172 – Plusieurs videos d’Etienne Chouard

Bravo à Culture Libre qui a réalisé ces vidéos

– Conférence sur la monnaie (Marseille)

– 10 raisons de sortir de l’Union Européenne (1/3)

– 10 raisons de sortir de l’Union Européenne (2/3)

– 10 raisons de sortir de l’Union Européenne (3/3)

Cet article, publié dans Article invité, Banques, Chouard, Débat monétaire, Dette publique, euro, Union Européenne, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour 172 – Plusieurs videos d’Etienne Chouard

  1. BA dit :

    La restructuration de la dette grecque inévitable.

    L’explosion du rendement sur les obligations de la dette grecque rend une restructuration pratiquement inévitable, selon le Financial Times.
    En effet, depuis avril, le rendement des obligations de deux ans a bondi pour se chiffrer à plus de 25 % la semaine dernière. Pour les obligations de 10 ans, le taux s’établit à 15,63 %. Cette hausse a pour effet d’accroître les coûts de financement pour le pays qui a joint la zone euro il y a une dizaine d’années.
    Les piètres finances du pays ont forcé, lundi, l’agence de notation Standard & Poor’s à abaisser la cote de crédit de la dette grecque à long terme à BB-.
    Si cette envolée se poursuit, une restructuration de la dette sera inévitable, selon le quotidien britannique. Les marchés financiers anticipent déjà une perte sèche de 55 % du prix des obligations, d’après certains produits dérivés. Ils prévoient également une restructuration d’ici 2013.

    http://www.lesaffaires.com/monde/monde/la-restructuration-de-la-dette-grecque-inevitable/530506

    Irlande : Dublin prévoit une restructuration de sa dette dans les trois ans.

    Le gouvernement irlandais prévoit que la dette publique sera restructurée dans les trois années à venir, rapporte le journal Irish Mail, citant une source ministérielle anonyme. Selon cette source, le gouvernement espère qu’un éventuel accord de restructuration de la dette grecque ouvrira la voie pour des négociations avec l’Irlande.
    Selon les prévisions du FMI, la dette irlandaise devrait atteindre 125% du produit intérieur brut (PIB) en 2013 et la dette grecque 158 % du PIB en 2013.
    La croissance de la dette irlandaise est un problème et doit être l’objet de négociations avec les partenaires européens, a par ailleurs déclaré dimanche Patrick Honohan, le gouverneur de la banque centrale irlandaise.
    “Si la croissance économique n’est pas au rendez-vous, il sera bien plus difficile de faire face à cette dette et pour faire face à une telle situation nous devons envisager avec l’Europe de meilleurs modalités financières”, a déclaré Patrick Honohan sur la chaîne RTE.
    Le ministre de l’Energie irlandais Pat Rabbitte a dit dimanche qu’il souhaiterait personnellement que la dette émise dans le cadre du plan de sauvetage de l’Union européenne (UE) et du Fonds monétaire international (FMI) soit rééchelonnée.
    L’échéance moyenne de la dette émise dans le cadre du plan d’aide international de 85 milliards d’euros est actuellement de sept ans et demi.
    “Les taux d’intérêt (du prêt accordé à l’Irlande) doivent être abaissés et, de mon point de vue, la dette doit être restructurée”, a déclaré Pat Rabbitte à la chaîne RTE.

    J'aime

  2. BA dit :

    Mardi 10 mai 2011 :

    Quand la France lance un emprunt à 6 mois, elle doit payer un taux d’intérêt de 0,837 %.
    Et la Grèce ?
    Mardi 10 mai 2011, la Grèce a lancé un emprunt à 6 mois : la Grèce a dû payer un taux d’intérêt de … 4,880 % !

    Les taux sont en hausse : c’était 4,800 % lors de la précédente émission en avril, et c’était 4,750 % en mars.

    http://www.obliginfos.fr/2011/05/10/la-grece-place-1625-milliard-deuros-de-dette-a-6-mois-taux-en-hausse/

    J'aime

  3. BA dit :

    L’Union Européenne et le FMI vont encore jeter 60 milliards d’euros dans le tonneau des Danaïdes (c’est-à-dire : la Grèce).

    Admirez le tableau :

    J'aime

  4. L'enfoiré dit :

    Bonjour,
    J’ai bien écouté. Je suis Belge et pas Français. Voici, quelques remarques sur seulement les 6 premières raisons (peut-être il a-t-il une suite quelque part).
    1. Chômage de masse. D’où est-ce venu? Qui en sont les premières victimes? Ouest, d’abord (USA). Est, ensuite, les pays à bas prix, « low cost ». La souveraineté et le nationalisme est-ce tellement différent?
    La souveraineté est le droit exclusif d’exercer l’autorité politique (législative, judiciaire et/ou exécutive) sur une zone géographique ou un groupe de peuples. Donc, elle s’en écarte.
    Le problème de l’Europe, ce sont les différences de vitesses de chacun des éléments qui la constitue.
    Basé sur le libre échange qui sont des vases communicants, c’est la noyade pour certains. La concurrence, plutôt que le partage des responsabilités par échange d’actions. On achète une autre société, plutôt, on tue l’autre.
    Ceux qui se trouvent aux postes de contrôle des manœuvres n’ont en général pas été formé pour la fonction. La particratie met ses pions pour combler des postes à pourvoir dans un jeu de chais musicale. Alors, ils ont toujours besoins de « spécialistes », de lobbies pour se rassurer.
    2. Pas d’emprunts à la BCE. Ce n’est plus tout à fait le cas. Dérogations dans l’obligation. Mais c’est au compte gouttes, car il ne faut pas effrayer les plus grands « donneurs ».
    Les consommateurs, on les a eu par la pub, par l’envie. On a créé des besoins articficiels.
    3. Liberté de mouvement des capitaux et des produits… mais pas ds hommes. L’OMC existe mais pas l’OMH.
    Les entreprises sont encouragées par les États de s’implanter chez eux, plutôt que chez le voisin. Il n’y a pas de volonté unitaire européenne pour espérer de l’emploi.
    On invente des Intérêts Notionnels, au besoin.
    La Révolution Française a seulement remplacé le pouvoir de la noblesse par la bourgeoisie.
    L’écart entre bas et hauts salaires, si il n’est pas souhaitable, a été créé parce que le « divide ut imperes » et par le push de ceux qui font avancer la machine encore plus vite. L’informaticien était bien payé pour cela.
    4. Soumission à l’OTAN
    Comment faire autrement fac à des blocs énormes? A l’Ouest et à l’Est. La France peut peut-être se payer des missiles nucléaires et vendre sa technologie. Les petits pays d’Europe ne le peuvent pas.
    5. Pouvoir exécutif et législatif trop proches? Le pouvoir judiciaire est le 3ème. Je ne connais pas la situation en France. En Belgique, le plus petit rapprochement fait tomber un gouvernement.
    La Chambre passe au Sénat les lois qu’elle veut voir installer. Cela prend plus de temps.
    Le vote est obligatoire. Il l’est depuis le départ pour éviter que les riches ne détournent les pauvres de leur devoir de citoyen. Le gouvernement est à la proportionnelle.
    6. Prêt en direct à la banque centrale, interdit.
    Le taux d’escompte n’est plus en application depuis 1977 en France.
    Sortir de l’euro? A combien estimez-vous le taux d’un FF fictif actuel parmi les autres monnaies?
    Hitler a existé grâce à l’argent venu d’ailleurs. L’Allemagne ne pouvait pas l’assumer. La population était exsangue. Le populisme a fait le reste.

    Tout cela pour dire, qu’un petit pays n’est pas un grand sur l’échiquier de l’Europe.
    Il y en a qui veulent tronçonner encore plus avec le régionalisme.

    J'aime

    • A-J Holbecq dit :

      Juste un point de réponse sur le 2, parce que je n’ai pas le temps..

      En fait, il n’y a toujours pas de « monétisation directe » (ce que ne voudrait d’ailleurs pas l’Allemagne) mais des rachats auprès de certaines banques par la BCE (de mémoire, mais je ne suis pas certain du chiffre, c’est moins de 60 Md€)
      http://alaingrandjean.fr/2010/05/11/monetiser-la-dette-la-bce-vient-de-faire-un-premier-pas-quel-sera-le-second/

      J'aime

    • A-J Holbecq dit :

      Je voudrais rajouter (Hitler)
      C’était une autre époque où, d’une manière ou d’une autre, la monnaie était « de l’or » (qu’il fallait se procurer) .. c’est fini depuis 1971.

      J'aime

    • L'enfoiré dit :

      Merci, A-J Holbecq, pour vos réponses. Cela prouve déjà que nous ne sommes pas sur le blog de Jorion.
      Je passais aussi en vitesse.
      Beaucoup à dire sur le sujet. J’en ai tellement lu et parlé sur mon blog que je ne sais parfois pas par où commencer.
      Je crois que c’est de la confrontation d’idées que jaillit la lumière.
      Comme je voulais le rappeler, la France n’est pas la Belgique et elle n’est pas, non plus, le monde.

      J'aime

  5. François JERU dit :

    Le Jeudi 26 mai 2011 à 21:50
    Je lis des textes plus que je reste devant des videos qui, pour un même contenu, prennent beaucoup plus de temps à parcourir.
    Donc, c’est la première fois que je visionne une video d’Etienne Chouard.
    plus précisément la troisième video 3/3, choisie au hasard.
    Elle m’apparait excellement faite, claire et explicite.

    Un bon nombre d’avantages majeurs, vitaux, « Sortir de l’UE » se succèdent

    Q1: Auriez-vous une idée (même vague) du nombre de français(e)s dont le cerveau a reçu cette video ? … ou a une conscience claire de 20% à 30% du contenu ?

    Q2: … Ne serait-ce que l’un des points cités au début : le finacement d’Hitler ?
    blog.florevasseur.com/post/5570943342/contre-le-sordide-lesprit-de-resistance#comment-207295862

    Q3: N’est-il pas temps de coucher sur le papier
    les diverses façons d’interpréter l’expression Sortir de l’UE ?
    Ne serons nous pas toujours en coopération avec nos 99,99% ami(e)s en Allemagne, en Espagne, en Italie, aux Pays-Bas, en Pologne, en Belgique, etc.
    – Qu’est-ce qui serait comme en 1970-79, 80-89, 90-99, 2000-11 ?
    – Qu’est-ce qui serait retranché ? Quels traités ou articles ?
    – Qu’est-ce qui risque fort de convenir également aux 99,99% des autres pays du Traité de Lisbonne ?

    Existerait-il déjà un texte écrit à ce sujet ?

    Q4 : Ne faudrait-il pas rechercher la liste des arguments (liste la plus complète possible) de celles et ceux qui trouvent — en y ayant réfléchi (??) — que l’orga UE est une bonne ossature, protectrice, garante de (…), promue par des hommes remarquables : Jean Monnet, R. Schumann, Ch. de Gaule, F. Mitterand, J. de l’Or etc. tous les monstres sacrés et patati et patata –

    Aujourd’hui sur notre territoire qui sont les grands défenseurs ? Quels sont leurs argumentaires écrits ?

    N’est-ce pas, parfois, en dépit de la douleur, aussi un certain 1/2 plaisir d’être devant un argumentaire écrit à balayer rapidement ?
    Je sais c’est fatigant, mais y a t-il le choix ?

    Etienne pourrait-il ensuite se faire filmer un 4/4 où seront mis à terre les arguments pro-UE dans le style

    « Attention ! il va y avoir (..) « 

    Merci pour votre attention

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s