126 – bilans, actifs et passifs

Qu’est ce qu’un bilan (principe général) ?

Un bilan comptable est un document qui synthétise ce que l’entreprise possède (terrains, immeubles… : l’actif) et l’ensemble de ses ressources (capital, réserve, crédits… : le passif) à un moment donné.

Imaginons un individu curieux de faire le bilan de son patrimoine. Il peut se dire en toute vérité:
Mon patrimoine = ce dont je dispose + ce que l’on me doit – ce que je dois
soit PATRIMOINE = AVOIRS + CRÉANCES – DETTES.
ou encore AVOIRS + CRÉANCES = DETTES + PATRIMOINE.
soir en langage comptable ACTIF = PASSIF

En clôture du bilan (fin d’année), les bénéfices (affublés du signe « plus ») ou les pertes (avec le signe « moins » ) sont portées au passif du bilan

Ressources (financières) = Passif = Droite du Bilan
Emplois (physiques ou virtuels: exemple du know how) = Actif = Gauche du Bilan

RETENIR que dans un bilan de banque, les créances, c’est à dire les dettes des clients de la banque envers elle, sont à l’actif, et les « dépôts » (de la clientèle; dépôts à vue ou dépôts à terme) sont au passif, de même que le « capital » (c’est une dette de la personne morale « banque » envers ses actionnaires).

À l’origine, le bilan de cette banque est vide:

Actif
(Les dettes à la banque) Ce que les banquiers appellent « les emplois »
Passif
(Les dettes de la banque) Ce que les banquiers appellent  » les ressources »
0 0

Lorsqu’une banque émets de la monnaie (« sa monnaie » scripturale) par un prêt, elle porte à l’actif le montant de la créance (qui est en principe représentée par une ou des garanties que lui offre l’emprunteur) et au passif, en compte courant au nom de l’emprunteur, le montant correspondant. A partir de cet instant, l’emprunteur pourra utiliser cette monnaie comme il le souhaite (payer ses fournisseurs, retirer des espèces), faisant ainsi varier le poste passif de la banque et l’obligeant éventuellement à se « refinancer » auprès de la banque centrale..

Admettons que cette banque accepte la demande d’un client (Mr X) emprunteur de lui fournir 100000 € en échange d’une créance (créance garantie par exemple par une hypothèque ou une assurance) comprenant l’obligation de rembourser aussi les intérêts…

Le bilan de cette banque devient:

Actif
(Les dettes à la banque)
Passif
(Les dettes de la banque)
100000 €
(créance de Mr X)
100000 €,
(nouveau montant du compte courant de Mr X)

… à partir de cet instant, Mr X pourra se servir de son compte courant comme il lui plait (payer des fournisseurs, effectuer des virement, retirer des espèces, ou même rembourser une partie de son prêt, sans oublier les intérêts…)
_______________________

Bilans consolidés

Les dimensions des zones ne sont pas significatives de la réalité des volumes

(cliquez sur l’image pour accéder à une image de meilleure qualité, ou ce lien : http://monnaie.wikispaces.com/file/view/bilans-consolides.gif/75804367/bilans-consolides.gif )

Cet article, publié dans Banques, Compléments de "postjorion", Débat monétaire, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour 126 – bilans, actifs et passifs

  1. Bruno Lemaire dit :

    Pas grand chose à ajouter.

    Je replace simplement ce que j’avais écrit ce matin à propos d’une interrogation sur le fil 17:

    « emplois » et « ressources » peuvent être utilisés, ou « utilisation » et « provenance », ou encore « achat » et « preuve d’achat », plutôt que « actif » et « passif ».
    En fait, pour illustrer « ressources » (d’où cela vient) et « emplois » (à quoi cela est utilisé) c’est un peu comme pour les assurances, vous achetez un frigo, vous gardez la facture, m^me chose pour un Renoir😉

    C’est vrai que « actif » et « passif » sont des termes un peu bizarres, il faut à chaque fois que je réfléchisse – c’est fatigant …

    En plus, le point de vue est important: le bilan d’une entreprise qui emprunte à une banque est l’inverse du bilan de cette m^me banque … Il vaut mieux d’ailleurs.

    Dans le bilan d’un particulier, Lemaire, qui vient d’avoir un prêt de 100 000 euros de la Banque Holbecq, le prêt consenti est l’origine des « sous » qu’il a maintenant sur son compte.
    Dans le bilan de la banque Holbecq, la reconnaissance de dettes est l’origine du prêt consenti.

    Je ne sais pas si c’est beaucoup plus clair😉 mais ce qui est sûr c’est que l’on voit qu’il y a, avant la dépense éventuelle de ces 100 000 euros, un simple jeu d’écritures: Lemaire reconnait qu’il doit des sous, la banque Holbecq reconnait qu’elle a prêté des sous (j’espère sans intérêts, merci André-Jacques).

    B.L.

    L’article est évidemment beaucoup mieux construit que mon misérable commentaire …

    J'aime

  2. Leclerc dit :

    François Leclerc qui écrit dans le bolg de paul jorion est un adepte de la théorie du complot:

    François Leclerc dit :
    26 août 2010 à 22:26
    Je ne crois pas que la finance soit affaire de psychologie, elle est faite de calculs, qui eux-mêmes reposent soit sur des informations d’initiés, soit sur des paris plus ou moins stupides.

    La psychologie des marchés est un conte raconté aux enfants. Une personnification à dormir debout.

    Plus tard, il essaye quand même de se rattrapper au branche :

    François Leclerc dit :
    27 août 2010 à 09:10
    Même la recherche fondamentale a sa dimension psychologique, dans la mesure où des humains interviennent !

    Lorsque les techniques algorithmiques sont déployées sur les marchés boursiers, j’en doute toutefois.

    J'aime

    • oppossùm dit :

      François Leclerc n’a pas de cohérence de pensée particulière … Vu qu’il est « contre », en gros, il distille ses décryptages dans un sens ou dans l’autre.
      Sa bonne connaissance de la finance anglo-saxonne donne un bon rendu superficiel. De plus son style est coulant et assez musclé même si en fin de compte il n’en ressort pas grand chose pour pas mal de phrases.

      Mais puisqu’on reparle du Jorion , je signale divers articles chez lui d’un Pierre Sarton du Jonchay autour de la monnaie expliquée par Aristote : la cuistrerie naïve accouplée avec la confusion la plus grotesque dans un style à la fois ampoulée et disgracieux !

      On se demande comment P.J. peut accueillir ça chez lui … Jugez plutôt avec cette bande-annonce … :

      « Aristote avait supposé que la réalité pouvait se décomposer entre son objectivité et sa subjectivité ; qu’il y avait une réalité indépendante de la fin du sujet – la physique – et une réalité dépendante de la fin par le langage du sujet : la métaphysique. Il avait posé que le langage appartenait à la métaphysique. Il lui était alors permis à lui sujet d’utiliser la fin supposée de vérité du langage pour poser les conditions logiques – propres au langage – d’un chemin métaphysique de vérité. En posant l’hypothèse de la vérité comme recherche de la fin, Aristote est tombé sur quatre causes de vérité, quatre explications possibles et réciproquement nécessaires à tout phénomène vrai : la fin, l’effet, la forme et la matière. »

      Quand même, je préfère nettement le style (et le fond) de Catherine …😉

      PS/Décidément je ne suis pas charitable … et un peu taquin😉

      J'aime

  3. Catherine dit :

    Gredin d’Oppossum, vous n’êtes guère charitable avec moi, vous me lirez deux fois de suite Aristote si ça continue et je vous ferai réciter tout de go!

    J'aime

    • Bruno Lemaire dit :

      Aristote et Thomas d’Aquin, on va y revenir😉 m^me si le rapport avec la comptabilité, physique ou métaphysique, m’échappe quelque peu.

      B.L.

      J'aime

      • Catherine dit :

        C’est parce qu’il y a des peaux à enlever Bruno, enlevez-les et vous y trouverez vos amis dont ce monsieur Tresmontant zut, Amazon ne m’a pas encore envoyé ses écrits, grrrrrrrrrr!
        bien amicalement et très bon dimanche!

        J'aime

  4. Ethan Ghosten dit :

    Some genuinely wonderful blog posts on this internet site, appreciate it for contribution. « The key to everything is patience. You get the chicken by hatching the egg, not by smashing it. » by Arnold Glasgow.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s