103 – Article invité : A-J Holbecq « évolution des soldes primaires du budget »

Voici l’évolution des soldes primaires et des soldes finaux des budgets de l’ensemble des administrations publiques, ainsi que celle des intérêts payés (le tout en euros constants valeur 2009).

Le solde du budget primaire est calculé en retranchant les paiements d’intérêt nets au titre de la dette du solde du budget final (capacité ou besoins de financement)

(précision ajoutée: dans la dernière colonne, les soldes primaires négatifs apparaissent évidemment avec le signe « moins ». Des chiffres positifs  signalent un solde primaire positif)


Ce qui nous donne ce graphique


Cet article, publié dans Article invité, Dette publique, Uncategorized, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour 103 – Article invité : A-J Holbecq « évolution des soldes primaires du budget »

  1. Olivier dit :

    Bonjour,

    Ce ne serait pas logique de retrancher au solde budgétaire les revenus du capital perçus par l’Etat? Si on considère, comme apparement vous le faites, que l’Etat peut emprunter sans intérêt, est-il illogique de considérer qu’il ne peut pas prêter à intérêt?
    Sinon, l’Etat emprunte des miyards à 0%, place tout en immobillier ou en obkigations allemandes, et en tire un revenu suffisant : on peut complètement supprimer les impôts!
    (ligne « revenus de la propriété » dans le tableau 1.607 soit 15,2 G€ en 2009)
    Cordialement,

    J'aime

    • A-J Holbecq dit :

      Bonjour Olivier

      Compte tenu que les dernières estimations que j’ai lues font état d’une nécessité de 5 à 600000 logements à construire, c’est, me semble t-il, une riche idée que vous avez là.
      Néanmoins elle se heurte au risque d’une émission monétaire trop importante (j’ai déjà proposé a) les intérêts de la dette, b) une partie de remboursement de la dette, 3) les investissements nécessaires à la « transition énergétique »), car sans être un fanatique du monétarisme, je crois que vous l’avez bien compris 😉 , il me semble quand même qu’il faille rester « raisonnable » et donc trouver les moyens de détruire les excédents de monnaie émise (l’impôt, s’il sert à rembourser une partie des avances d’un institut d’émission – qui détruira cette monnaie – est un bon moyen)
      Cordialement

      J'aime

  2. Catherine dit :

    Ne serait-il pas temps de regrouper nos neurones pour une connexion, comme un peu plus connectible, avec production à la clef en ces temps sombres, de connecticques moribondes, des choses qui se voient, qui se touchent, qui s’entendent, qui se goûtent, et qui se sentent et qui se pensent pour panser les plaies qui s’épanchent sans compter, il faut qu’il se passe quelque chose, nous ne pouvons pas accepter de mourir sans res-istance aucune, âme de bonne volonté faites-vous entendre svp, acceptons de dire des conneries, c’est à ce prix que nous trouverons possiblement un lieu de passage!

    J'aime

  3. Catherine dit :

    Mais qu’est-ce qu’on attend au juste???????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????? on sait ce qui nous attend, alors pourquoi on attend sans rien faire dites-moi? des moutons consentants, serions-nous devenus?

    J'aime

  4. Catherine dit :

    Bon, avant d’aller me coucher, quand même, je laisse passer ce qui passe en cet instant dans ma caboche venteuse, comment est-ce possible que nous sachions où tout cela va nous mener, mais que malgré cela, nous y allions quand même à l’abattoir, en faisant mine de râler, mais en y allant quand même, c’est cela qu’il faudrait identifier plus finement, les ressorts de nos apathies respectives, y compris la mienne bien sûr ?

    On nous mène au bûcher et nous y allons sans même contrarier la trajectoire, dans un respect des lois scélérates et mortelles qui nous mèneront à une mort certaine, c’est absolument certain, certes, ce sera une mort légale estampillée NF,mais quand même pousserons-nous le comble jusqu’à accepter que nos enfants fassent les frais de notre soumission aveugle, qu’est-ce qui coule dans nos veines, serait-ce de l’eau?

    Il est nécessaire, indispensable, vital, de désobéir à une loi subalterne quand elle mortifie, pour obéir à des normes hiérarchiquement supérieures, les lois ontologiques, celles qui nous font être des êtres attachés à notre humanitude,mais pour cela, il faut s’entendre et se rallier

    J'aime

    • raybis dit :

      mais que font nos dirigeants politiques
      parce que les enjeux sont bien au dessus de ce que l on appelle « les politiques economiques publiques »
      sur 100% des échanges monétaires mondiaux 95% sont « hors commerce » c’est a dire des mouvements financiers sans service ni marchandise, ce sont des mouvements de spéculation financiere (voir affaire clearstream la vraie).
      la crise depuis 2008 a couté globalement environ (?) 11.000 milliards de dollars
      alors vous comprenez que vos petits soucis de « fromages qui puent » sont assez lointains.
      certains etablissements financiers (zinzins) ont misés plus de 1000 fois les sommes disponibles dans leurs compte afin de gagner plus par unité de capital/avoirs.
      quand la bulle a éclaté il a fallu payer la difference de valeur et là …… « allo l état si je saute tout saute, j ai besoin de 1.000 milliards pour apres demain vous faites quoi? » l’état emprunte 1.000 milliards et les pretent aux banques, qui a leurs tour trouvent que l’état est trop endetté et réclame un sur-intérêt pour le risque accru, et la jackpot je tiens l état par les c……. des 2 cotés! …..Allo charles ce WE bahamas avec le yacht ok…… en jet privé yes cool…..
      les marhés ne peuvent gagner que s’ils y a des mouvements,qu ils soient a la hausse ou a la baisse, ils s’en moquent ils parient sur tout, si ça gagne c’est privé direction iles tropicales, si ca perd c’est public, trop de social de déficit de fonctionnaires, c’est une sorte de loterie avec des dés pipés,c’est comme au casino, de toute façon c’est la banque qui gagne
      comme en plus les groupes financiers mondialisés financent les politiques, font et défont les gouvernements,nos politiques en sont réduits a gesticuler de G8 en G20
      et a « rassurer les marchés financiers »

      pendant ce temps a 20h, une voiture qui brule une épidémie grippale , devant son écran, la france a peur, et compulsivement fait chauffer sa carte bleue pour se rassurer.

      J'aime

    • Jordinig dit :

      Catherine
      On sent un certain découragement et lassitude, voir de la résignation dans ton discours. Personnellement c’est de l’impuissance que j’éprouve car le « pouvoir » contrôle les médias et l’information qui « passe » est soigneusement choisie. La culpabilisation, et les mensonges qui permettent de la justifier, étant un des moyens les plus efficaces pour appliquer les réformes antisociales que nous connaissons et qui permettent d’assurer la continuité du racket immoral que fait de (presque) nous tous des esclaves modernes pour le bénéfice d’une classe dominante discrète qui tire les ficelles par gouvernements interposés.
      Je suis d’accord que rester les bras croisés est non seulement inefficace mais revient à soutenir le système. « Quien calla, otorga » dit un dicton espagnol que l’on pourrait traduire par « Celui qui se tait, acquiesce ». Alors pour ne pas se rendre coupables de complicité on doit utiliser les moyens dont nous disposons encore et parler autour de nous. Famille, amis, connaissances. Informer au plus grand nombre avec l’espoir que cela fera boule de neige et qu’un mouvement d’opinion verra le jour permettant de changer les choses. Pour ce qui ont un don particulier pour l’expression orale ou écrite, ils peuvent écrire à des journaux, radios, TV, élus, gouvernement etc. Tous les moyens sont les bienvenus. Mais surtout ne pas baisser les bras. Ce serait accepter qu’il n’y a plus d’espoir.
      Cordialement
      Jorge

      J'aime

  5. Catherine dit :

    Man et mann veulent dire respectivement comme chacun sait « homme », et cela vient du sanscrit je crois « mana » qui veut dire « esprit » et que l’on retrouve dans hu-MAN-ité?

    J'aime

  6. Catherine dit :

    Post-J, je suis désolée, je viens de me rendre compte seulement maintenant, que je n’avais pas écrit mes commentaires au bon endroit, enlevez-les bien sûr, et mettez-les où vous voulez ou sucrez-les tout simplement, ça n’a guère d’importance au point où nous en sommes,un commentaire de plus, un commentaire de moins, je crois bien que personne ne lit, on pourrait écrire n’importe quoi qu’il n’y aurait pas de réaction!

    J'aime

  7. Ping : Le Cheval de Troie des « indignés unis d’Europe » | Blog de Vigilius Argentoratensis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s