197 – Résumé explicatif du 100% monnaie

Notre ami André-Jacques Holbecq a écrit un billet paru sur le blog  « Financer l’avenir » de la Fondation pour la Nature et l’Homme,  résumé explicatif du « 100% monnaie »
Vous le trouverez ici: http://financerlavenir.fnh.org/billet-invite/la-proposition-cent-pour-cent-monnaie-andre-jacques-holbecq/

Cet article, publié dans 100% monnaie, Allais, Article invité, Débat monétaire, Fischer, Holbecq, Monétisation, Propositions, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour 197 – Résumé explicatif du 100% monnaie

  1. Hadrien dit :

    J’avais déjà suivi l’exposé lors des commentaires sur le blog de Peyrelevade. La division en trois entités fait un peu « usine à gaz ».

    En quoi dépôts et prêts ne pourraient-ils être fusionnés en un même établissement au sein du 100% money, au nom de la définition donnée des banques de prêt:

    « des intermédiaires entre l’offre d’épargne et la demande de prêts, sachant qu’elles ne pourraient pas prêter plus que les épargnes dont elles sont les dépositaires. »

    J'aime

  2. A-J Holbecq dit :

    @Hadrien
    Simplement parce que l’épargne n’est pas de la monnaie « liquide » aux yeux des défenseurs du 100% et seule la monnaie liquide doit être garantie par son équivalent en monnaie centrale (au même titre que les espèces)
    De plus il serait impossible de vérifier que des épargnes de courte durée (ou la vraie monnaie ) ne soient pas utilisées pour satisfaire des prêts de plus longue durée, ce qui équivaut à de la création monétaire.
    Fisher considère que les banques de dépôt et de prêts pourraient être hébergées sous le même toit mais avec des bilans séparés.

    Néanmoins il serait possible de « fusionner » banques commerciales et banques d’affaires: ce serait plus logique que banques de dépôts – banques de prêts.

    J'aime

  3. miguel dit :

    ? les paradis fiscaux seraint heberges ou
    selon Fisher ?

    J'aime

  4. Hadrien dit :

    Relevé sur http://www.marianne2.fr/Paul-Jorion-regarde-l-economie-par-le-prisme-de-la-philosophie_a208860.html

    « l’auteur affirme de manière un peu rapide que « les banques centrales – et elles seules – sont en charge de création monétaire ». Un simple cours de comptabilité, ou, par exemple, le livre de Pierre-Noël Giraud, « Le commerce des promesses » permettent de comprendre que ce sont les banques privées qui créent la monnaie aujourd’hui. En outre, si l’assertion de l’auteur était juste, le bilan de la BCE serait équivalent à la masse monétaire de la zone euro. Or, il n’en représente que 20% (2000 milliards contre 9500), et leurs évolutions sont totalement dé corrélées. »
    (Laurent Pinsole)

    J'aime

  5. Hadrien dit :

    Je relève une autre erreur de Jorion (que Pinsole n’a pas remarquée):

    Il confond Michel Husson, spécialiste du partage de la valeur ajoutée (cf. http://hussonet.free.fr/textes.htm, que je cite dans mon dernier commentaire à Peyrelevade), avec Edouard Husson qui est un universitaire dont le blog ne s’occupe pas de cela!

    J'aime

  6. Hadrien dit :

    « Jorion…note que, bien au contraire, le taux de profit ne cesse ne progresser, notamment du fait de la baisse de la part des salaires dans la valeur ajoutée, passée, selon EDOUARD HUSSON, de 1992 à 2007 de 66.4 à 54.8%, sans conduire à une forte hausse des investissements mais à une progression des dividendes et du cash flow. »

    J'aime

  7. Sam dit :

    Je n’ai rien d’un cador en compta. Ce qui rend mon avis fort représentatif des grands yeux ordinaires qu’ouvrent les citoyens lambdas à Cucugnac ou Bretzel-sur-Orge, devant les géométrisations financières.
    L’idée « 100% monnaie » serait discutée originellement sur le blog de Peyrelevade. C’est une créature bancaire ce Peyrelevade ?..Si on discute dans son blog sur cette idée, a priori ça veut dire qu’elle est pas tellement piquante pour les banquiers, il me semble.
    Autre remarque, le « 100% monnaie » implique la suppression du la loi Balladur de 73 sur la création de monnaie par le privé, ou pas ?..Sinon, pourquoi ?

    J'aime

  8. Thierry dit :

    Ah bon, le dette ne provient pas du fait de dépenser plus qu’on ne gagne?
    Quand un Etat émet du papier pour pallier à ses dépenses il ne s’endette pas?
    Sa dette n’est pas de l’inflation dans ce cas là, ce qui consiste à voler l’épargne ou diminuer la valeur des salaires?

    J'aime

    • A-J Holbecq dit :

      @Thierry
      Manifestement vous n’avez pas lu l’article http://monnaie.wikispaces.com/Arnaque

      Bien évidemment que la dette provient du fait que l’Etat dépense plus que ses recettes… mais la question est de savoir quelles dépenses et en particulier que les dépenses d’intérêts, qui, accumulées, dépassent 1400 milliards depuis 1980, sont indues. Sans intérêts les budgets sont en moyenne équilibrés (sauf ces 3 dernières années because crise dont l’origine est bancaire…)

      Bien sur que l’Etat s’endette.. il pourrait aussi augmenter la TVA ou l’IRPP du montant du déficit annuel.. que préférez vous ?

      D’autre part vous semblez oublier que l’Etat redistribue TOUT ce qu’il prélève (bien ou mal n’est pas la question ici).

      J'aime

  9. Olivier dit :

    Bonjour A.J.

    « il serait impossible de vérifier que des épargnes de courte durée (ou la vraie monnaie ) ne soient pas utilisées pour satisfaire des prêts de plus longue durée, ce qui équivaut à de la création monétaire. »

    Cette idée d’Allais est jolie, mais la séparation banque de dépôt / banque de prêt, et donc la fin du risque de transformation me pose un souci pratique :

    Qui va me prêter à 20 ans de quoi acheter ma maison ?

    Qui va se défaire pour plus de 20 ans de son épargne ?

    Olivier

    J'aime

    • A-J Holbecq dit :

      Bonjour Olivier
      Désolé, j’avais zappé ton commentaire.

      C’est une (bonne) question que je dois poser au véritable théoricien du 100% monnaie (Christian Gomez), ce que je ferai lorsque je le verrai probablement en septembre.
      En attendant je te donne « ma » réponse.

      Les livrets A seront gérés par les banques de prêts. Bien sur « individuellement » c’est une quasi monnaie (une épargne courte) mais « globalement » on doit pouvoir considérer qu’une partie, par exemple 50%, est une épargne longue puisqu’il est peu probable qu’à aucun moment plus de ce montant puisse être transféré en même temps sur les banques de dépôts..

      J'aime

  10. Ping : 215 – Résumé 100% monnaie « Plus loin que Jorion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s