252 – Jorion ou de l’imposture

http://criseusa.blog.lemonde.fr/2012/06/24/jorion-ou-de-limposture/

par Onubre Einz

Juste trois tout petits extraits… pour vous donner à tous l’envie de lire en entier cet excellent article…

Je rédige ce post sur Jorion pour des raisons qui s’expliqueront à sa lecture. Ce papier a sa place sur un blog consacré aux USA car je tiens les idées économiques de Jorion régressives et largement démenties par les statistiques américaines qu’il ne doit pas connaître pour écrire tant de contre-vérités. Je crois que sur le fond, ce monsieur ne maîtrise que très rarement les sujets qu’il aborde. J’ai pris soin de le citer 45 fois pour démonter les logiques présidant à l’organisation discursive d’une vaste mystification intellectuelle.

Arrivés où nous en sommes, le Jorionisme pourrait être présenté ainsi. Théorie farfelue d’un autodidacte ayant un sens aigu des relations publiques, idées incohérentes et creuses mises au service d’une petite entreprise qui ne connaît pas la crise. Mais, il faut aller plus loin pour comprendre pourquoi Jorion soutient des idées absurdes avec des arguments contrefaits et un piteux vocabulaire. La mégalomanie du personnage, ses  théories faites de collage d’idées prises à droite et à gauche, sa manie de la référence classieuse destinée à impressionner le chaland, référence la plus souvent formelle ou donnant lieu à des développements étrangers aux auteurs (Marx et Aristote en font régulièrement les frais), tout cela ne devrait valoir à Mr Jorion que des haussements d’épaule, des sourires amusés ou des moues désabusées.

Nous voudrions éclairer comment et pourquoi son travail sur l’argent et ses fausses distinctions s’inscrivent dans une véritable stratégie de déni des mécanismes réels de la crise. On verra que consciemment ou inconsciemment, Jorion est un instrument dans la vaste dilution de la compréhension des mécanismes économiques dont les analyses publiques communes – notamment dans la presse – témoignent.

Démonter toute les erreurs du charlatan Jorion prendrait des volumes entiers.

Cet article, publié dans Compléments de "postjorion", Débat monétaire, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

35 commentaires pour 252 – Jorion ou de l’imposture

  1. RST dit :

    Je profite de ce billet pour poster ici un nouveau commentaire ahurissant de Julien Alexandre, le maitre censeur zélé du « Blog de Paul Jorion ».
    A quelqu’un qui lui faisait remarquer que Jorion était de plus en plus attaqué, il a répondu ceci :

    « Non, il n’y a quasiment aucunes attaques à l’égard de Paul ou du blog. Les quelques clowns qui officient sur le web en se faisant de la pub en utilisant le nom de Paul ne sont qu’une petite poignée, et ils se connaissent tous, c’est un mouvement coordonné. La seule chose qui les intéresse, c’est de perpétrer le mythe « créationniste » des banques commerciales qui créeraient de l’argent, car cette vieille lune d’extrême-droite est le fondement de leur idéologie réactionnaire. Après, il peut y avoir des débats ici ou là dans les médias, mais c’est autrement plus sain. »

    C’est tout simplement hallucinant de connerie. La théorie du complot contre Jorion et l’obsession de l’extrême droite forment un cocktail explosif. Que les clowns qui se reconnaissent lèvent le doigt 😉

    http://www.pauljorion.com/blog/?p=38798#comments

    J'aime

    • Jorion est certainement moins pas beaucoup plus qu’un dépressif qui a atteint son niveau d’incompétence depuis longtemps.

      Il faut néanmoins saluer son esprit d’à propos et la clientèle qu’il a su se créer. Mais pour en faire quoi ? Là se trouve sa limite. Jorion représente presque une valeur refuge à son corps défendant !

      Et oui, on censure à tout va sur blog d’ailleurs fort mal fagoté !

      J'aime

    • loic dit :

      vous faites pitié. Démolir jorion en 3 lignes alors qu’en 2007 il annonçait la situation actuelle… Je lis jorion depuis 3 ou 4 ans et il va falloir autre chose que vos platitudes pour faire vaciller des théories non démenties depuis que je lis son blog.
      Il semble que 6 personnes dans le monde avaient écrit des choses inintéressantes sur la crise des subprimes. Il en faisait partie. c’est probablement frustrant pour vous mais quid de votre vision à moyen ou court terme de la situation économique mondiale. On va réussir, pensez vous à construire de superbes voitures à Aulnay soub qu’on vendra au chinois? j’attends votre analyse qui va écrabouiller le « un dépressif qui a atteint son niveau d’incompétence depuis longtemp » bonne continuation, dans l’intervalle, le spread italien devrait pouvoir vous permettre de vous faire des couilles en or, faite tout de même attention aux taux négatifs. à bientôt.

      J'aime

      • brando dit :

        bravo, loic, pour avoir compris le génie de jorion

        vu ton niveau, il sera content te prendre en thèse de doctorat
        sur le thème : Les banques ne perçoivent pas d’intérêt.
        Démonstration par la théorie de la conservation de la connerie.

        J'aime

      • Bankster dit :

        Des gens qui ont annoncés la crise en 2007, j’en connais une bonne centaine, il y en a même qui l’ont annoncé il y a un siècle (Major Douglas) .. Au lieu de répeter les bêtises de la TV (fait partie des 6 bolos qui ont annoncé la crise) …. mais quoi encore !! Faut se renseigner un peu avant de poster.

        Il n’y a plus de croissance et il n’y en aura plus, faut vous y faire, et d’ailleurs pourquoi croissance d’abord ? restez stable c’est pas bien ?

        Ceci étant dit, Jorion est un newbie sur le monnaie, et ca moi je vous l’ai annoncé il y a longtemps aussi😉

        J'aime

    • bocanegra dit :

      le plus hallucinant est votre bêtise crasse et votre manque de retenue dans vos propos , vous êtes surement un des ces clowns dont on parle …pas besoin de lever le doigt laissez-le là où il est !

      J'aime

  2. Opps59 dit :

    Un détail curieux : un article de « Onubre Einz » a été publié sur le blog de Jorion , me semble-t-il , il y a pas mal de temps.

    Pas mal de choses intéressantes dans cet article écrit par un costaud, quand même, même si il existe d’autres façons de ressentir le profond charlatanisme de Jorion puis d’analyser objectivement en quoi et de quoi il est le concentré symbolique.

    En fait Jorion et son blog seraient un objet qui mériterait une véritable étude objective sociologique. C’est un peu comme un condensé de la confusion qui règne dans les esprits , une manifestation de la dégénérescence de l’esprit critique et du raisonnement (Ou sont les grands menteurs professionnels , les Sartre, Althusser et autres marxisants , les beaux articles -compte tenu du contexte- des ‘Libé’ du début, et la haute tenue des enfumeurs lacaniens , structuralistes et autres géniaux dissertants autour de l’instant , du désir … et du simulacre )
    Avec Jorion , même plus d’erreur géniale, mais de la bouillie de pensée. Bouillie qu’on retrouve de partout du journal de Tf1 au consternant « libé » ou autre falots comme « mariane »
    Et c’est au fond ce qui caractérise notre époque et son système qui se nourrit et produit de la médiocrité , la médiocrité de la société du spectacle et de la transparence qui se subliment dans le virtuel.

    J'aime

    • Onubre dit :

      En effet, j’ai été invité à déposer un papier mais je n’avais pas pris la mesure du personnage… C’est en lisant son bouquin que j’ai vu la dimension de la supercherie…

      J'aime

      • val dit :

        Le but de la supercherie est simple à comprendre : Jorion veut empêcher toute discussion critique du droit accordé aux banques de créer de la monnaie…

        Sous un faux nez, il persiste et signe son imposture :
        ……………….

        Contempteur, 18 juillet 2012 à 11:36
        La question revient à déterminer quels sont les pouvoirs dont dispose le banquier :

        – droit de battre monnaie
        – droit de nous soumettre à ses conditions quant à l’obtention ou pas d’un crédit
        – droit de nous lier à une modalité de distribution ordinaire de l’argent – les distributeurs..

        Julien Alexandre, 18 juillet 2012 à 12:32
         » La question revient à déterminer quels sont les pouvoirs dont dispose le banquier – droit de battre monnaie  »

        Ce point là, il est déjà exclu, à moins que vous ne parliez de la banque centrale.

        Contempteur, 18 juillet 2012 à 15:05
        Je voulais dire, il produit de la monnaie, pour continuer la chaîne de ce fameux crédit qui tient l’économie à tel point qu’il l’étrangle aujourd’hui, et nous avec. Voilà pour ce point-là, n’hésite pas à me soumettre les autres.

        Julien Alexandre, 18 juillet 2012 à 15:33

        @ Contempteur
        Personne ne « produit de la monnaie » à part la Banque Centrale.
        ………………..

        Il prend les gens pour des idiots. C’est dégoûtant de déni et d’obstination…

        J'aime

        • Fsim dit :

          Pfff… L’idée de Jorion est la suivante: les banques produisent des reconnaissances de dette, forcément libellées en une certaine monnaie qui existe dans le monde, et ces reconnaissances circulent comme une apparente monnaie. Elles ne sont pas de la monnaie émise par la banque centrale, on est bien d’accord. Tant que l’économie fonctionne sans trop de mal, ça peut faire illusion. Mais quand la crise est là, on voit bien que toute cette soi-disant monnaie n’en est pas une, puisqu’elle en perd alors à peu près tous les attributs ! Elle cesse d’être liquide, elle cesse d’être un équivalent universel, sa valeur se dégrade à tout moment dans l’unité monétaire même où elle est exprimée.
          Je le raconte à ma façon, mais cela est peu discutable sur le fond.
          Pour le reste, si vous ne voyez pas que les « prix de la Banque royale de Suède en sciences économiques en mémoire d’Alfred Nobel », une invention de banquier central, Hayek, Friedman et leurs amis, dont vous êtes peut-être, méritent l’appellation de « fascistes en col blanc » que leur donne Jorion, il n’y a aucune chance qu’un débat d’idées vous ouvre les yeux. Peut-être une crise existentielle, une maladie grave, un divorce, une rencontre bouleversante, une maturation surprise, mais un débat d’idées, non.
          C’est ainsi !

          J'aime

      • Postjorion dit :

        Tout le monde sait que la monnaie est une dette de banque qui circule… sauf que Jorion n’acceptait pas cette formule il y a quelques années ; j’espère qu’il a changé d’avis … LOL

        Bien sur la monnaie émise par les banques centrales ne perds en cas de crise ou de monétisation d’actifs pourris également, aucun des attributs que perdrait la monnaie bancaire ? LOL

        Même la monnaie bancaire garde ses trois attributs en cas de crise… tout autant que la monnaie centrale!

        Bien sur la Banque Centrale nous enfume en comptabilisant dans les masses monétaires les monnaies bancaires … non, les banquiers n’ont pas lu Jorion ! LOL

        J'aime

        • Fsim dit :

          Ah bon. Beaucoup de LOL.

          Et le gel du crédit interbancaire qui est quotidien depuis des mois en Europe, vous appelez ça de la liquidité ? Il y a entre 200 et 400 milliards d’encaisses bancaires qui se réfugient chaque soir pour la nuit auprès de la BCE…

          Et les PME qui n’arrivent plus à avoir du crédit bancaire, vous appelez ça comment?

          J'aime

        • Postjorion dit :

          Ne confondez pas le gel et l’absence de demande malgré des taux très bas: on ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif.

          Les banques n’ont pas besoin de crédit interbancaire pour émettre du crédit (de la nouvelle monnaie « bancaire »), puisque la BCE est à guichet ouvert pour tous leurs besoins de monnaie centrale qui fait suite à un crédit (fuites globales d’environ 15% pour le système bancaire dans son ensemble).

          J'aime

  3. sonia dit :

    L’article signé Onubre Einz :

    enfin quelqu’un de précis et documenté qui se coltine en détail l’attirail bazardesque de Jorion, entreprise salutaire qui mérite un résumé :

    Ainsi donc, ce personnage stupéfiant :

    – prétend expliquer la crise du capitalisme américain alors que son analyse ignore totalement les données quantitatives ; il explique donc un objet qu’il ne connait pas = imposture

    – il est conscient qu’on pourra le lui reprocher, et pour s’en prémunir, prétend « apporter du vent frais » :
    aborder la question en anthropologue et sociologue ;
    comme si ces disciplines n’étaient pas basées elles-mêmes sur des données statistiques ! = mystification intellectuelle

    – il assume cette négligence des données quantitatives pour partir, déclare-t-il, de « faits observables »,
    comme si ces données ne reflétaient pas des faits observables !
    = mystification intellectuelle

    – mais les « faits observables » qu’il prétend analyser sont en réalité les propres constructions de son esprit
    = confusion intellectuelle

    – il détourne des auteurs réputés pour les faire abonder dans son sens = mystification intellectuelle

    – il prétend faire en un an (tout en courant les plateaux et en alimentant abondamment un blog) un travail
    qui normalement demande des années de recherche = surestimation de soi, manque inquiétant d’esprit critique

    – ses textes fourmillent de vices de raisonnement, d’argumentations insuffisantes, d’erreurs de vocabulaire
    = confusion intellectuelle

    On pourrait hausser les épaules devant la présomption, la confusion, le collage d’idées, la manie de la référence, destinée à impressionner, le détournement des auteurs…

    Le plus grave est que, en réduisant la crise à ses aspects purement financiers, son analyse n’explique rien
    sur le fond et désarme la vraie critique = mystification critique

    – « L’argent, mode d’emploi » : livre fait de verbiage et de contresens, qui nie la création de monnaie par les banques commerciales, escamotant les mécanismes réels de la crise

    les « thèses » avancées :

    – l’argent que j’ai dans ma poche = la monnaie
    – l’argent que j’ai déposé à la banque n’est plus monnaie,
    il est juste une reconnaissance de dette

    « ces deux entités sont entièrement distinctes, parler d’elles comme deux formes de la monnaie est une grave erreur »

    pourquoi ? parce que l’argent que j’ai dans ma poche peut être utilisé de suite, alors que la reconnaissance de dette a seulement « la capacité à se transformer en argent »

    argument fallacieux s’il en est : l’un comme l’autre pouvant servir à procurer des biens, il s’agit bien de deux formes de la monnaie
    ce tour de passe-passe ridicule lui permet d’affirmer ensuite que le prêt bancaire ne crée pas de monnaie,
    car ce prêt n’est qu’une reconnaissance de dette, qui elle, n’est-ce pas, n’est pas de la monnaie !

    comprenant sans doute que c’est un peu léger comme explication, il assortit son argument d’une théorie pondue
    ad hoc : le fantasque principe de la conservation des quantités !
    la finance, c’est chimique : rien ne se crée, ce qui est prêté = ce qui est rendu !
    et qu’est-ce qui est prêté ?
    « des fonds disponibles », expression vague qui ne permet pas de vérifier la prétendue équation…

    à ignorer les stats, Jorion énonce des contre-vérités : aux EU, depuis plus de trente ans, la somme des crédits hypothécaires excède et s’écarte de plus en plus des dépôts des particuliers et des entreprises,
    il y a donc création monétaire

    par ailleurs, si la théorie de la conservation était vraie, l’intérêt perçu par les banques
    (qui, selon Jorion, ne seraient que des intermédiaires entre épargnants et emprunteurs) serait égal à zéro !

    pour le reste (la prétendue organisation tripartite de la société etc.etc. ), je n’ai pas le loisir de résumer,
    j’envoie donc à l’auteur, son analyse comporte de nombreux détails très précis et bat à plate couture et sans appel les assertions de Jorion

    l’article se termine par l’évocation de l’effet délétère de la diffusion de ces idées chez le large public en quête de vérité

    merci à l’auteur pour ce remarquable effort d’analyse !
    après quatre années de jorionisme il était temps que la bulle éclate !

    J'aime

    • Opps59 dit :

      Pas de soucis Sonia , Jorion sera peu à peu discrédité par les nombreux plus ou moins pseudo-économistes de la gauche radicale à qui il a taillé des croupières . Car même s’ils sont , eux aussi dans l’erreur laborieuse, dans la tautologie et dans un idéalisme qu’ils croient radical mais qui n’est que pédant , ils voient tous clairement , je crois , le caractère assez falot, le vide et l’ambiguïté de ses positions, et au fond le caractère burlesque et conservateur de ses positions.
      Et les Lordon , eco-attérées et autres alternativo-économistes le tailleront en pièce , façon puzzle, peu à peu , et le jour venu.

      Le seul mérite de Jorion , est , malgré sa fausse conception de la monnaie, de bien voir que la monnaie , au fond , quelque part n’existe pas . Mais j’avoue que ce mérite que je lui trouve est du à sa négligence.

      Bien entendu cette non existence de cette monnaie n’empêche pas des effets ravageurs par le biais de ce qu’on peut appeler la spéculation , mais qui n’est qu’un comportement normal menée à la folie de son paroxysme par l’apport de munitions , dynamites et autres explosifs monétaires dont on abreuve le monde de la finance , en temps de vaches grasses au nom de l’euphorie et de la prospérité à partager encore plus, et en temps de vaches maigres , au prétexte que sans ses liquidités le monde financier s’écroulerait. A chaque fois c’est pour notre bien ou notre intérêt , bien entendu.

      Quant au futurs lapidateurs de Jorion, ils sont encore sous l’emprise de la fétichisation de la monnaie , c’est à dire sous les restes de l’emprise d’une conception d’une monnaie pleine , qui signifierait presque une richesse en elle-même.
      De là ces débats sans fin pour découvrir le scandale de cette monnaie qui n’est en fin de compte créée que par un trait de plume … et devant cette extraordinaire découverte l’illusion magique surgit … : créons tout l’argent nécessaire pour mettre tout le monde au travail et créer ainsi un flot de richesse.
      Malheureusement – en plus de la tarte à la crème (quoique réelle) de l’inflation, qui existe en fait mais sous la forme de bulles … spéculatives – , ce n’est pas en distribuant de la monnaie, donc des moyens d’action possibles anticipant sur un retour au moins équivalent de valeur, que l’on crée mécaniquemeny des « richesses » et de la « valeur », viables à long terme.
      Il faut d’autres conditions comme un endettement raisonnable qui permettent aux produits/services d’être écoulés et d’autre part, il faut aussi un esprit d’entreprise qui n’est pas contenu nativement dans la monnaie, et il faut enfin une allocation judicieuse des moyens alloués (Embaucher des fonctionnaires là où il n’y a pas lieu et faire des rond-points ne créent pas vraiment de « richesse ») .
      Et , et c’est là le secret, plus il y a de création monétaire, plus l’activité la plus lucrative sera la spéculation et la couverture du risque que constitue cette énorme masse monétaire/dette irremboursable. Le magnifique étant qu’on a réussi à persuader tout le monde que le gavage du secteur financier (si encore on nationalisait ça serait plus acceptable) , keynésianisme tératologique, était nécessaire à notre survie. (Quoiqu’il fonctionne très vaguement mieux aux usa qu’en Europe , grâce à un certain dynamisme brutal mais partagé, joint à une situation hégémonique exploité cyniquement et des ressources naturelles sans cesse redécouverte) Mais c’est vrai que l’autre chemin sera ou serait assez traumatisant surtout pour les amateurs européens de ‘social’ financé par l’avenir, de petits et grands privilèges , et de bobos systématiquement remboursés par la sécurité universelle . Si vous arrivez jusque là, merci et bravo de votre lecture!

      J'aime

    • jeff dit :

      merci pour ces rappels,
      depuis un an, les contributeurs sérieux ont été virés par jorion,
      n’ont été gardés que les bouffons contribuables

      jorion continue à piailler mais l’article signé OE l’a laissé KO

      ça se voit sur sa figure

      http://www.pauljorion.com/blog/?p=39084

      triste sire !…

      J'aime

      • Opps59 dit :

        Je ne sais pas si Jorion est KO par O.E. , mais le fait est qu’il semble bien avoir filmé son intervention du 07/07 … dans des chiottes … de nombreuses conclusions et prolongements sont possibles …😉

        J'aime

        • jeff dit :

          le décor me semblait très étrange,
          au début, j’ai pensé à une salle de réanimation,
          puis… j’ai vu le grand bouton derrière !…
          j’étais mdr… 🙂

          le 07/07 il écrit aussi un billet, qui se veut une réplique à OE

          en somme : les responsables de l’effondrement financier sont
          les UNIVERSITAIRES (suivez mon regard => OE…)
          ils ont validé le coup de force par lequel Schumpeter a imposé l’idée que monnaie et reconnaissance de dette sont argent tous les deux

          pauvre Schumpeter…depuis que Jorion le mystifie, il a dû se retourner dans sa tombe au point d’arriver en position initiale !🙂

          manque de pot pour Jorion : la première grande crise bancaire
          a eu lieu en 1873, 10 ans avant la naissance de Schum…
          encore une anal yse bâclée !!

          http://fr.wikipedia.org/wiki/Crise_bancaire_de_mai_1873

          J'aime

  4. val dit :

    et le clerc de jorion ?

    s’il n’a pas compris l’imposture, quid de son expertise ?

    et s’il l’a comprise, quid de son honnêteté ?

    J'aime

  5. le grand turc dit :

    http://deconnomistes.org/

    Un pied de nez aux zéconomistes, j’aurais bien aimé y participer…

    N’oublions pas les petits mamamouchi !
    Parmi d’autres numéros, j’aurais proposé un enterrement symbolique de l’argent mode d’emploi 😉

    J'aime

  6. sentier198 dit :

    @ Tous
    quelqu’un d’entre vous était à Aix ce WE..?
    un petit compte rendu , merçi

    cordialement
    Yves

    J'aime

    • Opps59 dit :

      Yves je n’y étais pas , mais au vu des vidéos je ne regrette pas.
      Mis à part AJH qui tente vraiment de communiquer des éléments réels de compréhension monétaires -mais qui doit un peu assommer son auditoire car à la vérité ce sont des notions difficiles à saisir (j’ai peiné !😉 ) parce que polluées par de profondes fausses évidences dont il faut d’abord se débarrasser-, je n’ai entendu que des incantations et des explications ultra sommaires basées sur des pétitions de principes.
      C’est à dire que la conclusion étant déjà dans le départ, admises implicitement par tous , n’importe quel raisonnement foireux amènera forcément à celle-ci.

      [ Et Lordon, malgré son degré de sophistication , fonctionne également à la connivence dans un discours auto-programmé . D’ailleurs il fait parti de ces idéologues qui refuse la contradiction et la confrontation avec ses pairs au motifs que le système ne saurait lui offrir autre cadre plus adéquat que la confrontation avec lui-même ou avec ceux qui sont d’emblée acquis à ses idées, pour développer harmonieusement toutes les finesses de sa pensée. ]

      Bref, il ne suffit pas de constater qu’effectivement un nombre restreint de petits penseurs , relayés par les médias, posent les normes et les limites de ce qu’il convient de penser … pour croire qu’en pensant le strict inverse dans tous les domaines , on soit alors dans la ‘vérité’.

      Et on voit bien également comment le ‘système’ se joue et joue avec les médias et personnalités médiatiques qui se pensent des opposants à ce système , et qui en fin de compte , de compromission en compromission (forcément quand au départ on ne « pense » qu’avec des « poses » lénifiantes et complaisantes à soi-même ) , ne font que le conforter dans ses aspects les plus douteux tout en sapant ce qui fonctionne encore assez correctement (dans leur prétention à « agir ») , et bien sûr en empêchant un maximum les gens qui pédalent et mouillent la chemise (qu’ils soient de droite, gauche, en haut ou en pas , du privé ou du public) d’agir , au prétexte qu’ils ne pensent pas comme eux,
      Les vrais gagnants étant toujours ceux dans l’ombre et les creux de ce ‘système’

      Mais comme pas mal de mes amis sont de la même fibre que ceux de cette manifestation , j’ai une sympathique indulgence à la fois navrée mais aussi ravie car je suis pour la protection des biodiversités culturelles dont la seule et simple existence est , malgré leur formes extravagantes ,baroques et inutiles en apparence, une forme de résistance … ou d’idiotie vraiment utile😉 (quand on se place sur un autre plan!)
      Bon allez là , c’est vraiment ma dernière intervention😉 … merci postjorion🙂 !

      J'aime

  7. Pat dit :

    Jorion est indubitablement un charlatan.

    Ce que je ne comprends pas, mais alors pas du tout, c’est comment ce personnage peut avoir à sa botte des gens d’un talent certain – je pense à François Leclerc en particulier – qui fouillent, trient, mettent en verbe et font vivre à eux seuls un blog qui sans eux seraient mort déjà depuis belle lurette… et tout ça pour une obole (dans le cas de François Leclerc), voire pas d’obole du tout pour les autres !

    Quand à Jorion, que fait-il ? Il met son pif en gros plan une fois par semaine (par encore fichu de cadrer correctement l’objectif de sa webcam, depuis le temps) et raconte des phrases et des fadaises pendant dix minutes non stop. Résultat : 2000 euros par mois.
    Chapeau, l’artiste! C’est bien le seul art que je lui reconnaisse : celui de plumer les pigeons !!!

    Dommage pour les autres, incapables de s’émanciper…
    Allez, François, sans toi Jorion peut fermer boutique !

    J'aime

  8. badman dit :

    Erreur…
    franciscus savantulus ne fait que désinformer

    les deux miteux roulent sur le même tandem

    J'aime

    • simplesanstete dit :

      Oui, un formidable couple judéo protestant ultra moderne, drogué aux livres et à l’abstraction. Incurable mais en phase terminale de confusionisme.DEVOIR approché le problème pour mieux le falsifier, y a un créneau et il faut qu’ils y montent,c’est pathologique, fatal et très, très séduisant mais parano toujours.Ils vivent sur le crédit et l’impression depuis longtemps, le vrai semblable nous somme en plein dedans, tout l’ochident qui chie encore sur l’orient, constipation en vue sur le chemin de Damas.Il était une foi dans l’Est, un film réalité qui se joue sur des écrans et ses technologies, politique étrange mais surtout étrangère, Flamby à repris le flambeau de Sarko, ni vu ni connu.

      J'aime

  9. Marc dit :

    Le blog de Jorion ou la moindre contradiction vous vaut d’être éjecté.
    Pas m’épancher ici mais son dernier post (26/08/12) à de quoi enfoncer le clou sur le personnage : « version officielle du 11 septembre complète et cohérente », tout est dit.

    J'aime

  10. Paulo dit :

    Comme c’est écrit sur la page Wikipedia de Jorion  » Les idées et les compétences de Paul Jorion ont été récemment critiquées sur le site d’Onubre Einz »
    Un nouvel article encore plus argumenté lui fait une sacrée publicité d’imposteur … http://criseusa.blog.lemonde.fr/2012/08/27/lagonie-du-capitalisme-de-paul-jorion-une-refutation-statistique/

    J'aime

  11. Ping : 255 – Jorion ou de l’imposture (2) « Plus loin que Jorion

  12. olivarusl dit :

    Le contre poison à Paul Jorion l’ignorant

    Maurice allais Prix Nobel d’économie qui justement condamne la création monétaire incontrôlée par les banques commerciales.

    Olivarus, économiste donc incapable pour Jorion.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s