238 – Protectionnisme intelligent

Les leçons du sondage

Les Français sont maintenant 70% à souhaiter une hausse des droits de douanes aux frontières de l’Europe. Un écart croissant s’établit entre l’UMP, le PS, le Modem et les Français ; seul, 15% des Français sont du même avis que les partis du gouvernement sur ce problème essentiel du protectionnisme, 70% des Français ont un avis contraire !

Les Français considèrent cette mesure de façon si sérieuse qu’ils sont 62% à vouloir mettre en place cette hausse des droits de douanes aux frontières de la France si nos partenaires européens refusent de le faire. C’est pour cela que le Forum Démocratique et le Manifeste pour un débat sur le libre échange lance une Initiative Citoyenne Européenne http://www.signezpourunprotectionnismeeuropeen.fr/ pour mettre la pression sur les hommes politiques.

Pourquoi faut-il du protectionnisme, de préférence européen?

. pour que les mesures de relance publiques ne servent pas à acheter des produits chinois mais à relancer les industriels français.

. pour pouvoir utiliser l’argent de la banque centrale (autre tabou) pour créer des fonds d’investissements publics, dans le but de réindustrialiser le pays en lançant des grands programmes d’investissements dans des secteurs rentables, utiles.

. pour avoir la liberté d’orienter de préférence ces fonds vers le développement durable : économies d’énergie, développement de l’énergie solaire française aujourd’hui presque à coût égal avec l’électricité fossile…

. pour retrouver le plein emploi qui nous échappent depuis 40 ans.

. pour retrouver rapidement de la croissance en réindustrialisant le pays et ainsi payer la dette sans destructions sociales.

. pour que la France puisse défendre son modèle économique et sociale ie les valeurs et les règles que les Français souhaitent pour la France: ouvrir les frontières obligent tous les pays à s’aligner sur le moins disant social et sur le même modèle économique sans respect des valeurs et des aspirations des citoyens.

. car il n’y a pas à avoir peur de représailles de pays comme la Chine : nous importons 4 fois plus de produits chinois que nous n’en exportons. Il est simple de voir qui serait le perdant en cherchant une escalade des tarifs : les Chinois seraient 4 fois plus perdants.

Qu’est ce qu’un protectionnisme intelligent ?

. Protectionnisme ne signifie pas autarcie : les échanges commerciaux entre pays doivent continuer mais avec du frottement, de façon moins fluide.

. On ne doit pas taxer tous les produits : il n’y a pas de sens à fabriquer les produits à très faibles valeurs ajoutées comme des vêtements bas de gamme, des gadgets peu coûteux. Autant laisser des droits de douanes faibles sur ces produits.

.Les entreprises d’autres pays, par exemple Apple avec ses Iphone et Ipad, doivent pouvoir investir chez nous sans contrainte pour éviter les droits de douanes et ainsi nous aider à réindustrialiser la France.

. On doit taxer les produits dans les secteurs industriels qui créent beaucoup de valeurs ajoutées et ou la productivité des salariés est forte : automobile, produits électroniques sophistiqués, panneaux solaires photovoltaïques, ordinateurs etc. Si nous n’arrivons pas à trouver des fabricants nationaux pour les produire au départ, des industriels étrangers commenceront à le faire.

. Il faut pour compléter voir recréer des secteurs industriels réinventer le plan qui a permis une croissance si rapide de 1945 à 1973 mais de façon moderne, adaptée.

Ainsi pourrons-nous relancer notre industrie et payer notre dette sans efforts colossaux : les Français qui ont reconstruit notre pays en 1945, un pays ruiné (dette/Pib de 190%) et détruit par 6 ans de guerre l’ont fait : pourquoi ne le pourrions nous pas le faire nous aussi ?

Philippe Murer

Philippe Murer est professeur de finance à la Sorbonne et secrétaire général du Forum Démocratique

Cet article, publié dans Alternatives économiques, Article invité, Murer, Propositions, Protectionnisme, Union Européenne, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour 238 – Protectionnisme intelligent

  1. Je renvoi sur la proposition d’Allais (contingentements) sur http://osonsallais.wordpress.com/resume-des-propositions/

    En ce qui concerne la dette, je ne pense pas qu’elle puisse être remboursée.

    J'aime

  2. et qui va nous protéger des importations allemandes ? N’est ce pas avec eux que l’on constate le plus grand déficit de notre BC ?

    J'aime

  3. Le meilleur protectionnisme n’est ce pas la dévaluation ?

    J'aime

  4. tchoo dit :

    mais vous oubliez le dumping intra communautaire (le fameux plombier polonais)
    alors on fait quoi?

    J'aime

  5. Opps' dit :

    Il ne suffit pas de faire un catalogue d’anti-idées toutes faites pour avoir une cohérence.
    Tout d’abord … que vaut un sondage …

    Puis, je ne comprend pas trop l’idée d’un protectionnisme européen puisque les échanges Europe /Reste du Monde sont équilibrés

    ENsuite j’aime bien des ânerie du style « Il faut réinventer le plan qui a permis une croissance si rapide de 1945 à 1973 mais de façon moderne, adaptée. » … elle est la recette ? Parce que le monde des années 50 et début 60 a quelque chose à voir avec la réalité actuelle , 50 ans plus tard ?

    ET aussi « pour créer des fonds d’investissements publics, dans le but de réindustrialiser le pays en lançant des grands programmes d’investissements dans des secteurs rentables, utiles »
    Dis Papa c’est quoi un secteur rentable et utile ?
    Et des fonds d’investissement public ça n’existe pas déjà ?

    Quant à l’orientation des fonds vers le developpement durable , c’est une tarte à la crême qu’on partage tous , mais sait-on très clairement là où il faut vraiment mieux investir massivement et librement ?

    On dirait un extrait des « yaka » gentiment idéologisés d’alternative économique

    J'aime

  6. henni dit :

    Bonjour
    Les partisans du protectionnisme oublient que notre richesse ne vient pas de nos fabrications matérielles mais des rentes liées à l’usage de biens produits ailleurs et obtenus grâce à l’ouverture. Fermer, c’est se priver de ces rentes. Voir: LE CAPITALISME DE RENTE De la société du travail industriel à la société des rentiers
    Ahmed Henni
    Editions L’Harmattan
    http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=36054

    J'aime

  7. henni dit :

    Merci pour la question
    Le constat est aujourd’hui celui-là. Quant aux marmites de l’avenir, je préfère ne pas m’y aventurer. L’imagination humaine est sans limite. La seule certitude qu’on puisse avoir aujourd’hui est que le système actuel repose sur un seigneuriage monétaire militairement indiscutable. Ce qui est la condition même d’un authentique seigneuriage monétaire. D’ici que certains pays puissent y aspirer, il se passera longtemps. Les Européens s’y sont essayés. Le doute s’installe déjà sur leur réussite. Il leur manque la puissance souveraine.

    J'aime

  8. yohann dit :

    Pourquoi parler de protectionnisme européen. Cela ne permettra pas de régler le dumping social des pays d’Europe de l’Est.

    J'aime

    • A-J Holbecq dit :

      Tout à fait. C’est comme pour Allais; s’il avait écris ces dernières années sur ce sujet il aurait fait une nette différenciation. Mais de toute façon il avait bien spécifié ( http://osonsallais.wordpress.com/resume-des-propositions/ )  » La libéralisation des échanges ne vaut qu’à l’intérieur d’Organisations régionales, dotées de marchés communs prenant place dans des cadres politiques communs. »

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s