burlesque procède d’un décalage entre grandeur et petitesse.

      Plus il se pense petit et plus il se voit grand.
      C’est la pensée magique : c’est vrai, puisque je veux que ce soit vrai !

      Cette activité fictive fait penser à un célèbre passage comique de Rabelais.
      La cité de Corinthe préparait sa défense contre une attaque extérieure. Diogène, à qui on n’a pas confié de tâche car considéré incapable de choses sérieuses, veut se faire pourtant remarquer et s’adonne à une activité frénétique, complètement inutile, ayant comme objet… son tonneau vide !

      Voici, pour vous délecter, dans la savoureuse langue du XVIème :

      Diogenes les voyant en telle ferveur mesnaige remuer, & n’estant par les magistratz enployé à chose aulcune faire, contempla par quelques iours leur contenence sans mot dire: puys comme excité d’esprit Martial, ceignit son palle en escharpe, recoursa ses manches iusques es coubtes, se troussa en cueilleur de pommes, bailla à un sien compaignon vieulx sa bezasse, ses livres, & opistographes, feit hors la ville tirant vers la Cranie (qui est une colline & promontoire lez Corinthe) une belle esplanade: y roulla le tonneau fictil, qui pour maison luy estoit contre les miures du ciel, & en grande vehemence d’esprit desployant ses braz le tournoit, viroit, brouilloit, barbouilloit, hersoit, versoit, renversoit, grattoit, flattoit, barattoit, bastoit, boutoit, butoit, tabustoit, cullebutoit, trepoit, trempoit, tapoit, timpoit, estouppoit, destouppoit, detraquoit, triquotoit, chapotoit, croulloit, elançoit, chamailloit, bransloit, esbranloit, levoit, lavoit, clavoit, entravoit, bracquoit, bricquoit, blocquoit, tracassoit, ramassoit, clabossoit, afestoit, bassouoit, enclouoit, amadouoit, goildronnoit, mittonnoit, tastonnoit, bimbelotoit, clabossoit, terrassoit, bistorioit, vreloppoit, chaluppoit, charmoit, armoit, gizarmoit, enharnachoit, empennachoit, carapassonnoit, le devalloit de mont à val, & praecipitoit par le Cranie: puys de val en mont le rapportoit, comme Sisyphus faict sa pierre: tant que peu s’en faillit, qu’il ne le defonçast. Ce voyant quelqu’un de ses amis, luy demanda, quelle cause le mouvoit, à son corps, son esprit, son tonneau ainsi tormenter? Auquel respondit le philosophe, qu’à autre office n’estant pour la republicque employé, il en ceste façon son tonneau tempestoit, pour entre ce peuple tant fervent & occupé, n’este veu seul cessateur & ocieux.
      🙂

      J'aime

      • bebecadum dit :

        Chère Sonia

        Vous dites….. « Plus il se pense petit et plus il se voit grand »

        Je ne peux qu’acquiescer…. et je ne suis pas le seul.

        Pierre Daco en avait parlé dans son livre « Les prodigieuses victoires de la psychologie moderne ». Il y décrit le mécanisme qui conduit l’homme « faible » à s’afficher « fort ».
        Les policiers se servent de cette notion pour démasquer les menteurs. Le menteur a un besoin immodéré de « prouver » que ce qu’il dit est exact. Il va donc apporter la preuve que ce qu’il affirme est vrai. Comme cette preuve est bidon, en vérifiant la preuve, ils démasquent le mensonge.

        J'aime

        • L'enfoiré dit :

          Bonjour à tous,

          J’aime la psychologie. J’aime analyser les gens et prendre ce qui est intéressant en eux et rejeter ce qui l’est moins.
          C’est un de mes sujets préférés que j’ai traité sous plusieurs angles.
          Le mensonge est nécessaire. Il est même parfois amusant. C’est un rôle qu’on adore jouer au théâtre. (demandez à Arditi).

          Oui, Winphobe, quand j’ai vu la belle gueule d’apotre sur son blog, j’ai tiqué et pas qu’une fois (même si je suis belge🙂.

          Jeudi, comme d’habitude j’ai sorti mon billet. Un peu hard, je l’admets. Fakebook dans le collimateur.
          ( http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2013/04/02/allo-fakebook.html ).
          Vous allez y trouver un lien vers un anthropologue. Devinez qui.
          C’est cet aspect-là qui m’intéressait de Popol.
          Là, j’avais des choses à apprendre. La finance et son histoire, là, j’en connais assez.
          Je m’en vais tout de même voir sa vidéo du jour. On ne sait jamais qu’il reviendrait à ses premières amours.

          Bon weekend

          J'aime

        • L'enfoiré dit :

          J’ai vu…
          Waww… là Popol roucoule à fond.
          Le Prince Philippe et la Princesse Mathilde l’ont écouté….

          J'aime

        • bebecadum dit :

          Oufti…. le Nobel n’est pas loin !

          J'aime

        • L'enfoiré dit :

          Pour rappel, c’était dans cette vidéo
          http://www.pauljorion.com/blog/?p=52639
          En effet, un Nobel, ce serait pas mal.🙂
          Nobel de l’économie, je ne sais pas, mais… cherchons le domaine adéquat.
          Comme il le disait juste après
          http://www.pauljorion.com/blog/?p=52172
          « Quelles raisons d’espérer »🙂

          J'aime

  177. bebecadum dit :

    […..Nobel de l’économie, je ne sais pas, mais… cherchons le domaine adéquat.]

    La pêche à la ligne peut être….. !

    La pêche était d’ailleurs le sujet de son mémoire.
    De plus, d’après ses écrits, c’est en tant qu’expert des problèmes de pêche que la FAO fera appel à lui.🙂 🙂 🙂

    J'aime

    • L'enfoiré dit :

      Ce serait une bonne idée pour lui, la pêche.
      Popol s’use à 67 ans et il avoue être fatigué dans sa dernière vidéo ( http://www.pauljorion.com/blog/?p=52862 ).
      Fatigué de voyager. Fatigué de ses 14 exposés. Le burn-out guette.
      On lui demande de recommencer ses vidéos.
      Il va se tuer à la tâche. Un coup de frein est nécessaire et il le propose au Grand Métingue du Metropolitain.
      A chacun sa manière🙂

      J'aime

  178. L'enfoiré dit :

    C’est reparti avec d’autres horizons. Popol va faire le tour de l’Europe. L’Italie après la VUB.
    http://www.pauljorion.com/blog/?p=53842
    « Le bouillonnement du monde et le rôle qu’y joue l’opinion publique – c’est-à-dire, nous ! »… et Popol…
    Les paradis fiscaux & co
    Après la séparation des des articles et des commentaires, voici, la 3ème forme. La discussion, l’analyse… mais toujours sous le contrôle des contrôleurs habituels.
    Je n’ai pas parlé de Popol dans mon dernier article (Pseudos, modération et censure), j’aurais pu, (je l’ai fait et je n’allais pas remettre le couvert) puisque on est tout à fait dans l’air du temps.
    Notre Vif Express en a fait le dossier principal cette semaine.

    J'aime

    • winphobe dit :

      L’ Italie n’a donc pas assez de soucis! Qu’il doit y exporter ses théories en cul- de- sac !
      Mais bon sang, n’y a t’ il pas quelque part un bouton stop !
      Connait -il au moins le parcours de Muhammad Yunus, le fondateur de la Grameen Bank.
      Les problèmes de l’Italie sont multidimensionnels: Corruption politique – il y a un taux plus élevé de criminel dans le gouvernement italien que dans le bronx – mafia, Justice.
      Si à l’instar de Muhammad Yunus il se montre capable d’imaginer une solution réaliste induisant la pression d’un bouton stop alors là on se sera bien trompé à son sujet !

      J'aime

      • bebecadum dit :

        L’Italie n’a pas besoin de Jorion, mais Jorion a besoin de l’Italie, c’est si bon un plat de « melanzane a la parmigiana » (aubergine au gratin) avec un verre de chianti, ça vaut largement un cours « ex cathedra » d’économie politique.
        Je vous previens monsieur Jorion, en Italie vous courez un grave danger, non pas la mafia, mais le tour de taille.

        J'aime

  179. We’re a bunch of volunteers and opening a brand new scheme in our community. Your site offered us with helpful information to work on. You have performed a formidable job and our whole neighborhood might be thankful to you.

    J'aime

    • bebecadum dit :

      Merci pour vos mots d’encouragement. Nous ne somme que “another brick in the wall”

      J'aime

      • winphobe dit :

        Il faut ignorer, c’est du spam

        J'aime

        • L'enfoiré dit :

          J’ai perso, très souvent de ces commentaires qui viennent dont on ne sait d’où, qui font de la pub pour leur entreprise.
          Ils sont toujours très bien reçus en leur présentant leur connerie après leur avoir changé toutes mentions de provenance.

          J'aime

  180. L'enfoiré dit :

    http://www.pauljorion.com/blog/?p=54478
    Une fatigue, chez Popol?
    La pub qui arrive avant son speetch est presque plus longue. (01:30 min)
    A quoi cela sert?
    Personne ne sait…
    Mais « on » manque de courage, voyons..
    Y’a qu’à..

    J'aime

    • le grand jeu dit :

      Le temps du 6 juin était encore au mossad.
      Envoyé un message personnel.
      Rencontrer Attila laisse des traces, vous n’avez plus rien à dire après votre conversation privée avec lui, c’est quand même le champion du noyage de poisson, connaissez vous le mot pilpoul ? C’est un peu comme Mr Jourdain qui faisait de la prose sans le savoir.
      Signé: votre main courante.

      J'aime

      • L'enfoiré dit :

        « cette annonce grossièrement prématurée est faite pour donner du courage à l’équipe  »

        La guerre est déclarée…. attention les effets secondaires.
        Tiens je vais en parler la semaine prochaine…

        J'aime

  181. sasha dit :

    waow ! popol’s show recommence !…

    c’est reparti, la peche au lancer…

    le serre-veau collectif version 2.0 !!

    🙂

    J'aime

  182. le grand jeu dit :

    Finalement et premièrement ce qu’il faut reconnaitre dans ce personnage, c’est sa puissance de se mettre en scène, il se sert et approvisionne un gros self service de l’impression, c’est ce qui caractérise toute sa tribu, chutzpa c’est pas catholique, çà. La manif pour tous est indubitablement un humble et puissant réveil catho, la vérité puisqu’ils mentent à l’usure, peccadilles petit pêché, deviendra grand ,un anti 68 et un sacré retour d’âge.
    Fabius Sionimus, ministre des affaires étranges veut partir en guerre en Syrie,la France depuis Sarkosy est devenue clairement le nouveau fer de lance déléguée de l’Empire.
    PS: l’abîme qu’il y a entre le riche et le pauvre dès le départ, c’est les réseaux, les pôvres n’ont plus qu’un mobile, la preuve du crime inorganisée ! ! CQ’il faut démonter

    J'aime

  183. Catherine B dit :

    Georges, grosso modo, je vois ce que tu veux dire.

    Ce personnage, c’est l’image fabriquée et truquée de cette fabrique du men—songe, un songe qui ment et qui ment tellement bien qu’il fabrique un nouveau monde, un dé-lire, un lire « à côté » à l’image du monde recrée dans lequel nous voyons le monde, si nous décidons de chausser ces fausses lunettes qu’il nous propose.

    Ce qu’il nous faut recouvrer, c’est tout simplement de lingettes, de celles qui nous feront possiblement nettoyer les verres embourbés par toute cette bourbe des jorions et consorts, et de tous les suiveurs qui suivent son périple et y participent passivement ou activement.

    J'aime

  184. L'enfoiré dit :

    Faites gaffe…
    Il est dit: « Le nombre de billets sur le blog reflète une accélération dans la réflexion » dans le dernier http://www.pauljorion.com/blog/?p=55275
    Plus moyen de s’en tirer. Il a déplacé le problème, mais est-ce mieux pour cela, j’ignore.
    Chez moi, en tout cas, comme c’est un champ de réflexions à un moment donné, je veux garder mon blog « clean » exempt d’élucubration. Les commentaires, je les entre quand ils complètent un article. C’est un journal personnel. Point. Je vais ailleurs pour commenter après avoir lu, et si ce que je lis est intéressant, je capte l’adresse pour compléter.
    Trop d’infos tue l’info.
    Mais Popol croit en les commentaires.

    J'aime

  185. le grand jeu dit :

    Ca tombe a pique L’enfoiré jeu vient juste d’écrie çà sur le « fameux » journal de personne,où il n’y a que 6 clampins
    Et mon œil c’est une caméra, la nichéenne (modératrice)!
    – la télé-réalité : c’est raconter sa vie sous l’œil d’une caméra comme on la vit, et au moment où on la vit. C’est ça le principe de base promis à tous les voyeuristes.
    Et c’est ce qui vous arrive souvent de faire. Vous publiez le privé et le rendez public avec un mélange d’innocence et de perversion, sous couvert de transparence.

    La télé réalité, c’est pas çà: c’est d’abord fabriquer une situation, un décor de vie où l’on expose des participants volontaires dans les limitent d’une vie privée , organisée une frustration et des tâches, les spectateurs admirent comment ils vont s »en sortir, un gentil camp de concentration de la vie privée de possibilité,la vie dans un bocal çà travaille le bocal, ce n’est pas voyeuristisque c’est RÉFLÉCHI. Cette dite société, anonyme en fait, est conforme à ses images qui la hante en retours.
    Jeu ne fait que publié, ici et ailleurs, mais spécialement ici puisque c’est un journal intime/public le résultat de mes rencontres, jeu ne les a pas fabriquer, jeu les a vécus, jeu est sorti de sa chambre sans Pascal sous le bras. La rhétorique que vous maniez excellemment peut être fascinante, impressionnante, SOUS COUVERTURE DE CULTURE, mais cela ne reste qu’un pouvoir de l’abstrait et vous avez ce pouvoir dont vous devez garder les limites, en fait vos limites et celle de Personne, car elle en a, dans le vécu et sans jeu de mots, jeu l’a testé !!!!!! .
    L’innocence peut être absolument perverse quand elle reste seule(clin d’oeil a Michael Jackson, bonjour les petits enfants, je suis des vôtres) et diabolique quand elle est en réseau, c’est toute la pédophilie et le politique, sont très très touchants, l’exorcisme est rare, mais çà existe, comme on a pu le voir avec ce moine.
    Exorciser l’impression, c’est très politique, sans représentation et surtout SOULEVANT, c’est mon but dans la vie, percer les coffres forts du quant à soi incarnés et réfugiés dans la propriété privée même intellectuel car il ne nous reste QUE les mots et du sens, tout çà c’est pratique quand c’est RELIÉ, y a pas de mystère, mais y a bcp de trous rempli à ras bord d’émotions et çà çà rend nerveux où impatient, le toutou de suite est aussi très prometteur et promoteur, incroyable bête dévorée par le temps, top chrono.
    L’ultime rêve où cauchemar de ce système de fantaisies prétentieuses illimités est de fabriquer des spectateurs de la vie grâce a ses machines communicantes, la réalité sur écran, çà vient et en même temps çà…..fragmente, c’est le progrès, que d’écrans, c’est fou et le public est touché, cette fois, il se suicide à force de ne plus pouvoir s’exécuter, c’est çà le dictateur du prolétariat, l’ultime raccourci.
    Foxtrot c’est le dernier spectacle de Dieudonné, rira bien qui rira le dernier sur la scène où…. l’obscène
    http://www.propagandes.info/blog/dieudonne-foxtrot-spectacle-entier-video-1h25mn/
    Ça m’a fait plaisir de vous démonter en vous éclairant.
    Connaissons nous les uns les autres, çà facilite les accouchements.

    J'aime

    • L'enfoiré dit :

      Une question d’abord: qui est « jeu ». Ce mot est intriguant, puisqu’il se présente en boucle comme un leitmotiv.

      « Connaissons nous les uns les autres, çà facilite les accouchements. »
      Tout à fait. Et pas uniquement lors des accouchements.

      Un vieil article sur le sujet, peut-être….
      http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2010/04/06/connais-toi-toi-meme.html
      Déjà trois ans, depuis sa publication.
      Merci, cela m’a donné l’occasion de le relire.

      Désolé, je ne connais rien de Dieudonné, donc je ne peux en faire un rapprochement quelconque.
      Connais pas… Moi, y en être un p’tit belge d’en haut.
      Non, pas si haut, redescendez… une brusselair… 🙂
      De Dieudonné, ai-je un intérêt quelconque à le connaitre?
      Avec un nom pareil, il doit faire des étincelles…. :-))

      J'aime

    • bebecadum dit :

      Faites des phrases, non des discours.
      Una alla volta, per carità (comme aurait pu dire Figaro)

      J'aime

      • bebecadum dit :

        Erratum.
        Cher « le grand jeu  »
        Faites des phrases, non des discours.
        Una alla volta, per carità (comme aurait pu dire Figaro)

        J'aime

  186. wicky dit :

    Le célèbre anthropopol…rouvre son blog ?!
    Aurait-il été remercié par l’ulb ??

    C’est sûr que moraliser la finance à partir d’une théorie trompeuse,
    qu’il continue à soutenir, ça fait pour le moins désordre…

    J'aime

    • bebecadum dit :

      Juvenal,en homme avisé, posait la question : « ….Et qui va surveiller les surveillants ? » Nous dirions… et qui va moraliser les moralisateurs ?

      J'aime

  187. L'enfoiré dit :

    Je ne sais si vous avez reçu une invitation de Jorion sur LinkedIn.
    J’ai eu cet « honneur ».
    Il rassemble ses fans…

    J'aime

  188. winphobe dit :

    je parlais de l’imposteur😉

    J'aime

  189. le grand jeu dit :

    Moi, çà risque que pas qu’il m’invite, j’ai, quand même, une main courante de lui, au cul. Jeu peut s’en vanter, au moins.

    J'aime

  190. bebecadum dit :

    Il faut croire que ses adversaires sont plus nombreux que ses supporters, nécessité faisant loi, il les invites tous, Dieu reconnaîtra les siens.

    J'aime

  191. L'enfoiré dit :

    Reçu ce matin à partir de LinkedIn: Paul Jorion est maintenant Membre à Commission Attali pour l’économie positive.

    Voilà l’intérêt d’avoir jouer l’espionnite.

    J'aime

    • bebecadum dit :

      La « Commission Attali » se nomme en réalité « Commission pour la libération de la croissance française ». Un « Machin » comme aurait dit le Grand Charles. Cette commission prône, entre autre, la réduction des déficits, c’est très bien. Mais alors je m’inquiète, combien a coûté ce rapport ?

      J'aime

  192. le grand jeu dit :

    Ben oui, c’est bien un agent de la tribu sacrée, c’est pas une surprise, il a fait ses preuves ,quand à la contrefaçon elle n’a pas de prix, juste des récompenses…….

    J'aime

    • bebecadum dit :

      La rosette, la cave à vins de La Tour d’Argent, le Nobel ?

      J'aime

      • Catherine B dit :

        Ré-agir contre, c’est encore agir selon, il nous faut changer de route, prendre les chemins de traverse, ne plus s’occuper des fatras inutiles, non???

        J'aime

        • bebecadum dit :

          Ré-agir contre, c’est……
          Votre argumentation serait valable si nous étions principalement caravaniers dans le désert…et encore.
          Mais nous sommes principalement marchands, fonctionnaires, ouvriers. Nous sommes très largement inter-dépendants, inter-connectés, inter-nationaux. De ces modes de fonctionnement complexes découlent nos besoins hyper-complexes, réels ou supposés ou même imposés. Ignorer « la pègre qui nous gouverne » (et je ne parle pas de nos élus car ils ne gouvernent plus grand chose) ce serait laisser le renard agir à sa guise dans le poulailler fermé. An minimum, nous avons le devoir de leur dire « Libres à vous de raconter des âneries, libres à nous de ne pas vous croire ».
          C’est ma seule ambition en intervenant sur ce forum, mais vous avez aussi le droit de ne pas me croire.

          J'aime

        • Catherine B dit :

          Oui, bien sûr que vous avez raison comme je n’ai pas tout à fait tort.

          Ce en quoi vous avez raison, c’est qu’il faut scanner rigoureusement ce que l’on vit dans tous les champs sociétaux mais qu’il ne faut pas oublier que cette maladie sociale est maladie parce qu’on a oublié que nous avions des capacités en nous pour ressusciter de cette mort.

          On est dans cette casserole sociale mais si l’on s’y attache, ça colle, ça se fixe. Or, notre énergie vitale passe par la casserole, cette casserole-là, pas de déni de réalité, mais nous avons d’autres cordes à notre arc, car la puissance de vie est en nous tous.

          Ce que je crains, c’est qu’à force de regarder tous ces côtés sombres, ça plombe, ça pétrifie, ça stoppe, ça barre quelque chose en nous, je devrais dire en moi, car bien sûr je ne peux parler que de moi. Et que du coup, toute l’énergie potentielle dont nous sommes pourvus n’arrive pas à s’actualiser du fait de l’immensité de l’horreur dans laquelle nous baignons.

          Alors encore une fois, c’est le paradoxe qui vient coiffer nos deux points de vue. Il faut scanner, mais il faut se rappeler que nous avons une origine en nous tous qui est noble et belle et élégante et vivante et qu’il ne tient qu’à nous d’aller réveiller la belle endormie. Et comme dans le conte, quand on l’embrasse, qu’on la prend à bras le corps, alors tout revit, tout reprend souffle.

          Voilà comment je vois les choses aujourd’hui et c’est parce que j’ai été longtemps stoppé par l’horreur macabre de notre monde que je me suis permise d’écrire ce que j’ai écrit et qui vous a fait réagir et c’est tant mieux car ainsi nous mettons du sens dans ce que nous faisons.

          Merci à vous et belle journée.

          Catherine

          J'aime

        • L'enfoiré dit :

          « Ce que je crains, c’est qu’à force de regarder tous ces côtés sombres, ça plombe, ça pétrifie, ça stoppe, ça barre quelque chose en nous, je devrais dire en moi, car bien sûr je ne peux parler que de moi. Et que du coup, toute l’énergie potentielle dont nous sommes pourvus n’arrive pas à s’actualiser du fait de l’immensité de l’horreur dans laquelle nous baignons. »

          Ouille, la morosité, c’est ce que je remarque depuis quelques temps sur agoravox.
          Comme vous dites, la sinistrose bloque tout.
          Qu’est ce qui fait progresser les BRICS?
          L’inverse.

          J'aime

  193. Catherine B dit :

    Tant qu’il y a des «  » »parce que » » », donc des ré-actions et non pas des actions au sens noble du terme, action noble comme celle de la Baghavadgita, abstiens-toi et supporte nous disent les stoïciens, et s’ils avaient raison, ces bougres de stoïciens???

    J'aime

  194. Catherine B dit :

    l’action noble selon les traditions anciennes, c’est non pas qu’est-ce que «  » »je » » » dois faire mais qu’est-ce qui doit être fait? Sentez-vous la différence???

    J'aime

  195. L'enfoiré dit :

    Popol n’est plus dans ma liste de réceptionnaires de news.
    Je me demande ce qu’il penserait de mon dernier billet
    http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2011/06/17/travail-et-egalite.html

    J'aime

  196. L'enfoiré dit :

    Parler du « sens de la vie » et tourner autour par la religion, la philosophie, l’immortalité pour enfin demander d’y réfléchir, c’est un peu ce qui a été la réflexion du jour

    Conclusion: Le progrès est mauvais
    mais il y aura d’autres réflexions planifiées

    La flèche du temps, c’est une suite de tests, de gains, de ratés et de corrections.
    C’est ainsi que la nature agit pour progresser.
    A réduire la vie de la Terre sur un an, la présence de l’homme ne date que d’une dizaine de minutes.
    Alors… il y a encore beaucoup de sens différents dans le futur

    J'aime

  197. bebecadum dit :

    La flèche du temps, c’est….. 100 % d’accord avec vous. Notre vie ne se résume pas à la mention « suivez la flèche », ce serait trop beau et probablement aussi trop….chiant (à ceux qui trouveraient ce mot mal venu, je rappellerai que la défécation est une fonction vitale). Mais aussi parce-que aux nations unies de la vie, les canaris, les sardines, les pâquerettes, les moustiques ont leur mot à dire. 🙂

    J'aime

    • le grand jeu dit :

      Jeu est ravi est que vous vous torchiez du stade anale encore une de leurs inventions, fantaisie de femme et de mr PROPRE réuni, la féminisation d’une société écran et à cran aux écrans. Votre pseudo suggère que vous avez conserver l’enthousiasme instinctif pour le vivant, c’est l’enfance de l’art;
      L’adolescence c’est maintenant, ce moment historique.

      J'aime

  198. Catherine B dit :

    J’avais écrit « ça » chez Etienne en 2010, est-ce toujours d’actualité selon vous?

    Question.

    Voilà le texte:  »

    Nous vivons une époque étonnante quand même, dans le plus mauvais sens du terme.

    Plus les institutions se vident de sens et violent les principes qui les fondent, plus la puissance, l’autorité et le pouvoir de contrôle social nous rapprochent des mécanismes totalitaires.

    Un système inversement proportionnel aux valeurs qu’il prétend incarner mais dont il se sert pour vampiriser le monde et ses habitants.

    C’est un couronnement royal, absolutiste du mensonge. Plus on ment, plus on a de pouvoir. Bel exemple pour la jeunesse, et vice d’apprentissage éhonté, quand on sait que l’apprentissage par l’exemple est le plus pertinent.

    Une administration omnipotente et omniprésente, très omni dans tous les champs, et qui finit par nous omnivorer!

    Les impôts et taxes diverses et variées, c’est la seule variété à vrai dire du quotidien, les prescriptions qui se multiplient à l’infini, obligation d’avoir ci, d’avoir ça, bref tout l’espace occupé par des bêtises tatillonnes et qui bouffent l’existence par l’exaspérance qu’elle suscite.

    Et à côté de ça, c’est grand guignol dans les landerneaux politiques qui se livrent à des jeux de théâtre, et les syndicats qui viennent offrir les soins palliatifs aux mourants, un peu de morphine histoire que les derniers droits meurent sans trop de douleur.

    Si les gens se désintéressent des histoires qui devraient les intéresser , c’est aussi parce qu’ils ont compris qu’ils n’ont plus rien à espérer avec tous ces gens-là qui ont surtout une fonction hypnotique.

    C’est le langage qui doit être radicalement différent et dénoncer sans concession tous les messages mensongers, ça dynamitera quelque chose de cette gangue et peut-être qu’on finira par voir autre chose que no future, je crois.

    J'aime

  199. le grand jeu dit :

    Ma chère Catherine, l’espoir est justement que tout conspire à la bêtise marchandisée, la bisounourserie abattue, ah ils aiment çà les histoires, c’est phénoménal les histoires juives. Jeu viens d’écrire simplement sur le mur de ma propriété, mon face de bouc, çà suffit pour agiter les tristes fantômes muets aux alentours. Heureusement que nous avons une famille de voyageurs joyeuse dans le village, toute la couche moyenne dite éduquée est la pire, j’ai été traité de fasciste par un prof de philo alcoolique qui bat sa femme, l’inversion totale. Revu mon ex copine juive, dégoulinante d’inquiétude et d’angoisse, elle dit que jeu est triste…….et tutti quanti. Viens nous voir un de ces jours et vive la manif pour tous, les cathos sont au pied du mur de la perversion, ils se réveillent, çà sera aussi simple que çà……..le judéo protestantisme est condamné à mentir, il croit pratiquement à l’argent et ses intérêts,frustration généralisée puis….. la guerre civile où à l’étranger, c’est une logique implacable d’organiser un bordel, les prostitués malgré eux du salariat ne demande que çà, ils s’exécutent depuis toujours dans le travail.
    Jeu remarque toujours, ton ,je crois, qui n’est jamais sûr.
    Viré du LJDP, une vraie femme comme elle dit: bourrée de rhétorique, j’ai eu le bonheur de lui dire. Michelb notre petit prince , croit encore, aux princesses, c’est son drame, Et la femme créa dieu, c’est logique, jeu est entrain de joindre les 2 bouts pour son livre……………………………

    J'aime

    • Catherine B dit :

      Heureusement qu’il y croit aux princesses Michel car elles existent. Va donc la visiter au fond de toi et tu m’en diras des nouvelles. Parce que même si l’on est névrosé, marteau, frappadingue du pognon, des titres ronflants, de prof de ceci ou prof de cela, ou diplômé de machin truc, et tutti quanti, j’en passe et de meilleurs( au pluriel) il y a une part en nous et en nous tous, qui n’est pas frappé de tous ces qualificatifs grossiers et lourds de non-vie, une part qui est furieusement belle et noble et généreuse et pure et c’est elle qu’il faut s’essayer à rencontrer et elle n’est pas dehors, elle est dedans, au-dedans de chacun d’entre nous et si on la rencontre, alors la maison se réveille, la vie retrouve son goût, elle sourit la vie et alors on s’appuie sur elle pour élargir son espace et du coup l’espace communautaire de la noirceur se réduit, car se retrouver soi c’est nourrir le collectif. Tout est question d’espace et de temps aussi et d’information, et d’énergie sans oublier la substance, bref c’est la définition de la matière, autre versant de l’esprit, non? Bises à tous les trois, j’inclus Michel bien sûr!.

      J'aime

  200. legrandjeu dit :

    La belle à la raison dormante
    Le divorce pour tous est bien engagé,et c’est un divorce des genres, depuis que le genre féminin s’est libéralisé,qu’il travaille, les 2 genres se font face, la part bénite, le cœur à le pouvoir de faire face à la part maudite la raison, le vraisemblable de l’écrit. La féminisation de la société écran marchandise est une innovation, de même que l’étranger marchandise,l’immigration, tout n’est qu’image d’un monde d’apparence sage, c’est la réalité tèlè où le minimum de reconnaissance c’est l’image, d’être filmé, le cauchemar éveillé, spectateur de lui même, le meilleur de ce monde dans son absolu où le relatif est nul.
    J’ai appris, fait connaissance avec le LJDP de la redoutable névrose/attraction d’une femme bourrée de rhétorique, 7ans de philologie, quand même,c’est un peu Circé, où elle ne peut faire le lien entre ce monde et son imagination absolument débordante, cette imagination maintenant et enfin au pouvoir, rhétorique retords qui tourne en rond qui atterre et ne soulève rien.On peut y constater une énergie mentale sans commune mesure avec l’homme, une générosité d’expression mais sans connexions avec l’essence du monde, communication pratique, elle s’en protège comme de la peste…..un autre ghetto à elle toute seule, avec 6/8 commentateurs fascinés..
    Le seule vrai compagnon, l’amour total, c’est l’esprit et la connaissance qui peut être reconnu pratiquement, la réflexion qui n’est plus image,nous ne sommes encore que dans le domaine de l’écrit ET de l’impression. la nuit où tous les chats sont grigris.La valeur c’est l’idée de l’échange en pratique, le reste à un prix énorme, c’est le quiproquo.
    Bon transport, communication totale,c’est ce que nous voulons tous secrètement mais qu’on et jeu dit con ne peut exprimer, jeu le peut de plus en plus.

    J'aime

  201. bebecadum dit :

    J’ai un faible pour les pommes de terre. Non seulement parce que c’est bon, mais aussi parce qu’elles me servent de point d’appui. Pour les initiés, elles sont mon modulo 97. En fait, quand je plante une pomme de terre, je fais un investissement. Mon investissement extrêmement simple obéit aux mêmes lois générales que l’investissement sophistiqué (et réciproquement). Dit autrement, si un investissement sophistiqué ne satisfait pas les lois générales de l’investissement simple, au minimum il est douteux, au pire il est faux. Le terme sophistiqué n’est pas innocent, car la sophistication conduit au sophisme et en économie à l’escroquerie. D’où la nécessité impérieuse de vérifier un bilan, une théorie, un chiffre par une clé simple du style « preuve par 9 », « modulo 97 » et dans mon cas « pomme de terre ». Pour la petite histoire un autre « grand homme », bien avant moi, avait vanté les vertus de la patate, Adam Smith. Il prétendait que ce tubercule rendait les femmes jolies et les hommes forts (il parlait des prostituées et des dockers du port de Londres). Sa conclusion est largement fausse (page 207) vous pouvez vérifier. Je vous donne la source et je soumets MON argumentation à votre sagacité.
    http://fr.wikisource.org/wiki/Recherches_sur_la_nature_et_les_causes_de_la_richesse_des_nations/Livre_1/11

    J'aime

  202. L'enfoiré dit :

    Je ne sais ce qui a amené à discuter des patates et du prix de celles-ci.
    On devrait proposé cela à Popol puisqu’il se lançait dans des pensées existentielles la semaine dernière ( http://www.pauljorion.com/blog/?p=57358 ) et que cette semaine, en panne, il se relançait à la case départ: l’interdiction des spéculations ( http://www.pauljorion.com/blog/?p=57581 )

    J'aime

  203. Catherine B dit :

    Hors sujet: est-ce que quelqu’un pourrait m’expliquer le plus simplement possible ce qu’est un hologramme en dehors des définitions du dictionnaire avec des exemples très concrets et puis aussi ce qu’est un rayon laser simplement.
    C’est dur je sais, mais j’essaie quand même car il y a quelque chose que j’aimerais bien comprendre dans le sillon de l’hologramme et du rayon laser.Merci d’avance et puis si ça ne se fait pas, au moins j’aurai essayé.

    J'aime

    • bebecadum dit :

      Pour ce que j’en sais.
      Un hologramme est une image ( et rien qu’une image) tridimensionnelle. C’est un vieux rêve de photographe. On y est arrivé pleinement grâce au laser. Le laser est une « drôle de lampe ». Il émet une lumière (pas nécessairement visible) mais très « disciplinée ». Une analogie, la foule qui sort d’une gare (pour la lumière ordinaire) et un défilé du 14 juillet (pour le laser).
      Les hologrammes servent à mille chose, entre autre, aux charlatans à faire apparaître / disparaître des choses « par leur seul pouvoir mental ».

      J'aime

  204. le grand jeu dit :

    C est un arabe et un juif dans une boulangerie. L ‘arabe vole 3 beignets et dit au juif « je suis plus malin que toi », le juif, pas impressionné, va parler au boulanger. « Vous voulez un tour de magie ? »curieux il répond « oui » alors le juif lui dit « donnez moi un beignet » il lui donne et le juif le mange. le juif « encore un » le boulanger lui donne et le juif le mange. « Encore un » le boulanger se méfie mais fini par céder. Le juif le mange. « Bah alors il est ou votre tour de magie ? » Dit le boulanger. Le juif répond « regardez dans la poche de l ‘arabe. »‎

    J'aime

  205. le grand jeu dit :

    un africain embarque une prostituée à Paris dans sa voiture.
    – Tu demandes combien pour une passe ?
    – 100 euros
    – Pour ce prix là tu acceptes à la manière africaine au moins ?
    Après un brin d’hésitation …
    – Non, répond-elle un peu méfiante.
    – Et si je t’offre 200 euros ?
    – Pas plus, dit-elle, ne voulant pas prendre de risque.
    – 300 euros !

    Non, confirme-t-elle, ne craignant pas pour sa vertu mais ne connaissant rien des coutumes africaines en la matière.
    – OK, 1.000 euros mais c’est ma dernière proposition !
    Après avoir réfléchi un petit moment, elle se dit qu’une telle somme vaut bien un mauvais moment à passer et elle accepte. Après 2 heures d’ébats passionnés, l’africain se lève et va se rhabiller.
    Exténuée et un peu surprise, la prostituée lui demande finalement :
    – Ecoute, quand tu m’as demandé de faire l’amour à la manière africaine, je m’attendais à quelque chose de très pervers ou de très spécial et dégoûtant. Mais tout s’est bien passé… Alors, qu’est-ce que c’est exactement la manière africaine ?
    – Tu envoies la facture au gouvernement français.

    J'aime

  206. Catherine B dit :

    bruno arf, bruno arf, bruno arf, bruno arf…

    J'aime

  207. bebecadum dit :

    Bizarre, bizarre, comme c’est bizarre !

    Le mardi 8-10 à 19h Jorion était invité à La Louvière, il n’y est pas venu car malade disait-il.
    Mais apparemment sa maladie n’a duré qu’une nuit, car le 9-10 à 5h du matin il était avec Marie Vancutsem pour la 3eme rubrique de la semaine.

    Que devons nous en penser ?
    Que sa maladie était « diplomatique » ?
    Qu’il préfère la RTBF?
    Que les émissions avec Marie Vancutsem sont enregistrées ?
    Que son cerveau fonctionne bien le matin et mal le soir ?

    Mystère, mystère, mystère.

    J'aime

    • L'enfoiré dit :

      Bonsoir bebecadum,
      Devant une grande assemblée, il faut êtrte au top de sa forme.
      Il faut savoir aussi qu’il y a des points Bonus avec différentes valeurs pour les rendez-vous. Dans ce cas, c’était probablement enregistré, mais cela n’empêche pas. A 5h du mat, Popol est dans son lit.
      J’aime beaucoup cette journaliste du matin très tôt. Toujours le sourire dans la voix. Non enregistrée du tout les matins en ligne et qui doit se farcir des suppléments d’antenne en remplacements quand il y a congés à combler.
      Non, aucun mystère, juste des constatations d’un auditeur fidèle.

      J'aime

  208. L'enfoiré dit :

    Quand j’ai écrit ce commentaire
    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/sortir-de-l-otan-142801#forum3858717
    à qui croyez-vous que je pensais?
    Non, Popol n’est pas d’extrême-droite.
    Mais pour le reste… je ne dis pas que cela ne ressemble pas.

    J'aime

  209. le grand jeu dit :

    Z’êtes encore là,l’entubé, Popaul est d’extrême DROIT comme sa tribu, il se fout du monde littéralement, story telling et vraisemblabla, 2000 ans + que cà dure, pardonnez leurs ils ne savent pas ce qu’ils font disaient soi disant leurs roi, çà vous suffit pas, vous voulez des preuves ……………………………………..
    Continuez et bien à vous, 25 IVeme reich monte en Europe, si après çà vous n’avez plus peur c’est que vous êtes sauvé,le peut qui sauve

    J'aime

    • le grand jeu dit :

      En fait il vous fascine ce con très éduqué, c’est vrai y a de quoi quand on a un complexe, le complexe c’est toujours complexe, y en même qu’on, des gros qu’ont qui appelle çà RACISME et qu’on crée un SOS, Léonarda reviens ! Import export de conflits
      QUAND MAIME.

      J'aime

  210. le grand jeu dit :

    Vite,c’est le grand soir sur Merdiapart, en direct
    20H30 : LE GRAND DÉBAT
    QUELS ANTIDOTES AU FRONT NATIONAL ?
    Animé par Frédéric Bonnaud
    Panique générale !

    J'aime

  211. bebecadum dit :

    De droite, de gauche, du centre ou du milieux, notre ami sera toujours du bon coté. Celui de ses intérêts.

    Ça se défend.

    J'aime

      • le grand jeu dit :

        Résumons le complexe.
        Jorion et ses 30 apôtres, bourrés de bonnes idées auraient été approché par le FN qui n’aurait pas plié devant les siennes qui sont, de fraternité bien sûr, encore un conte de faits. C’est vraiment la panique maime lui s’y met avec sa fine équipe toujours incomprise.
        Revu la Matrix ce soir, réalisé par un breton, où j’ai aperçu Attali dans le rôle du défendeur des machines, l’innovation infini qui en fera une de nous, un jour.
        Un autre Dr Folamour en vrai Dr Goldstein, est entrain de mettre au point un viagra féminin, le Librido, petit problème, du désir mais pas d’orgasme garanti dit il, c’est du Jorion dans le con texte.

        J'aime

  212. le grand jeu dit :

    Juste balancé çà Jorion en intime
    Hi hi doux jésus jorion et ses trentes apôtres bourrés de bonnes idées, toujours incomprises depuis 6 ans, approchés par le FN. Maime vous, vous y mettez, çà sent la panique sur tous les écrans des élites. C’est terrible Paul, jeu fait des sondages chez tous les manuels,non seulement les % d’intentions sont désastreux mais en + ils sont du FN et ce n’est que le début.Les partis sans couilles s’accrochent aux bourses, c’est sans espoir pour eux, à part d’organiser une guerre si vile où autres et çà ils y travaillent, Léonarda Di Capricio était une excellente recette sortie tout droit de l’état profond,Valls l’israelien à fait son petit tour, z’ont quand maime fait de grosses études ces gens là, y doivent bien servir à quelque chose, non ? et pire ils ne semblent maime pas comprendre vos bonnes idées.
    Rassurez vous, PYD se sent incapable de voter FN, c’est un éternel rêveur de gôche, surhumain, comme le disait Luchini à Pujudas.

    J'aime

    • le grand jeu dit :

      Luchini flatte et flat Pujudas qui s écroule dans sa veulerie toute tendance confondue.

      J'aime

      • Catherine B dit :

        Présentateur de grande qualité ose-t-il dire Luchini concernant judasdas, non là c’est pas possible d’être aussi veule, pourtant il a du talent ce diable de Fabrice mais il s’abandonne à la facilité du cireur de chaussures! Comme quoi, rien n’est simple, tranché, écrit, figé!!!

        J'aime

        • L'enfoiré dit :

          Bonjour Catherine,
          Et pourtant, ce journaliste a été coté comme le meilleur présentateur. Je l’ai vu quelque part.
          Je ne suis pas français, donc je regarde plus la télé belge. Et on a eu hier un anniversaire de notre télé.
          J’ai des idées qui sont souvent en opposition avec vous autres, Français.
          Le présentateur que je préfère n’est pas Pujadas, mais son collègue Roland Delahousse qui aime beaucoup plus de rire. Et ça a un prix pour moi

          J'aime

  213. L'enfoiré dit :

    J’ai écrit deux articles du même style.
    Un général:
    http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2010/01/22/out-ex-in.html

    Un autre plus spécifique à la sa personne:
    http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2011/04/03/l-syndrome-de-l-araignee.html

    En fait, exister n’a pas de prix.
    Le problème, c’est que les autres ne remarque que la dépréciation de ce prix.🙂

    J'aime

  214. le grand jeu dit :

    L’entubé pendant que jeu vous tiens, on pourrait dire que ne pas exister à une valeur, cad un rapport, alors dites moi en tant que Belge si Laurent Louis, le député tendance « soralien » EXISTE vraiment en tant que tel, ma voisine me dit que cet un acteur qui aurait monté un canular et qu’il aurait réussi à siéger, ni vu ni connu à l’assemblée et qu’elle s’inquiète de cette situation !!!! .DINGUE.
    La Belgique est perclus de surréalisme mais jusqu’où va le trou du lapin, who’s who, la soumission est tellement généralisée que l’ON confond veulerie et courage

    J'aime

    • L'enfoiré dit :

      @La Tombola
      1. Il faut appeler un chat un chat. Je n’ai jamais été « L’entubé ».
      2. Non, ne pas exister n’a pas de valeur. Je ne connais pas votre âge, mais je vous apprend que tout a une valeur marchande.
      3. Laurent Louis ne vaut pas une chique à mon a