319 – Populations soutenables 2014

Populations soutenables par pays et par zones

Cet article réactualise l’article 121 – A-J Holbecq: populations soutenables

Vous trouverez ce document en pdf sur http://www.isecoeco.org/wp-content/uploads/2014/09/Overshoot-Index-2014-v2.pdf

L’indice Overshoot évalue la mesure dans laquelle un pays peut se soutenir sur ses propres ressources renouvelables, en mesurant la consommation actuelle par habitant vis à vis de la biocapacité par habitant. Les mesures de l’empreinte écologique de la région de la terre biologiquement productive et de l’eau nécessaire pour produire les ressources / services écologiques renouvelables et absorber les déchets d’une population donnée à un niveau moyen donné de la consommation des ressources. La biocapacité est la capacité biologiquement productive d’une région – les terres cultivées, les pâturages, les forêts, l’eau douce, etc. Il ne comprend pas les ressources non renouvelables comme les combustibles fossiles et d’autres minéraux. Le véritable équilibre entre la consommation et la demande de ressources apparaît encore plus défavorable lorsque la réduction progressive vers une utilisation nulle de non-renouvelables est prise en compte dans les chiffres. Une façon satisfaisante pour ce faire n’a pas encore été mis au point. Il suppose également que 100% de la biocapacité est attribuée à l’homme, car il n’y a pas de chiffre convenu pour la part nécessaire nécessaire pour conserver la biodiversité. Empreinte écologique et biocapacité sont mesurés en hectares globaux (hectares avec une productivité biologique moyenne mondiale) par personne.: l‘augmentation de la productivité permettrait de réduire la dépendance; tandis que l’augmentation de la population ou l’ augmentation de la consommation par tête augmenterait l’empreinte écologique .
Le pourcentage de l’empreinte d’une région utilisant ses ressources renouvelables est son pourcentage d’auto-suffisante; le pourcentage restant est son pourcentage de dépendance. De même, le pourcentage de la population d’une région utilisant ses ressources renouvelables est sa population durable aux niveaux actuels de consommation avec la technologie actuelle; le pourcentage restant est sa population de dépassement. Une dépendance de plus de zéro signifie qu’un pays, la région ou le monde se fonde sur d’autres pays ou, des ressources non durables et non renouvelables pour sa consommation . Les pays de dépassement augmentent leur dépendance, et les autres se rapprochent de dépassement, que ce soit leur population ou de leur consommation par habitant croît; et plus rapide si les deux grandissent.
Toutes les données sources sont à partir des tableaux de données 2012, sur la base de chiffres de 2009, produit par le Global Footprint Network (GFN). Les pays ayant une population de moins d’un million ont été omis. Les données de GFN sont en grande partie à partir de sources des Nations Unies; leur méthodologie est encore certes imprécise, mais est sujette à amélioration continue. Pour plus de détails sur les calculs, aller à www.footprintnetwork.org Cette extrapolation à partir des données GFN a été produit par les questions de population, http://www.populationmatters.org/

overshoot-index-2014-v21-1 overshoot-index-2014-v21-2 overshoot-index-2014-v21-3

 

Cet article, publié dans Collapse, Effondrement, Holbecq, Population, Statistique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour 319 – Populations soutenables 2014

  1. Daniel dit :

    La démarche me fait penser à l’idée de « potentiel de densité de population relative » élaborée dans les années 1980-1990 par Lyndon LaRouche. Cela permettait de déterminer en fonction de la culture, de la créativité (innovation scientifique et technologie), de la concrétisation (infrastrusture physique) et de la population, si la prochaine génération pouvait être accueillie dans de bonne condition…. ou pas.
    A partir de là, si ce « potentiel de densité de population » est inférieur à la densité de population du moment, alors il est assuré d’avoir des problèmes social ou de santé publique.
    Aujourd’hui, dans le monde occidental, on est en décroissance physique (cachée par la partie financière spéculative). Il reste à définir des indicateurs physiques pour bien mesurés tout cela.

    J'aime

  2. brunoarf dit :

    Août 2016 a battu un record de chaleur pour le seizième mois consécutif.

    Mardi 20 septembre 2016 :

    Climat. Le mois d’août a battu des records de chaleur.

    Oubliés les records de 2015, l’année 2016 est la plus chaude enregistrée depuis 1880.

    Août 2016 a battu un record de chaleur pour le seizième mois consécutif, la plus longue période de record mensuel de température enregistrée depuis le début des relevés en 1880, a annoncé ce mardi l’Agence océanique et atmosphérique américaine (NOAA). 

    La période de janvier à août a également été la plus chaude dans les annales, 2016 étant donc en passe de battre un nouveau record annuel de chaleur sur le globe, surpassant 2015.

    http://www.letelegramme.fr/monde/climat-le-mois-d-aout-a-battu-des-records-de-chaleur-20-09-2016-11224815.php

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s