99 – Notes sur le bancor

2 juin 2010

Le Bancor nous intéresse car il présente certaines similitudes avec des propositions d’un nouvel "E.C.U.". Merci Monsieur Jorion pour cette étude.

________________________________________

Publié par Paul Jorion le 24 mai 2010
Ce texte est un « article presslib’ » (*)

__________________________________________

Keynes s’était déjà penché plusieurs fois sur la question monétaire. Son premier livre en 1913 est consacré à la devise indienne : Indian Currency and Finance. En 1930, il publie le Treatise on Money. Il se cantonne cependant jusque-là dans l’analyse, sans s’aventurer dans le domaine de l’application des conclusions auxquelles il aboutit.

Quand la Grande-Bretagne et la France déclarent la guerre à l’Allemagne en 1939, Keynes participe dans son pays à la réflexion sur la transition vers une économie de guerre. Lorsque les hostilités débutent en 1940, les Américains restent prudemment en retrait : ils n’interviennent pas lorsque le Danemark et la Norvège sont attaqués en avril, ni ne s’engagent aux côtés de la Grande-Bretagne et de la France lorsque le Benelux et la France sont envahis en mai 1940. La raison en est simple : l’opinion publique américaine ne suivrait pas Franklin D. Roosevelt. Les rangs du parti républicain comptent une minorité importante de membres d’origine allemande, demeurant favorables à leur mère-patrie, tandis que les rangs du parti démocrate comptent eux des gens de gauche aux yeux de qui la politique impériale de la Grande-Bretagne ne vaut guère mieux que le national-socialisme allemand. La vente par l’Amérique d’armements en grande quantité à la Grande-Bretagne, dont un tiers ne parviendra jamais à l’acheteur, les navires étant coulés par les U-boots, permettra à Roosevelt de préparer l’opinion. Lorsqu’intervient l’attaque sur Pearl Harbor en décembre 1941, le peuple américain tout entier est désormais prêt à l’entrée en guerre et le président américain a derrière lui pour le soutenir, une opinion publique quasi-unanime.

Lire la suite »


0 – Editorial – Pourquoi ce blog?

11 juillet 2009

Bonjour

L’an dernier je me suis intéressée à la monnaie (et à son origine) et j’ai tenté d’en débattre sur le blog de Paul Jorion.

Comme depuis quelques temps, et sans doute parce que je ne suis pas d’accord avec lui, mes messages sont soit modérés (et apparaissent ainsi plusieurs heures après leur postage), ou pour certains totalement censurés (je ne les vois jamais apparaître), je vais tenter ici de poursuivre avec vous les discussions sur ce sujet qui m’intéresse…

Ah; Jorion précise " (*) Un « article presslib’ » est libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite."

Je le reproduis donc ici une fois pour toutes


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 61 autres abonnés