190 – Financer l’avenir

Lire les 46 pages en ligne  http://financerlavenir.fnh.org/propositions/financer-lavenir-proposition-et-debat-sur-linnovation-financiere/
Ou les télécharger en pdf  https://postjorion.files.wordpress.com/2011/06/56182227-financer-l-avenir-sans-creuser-la-dette.pdf

_____________

Partager sur facebook

Cet article, publié dans Alternatives économiques, Article invité, Banques, Croissance-Décroissance, Débat monétaire, Dette publique, Galand, Holbecq, Propositions, Société, Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

36 commentaires pour 190 – Financer l’avenir

  1. François Jéru dit :

    Bonjour,
    Non mais franchement ? …
    serait-ce pour mettre en colère ?
    un dimanche !
    . . . réputé jour de repos
    Comment dites-vous ? Fondation pour la Nature et l’Homme
    Sont-ils conscients de ce qu’ils écrivent et se moquent du monde ou bien sont-ils en maternelle à jouer à la dinette ?
    Vous cliquez sur l’URL et atterrissez sur

    Première proposition : l’emprunt à la banque centrale pour financer l’avenir sans creuser la dette publique

    Inutile de lire deux lignes de plus
    VOUS EMPRUNTEZ SANS CREUSER LA DETTE !
    C’est pire que ce troufion de bande dessiné (je ne sais plus son nom … ah oui
    le SAPEUR CAMEMBERT )
    qui creuse un trou pour mettre un tas de terre qu’il a en trop.
    Vous empruntez 600 milliards € sans creuser la dette d’autant 600 milliards
    Une question :
    Tous les medias auraient vu cette video et personne n’a (n’aurait) réagi ?
    Vrai ?

    J'aime

    • A-J Holbecq dit :

      Personne n’a réagi, parce que eux savent (contrairement à vous, semble t-il… mais il y a longtemps que nous avons compris que vous n’aviez rien compris à la création monnaie, Jéru pire que Jorion, c’est pour dire! 🙂 ) qu’un emprunt direct à la Banque de France a pour seul effet d’augmenter la masse monétaire, sans passer par les banques commerciales donc sans avoir aucun effet sur la dette (c’est une dette à nous même si vous voulez absolument rester dans un système « comptable » d’actifs/passifs)

      J'aime

      • Opps' dit :

        C’est vrai que François crypte sa pensée …😉 et que je ne suis pas sûr qu’il ait de la création monétaire une idée bien juste (malgré sa clairvoyance ailleurs ! )

        Mais enfin l’idée d’emprunter sans creuser la dette n’arrive pas à me convaincre.
        On dirait que la dette due aux marchés financiers serait de la vraie dette mais que celle due à une banque centrale n’en serait pas .

        Si l’on se réfère à l’idée centrale de la monnaie qui est d’organiser les échanges de façon équitables (avec contrepartie en valeur à peu près équilibrée) , la dette à la BC est exactement de même nature que celle aux marchés financiers.
        Le remboursement d’un crédit est le moyen de s’assurer que celui qui a pris, a rendu ensuite.

        Bien sûr il ne m’a pas échappé que la dette due par un pays à sa propre BC est en quelque sorte une dette due à nous même. Donc que d’un certain point de vue … il n’y a plus dette …
        Mais si ce raisonnement était complètement valide on pourrait également dire que la Dette Mondiale n’existe pas : elle est également due au Monde lui-même !

        A ce titre la dette du japon n’existe pas puisque le Japon a une dette envers son propre marché financier !

        Mais je veux bien admettre que la dette d’un pays à sa BC n’est effectivement pas de même nature qu’une dette à un marché financier , tout simplement parce qu’il est beaucoup plus facile de la résilier unilatéralement , ou plutôt de la faire gonfler éternellement en son sein , en n’exigeant jamais son remboursement .

        Mais enfin ça revient à faire fonctionner de la plus pure planche à billets qui soit !
        Je ne suis pas forcément contre , mais il faut admettre que cela revient à faire porter à la collectivité , de façon invisible, la charge de la dette effacée d’une façon ou d’une autre.

        Vous me direz que si les investissements permis par cette monnaie de singes ont bénéficié à la collectivité de façon globale , il y a bien alors création de richesse , et je veux bien admettre cette assertion. Mais le doute que j’ai c’est que ce Q.E.X (X pour invisible) soit éventuellement mal affecté (ou aussi mal que ce que fait le marché actuellement, mais avec le risque qu’aucun signal ne vienne sanctionner ce mal-investissement )

        En effet, si je ne me sens pas en désaccord avec le fond du texte de la Fondation pour la Nature et pour l’Homme, ce qui me gêne c’est le ‘N’ majuscule à nature, car bien que sensibilisé, je ne suis pas toujours convaincu par les méthodes , ni par les raisonnements de ceux qui promettent mécaniquement la fin du monde pour toujours dans 30 ans !
        Je ne nie pas les problèmes (finitude des ressources et donc soutenabilité de nos modèles) et je sais bien qu’il faut un peu de radicalité , mais un excès de mensonge anxiogène est toujours bien gênant (sans parler des effets contre-productifs inévitables)

        Bref revenons à cette dette qui n’en serait pas : il suffit donc plutôt de dire qu’il ne s’agit pas vraiment de dette puisqu’on ne la remboursera pas ou bien par des artifices comptables dilués dans le long terme.

        J'aime

        • A-J Holbecq dit :

          @Opp’s

          il s’agit évidemment de « planche à billet » (électronique, mais c’est un détail)
          La masse monétaire augmente tous les ans (allez, 4%) .. dans ce cas d’auto financement il s’agit de la laisser augmenter par la Banque Centrale (sans intérêts) au lieu de la laisser augmenter par les banques commerciales (avec intérêts)
          Dans ce cas, c’est une dette de l’Etat à la collectivité, dette qui ne sera évidement pas remboursée car elle corresponds à une augmentation des « actifs » (du patrimoine) de la collectivité, alors qu’en ce moment tout emprunt équivaut à une dette de la collectivité envers une frange possédante de la population, ceux qu’Allais en particulier appelle « les faux monnayeurs »…

          J'aime

      • François JERU dit :

        1 – J’ai bien apprécié le texte de Opp’s
        Il résume assez bien les facteurs qui s’entremêlent

        J'aime

      • François JERU dit :

        -2- A ce stade personne n’a encore répondu à ma très brève question

        Emprunt en quelle monnaie ? par qui ?

        Si (erreur) une personne a répondu avec ardeur et conviction.
        Elle m’a d’ailleurs bien fait sourire à visage déployé
        RST
        Belenos, je ne connais pas; je vais chercher.

        D’un côté, RST va être déçu
        la monnaie lambda (λ) préconisée est — quant à son étalon — ni sonnant ni trébuchant. Pour acheter le pain, c’est différent; presque comme aujourd’hui
        D’un autre, RST devrait être ravi
        la plupart des gioTitres ont à 100% pour contreparties du sonnant et trébuchant mais absolument NON MONETAIRE ( CV, equiv. puissances, kg, km, ml, m2, m3, rouleaux, tonnes, trucs par sec., etc.). Il n’est pas impossible que cela plaise à Holbecq ( la contrepartie à 100% tangible, … mais … ni or ni argent … pas chez moi … encore moins du DTS et toute la pourriture qui le compose )

        J'aime

      • François JERU dit :

        -3- La question du taux (0%, 3%, 6%, autre)
        il est VITAL de considérer cela,
        conceptuellement, stratégiquement, juridiquement, politiquement, etc.

        DE TOUTE PREMIERE IMPORTANCE
        bien avant même la question du nominal,
        le nom de la monnaie ou
        quoi que ce soit d’autre (créanciers, emprunteurs, durée, garanties de remboursement ou de taxation pour rembourser, etc. etc.)

        une observation conseillée
        http://blog.florevasseur.com/post/6519236979/refaire-son-monde-meme-sil-est-petit#comment-227434796
        Je vous invite à lire ce qui suit, jusqu’en bas
        avec au milieu « Bataille de Normandie »

        J'aime

      • François JERU dit :

        -4- la question première est renouvelée

        Emprunt en quelle monnaie ? par qui ?

        J'aime

    • François JERU dit :

      emprunt en quel monnaie ?
      par qui ?

      J'aime

  2. François JERU dit :

    EuropEcologie n’a pas 600 milliards d’€ pour son programme ecolo
    Avec sa « méthode » c’est la surcharge en endettement additionnel (et effets cumulatifs en chaîne) des français
    de toutes conditions
    qui se trouvent portée à la DERAISON

    En outre :
    – vassalisation accrue
    – corde au cou encore plus rapidement resserrée
    – la situation de la Grèce en pire

    J'aime

    • A-J Holbecq dit :

      Vous n’avez toujours pas compris qu’une collectivité n’a nul besoin de s’endetter dans SA PROPRE monnaie. Tout au plus peut-elle s’endetter dans les devises dont elle a besoin compte tenu du solde de sa balance des transactions courantes
      https://postjorion.wordpress.com/2011/05/08/171-balances-des-transactions-en-2010/ et des achats qui nécessitent des devises

      J'aime

    • François JERU dit :

      La question initiale reste toujours posée

      emprunt en quelle monnaie ? par qui ?

      Un URL pour fixer le cadre géographique de la question
      dans le prolongement du billet n°187
      Une monnaie commune par Galland et Grandjean
      postjorion.wordpress.com/2011/06/12/187-la-monnaie-commune/#comment-6864
      Les messages qui suivent vont avec
      Vous dites

      s’endetter dans SA PROPRE monnaie

      C’est bien sur cela que porte ma question

      J'aime

      • A-J Holbecq dit :

        Donc, vous avez la réponse🙂

        J'aime

      • François JERU dit :

        Pourquoi ne pas le dire ?
        Vous proposez (corrigez-moi si je fais erreur), en 2012,
        un retour au franc français (ou à une éventuelle autre dénomination équivalente de mêrme nature) officiellement « patronnée » (« normée » voire selon certains « régulée ») par le SMI (Système Monétaire (dit) International).
        Est-ce bien cela ?

        J'aime

        • A-J Holbecq dit :

          Ne mélangez pas ce que JE propose et ce qui est proposé par la FNH
          – JE propose un retour au FF, monnaie nationale non convertible au sein d’une monnaie commune (MC), devise de réserve, gérée par une Chambre de Compensation commune. La parité des monnaies nationales/MC est déterminée « politiquement » et révisable régulièrement. Nous aurions ainsi notre liberté monétaire sans rien demander à quiconque, le taux de parité étant déterminé principalement par les PPA (Parités de Pouvoir d’Achat) et les soldes des balances
          – FNH propose que la France puisse émettre 60 à 70 Md€/an (600 Md€ sur une période de 8 ans), directement par la Banque de France (ou par la BCE si cet effort devenait « européen » ) pour le financement des besoins de transition écologique/énergétique: le problème est que cette émission est actuellement interdite par l’article 123 de Lisbonne.. il faut donc « biaiser ».

          J'aime

  3. François JERU dit :

    Le gouvernement français croule sous les dettes. Elles sont montées de 499 milliards à 999 milliards (1000). Maintenannt c’est 1700 milliards € et ce n’est pas fini. Nous seulement avec les programmes des partis existants ça va continuer de grimper jusqu’à la catastrophe mais Europe Ecologie qui n’a aucun sens de l’endettement des nations, propose d’en rajouter une couche supplémentaire : 600 milliards d’€ à des fins écologiques.

    Techniquement ou « sociétalement en rêve », il se peut qu’Europe Ecologie ait souvent raison sur nombre de ses projets concrets pour vivre autrement. Par contre €urop€cologie est en complète erreur quant à ce qu’il est ou non possible de faire en endettement du pays. C’est dommage car cette ignorance revient presque à tout trouver par terre. C’est nullement en restant dans l’€ à 100% et à répéter comme un mantra « Europe-Europe-Europe » que le financement pourra se monter.

    L’expression « traitrise façon Eduens » se réfère à l’époque de Vercingétorix (moins 80 à moins 46) où se trouvaient juxtaposées sur l’Hexagone,
    d’une part, les tribus celto-gauloises coordonnées par le chef Arvenne, précité et
    d’autre part, des tribus celto-gauloises dont les dirigeants patriciens jouaient gagnant-gagnant avec Rome,
    c.a.d. avec quelques clans familiaux ultra-riches contrôlant le Sénat et l’empire. César ne dut son succès d’Alésia qu’à la traître vilenie des tribus voisines, notamment du chef Eduen. C’est par eux que les ânes et chevaux de l’armée romaine étaient approvisionnés en fourrage que les hommes étaient nourris (farine, viande, fruits et légumes, etc.). L’empereur Claude leur accorda le
    droit de cité complet en -48, dans un discours fameux transcrit sur les Tables Claudiennes. Honte aux Eduens et voile sur la prétendue « science militaire » de César : uniquement de la basse corruption du voisin.
    L’expression « esprit de Munich » présente une signification assez voisine. C’est l’époque où Daladier faisait affaire notamment avec Mc Kittrick (banquier américain) et von Papen (banquier allemand) pour finacer la Reichsbank et Hitler, et ce au profit de 0,01% en France contre les intérêts du grand nombre (99,99%) en France.
    C’est l’esprit de Munich de Reita_10 et sa traitrise façon Eduens qui ont conduit à l’effondrement de deux fondamentaux du pays : |_| L’ancien Trésor Royal puis Républicain gaulliste (1959-68) est devenu négatif
    (dettes de 1700 milliards €); en outre cette monnaie est incontrôlable et est « fausse » c.a.d. sans aucun référentiel et |_| Les anciennes souverainetés territoriales dans presque toutes les branches économiques ont disparu ou bien se trouvent externalisées (« mondialisées ») dans des transnationales incontrôlables, aux sources de fonds (dettes et fonds propres) incertaines.

    Dans la logique carcérale SMI_ni l’Etat français (Reita_10) n’a pas 600 milliards d’€ d’argent frais pour accomplir, en euros, les projets préconisés par €urop€cologie.
    Mener, en euros, la politique d’€urop€cologie c’est continuer à rouler sans phare dans les antres noires du creditisme Xoffzehr.
    Qui peut croire que les créanciers non médiatisés et incontrôlables accepterons que la France , un des maillons du SMI_ni, pourrait, dans l’indifférence des (faux) marchés financiers (truqués) monter encore sa dette de 1700 ou 1800 milliards à 2400 ou 3000 milliards € en ajoutant les déficits de fonctionnement sur cinq ans (20°12-17) de ses nouveaux maîtres (€urop€colo ou équivalents) ?
    Qui peut le croire ? Vous ?
    J’espèe que non.
    Les structures de l’Etat réputées en charge de l’Argent des français, dites Reita_10 sont vassalisées par les furtifs maîtres du Trio_Vassal (ultra féodal) BRI+FMI+BCE. Dans Reita_10, en premier lieu : Minefi, Banque-de-France, Délégués Fr dans les orgas Zone_euro, Corps de l’Inspection, Cour des Comptes, Agence France Trésor (AFT).

    J'aime

  4. François JERU dit :

    Ce qui est vrai :
    Au cours de ce siècle nous devrons bifurquer vers une société qui, loin de se focaliser sur l’opulence matérielle, tendrait à la recherche de l’épanouissement humain dans la limite des ressources disponibles sur notre planète. Un plan de transition écologique, économique et sociale est donc nécessaire pour réorienter notre modèle économique. Une des dimensions essentielles de ce plan sera de trouver des ressources pour financer les investissements écologiques, la baisse radicale de notre dépendance à l’énergie et l’apport de solutions à la crise sociale.

    Seulement, comment trouver ces financements quand les acteurs bancaires et financiers sont focalisés sur le rendement de court terme et que le secteur public est paralysé par le mur de la dette ?

    Réponse : le Système Monétaire à étalon préconisé par l’Adray
    (auteur: François Jéru)

    J'aime

  5. François JERU dit :

    Le programme Adray 2012-17 comprend un sous-programme, codé jt136, qui est, en grande partie comparable à celui d’€urope €cologie.
    La différence absolument colossale est qu’il n’augmente pas la dette de 600 milliards d’€. Il permet même de la descendre. Il opère en monnaie lambda avec le soutien de plusieurs gioTitres.

    L’écologie non rentable est finançable mais hors de l’euro, hors de la BCE et sans retour au franc français.

    Parlons des 99,99%.
    Que nous soyons parmi les pauvres ou bien parmi les familles en situation + ou – aisée
    nous survivons ou vivons coincés et verrouillés par un même Carcan_Systémique, le SMI_ni

    La gio-lisation Adray (mot inspiré de civi-lisation)
    permet de sortir de cet Enfer « There Is No Alternative« 
    et encore, . . . progressivement et partiellement
    Monnaies sur un même territoire :
    (1) lambda, monnaie du plein emploi, hors de l’emprise patricienne Reita_10,
    (2) gioTitres, notamment comme investissements tangibles étalonnés en contrepartie à l’Epargne_Plèbe (99,99%) hors BRI,
    (3) l’euro pour les activités transnationales qui restent entre les tentacules SMI-ni (dnt BCE) actuellement en surchauffe.

    Plusieurs classes d’organisations neuves vont rapidement émerger :

    Gestion des Circuits en Monnaies Adray (monnaies à étalon dont λ lambda) en parallèle à l’euro (fausse monnaie)
    Dodeas en soutien de la stratégie « Financement des Budgets Non Rentables » par une structure parallèle à Reita_10 (Minefi, Part_Fr de BCE).
    Dodeas en vecteurs opérationnels de la maîtrise d’oeuvre en dehors de Paris,
    tant dans les godgRégions (80) qu’en Marsapla (50 communes composant le Plateau de Saclay et ses alentours).
    Les structures Adray_10 qualifient les budgets à conduire en monnaie lambda (et non en euros comme Reita_10)

    J'aime

    • A-J Holbecq dit :

      Désolé, Jéru, vos éructations sont totalement incompréhensibles… Faut un QI de combien pour comprendre 1/3 de ce que vous voulez dire ?

      Pour  » Réponse : le Système Monétaire à étalon préconisé par l’Adray
      (auteur: François Jéru)  » merci de nous donner un lien sur un blog ou un site sur lequel vous l’exposeriez, mais d’éviter de polluer ce blog ci avec vos .. (hum, je ne sais comment qualifier vos « écrits » qui je le répète, prouvent que VOUS N’AVEZ RIEN COMPRIS AU SYSTÈME MONÉTAIRE …!)

      J'aime

  6. François JERU dit :

    Bonjour,
    en Refer : Holbeck 21 juin 9:55
    Bien noté. Merci. N’est-ce pas déjà un peu moins nuageux qu’avant ?
    on en est à la recherche des toutes premières définitions préalables, antérieurement à un quelconque échange de fond
    Deux questions dans ce champ préalable des définitions :

    Q1 : Est-ce le rouble ?

    Q2 : Comment répondez-vous aux trois questions sur le billet 187 « Monnaie Commune » au 20 juin
    17:54
    17:57
    18:05

    Cordialement,
    Bonne journée

    J'aime

  7. François JERU dit :

    Q1: Est-ce le rouble ?
    Cette question est la simple lecture de vos tous premiers mots

    retour au FF, monnaie nationale non convertible au sein d’une monnaie commune (MC)

    -A- Non convertible en une première zone de façon explicite dans votre propos
    -B- Non convertible en un second contextet, non explicitement écrit en ces quelques mots : non convertible en l’une des monnaies LIBOR ( $, € ou ce que voulez d’autre de connu à ce jour Y, £, DTS)

    J'aime

    • A-J Holbecq dit :

      Dans « ma » proposition, le FF n’est convertible en aucune autre monnaie que la monnaie commune ECU (laissez moi l’appeler ECU pour la différencier de « l’euro monnaie unique »)
      L’ECU est la monnaie de réserve de la zone monétaire qui, elle, est convertible contre toutes les autres monnaies .
      Autant la parité des monnaies nationales par rapport à l’ECU est « politiquement fixée », autant l’ECU est négociable sur les marchés et donc sujet à fluctuation par rapport aux autres devises.
      Autres explications en cherchant « monnaie commune » sur google ou autre ou ie ici : http://www.marianne2.fr/La-monnaie-unique-se-meurt-vive-la-monnaie-commune_a192566.html

      J'aime

  8. François JERU dit :

    Limitons les trois questions du billet 187 à une seule, la seconde appliquée à votre remarque ci-après que je partage plainement avec vous

    une monnaie commune doit néanmoins être géographiquement limitée (et non mondiale) afin de faciliter les échanges dans les zones données (et limitées)… nous n’avons que faire de la Chine ou de l’Inde pour commercer

    J’en conviens. (presque) pleinement d’accord, vu que, personnellement j’arrive à universaliser et m’affranchir de ce réel obstacle
    Il n’en demeure pas moins que
    sur la zone géographiquement limitée que vous choisissez
    les questions Q1 à Q10 appellent une réponse
    ainsi que la question Q11

    Q11 : Avec ou sans risque d’inflation ?

    Sur la zone géographique qui a votre préférence pour ce que vous nommez monnaie commune (MC)

    Nota: Ne pourriez-vous choisir, provisoirement, un nom singulier quelconque pour cette MC, un sigle concret, pour aider notre recherche commune de définitions plus claires avant d’en débattre : définitions par ex. quant aux types d’échanges d’abord entre FF et cette MC de pays (voisins ??) aux endettements et/ou économies (comparables ??)

    J'aime

    • François JERU dit :

      J’avais lu trop vite. Pour votre dernier mot mon cerveau avait capté POUR COMMENCER et NON pour commeRcer.
      Pour ma part j’entends bien que les entreprises françaises puissent CONTINUER à COMMERCER avec l’Inde et la Chine; pour certaines branches (sur 30) et ceratins secteurs (sur 700) je propose une
      autre circuiterie de flux monétaires que celle imposée par la Systématique_BRI, à la fois totalitaire et scélérate
      Vous n’y échappez pas d’ailleurs avec votre Franc Français de 2012 à une époque où il n’y a plus aucun piquet auquel se raccrocher pas même l’or

      J'aime

  9. François JERU dit :

    Pour le Schéma de Système Monétaire incluant la France qui, à ce stade, semble avoir votre préférence
    le choix de la zone géographique à territoires (connexes ou non) est de prime importance comme l’expérience de l’actuelle Zone_Euro nous le montre tant !

    Q3 : Idéalement, à ce stade, quelle serait la configuration idéale ?
    Quels paramètres faites vous intervenir pour caractériser votre préférence à exclure ou inclure ?

    Q5 : Seriez-vous à l’aise avec la liste des pays où s’élèvent l’indigantion contre la furtive gente patricienne occupant les sièges de l’ONU et de diverses opaques officines [ Eg, Es, Fr, Gr, It, Pt, Tn ] ?

    J'aime

  10. François JERU dit :

    Internautes, auriez-vous un commentaire sur ce qui suit :

    J'aime

  11. François JERU dit :

    Xoffzehr a spécifié sa langue dont une part de novlangue; c’est à la fois sa ligne de remparts et son artillerie de filets à illusions

    J'aime

  12. François JERU dit :

    Le dauphin partout parle dauphin.
    J’analyse mon appartenance à l’espèce humaine et ses organisations et je ne parle jamais « humain », langue mecanique (français presse-bouton en France), à la différence du dauphin qui partout parle dauphin.

    J'aime

  13. François Jéru dit :

    Un   PIB_BATI_et_OBTENU_SANS_DETTE
    N’EST PAS
    un   PIB_REALISE_AVEC_DETTE_EN_VIGUEUR

    que cette dette grimpe pour réaliser de PIB ou que cette dette demeure stagnante pour réaliser ce PIB.
    Dans toutes les situations cette dette est à la fois
    (1) un brutal engin de tonte ( PME sans offshore, particuliers normaux de tous milieux sociaux) et
    (2) une mécanique à affaiblir les PME. Il ne faut pas s’étonner que nombre d’entre elles fassent faillite et se fassent récupérées pour rien (ou trois fois rien) par une transnationale à rentabilité offshore ou un fonds financier quelconque (taisons les noms)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s